La Bible avait tort : c’est Caïn qui avait raison…

Dans la Bible, Caïn le fermier et Abel l’éleveur de moutons offrent à Dieu le produit de leur travail. Dieu préfère le cadeau d’Abel. Caïn fou de colère et de ressentiment tue son frère Abel…

La tradition fait de Caïn le fratricide, le mauvais, celui qui ne respecte pas l’ordre naturel des choses… Or je trouve Caïn infiniment plus sympathique car la civilisation c’est l’agriculteur et  non pas le chasseur-cueilleur ou l’éleveur qui doit quitter son territoire régulièrement pour pouvoir nourrir ses bêtes… Et j’y vois un rapport avec l’immigration massive qu’ils veulent nous imposer et une bonne raison de la refuser.

A Callac, je voulais expliquer en quoi l’immigration de masse était mortifère pour la civilisation en montrant que, contrairement à ce que dit la Bible, c’est Caïn, le sédentaire, le fermier, l’agriculteur qui a raison car il crée la civilisation.

Mais je n’ai pas eu le temps et la possibilité de développer cette démonstration, prise de crises de toux et de difficultés respiratoires m’empêchant de parler clairement et plus longuement comme je l’aurais voulu.

Alors voici le discours que j’ai fait.

 

Et voici les grandes lignes de ma réflexion sur le mythe de Caïn et Abel et sa transcription à la France et au problème de l’immigration.

Le problème des migrations en nombre, massives,  ce n’est pas un conflit mineur et égoïste entre « soi » et « l’autre » mais un choix cornélien entre civilisation, progrès, sans doute survie humanité et le retour au monde préhistorique. D’avant l’histoire. D’avant la civilisation.

Le problème n’est même pas que nous soyons submergés de migrants pour partie analphabètes, pratiquant des rites préhistoriques dangereux,  l’excision,  l’enfermement des femmes,  les meurtres rituels et barbares comme celui subi par la malheureuse Lola… même si tout cela nous fait beaucoup de mal.

Le problème n’est pas que les migrants  soient gentils ou méchants, qu’ils veuillent ou pas s’assimiler  (d’ailleurs  l’assimilation est impossible quand on vit entre soi, on le voit dans le 93, dans les quartiers nord de Marseille).

Le vrai problème, c’est les Frankenstein fous du projet horizon, comme le projet Macron et Der Leyen.  Le vrai problème c’est qu’ils veulent inventer un « homme nouveau », un hybride de Français, d’Afghan, d’Algérien, du Bangladesh, du Congo, du Gabon… quand on sait les rivalités et haines ethniques en Afrique ! Les  massacres  Tutsi-Hutu au Rwanda, ce n’est pas suffisant ? 

Le vrai problème, c’est que, pour progresser,  l’humanité a besoin de personnes hors du commun pour inventer, modifier, avancer, découvrir que la terre est ronde, permettre à l’homme d’aller dans l’espace, inventer le langage de la musique ou un langage pour les muets, soigner et guérir typhus, tuberculose… Mais aussi inventer la machine à laver, le code pénal, la constitution, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen

Pourquoi est-ce notre civilisation, occidentale qui a fait le plus avancer l’homme, au niveau des idées et des techniques ?

La réponse, selon moi, est dans le vieux mythe  de Abel et Caïn qui incarne le vieux conflit entre sédentaires les nomades. Entre agriculteurs et éleveurs. Entre agriculteurs et chasseurs-cueilleurs.

Caïn le laboureur se fixe sur place, cultive la terre, fait des réserves pour ses fils, pour sa descendance, pour éviter les famines, les maladies…

Abel, héritier du vieux mode nomade,  est un berger qui marche avec ses moutons pour qu’ils trouvent à manger, c’est le modèle du  chasseur cueilleur voué à disparaître. Les Indiens d’Amérique ont disparu car ils avaient besoin d’un territoire énorme pour chasser, pour survivre. Ils ne vivaient que pour disparaître sans rien laisser de tangible à l’humanité car l’état de survie perpétuelle ne permet pas se poser, de se calmer, de réfléchir, de chercher, de trouver…

L’homme occidental cherche depuis la fin de la préhistoire à améliorer ses cultures, sa maison, sa terre, sa façon de se soigner pour les siens,  enfants, neveux, village, ville, pays… quand les autres ne songent qu’à la survie immédiate, à « profiter » diraient certains. C’est parce que nous voulons transmettre des connaissances, un héritage, de l’argent … que nous avançons et que nous trouvons, nous inventons.. pour que nos enfants survivent, inventent à leur tour… pas besoin d’avoir 10 enfants, il suffit qu’un seul œuvre pour l’humanité pour que l’humanité aille mieux. L’homme occidental, il y a 20 000 ans, éprouvait déjà le besoin de vivre pour autre chose que manger, se reproduire et mourir, en témoignent Lascaux, la grotte Chauvet et tant d’autres… Un besoin terrible d’autre chose, de transcendance, de transmission, de lutte terrible de l’homme contre la mort et le néant grâce à l’art, entre autres.

