C’est le naufrage sécuritaire de la France qui crée les justiciers

C’est le naufrage sécuritaire provoqué par Macron qui crée les justiciers 

Exaspérés par la violence qui détruit leur quotidien et leur mode vie, abandonnés par l’Etat, de plus en plus de citoyens sont tentés de se substituer à la justice totalement défaillante, qui place de plus en plus le criminel en victime de la société.

Ne renversons pas les responsabilités. Ce ne sont pas les justiciers qui  portent atteinte à l’État de droit, mais c’est avant tout ce même État qui refuse d’assurer la sécurité des citoyens.

Si la Suisse est le pays le plus sûr d’Europe, la France est le plus dangereux.

Certains habitants créent des milices de quartier pour patrouiller et surveiller les cambriolages, on mène l’enquête pour retrouver un coupable, et au besoin on lance une expédition punitive. Bref, la réponse pénale étant toujours plus déficiente, de nombreux citoyens se font à la foi shérif et juge. C’est efficace et rapide à défaut d’être légal.

Beaucoup rêvent d’être armés, mais la loi française est devenue la plus sévère du monde envers les citoyens qui veulent seulement se protéger contre les 1000 agressions gratuites par jour, contre lesquelles l’État est impuissant faute de volonté politique. C’est le naufrage sécuritaire absolu, le renoncement permanent et la capitulation de toute la chaîne pénale. Depuis 1960, la criminalité a été multipliée par cinq.

Il est dorénavant impossible de porter sur soi un taser, une bombe lacrymogène, un couteau ou une canne épée, tout est interdit. On a juste le droit de prier pour ne pas faire de mauvaise rencontre. Seuls les malfrats sont armés. Qu’il y ait 100 000 viols par an et que des femmes aient peur dans les transports ou en circulant la nuit, importe peu à Macron. Il désarme tout le monde par peur d’émeutes futures.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33658

Et dites-vous bien que si le malfrat a droit à un simple rappel à la loi, le contrevenant pris avec une arme d’autodéfense sur lui ou dans sa voiture risque gros. Une forte amende et au pire de la prison.

Là où il faudrait supprimer les prestations sociales des familles de mineurs délinquants, ceux-ci ont droit à un simple rappel à la loi. Quelle mascarade ! La tolérance zéro on en parle tous les dix ans et on oublie.

Il faut dire que 70 % des affaires enregistrées par les parquets sont classées sans suite ! Et que dire des plaintes qui  ne sont même pas instruites ? C’est ce qu’Olivier Véran appelle l’État de droit, un État qui laisse en liberté 80 % des criminels. D’ailleurs le taux d’élucidation des crimes et délits est en chute verticale. Concernant les cambriolages, le taux est de 10 %, pour les vols avec violence, il est de 15,4 % . Seuls les meurtres ont un taux d’élucidation de 70 %.

Le paradis des années 70 est devenu un pays dangereux où tout le monde a peur. À commencer par le pouvoir, tétanisé par les émeutes de 2005 et qui craint par dessus tout une révolte des banlieues. Moyennant quoi, il se couche et refuse de reconquérir des pans entiers du territoire qui échappent à l’autorité de l’État.

Les femmes ont peur dans les transports, les enfants ont parfois peur à l’école, les enseignants ont peur, les soignants des urgences ont peur, les commerçants ont peur, les policiers ont peur. C’est le pays de la peur. Les 2/3 des citoyens ne se sentent en sécurité nulle part. Le pire est que beaucoup ont même peur chez eux !

Il y a un total renversement des valeurs, où le criminel est encouragé et la victime oubliée.

Ce n’est plus le propriétaire dont le logement est squatté qui est la victime, mais c’est le malheureux squatteur qui a droit à un logement comme le prévoit la loi. Le « droit au logement » c’est encore une stupidité de Sarkozy, le président nuisible qui a supprimé la double peine pour les délinquants étrangers et qui a exonéré de toute incarcération les criminels condamnés à moins de 2 ans fermes.

Les délinquants étrangers, qui occupent 25 % des places de prison, Sarkozy préfère les garder pour qu’ils récidivent à l’issue de leur peine. C’est magistralement pensé !

