Violée et dévalisée aux urgences par un Jordanien sous le coup de 3 OQTF !

Encore une illustration de la liberté totale dont disposent les dangers publics soumis à obligation de quitter le territoire français jamais exécutée…

Il leur suffit de déposer une demande d’asile pour rester chez nous et pouvoir y commettre des crimes.

Coupable, toute la classe politique exceptés le RN et Reconquête (ainsi que les micro-partis de Philippot, Dupont-Aignan etc.).

https://rmc.bfmtv.com/actualites/police-justice/une-plainte-contre-l-hopital-cochin-apres-le-viol-d-une-patiente-aux-urgences_AN-202211240063.html

Et la victime porte plainte contre l’Etat… encore un gaspillage de nos impôts en perspective.

Etat en faillite, France pourrie… Combien de temps encore abuseront-ils de notre patience ?

3 obligations de quitter le territoire, arrêté plusieurs fois pour vols, viol, recel et usage de drogue…

Non content de violer la patiente évanouie, le Jordanien s’enfuit avec sa carte bancaire… le sens des affaires !

Les Françaises sont comme de la viande au rayon boucherie en Macronie et c’est en libre service pour ce genre d’individu…

Carte bancaire dont il se servira dans la foulée pour manger aux frais de la victime doigtée.

Le rusé clandestin musulman avait fait semblant de ne pas pouvoir marcher, avait simulé un coma éthylique dans le seul but de parvenir à ses fins, ayant repéré sa victime…

Il avait réussi à tromper les forces de l’ordre en usant de 13 identités différentes. Encore une preuve que seul un moratoire sur l’immigration venant de ce genre de pays permettra de remettre de l’ordre en France.

Le traitement au cas par cas des demandes est voué à l’échec car des migrants falsifient à loisir leur identité.

D’ailleurs, nous n’en sommes plus là depuis que Macron a ouvert grand les portes de la France aux clandestins avec l’Ocean Viking, véritable tournant, radicalisation du laxisme migratoire ainsi que l’a souligné Marine le Pen…

https://www.europe1.fr/politique/ocean-viking-a-toulon-emmanuel-macron-va-lavoir-son-lampedusa-fustige-marine-le-pen-4149757

 

Une plainte contre l’hôpital Cochin après le viol d’une patiente aux urgences

INFO RMC. La victime avait été hospitalisée après un malaise à la sortie d’un bar parisien. Inconsciente sur son lit d’hôpital, elle a été violée par un homme qui l’aurait repérée avant son admission. Elle porte plainte contre l’hôpital Cochin.

Isabelle (prénom d’emprunt) est encore traumatisée par le choc qu’elle a subi. Mais elle vient de déposer une plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui « après avoir été victime d’un viol alors qu’elle avait été admise aux urgences de l’hôpital Cochin. Ces faits que révèlent RMC et Le Parisien remontent à la nuit du 27 au 28 octobre dernier. Après avoir passé la soirée dans un bar en bord de Seine, cette femme de 34 ans est victime d’un malaise. Devant l’établissement, elle tombe et sa tête heurte le sol. Inerte, souffrant d’un traumatisme crânien, la jeune femme est secourue par les pompiers qui la conduisent à l’hôpital Cochin où elle est admise dans un box individuel.

Alors qu’elle se trouve « dans les vapes », selon son récit, elle est soudainement réveillée par la douleur que lui inflige un homme qui est en train de la violer, selon les informations recueillies par RMC. Ses cris font alors fuir l’agresseur qui parvient à quitter l’hôpital, emportant avec lui la carte bancaire de sa victime. Aussitôt, le personnel soignant prévient la police. Grâce au signalement du suspect, les policiers de la BAC du 14e arrondissement de Paris le repèrent et l’arrêtent une heure plus tard, alors qu’il venait de faire des achats dans une épicerie avec la carte de paiement de la jeune femme.

« Un mort de faim »

L’enquête révèle que le suspect aurait repéré Isabelle dès son malaise devant le bar. D’après des témoins, cet homme « rôdait « autour de la jeune femme à terre en la regardant avec insistance, comme « un mort de faim », témoignera devant les policiers le patron de l’établissement qui avait demandé à l’un de ses agents de sécurité d’éloigner cet homme.