Or, l’immigration de masse que nous connaissons a un double effet. Elle décourage le Blanc qui n’a pas envie de bosser et d’inventer pour que davantage de femmes soient voilées, maintenues à la maison et que l’on assiste à un retour en arrière.  Et en même temps elle n’encourage pas le migrant venu pour profiter de la manne occidentale mais qui n’aime pas cette civilisation, il n’a pas envie de devenir comme nous, il n’a pas envie de transmettre et d’améliorer cette vie occidentale qu’il hait au fond.

Alors plus d’invention, plus de création, plus de civilisation…

C’est ce qui pend au nez de Callac et au-delà au nez de la France. Un retour en arrière terrifiant et mortifère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1,326 total views,  3 views today

image_pdf

133 Commentaires

  1. ATTALI œuvre depuis des décennies pour le Nouvel Ordre Mondial.
    Cet homme est beaucoup moins intelligent qu’on voudrait nous le faire croire.
    Quand un socialiste a deux grammes de parlote, il est porté aux nues par tout son clan et les gogos doivent l’admirer la bouche ouverte et gober son savoir.
    Par rapport à ses déclarations sur l’euthanasie lorsqu’il était plus jeune, on attend maintenant son passage à l’acte en ce qui le concerne, allez, montre-nous que tu as des couilles, sous-espèce de nazillon, tu as atteint la date de péremption que tu avais fixée !
    Cela nous soulagerait que ce nuisible disparaisse du paysage politique français.

  2. Cà ne vous rappelle pas le sinistre Jacques ATTALI, qui n’arrêtait pas de glorifier et de nous bassiner avec le grand « Nomadisme du Monde Futur »??! C’est bien cela le but de tous ces détraqués satanistes: Un Monde peuplé de milliards de sous-esclaves décérébrés, lobotomisés, sans race, sans racines, sans passé, sans Culture, et promis à la transformation industriel en « cyborgs »…au nom du Transhumanisme. Ce sont les idées mortifères des Klaus SCHWAB, Ursula VON DER LEYEN, Emmanuel MACRON, Georges SOROS et consorts…
    Oui, notre Planète toute entière est bel et bien tombée aux mains d’une véritable secte! Et d’une secte ultra-maléfique, en plus!…

  3. L’église ne fut pas que domination et obscurantisme. Dans les monastères , tout au long du moyen-âge, les moines ont étudié, inventé, recherché, ils ont perpétué le savoir, et conservé précieusement les écrits grecques et latins. Les moines étaient répartis en plusieurs catégories , en fonction de leur niveau, du niveau le plus bas, celui qui faisait le ménage, en passant par le cuisinier, le jardinier, le moine copiste, l’herboriste, le guérisseur, au niveau le plus haut, celui qui avait son laboratoire d’expérimentation. L’origine de la génétique, on la doit au moine Mendel, qui a longtemps fait des recherches sur les croisements de pois et ainsi établi la transmission des gènes.

    • Avec 108 commentaires pour l’instant à cet article, Christine a fait un tabac à faire pâlir d’envie les plus grands théologiens en esquissant seulement une histoire biblique. Je propose qu’au Paradis, elle soit nommée théologienne. Ainsi elle aura enfin un peu de temps pour souffler.

  4. Bonjour@Antiislam,
    deux commentaires : l’un concernant l’église et les moines,
    l’autre posant une question à Christine,
    je ne crois pas qu’il y ait matière à procès.
    Les deux envoyés hier soir.

    • Bonjour,

      Je ne valide pas les questions destinées à Christine pour qu’elle puisse les voir dans la liste des questions non validées justement.

      (Le modérateur).

  5. Soit le modérateur n’apprécie pas mes commentaires, soit certains sont plus égaux que d’autres, en bénéficiant de passe-droit..

    • Bonjour,

      J’aime beaucoup vos commentaires, fréjusien.

      Mais vous avez certainement lu les articles que RR a consacré à ses procès.

      Nous sommes obligés d’être très stricts dans la modération.

      Et nous sommes plusieurs modérateurs et nous n’avons pas tous, exactement, la même sensibilité quant à ce qui doit être censuré …

      (Le modérateur).

  6. Le Futur président de la République, si il sait récompenser les bons chrétiens, intelligemment, relancera le pays comme jamais.

