La moitié des élèves apprenant l’arabe à l’école le font pour des raisons religieuses….

https://www.fdesouche.com/2022/11/24/ecole-lenseignement-de-larabe-en-progression-mais-malgre-les-promesses-demmanuel-macron-les-moyens-manquent-encore/

 737 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


12 Commentaires

  1. Ils exigeront bientôt des cours de coran, si ce n’est déjà le cas, car qui est là pour vérifier ce que ces enseignants enseignent ?
    Si un enseignant d’arabe pousse la haine des élèves contre un prof , qui va le confirmer ??
    Un petit coup de djihad durant le cours , qui le saura ???
    Vraiment, nous sommes trahis jusqu’au trognon, quelle misérable république ! quels piteux présidents successifs !

  2. Le seul intérêt de parler l’arabe c’est de comprendre ce qu’il dit quand il gueule :  » Au secours, je ne sais pas nager !  » Mais c’est vrai que s’il est en train de se noyer, on s’en fout ; en plus au lieu d’apprendre l’arabe, il aurait mieux fait d’apprendre à nager…

  3. Aucun petit chez-nous ne sera emmerdé avec cette langue pourrie, rien que l’entendre fait hérisser tout les poils sur les bras, le muzz est un parler qui énerve et que nous ne supportons plus alors, c’est pas pour le faire apprendre à nos chèrs petits bien Français et bien blanc !!!

  4. Les petits musulmans veulent apprendrent l’Arabe dans les écoles ! Si je comprends bien Macronor et Papaye Ndiaye veulent que les écoles soient islamisées afin que l’islam conquérant se propage auprès des petits Français dans le cadre de la création d’un Califat Français . Le Russe c’est une belle langue n’est-ce pas ?

  5. C’est comme ça que se propage l’arabo-islamisme ! L’islam véhicule la langue arabe et la langue arabe infiltre la culture locale et la tue à petit feu ! D’abord par une batardisation de la langue locale, des changement de toponymie et le glissement vers les noms propres et les noms communs ! Et à la fin l’histoire et la géographie va être reecrite et le pire c’est que c’est les habitants d’origines qui vont s y mettre avec un zèle qui défit l’entendement pire que ne le feraient des envahisseurs. Si quelqu’un en doute vous n’avez qu’à regarder l’Afrique du Nord devenu »Maghreb » c’est la porte à côté.

    • Reste à espérer qu’ils s’entrégorgent comme pendant la guerre d’Algérie quand on en retrouvait un au matin, assis sur les latrines des courées à Roubaix,nu béant d’une oreille à l’autre.Souvenir d’enfance.

      • Pendant que les patoisans du maghreb apprennent l’arabe, ils n’apprennent pas d’autres langues. C’est autant de ressources que ça paralyse chez eux. Le seul scandale est que ce soit payé avec les impôts des Français. Pour le reste, gardons égoïstement nos langues européennes et leurs cultures pour nous. Je n’ose pas adapter la (trop) fameuse réplique d’Audiard. Pareil pour toute connaissance venant d’Europe. Ils n’en n’ont pas voulu, ils ne savent pas comment nous le faire savoir. Nous leur avons bien trop généreusement laissé une chance : maintenant, le divorce, et… dehors ! Et ça ne se fera pas de gré, évidemment.

  6. « La moitié des élèves apprenant l’arabe à l’école le font pour des raisons religieuses ? » … oui mais seulement la moitié selon les statistiques de MACRON ! Mêmes les musulmans « français » vous diront qu’ils ne se battront pas pour la France et cela signifie bien qu’ils ne sont là que pour leur intérêt ! Prenez le cas d’Amel Bent née ici qui a bien précisé qu’elle préfère le drapeau Algérien à celui de la France !!!