Or, une heure plus tard, c’est au même endroit que le suspect simule un coma éthylique, « du cinéma », selon un témoin. Rappelés sur place, les pompiers le prennent en charge et le conduisent également à l’hôpital Cochin. Prétextant être incapable de marcher, il est emmené en fauteuil roulant par une infirmière jusqu’à une chambre dans le même couloir qu’Isabelle.

Dès l’infirmière partie, le suspect quitte sa chambre et va de box en box avant d’être intercepté par une soignante qui le raccompagne à sa chambre. Mais quelques minutes plus tard, il sort à nouveau et rejoint le box où se trouvait la victime, comme le prouvent les enregistrements des caméras de surveillance de l’hôpital. Un comportement qui laisse supposer aux enquêteurs un geste prémédité de cet homme.

Trois OQTF non exécutées

Placé en garde à vue, le suspect a nié les accusations de viol. Il est tout de même mis en examen et placé en détention provisoire. Les tests pratiqués sur lui en garde à vue ont révélé qu’il n’était pas sous l’emprise de l’alcool mais qu’il était positif au cannabis et à la cocaïne. Jamais condamné par la justice, cet homme sans papiers affirme être Jordanien et avoir 22 ans.

Il est déjà connu de la police sous treize identités différentes après avoir été arrêté plusieurs fois pour vols, recel, usage de drogue, selon les informations recueillies par RMC. Il a également été suspecté de viol sur mineure en Seine-et-Marne en 2020 mais l’affaire a finalement été classée sans suite, a indiqué à RMC le procureur de Meaux.

Arrivé en France illégalement en 2019 selon ses déclarations, ce jeune homme a déjà fait l’objet de trois ordonnances de quitter le territoire français (OQTF), dont la dernière remonte au mois de juillet dernier (les deux autres en 2019 et 2021). Ces trois OQTF ont été délivrées sous des identités différentes, ce qui explique sans doute pourquoi elles n’ont débouché sur l’expulsion du suspect. Depuis le mois de septembre dernier, il avait déposé une demande d’asile, ce qui suspendait sa possible expulsion.

Plainte contre X

Isabelle vient donc de porter plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Elle estime que l’hôpital Cochin n’a pas pris toutes les mesures pour assurer sa sécurité alors qu’elle était inconsciente sur son lit.

« Personne n’imagine qu’on puisse commettre des faits aussi graves dans un établissement public, c’est inimaginable », déclare à RMC son avocate, Me Laura Abecassis.

« Cette plainte sert à vérifier s’il y a eu un manquement de l’établissement ou du personnel pour assurer la sécurité des patients et notamment de ma cliente », ajoute-t-elle. Sollicité par RMC, l’Assistance publique – hôpital de Paris (AP-HP) confirme simplement qu’une patiente a été agressée aux urgences de l’hôpital Cochin « mais ne commente pas une enquête en cours »

Guillaume Bie

 

 

 1,022 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


18 Commentaires

  1. macron, vois-tu ce qui se passe dans ton royaume ?
    La nouvelle population française que tu nous imposes, a instauré une NOUVELLE COUR DES MIRACLES, au sein de notre pays civilisé.
    macron, nouveau roi des coupe-jarrets, nouveau roi des violeurs, des voleurs, des squatteurs, des illégaux, des égorgeurs. Tu as bien réussi ton coup en juste cinq ans, tu as transformé la France en nouvelle cour des miracles.

  2. C’est bien la première fois que ça arrivera en France, il faut un début à tout, on s’enfonce dans l’horreur.
    Bizarre que les pompiers n’aient pas remarqué la supercherie, vu que ce sale type n’était absolument pas malade.
    Et pourquoi a-t-il été installé dans une chambre sans aucun contrôle par un médecin ??
    Mais faut pas s’en faire, macron va en faire venir d’autres, beaucoup d’autres.

    Et puis , il y a tellement de propagande pour la liberté sexuelle, le couple mixte, l’accouplement montré dans tous les téléfilms qu’ils soient policiers, historiques, comiques, pas un seul n’échappe à la règle, il faut la scène « chaudasse ».
    Baisez-vous les uns les autres, c’est un ordre venu d’en haut.
    Il y a même une chaine qui passe du porno à partir de 23H.
    Nous sommes passés sur la planète cul sans qu’on soit prévenu et du jour au lendemain les ordres ont été suivis.