  7. Avec Gérard Depardieu dans le rôle de Marcel Caïn et Jean-Paul Belmondo en René Abel, mise en scène de Robert Lamoureux.
    C’est dire si je prends au sérieux ces légendes !!! 😆😂

  8. Pour info, nouveau film : « Les Engagés ». La réalisatrice était l’invitée de France Inter ce matin. Elle a parlé de son film : le héros de sa fiction est confronté à un migrant qui fuit la police. Sans réfléchir, par empathie, il le prend dans sa voiture et va jusqu’à le cacher chez lui. Bref, elle a rappelé que des « citoyens » ont été poursuivis pour avoir agit de même envers des migrants (cf. Horou), puis relaxés. La réalisatrice a dit « qu’il était important de se souvenir d’où l’on vient », en l’occurence ses grands parents, juifs polonais, ont échappé à la Shoah grâce à des « Justes », en France… Elle établit donc un parallèle entre la situation d’alors et celle d’aujourd’hui avec les migrants. J’ai cru comprendre que le film sera proposé aux écoles…. Propagande, propagande… Cela conforte mon idée qu’il est impossible de lutter contre l’immigration en France parce que les descendants d’étrangers y sont déjà trop nombreux et que ceux-ci sont favorables aux nouveaux venus !

  9. Christine, est-il nécessaire de trouver des justifications au fait de refuser de laisser son pays se faire envahir ? Nos ancêtres se sont férocement battus au cours des siècles contre nos voisins, européens, qui voulaient prendre la France. Ils ne se posaient pas de question, ne se culpabilisaient pas : défendre le territoire pour que la France reste dans sa langue, sa culture, était naturel. Pourquoi au XXIème siècle aimer sa patrie et s’opposer aux vagues migratoires, équivalentes à des armées ennemis, tant par le nombre que par les intentions criminelles de beaucoup, serait-il différent ? N’écoutons plus ceux qui brandissent le racisme pour autoriser l’inacceptable submersion. Revendiquons le droit d’exprimer le refus des invasions barbares, sans chercher des raisons.

    • Je ne cherche aucune justification je n’en ai pas besoin. Mon propos est d’alerter sur une différence considérable de civilisation qui peut mener à l’extinction de la civilisation si on importe massivement des Abel, des chasseurs cueilleurs…

  10. Moi ce que j’aime bien dans cette histoire biblique, c’est que l’on peut tout imaginer, tout interpréter, et donc que personne n’a raison.

    C’est cela la Force de la Bible qui a occupé l’esprit et la réflexion de l’Humain durant des millénaires : le doute et le questionnement, la vie finalement.

    C’est fou… et terriblement Puissant !

    • Le doute et le questionnement sont la base de la science. A la lecture de la Bible on est saisis de doutes et de questionnements. Un athée célèbre, Nietzsche, disait ceci à son sujet: « Dans l’Ancien Testament juif, le livre de la justice divine, on trouve des hommes, des choses et des paroles d’un si grand style que les textes sacrés des Grecs et des Hindous n’ont rien à mettre en regard. On est saisi de crainte et de respect en présence de ces vestiges prodigieux de ce que l’homme était jadis. »
      Friedrich Nietzsche (1844-1900) « Par delà le bien et le mal » dans « le phénomène religieux » § 52

      • Tout à fait @gigobleu c’est même dans cet esprit que la science peut avancer et est digne de ce nom.

        Je vous remercie pour cette belle citation…

  11. Bravo de votre ténacité, belle intervention!! Sur Caïn et Abel, on peut remarquer qu’elever des animaux permet de développer une empathie avec tout âme de vie, ce qui n’est guère possible, sauf par abstraction-imagination, avec des légumes.

  12. Caïn comme Abel sont de sédentaires. L’élevage change de champs mais n’est pas décrit comme nomade. N’est ce pas plaquer une préoccupation d’aujourd’hui, dont le texte ne parle pas, que d’y voir la description d’une opposition nomade- sédentaire ?

    • non cela correspond à une époque historique, avec la vieille lutte entre sédentaires ou nomades, avec l’habillage « éleveur de moutons » au lieu de chasseur. tout simplement parce que, dans les temps anciens, une fois qu’un troupeau a dévoré l’herbe du champ il faut changer de lieu, de pâture…

      • La « civilisation des mégalithes » était pastorale et restait sur place .. ce n’est pas bien compliqué de passer d’un champ à l’autre avec ses bêtes, cela ne suppose pas d’être nomade. Cela a commencé il y a 5.000 ans. Le lien entre élevage et nomadisme n’est pour le moins pas du tout une évidence. Lorsqu’on n’est pas aussi agriculteur, on se déplace certes avec ses troupeaux mais dès que l’agriculture sédentaire apparaît (vers -5000) on reste sur place avec ses bêtes, que ce soit pour leur vidange, lait ou œufs. On alterne les pâtures pour les bêtes, et pour les cultures on fait de l’assolement triennal. Le tout au même endroit, sans différence de mode de vie.