Les mêmes juges qui condamnent à regret les délinquants, éternelles victimes de la société, sont en revanche intraitables avec les apprentis justiciers. Pour ces juges, il y a systématiquement « usage disproportionné de la force » et atteinte à l’État de droit.

Un squatteur ne sera jamais condamné, même si en théorie il risque une peine d’un an de prison et 15 000 euros d’amende, mais un propriétaire qui récupère son bien de force pour ne pas coucher sous les ponts risque gros : pour lui, c’est 3 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Celui qui a payé sa maison après une vie de travail couche sous les ponts et celui qui vole la maison, sans débourser un sou, est considéré comme chez lui, donc inexpulsable sans passer par voie de justice. Voilà quarante ans qu’on nous promet de traiter ce scandale mais rien n’est fait.

Et cerise sur le gâteau, le propriétaire reste néanmoins responsable de l’entretien des locaux et des factures d’eau ou d’électricité non payées par le squatteur. Aucun pays au monde, je dis bien aucun pays au monde, ne traite les propriétaire avec autant de mépris et de cynisme que l’État français.

En Amérique, où personne ne vous croit quand vous parlez des droits exorbitants des squatteurs, il faut à peine une heure pour récupérer son logement. Vous appelez la police qui arrive sans tarder et expulse les parasites manu militari. Pas de plainte, pas de préfet, pas de juges ni d’avocats, pas d’années de procédure sans résultat. Une heure, c’est tout ! La France ne respecte pas le droit de propriété. Celui qui vole votre maison est chez lui, donc intouchable.

La France est un pays de fous. Pas un seul gouvernement n’a voulu traiter le problème. Ils font tous semblant d’agir mais les préfets répugnent à employer la force publique pour déloger les familles, sauf si c’est leur propre maison qui est squattée…

https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2021/05/28/squat-que-risque-un-proprietaire-qui-procede-lui-meme-a-une-expulsion/

Le perdant, c’est toujours la victime agressée ou spoliée. Seul le sort des hors la loi mérite compassion.

Macron avait promis en 2017 la construction de 15 000 places de prison. Il n’en a construit aucune. Les 2000 places sorties de terre sont des projets datant de Sarkozy. Quel que soit le domaine, Macron ne tient jamais parole. Moyennant quoi, 83 000 peines de prison fermes sont en attente d’exécution.

C’est la brasse coulée, la démission de haut en bas, qui fait le bonheur des coupe jarrets. Toutes les peines sont allégées pour ne pas trop emprisonner faute de place. Rappelons que celui qui a la malchance de se retrouver en prison malgré la répulsion des juges à incarcérer les voyous, ne fera que 50 % de sa peine. Tout est fait pour vider les prisons puisque l’État refuse d’en construire. En deux quinquennats, Macron n’aura pas construit une seule place.

Exactement comme pour l’école. Le niveau s’étant effondré, on brade les diplômes en baissant le niveau des épreuves. Tout part en vrille.

Et que dire de la légitime défense, totalement interdite en France, puisque si vous descendez l’intrus qui vous menace d’un couteau, avant qu’il vous ait égorgé, il y aura usage disproportionné de la force selon les juges. C’est à peine caricatural. Un commerçant dévalisé 10 fois n’a aucun droit de se défendre.

L’État veut conserver le monopole de la violence physique légitime, mais aussi longtemps qu’il victimisera les voyous au détriment des victimes, avec des lois toujours plus laxistes envers les criminels et plus sévères envers les citoyens, ces derniers seront tentés de se faire justice eux-mêmes.

La sécurité des citoyens, ce droit élémentaire dans toute démocratie digne de ce nom, est la dernière des priorités nationales.

Pour Macron, une seule priorité : désarmer les Français dans ce climat qui pourrait très vite devenir insurrectionnel, vu le naufrage identitaire, économique et sécuritaire de la nation.