  3. Fantasme de l’insécurité, avantages multiples que nous apportent les envahisseurs, protection de notre population par un gouvernement collabo… Vous laissez faire ? vous êtes complices !!!

  4. Je ne sais plus quoi penser…
    Faudrait commencer par faire quoi ? Virer les juges avant les immigrés ou l’inverse ?

  5. Je connais un moyen sûr et rapide pour qu’ils quittent tous le territoire , une bonne ogive brûlante entre les mirettes , sorti du territoire avec effet garanti !

  6. Encore un fait divers dramatique…
    La France, pour tous ces tarés envahisseurs, est un immense bordel à ciel ouvert dans lequel on peut se servir sans aucun scrupule. Dans l’imaginaire de beaucoup de ces dégénérés la femme européenne est forcément une pute puisqu’elle n’appartient pas à leur belle « religion »…
    Nous sommes en train de crever à petit feu de l’invasion barbare et nos dirigeants politiques ne sont que des petites bites, des impuissants…Ils ne savent faire qu’une chose : parler…

  7. Le Rocco Siffredi Jordanien a encore frappé en violant une jeune femme à l’hôpital alors que ce type était sous le coup de trois OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français ) qui ne sont jamais exécutés par la justice Française donc Macronor Terminator Merdator favorise cette immigration criminelle pour que des migrants puissent commettre de telles saloperies sur des Français et des Françaises .

  8. Lorsque ma mère a été hospitalisée dans un hôpital en service cardiologie en Seine maritime, j’ai constaté qu’un homme dormait sur des chaises dans un couloir, à l’entrée de ce service!
    j’ai appris qu’il dormait là tous les soirs et qu’il prenait une douche dans la salle de bain du service ! J’ai donc appelé le service et une soignante m’a « sermoné  » me disant qu’il ne faisait pas de mal et qu’il fallait bien qu’il dorme quelque part ! donc le service était au courant ! J’étais inquiète car ma mère ( et les autres patients ) n’était pas en capacité de se défendre, c’était d’une telle évidence ! Les bons sentiments, encore! , priment sur la sécurité .
    En ce qui concerne l’affaire, un journaliste sur un plateaux a dit que l’Etat ne peut rien faire, au sujet du non renvoi des OQTF, car là aussi ce sont des directives européennes qui prévalent !

  9. Je ne comprends pas cette plainte, en écoutant l’avocate de la plaignante. Il y a plainte et l’avocat dit que personne ne pouvait prévoir….

  10. « Isabelle a eu une n malaise à la sortie d’un bar parisien  » malaise???
    Pourquoi ne pas dire qu’elle était ivre et ne tenait plus debout ? Elle s’est saoulé la gueule, c’est son droit, mais qu’on ne dise pas qu’elle a eu un malaise !
    Quant à l’autre enfoiré de violeur, le mettre dans un avion militaire et le jeter avec un parachute au dessus de son pays supposé d’origine, avec 13 identités différentes pas facile de savoir d’où il vient exactement. vu la couardise et lâcheté d la majorité des français, les voleurs, violeurs, dealers… et n’y encore des beaux jours.

  11. La liberté , l égalité , la fraternité en marche forcée . Merci Macron présidant de la nouvelle civilisation européenne. Tankou somuch.

  12. Et le cafard, lui a eu droit à une chambre, alors que des personnes, bon, il est vrai, sont françaises de souche se retrouvent pendant plusieurs jours dans le couloir sur un brancard, sans manger. Moralité, si tu es africain tu as droit à tout, et si tu es français tu n’as droit à rien. Elle est pas belle la France………… pour les étrangers.

  13. Vive la France, vive la République, vives les chances pour la France, vives les chances pour la République !
    Depuis des millénaires qu’existe la France, comment avons-nous pu en arriver là sans les chances pour la France. Heureusement, depuis 50 ans, elles arrivent en masse. Et tout va tellement mieux dans tous les domaines comme on peut le constater chaque jour.
    Et tout ça, grâce au bon peuple français.