        • on fait… mais on ne faisait pas à l’époque évoquée dans la Bible puisqu’il s’agit des enfants d’Adam et Eve « les premiers humains » sur terre… on est très loin de l’assolement triennal à la préhistoire, entre 100 et 150 000 ans avant JC !!!Et même si les auteurs de la Bible ne pouvaient remonter aussi loin, il n’y avait pas d’assolement triennal entre VIII ème et III ème siècle avant JC… et d’ailleurs celui-ci date du Moyen Age.

          • Si Caïn et Abel étaient les premiers enfants d’Adam et Eve, on est en droit de se demander comment Dieu aurait-il pu venger sept fois Caïn et qui était la femme de Caïn et avec qui Caïn bâtit une ville? Genèse 4: 15, 17. J’avoue qu’il y a des choses qui m’échappent.

          • C’est le propre de tous les textes mythologiques, mythiques, écrits et ré-écrits par moult scripteurs, et auparavant dits, redits, modifiés… par les Homère de chaque époque. Seule compte la métaphore, ce ne sont en aucun cas des récits historiques.

          • Personne ne sait comment était gérés les champs des civilisations qui ont construit les mégalithes. En revanche, ils étaient sédentaires et pratiquaient l’élevage. Cela remonte à -5000, avant que la première ligne de la bible soit écrite. L’identification « éleveur donc nomade » est inexacte.

  13. L’aventure judéo-chrétienne c’est la sortie du sacrificiel, des meurtres rituels . Le passage du mythe à l’Histoire. Si l’innocence de la victime est établie ( Abel), la culpabilité du meurtrier est encore alléguée, mais pas avec autant de force que dans le mythe. Le Dieu promet même de le protéger :  » Aussi, si quelqu’un tue Caïn, on le vengera 7fois. Et Yahvé mit un signe sur Caïn afin que le premier venu ne le frappât point  » GN 4.
    Il faut moins chercher à différencier les deux frères qu’à noter leur rivalité mimétique. Leur statut professionnel pouvant alors servir à noter le passage d’un ordre communautaire ( chasse-élevage) à un ordre plus policé et structuré ( terrain agricole, donc notion de frontière).
    Mais rien ne remplace les géniales démonstrations du grand René Girard à ce sujet:
    Dans  » Des choses cachées…p.207 et passim.
    Et dans  » Je vois Satan tomber comme l’éclair  » p.135 .
    Ne pas quitter la Terre sans avoir lu ce savant.

    Pour la gorge, ne pas attendre la maladie pour soigner, mais faire de la prévention : 3 ou 4 grogs bien tassés avant la nuit !

      • Bonne journée Christine. Et merci pour votre intervention à Callac, vous nous avez redonné une sacrée pêche !

        • Merci Travis pour ce compliment qui me touche, merci à vous tous d’avoir été là !

    • Bonjour Travis. Je m’apprêtais à écrire quelque chose comme  » Tout a un sens et une utilité, jusqu’à ce que ça devienne obsolète ! » Et j’ai lu ton commentaire, que je trouve bien plus subtil. Et d’accord avec toi, à propos de Christine pour la prévention. Chez moi, ce qui est efficace et vraiment, c’est eau chaude demi citron et miel. Ça stoppe net pas mal de trucs qui surviennent !

  14. Une réponse à ta question:
    « Pourquoi est-ce notre civilisation, occidentale qui a fait le plus avancer l’homme, au niveau des idées et des techniques ? »
    Il y a certainement la culture gréco-latine mais il faut y ajouter nos conditions de vie. Dans un passé encore assez proche, les habitants de nos contrées avaient peur des famines et des hivers trop rigoureux, ce qui est moins le cas lorsqu’on vit plus près des tropiques. Il s’en est suivi une sélection naturelle des plus débrouillards (je n’ose pas dire des plus intelligents !!)
    Mais toutes ces innovations ont été freinées par les superstitions, en particulier catholiques. Condamnation de l’éclairage publique (car contraire à la volonté divine 1832), du chemin de fer (car œuvre diabolique 1848), en effet, un chariot qui avance tout seul sans être tiré par des bœufs ou des chevaux, c’est de la sorcellerie. En plus ce crétin de JPII qui condamne la technique des bébés éprouvette …

    • Merci Armand pour ce complément qui rappelle en effet 2 éléments très importants, le rôle du climat et celui du liberticide christianisme

