Les ânes bâtés d’allah !

Ceux là sont à la fois violents et éhontés !

Que savent-ils de Dieu et de ses volontés ?

Ainsi leurs propos assassins

prétendant ces divins desseins

sont les braiments haineux de vrais ânes bâtés !

PACO. Hihan hihan ackbar !

13/11/2022.

P.S. Qui se prennent pour les commanditaires de leur fantôme hypothétique !

https://www.fdesouche.com/2022/11/11/montauban-le-lycee-bourdelle-subit-des-tentatives-de-destabilisation-islamistes-repetees-et-coordonnees/

 828 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


13 Commentaires

  1. Il y a des personnes qui n’apparaissent sur le site que pour essayer d’imposer des points de vue étriqués et nullement justifiés, en voulant culpabiliser les auteurs.
    Très bon limerick@Paco,
    Tu peux faire toutes les comparaisons qui te passent par la tête, du moment que ça plait à d’autres, ne brime pas ta créativité par des interdits ridicules et chimériques.
    « Le meunier, son fils et l’âne », ça m’avait bien accroché quand notre enseignant nous l’avait fait découvrir.

  2. S’il y a des tentatives d’attaques islamiques, répétées et coordonnées, il ne faudra pas compter sur le woke Ndiaye, ni sur la hiérarchie frileuse de l’EN, qui se chie dessus devant tout musulman.
    Aux chiottes les islamogauchiasses !

    • Bonsoir Paco

      un grand homme musulman, Ibn Khaldoun, en 1360, déclarait sa plus remarquable citation, connue dans tout le monde arabo-musulman depuis:

      « 3oribète wa khoribète »

      « tout ce qui s arabise se ruine  »
      il est né a Tunis, a vécu en Andalousie musulmane et mort au Caire

    • Dans notre belle langue, plein d’expressions dévalorisantes à l’égard des animaux. Bête comme un âne ou une oie, sale comme un cochon, moutons ou veaux qui vont à l’abattoit d’une seule patte…
      « Ils » font pareil en traitant de chiens…
      Aussi, je n’adhère pas aux textes qui dénigrent les animaux. Ils valent mieux que bien des humains et sont bien souvent soumis à leur cruauté. Changer d’esprit, partout.

      • Bonjour Angèle. Je suis en accord avec vous sachez le. J’ai utilisé le terme « âne bâté », car dans ce cas précis, l’animal est utilisé et va ou on le pousse à aller. « On », l’humain bien sur !

        • Bonjour Paco. Je le sais bien. Mais je l’ai quand même dit, bien que chez RL on soit initié. Et puis, on manque de moyens pour inverser les vieilles souches dans la langue. Tout un chemin là aussi, des ornières. Pauvres bêtes !
          Cordialement.

          • Il nécessite du temps pour que les choses évoluent. Ne parlons même pas de « changement ». Nous devons tenir bon avec nos convictions et nos valeurs.

          • Faudrait arrêter de pleurnicher sur les animaux.
            Il s’agit plus de comparaisons « théoriques », qui ne blessent aucunement l’animal puisqu’il ne les entend pas.
            Je trouve , au contraire, cela très enrichissant, faire participer nos animaux et essayer de leur donner des qualités ou des défauts, et cela nous relie aux anciens qui ont trouvé ces images.