Pendant cinq ans, il est resté les bras ballants, ne réglant aucun de nos problèmes, aggravant l’immigration, l’insécurité et se ruant dans une guerre contre la Russie qui va liquider les débris de notre industrie et appauvrir le peuple comme jamais depuis 1945. Beau bilan du Mozart de la finance ! Il n’est jamais responsable des désastres. Il s’exonère même du fiasco de Toulon, qui fait de la France la risée du monde, en faisant porter le chapeau à Giorgia Meloni.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/cest-le-naufrage-securitaire-de-la-france-qui-cree-les-justiciers.html

 701 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Il existait une douce France, où il faisait bon vivre.
    Après la guerre de 40, on pensait avoir droit à la paix et au développement constructif.
    C’était sans compter sur les affreux traitres à qui on avait confié la gestion du pays.
    Pierre après pierre, année après année, ils se sont chargés de tout démolir.
    Et ils ont fait en sorte de faire venir nos ennemis dans le pays, nous obligeant à les accueillir.
    Et pour continuer à en faire venir, ils affirment que tout va bien, et que ces gens sont très gentils.

  2. Jacques Guillemain, vous parlez du paradis des années 70. Moi je l’ai aussi connu mais il n’a rien à voir avec le vrai paradis des années 50, ce paradis où on laissait tout ouvert y compris les voitures. Croyez-vous qu’il soit possible de revenir à un vrai Paradis sans purger la France ou alors faut-il maintenant accepter cette nouvelle façon de vivre ?….

    • L’ennui, c’est que par mimétisme , les FDS se mettent à faire comme eux, et voire pire.
      Les migres créent une ambiance nouvelle où toutes les saloperies peuvent exister, où chacun peut tuer l’autre qui ne lui convient pas.
      Pourquoi pas, puisque ces nouvelles populations le font sans trop de répercussions, on imite, on fait pareil, le résultat est là.
      Tous les interdits sont levés, plus de peine de mort sauf pour les victimes, et le chichon aide beaucoup à lever les inhibitions.

  3. Les Français sont obliger de se défendre contre les Racailles Etrangères et les Migrants qui viennent nous envahir car la justice Française est gangrénée par le laxisme mise en place par les différents gouvernements et c’est pour ça que les Français ont opter pour l’autodéfense .

  4. Je ne rendrai jamais mon matos, bombes lacrymos, plus mon zoli couteau de chasse ouvragé, un cadeau. S’il a peur d’une révolte armée, le peuple peut se servir des engins agricoles, des camions, de fourches, de râteaux, et de cocktails Molotov. Bientôt Macron va nous demander de remplacer nos couteaux à viande et nos fourchettes par des couverts en plastique ! Quel taré, Remarquez qu’un coup de poêle à frire en fonte ça fait mal aussi!

  5. Ben, une majorité de cons ont veauté un clown, deux fois, qu’ils ne se plaignent pas ils l’ont. Je me rappelle les montagnes de fleurs et de nounours, chaque fois qu’un déséquilibré (une saloperie d’ordure putride qui n’a rien à foutre en France) tue un des nôtres et on entend encore par les soumis, « l’islam c’est pas ça, il ne sont pas tous comme ça, pas d’amalgame (en pommade par le gouvernement ou en suppositoire par les adeptes de l’islam) ». Et au dernières élections on a vu tous ces connards dénigré Eric Zemmour et le traité d’extrèèèmme droate et de nazi et veauté merluchon avarié et maconnard. Alors faut pas être étonner si on en est là. Quand à celui qui ce fait justice, il ne dit rien et il fait un trou dans le jardin sous les rosiers et ceux qui n’ont pas de jardin ils vont dans les bois, un trou de 2 m et le tour est joué. Surtout n’appeler pas les flics quand à la justice elle est complètement pourris.

  6. Ce micron est la pire des calamités que la France ait pu connaître. J’espère que ses parents ont honte d’avoir engendré une saloperie pareille mais je n’y crois pas.

    • @ Julie
      Hélas ! Julie ! Je ne sais pas pour la mère mais macron senior a déclaré lors des dernières semaines du premier quinquennat du fils qu’il était très fier de son rejeton ! Si l’axiome selon lequel « le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre » est vrai, ce dernier doit être particulièrement véreux !

Les commentaires sont fermés.