    • Moi, vu l’extrême urgence de notre situation, je serais carrément en faveur du Clonage Humain!… Multiplier partout les individus beaux, forts et intelligents…et faire adopter tous ces rejetons d’élite par les millions de couples incapables de procréation, et qui seraient enchantés d’un tel cadeau!…
      Un « Clone », après tout, c’est exactement comme un vrai jumeau ou une vraie jumelle: un être humain à part entière!… Rien à voir avec les monstruosités « transhumanistes » des apprentis sorciers du sinistre Klaus SCHWAB…

      • Des crétins croyant avoir la science infuse ont réussi à faire condamner et interdire les recherches sur le clonage humain. Même si c’était prématuré à l’époque de Kouchner, il ne fallait pas faire une interdiction absolue en classant ce clonage parmi les crimes contre l’humanité.
        Lorsqu’une catastrophe à l’échelle mondiale arrivera à cause d’un produit (contraceptif imprévu définitif) distribué universellement, rendant la fécondation humaine impossible, le clonage humain ne sera pas au point pour compenser les pertes.
        Il en a toujours été ainsi: ce qui est nouveau est d’abord critiqué et souvent interdit jusqu’à ce que les vieilles barbes aux méninges sclérosées soient rendues dans les cimetières … (cela justifie notre disparition voulue par la nature, jusqu’à maintenant et encore pour longtemps !!).

  15. Quand on nivelle, c’est toujours par le bas ! On pousse le sommet de la colline pour combler le vallon et on obtient un terrain plat, artificiel, laid, battu par les vents et bien souvent stérile. Pour mettre les Africains au niveau des Européens il faudra obligatoirement abaisser l’homme blanc puisqu’on ne pourra pas faire gagner 20 siècles aux Africains d’un seul coup. D’autant qu’ils ne le veulent pas !

    • Les Africains possèdent un Continent magnifique…et qu’ils ne méritent pas!… Il suffit de regarder la façon affreuse avec laquelle ils s’ingénient à dévaster leur propres terres, leur Faune et leur Flore magnifiques…et ce depuis des millénaires!

  16. —-Très bon article qui éclaire et donne des éléments de réponse sur les événements que nous subissons actuellement—–

  17. Très bonne analyse, comme toujours, et par ailleurs, Chère Christine : huiles essentielles de laurier noble et d’eucalyptus radié, très efficaces.

    • Merci Fabienne j’use volontiers de Ravintsara mais c’est une bonne idée d’ajouter laurier et eucalyptus, j’avais oublié, merci

  18. « L’œil était dans la tombe et regardait Caïn », ça sent le conflit avec Victor..Plus sérieusement, j’adhère pleinement à ton discours. Nonobstant le fait qu’on envoie des gusses sur la lune, on n’arrive pas a avoir de couverture internet et/ou tel dans encore nombre de nos contrées. Quand on voit que nous n’étions que 500 Callac, alors que nous eussions être 5000. Je pense que les voies démocratiques sont obsolètes, compte tenu de la situation dans notre pays et qu’aucun homme politique, actuel, ne me paraît avoir la carrure pour remettre la France sur les rails. Je pense qu’il y aura un incident, ou un accident, qui servira de déclencheur à un embrasement général. De là, emmegera une personnalité qui prendra les rênes. Si cela ne se faisait pas, alors le pays et perdu, notre civilisation héléno-chrétienne disparaîtra à jamais. Je caresse l’espoir que nous ne devenions las mayas ou les incas du 21ème siècle.

  19. Beau discours Christine bien daccord avec vous et bon rétablissement (pour la toux des petites tisanes de thym ou du citron dans de l’eau chaude avec du miel )

    • Merci Atria pour les compliments et pour les conseils. Je vais même ajouter un bon grog avant d’aller au lit 😉

  20. Totalement d’accord sur le fond. Mais pourquoi ne pas dire que la France, ce n’est pas l ancien testament, mais le nouveau qui a pu faire cette France numéro 1??? Avec le concours des rois pendant plus de 1000 ans?

    • non ce n’est pas le nouveau testament, c’est l’héritage gréco-romain, c’est Clovis, converti ou pas ça ne change rien, c’est Louis XI et Philippe le Bel, c’est Henri IV etc pratiquement tous des rois qui n’ont tenu aucun compte des préceptes du christianisme juste bons à faire obéir le peuple

      • Et ceux qui peignaient les grottes de Lascaux et Chauvet, et dont descendent les beaux créateurs et inventeurs que vous évoquez, avant même la civilisation gréco-latine, ils ne doivent rien ni à l’Ancien ni au Nouveau Testament, n’en déplaise à leurs thuriféraires. L’amour ? Les amoureux de Valdaro n’avaient besoin d’aucun manuel pour savoir ce que c’est. Leurs enfouisseurs non plus https://images-cdn.9gag.com/photo/aVOxB32_700b_v1.jpg

      • Ils ont eu l’intelligence d’utiliser le christianisme pour faire la France, ils n’en ont pas eu « rien à faire ». Ils ont tenu compte des préceptes chrétiens, s’en sont servis et ont bâti – vertu publique – la France en l’utilisant comme matériau. Quitte à ce que leur comportement privé en soit loin, y compris selon les standards de l’époque.

