A Los Angeles, la priorité c’est de nommer les SDF « personnes vivant dehors »…

Voici donc un morceau d’anthologie (en date du 22 aout) émanant des Services de la ville de Los Angeles pour les Sans-Abris (ou SDF). Je signale au passage que Los Angeles est aux mains des  Démocrates via son Maire Michael Garcetti,  maire de la ville de puis 2013

Traduction google :

Nos voisins sans logement sont humains, et le langage que nous utilisons devrait refléter cela.
Abandonnons la terminologie obsolète, « altérante » et déshumanisante – et adoptons plutôt un langage centré sur les personnes qui met l’accent sur la personnalité plutôt que sur le statut de logement.

Et, dessous, à gauche, « ce qu’il ne faut plus dire », à droite ce par quoi il faut le remplacer.

Nous sommes ici dans une redite du fameux « ne dites plus rat, mais surmulot ».
Ici, il s’agit d’inciter les personnes à modifier leur façon de parler et de ne plus parler de SDF, mais de « personnes vivant à l’extérieur« .
Ce qui est phénoménal, c’est :
1/ ce côté d’ingénierie sociale qui permet d’évacuer un problème en détruisant les mots servant à le décrire
2/ le fait que l’on ne travaille pas concrètement à résoudre un problème (la précarité à Los Angeles, ou les rats à Paris), mais que l’on s’attaque au problème sur le plan de sa représentation.
A défaut de corriger le réel, on corrige la représentation du réel.
Cela fait maintenant de nombreuses années que les mots sont le nouveau champ de bataille :
Les étrangers en situation irrégulière, ou clandestins, sont des « sans-papiers » ou des « migrants ».
La racaille sont « les jeunes« .
L’esprit critique, la revendication de vouloir penser par soi-même : le complotisme.
La pénurie de gaz et d’électricité : la sobriété énergétique.
l’expression démocratique : le populisme.
Quand un jour on éditera le lexique de la novlangue, après les surmulots, on rajoutera donc les « personnes vivant dehors« .

 

 777 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Pourquoi la mairie de Los Angeles ne veulent pas aider ces sans abris à trouver un travail et un logement afin qu’ils retrouvent leur dignité ? Pour les Bobos gauchos Ecolos sectaires Californiens les SDF sont des merdes et les Surmulots des êtres humains.

  2. En jouant sur les mots ,les qualificatifs ,en remodelant leurs contextes ,est ce que pour autant on éradiquerait la pauvreté et la misère ? au delà des mots ,concrètement qu’a t’il fait pour l’endiguer ? Ce Maire depuis 2013 ?

  3. Oui et il faut dire aussi dans le même genre :personne de couleur et pas noir,non voyant et pas aveugle,personne de petite taille et pas nain .personne ronde et pas grosse pourquoi a t on crée ces mots alors ? et pourquoi sont ils dans le dictionnaire ? ce n’est pas péjoratif c’est appeler un chat un chat ,quand à dire personne vivant dehors, pour sdf,SURVIVANT DEHORS serait plus juste. .

    • Et avez-vous remarqué que les journaputes ne disent plus « personnes handicapées » mais « personnes en situation de handicap ?)
      Et pourquoi les maisons de retraite ont disparu au profit de l’horrible EHPAD ?

      • @ filoxe ,exact ,d’ailleurs en belgique on appelle les ehpad ,maisons de repos ,beaucoup plus joli je trouve que cet horrible ehpad

  4. Se rappeler aussi du maintenant il faut dire Hôtesse de caisse et non pas caissière ,, technicienne de surface et non pas femme de ménage ,, personne privée d’emploi et non pas chômeur,, ect

    • Et bien d’autres, mais cela ne change rien concernant la « réalité » du métier.

Les commentaires sont fermés.