      • L’église ne fut pas que domination et obscurantisme.
        Dans les monastères , tout au long du moyen-âge, les moines ont étudié, inventé, recherché, ils ont perpétué le savoir, et conservé précieusement les écrits grecques et latins.
        Les moines étaient répartis en plusieurs catégories , en fonction de leur niveau, du niveau le plus bas, celui qui faisait le ménage, en passant par le cuisinier, le jardinier, le moine copiste, l’herboriste, le guérisseur, au niveau le plus haut, celui qui avait son laboratoire d’expérimentation.
        L’origine de la génétique, on la doit au moine Mendel, qui a longtemps fait des recherches sur les croisements de pois et ainsi établi la transmission des gènes.

        • pas que et je ne crache pas sur les bons côtés simplement ici et maintenant le christianisme n’est pas la réponse à la crise grave que nous connaissons

          • « il est impossible de gouverner droitement le monde sans Dieu et sans La Bible. »
            Georges Washington, Président des Etats Unis, 1732-1799″

            Si nous purifions le judaïsme des prophètes et le christianisme enseigné par Jésus de tout ce qui est venu ensuite… nous avons une religion capable de préserver le monde de tous les malaises sociaux. Tout le monde a le devoir sacré de faire de son mieux pour le triomphe de cette religion. »
            Albert Einstein (La bible et la science p 166)

          • Ni Washington ni Einstein ne sont porteurs de la Vérité… c’est celle de leur temps, dominante, rien de plus rien de moins. Aucun argument digne de de nom dans leurs déclarations

          • Vous avez cent fois raison! Si le grand Empereur JULIEN, si injustement calomnié et trainé dans la boue par les obscurantistes chrétiens de tout poil, avait gagné son combat culturel et spirituel contre le christianisme, l’Empire Romain aurait très probablement survécu…et en ce moment, nous en serions vraisemblablement au même niveau scientifique et technique que l’univers de STAR WARS!…

          • Entièrement, d’accord, Marc ! Le christianisme a accouché fort heureusement de magnifiques oeuvres d’art, peintures, sculptures, vitraux, romans, églises et cathédrales… il n’a donc pas été complètement inutile dans l’histoire de l’humanité mais l’obscurantisme chrétien a ralenti et surtout empêché la marche vers la libération de l’homme, permettant aux Vandales, Huns et autres barbares de nous faire retrograder; excellent exemple en effet que celui de Julien.

      • Le Christ survivra éternellement. Voyez les pays émergents qui se tournent vers lui. Le peuple de France détruit le meilleur en ce moment et c’est pour cela que la chute s’accélère.

        • Michel vous y croyez tant mieux ou tant pis mais ici on s’en fout; les croyances sont personnelles et ce n’est pas en affirmant ce genre de croyance qu’on fait avancer les schmilblic

  21. Bravo Christine, Comme tu as raison.
    J’ajouterais que le monothéisme est une malediction quia apporté l’intolérance. Avant le monothéisme il y avait des dieux, des déesses, des superstitions et plus de liberté et de tolérance á ce sujet.

    • On est entièrement d’accord mon cher Dominique, les monothéismes ont fait reculer l’homme de milliers d’années, car exigeants, liberticides et surtout voulant être maîtres de la conscience de l’homme

      • Tu ne crois pas que ce sont plutôt des Schwab et Harari qui veulent s’emparer de la conscience de l’homme? Le transhumanisme est une grave dérive de l’humanisme. A méditer …

        • Quel rapport ? C’est la même histoire depuis que le monde existe, des Dieux prétendus, des despotes, des tyrans.. veulent imposer leur vision de la vérité, des fake news etc pour asseoir leur autorité.

          • Ce qui est dangereux ce sont les hommes qui se prennent pour des dieux. Cela fini toujours mal. Par contre, lorsque Dieu s’est incarné en Christ, il a changé le monde avec une équipe de 12 gars (dont un traitre). Et on en parle encore …

    • Il y a des monothéismes tolérants comme des polythéismes dictatoriaux et vice versa. Presque toute religion se veut universelle, y compris les polythéistes. La prétentionà un dieu unique renforce t elle l’inclination vers la dictature ? Cela reste à tout le moins à argumenter par des faits …

  22. A l’instant sur CNew un commentateur raciste sur l’affaire  » qu’il rentre en Afrique » favorable a la punition du député RN,vient de déclarer  » on ne parle pas a un noir comme a un blanc »celons lui pour parler a un noir il faut mettre des gants blancs pour ne pas le vexer, C’est que ces gens de couleur sont des grands sensibles. Ainsi donc le commentateur qui n’aime pas le racisme , veut que l’on traite différemment et avec égard un noir. le blanc lui est forcement un salaud

  23. Pour abonder dans votre interessant raisonnement, je crois que la tradition biblique impute à Caïn la création de la première ville, Hénoch, et à sa descendance la maîtrise de la métallurgie et des arts musicaux. C’est donc un sédentaire et un héros civilisateur par excellence. Il faut le Déluge Universel pour anéantir cette lignée « d’enquiquineurs ». Faut-il en conclure que Dieu est toujours du côté des nomades ? 🙂

  24. Excellent Mme Tasin. Un discours qu’il faudra faire lors d’une prochaine manif, quand vous irez mieux. A mettre en parallèle avec la tirade de Papacito sur le vivre et le survivre.

  25. On voit bien là qu’il y a deux conceptions du monde et que chacun devrait pouvoir choisir sa vie mais le problème c’est que la civilisation qui est organisée et productive finit par entretenir et faire vivre tous ceux qui ont décidé de vivre de manière simple et naturelle sans se soucier de quoi que ce soit et en se remettant à Dieu.

    • « L’arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse » proverbe africain.

  26. Un mode de vie de chasseur cueilleur au niveau planètaire sera toujours inférieur à une population de 100 millions d’individu, un mode de vie de agricole plus de 7 milliards, avec 1 milliard de crève la faim, des génocides, des morts de faim chaque jour par millier, des guerres sanglantes à répétition, des tortures, des atomisés, des exploiteurs, des pollueurs etc et une civilisation qui finira par s’effondrer, un mode de vie de chasseur cueilleur ne fera jamais autant de saloperie même en si elle devait durer 10 siècles, Dieu avait donc raison, le cadeau d’Abel c’est un mode de vie de chasseur cueilleur, un mode de vie certe simple mais relativement pacifique, un mode de vie de agricole c’est une guerre permanente.

      • Une grande majorité des animaux sont clairement sédentaires, et souvent intraitables vis à vis de tout animal ou même congénaire empiétant sur leur territoire…et ce même chez les oiseaux! Les bagarres féroces entre mâles Colibris pour leurs arbres attitrés, j’en ai vu bien souvent dans notre beau territoire de Guyane!…

    • Les chasseurs cueilleurs ne peuvent vivre qu’en cas de très faible population, sur de grands territoires.
      On était deux milliards d’humains en 1950, et on est maintenant huit milliards.
      Ce mode de vie ne convient plus.

  27. Churchill a dit EXACTEMENT la même chose :
    « Combien redoutables sont les malédictions que la religion mahométane fait peser sur ses dévots ! A côté de la frénésie fanatique, aussi dangereuse chez un homme que l’hydrophobie chez un chien, il y a cette effrayante apathie fataliste. Ses effets sont manifestes dans de nombreux pays. Une imprévoyance coutumière, une agriculture négligente, des méthodes de commerce léthargiques, une insécurité de la propriété existent partout où les fidèles du Prophète gouvernent ou vivent. Une sensualité avilie ôte à cette vie ses grâces et ses raffinements, et à la suivante sa dignité et son caractère sacré. Les musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles. Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde. »

    The River War:An Historical Account Of The Reconquest Of The Soudan, Winston Churchill (trad. Wikiquote), éd. Longmans, Green & Co, 1899, p. 248-250

    Voir sur https://citations.ouest-france.fr/citation-winston-churchill/combien-redoutables-sont-maledictions-religion-112358.html

    • Churchill a aussi dit ceci à propos de la Bible: « Que les savants continuent à multiplier leurs découvertes! Qu’à force de recherches ils scrutent jusqu’au moindre des détails les récits qui nous ont été conservés de ces âges obscurs!Tout ce qu’ils réussissent à faire, c’est à rendre plus persuasives l’admirable simplicité et l’exactitude fondamentale des vérités enregistrées dans les livres sacrés qui ont éclairé jusqu’à aujourd’hui le pèlerinage de l’homme. » Et Napoleon:
      « L’Évangile possède une vertu secrète, je ne sais quoi d’efficace et de chaleureux qui agit sur l’entendement et qui charme le coeur, l’Évangile n’est pas un livre : c’est un être vivant. »

      • Et alors ? ça nous fait une belle jambe. Napoléon constate que, effectivement, les Evangiles sont faits/écrits pour endormir les enfants avec de belles histoires..Quant à Churchill il avait la foi de l’enfant, tant mieux pour lui, ça prouve pas qu’il détienne la vérité. On peut être un grand homme d’Etat et un abruti dans sa vie privée, sa culture, son raisonnement.

          • la foi n’est pas sage, elle est ou elle n’est pas. Et c’est souvent la foi du charbonnier, propre à imposer n’importe quoi au dit charbonnier

        • Un texte (le nouveau testament) qui prône l’entente est préférable à celui qui encourage l’engorgement de ceux qui pensent différemment (le coran).
          Que de déviances existent au regard des préceptes qui y figurent ne rend pas les fondements équivalents.

          • on n’en est pas à comparer les différents monothéismes c’est un autre problème, là il ne s’agit que d’étudier les mythes

  28. Il ne semble pas que Caïn vs Abel soit une question de « agriculteur vs éleveur ». Si l’offre de Cain est refusée, c’est à cause de la nature de Caïn – non de celle de l’offrande -, Caïn qui est « au bord du péché », probablement de jalousie envers son frère …

    • pas du tout, Caïn est au bord du péché comme tous les hommes,(« la » porte, pas « ta » porte) pas parce qu’il est Caïn. Juste une question d’offrande… […] tomba enceinte et mit au monde Caïn. Elle dit: «J’ai donné vie à un homme avec l’aide de l’Eternel.»
      Elle mit encore au monde le frère de Caïn, Abel. Abel fut berger et Caïn fut cultivateur.
      Au bout de quelque temps, Caïn fit une offrande des produits de la terre à l’Eternel.
      De son côté, Abel en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande, mais pas sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité et il arbora un air sombre.
      L’Eternel dit à Caïn: «Pourquoi es-tu irrité et pourquoi arbores-tu un air sombre?
      Certainement, si tu agis bien, tu te relèveras. Si en revanche tu agis mal, le péché est couché à la porte et ses désirs se portent vers toi, mais c’est à toi de dominer sur lui.»

      • Le nom Caïn vient de קָנָה qui signifie obtenir, acquérir, créer, acheter, posséder. Abel, lui, c’est הֶבֶל qui signifie vapeur, souffle. Le bon docteur Freud aurait beaucoup à dire sur une mère qui nomme son premier fils « achat » et le second « vapeur ». Et où est le père ? Mystère… Oedipe, nous voici ! La jalousie maladive de Caïn qui le pousse à tuer son frère en coupant court à tout dialogue peut faire douter de la pureté de ses intentions lors du sacrifice. La colère est légitime, c’est un type de relation avec l’autre, même Dieu se met en colère. Mais si le soleil se couche sur ma colère, si je la rumine pendant la nuit, elle cesse d’être un type de relation et devient une haine destructrice.

        • Celui qui possède contre celui qui vit d’amour et d’eau fraîche, de l’air du temps ou de la générosité des autres… Jalousie ou colère légitime devant un Dieu jaloux quiveut imposer sa loi antique ?

          • Christine, tu as oublié de lire ce qui précède et ce qui suit le crime de Caïn. Il a eu le choix entre le bien et le mal et il s’est laissé entrainer au mal. Ensuite, Dieu l’a puni, certes, mais il l’a aussi protégé. Par la suite, Caïn connu sa femme et a fondé une lignée. Si l’Amour de Dieu était contraignant, l’homme serait vaincu par Dieu et non convaincu.

          • Je n’ai rien oublié, tout est manipulation dans les récits qui prétendent mettre en scène « Dieu » et ses prétendues volontés. « Le Mal » ah ! on a tant tué et tant volé leur vie, leur liberté et leurs pensées à nos ancêtres au nom d’un prétendu Dieu et du prétendu « mal »… que ça me rend enragée. C’est du Macron avant l’heure, qui prétend détenir la vérité. Pauvre Caïn qu’on a voulu salir car il voulait la liberté de l’homme

          • Le mythe de Caïn et d’Abel me rappelle le mythe de Prométhée…qui fut condamné à un sort atroce pour avoir volé « le Feu du Ciel »!… Très étrange, cette expression! Le Feu du Ciel, ou plus précisément du Soleil et des étoiles…c’est le Feu Nucléaire! Et tous les risques et dangers qui y sont associés… Nos grands Ancêtres Grecs ont-ils eu une intuition géniale?! Ou bien serait-ce une trace ou une allusion à un très ancien Savoir perdu?!… Qui sait?…

          • Je fais moi aussi les mêmes constats et me pose les mêmes questions, de quoi apporter de l’eau au moulin de ceux qui pensent qu’une civilisation extra-terrestre serait à l’origine de vieux savoirs utilisés notamment pour la construction des pyramides, l’île de Pâques etc. Je ne suis pas convaincue mais je reconnais qu’il y a des choses troublantes

      • « Au bord du péché pas parce qu’il est Caïn » … ? Qu’est ce qui permet de dire cela ? Que ce n’est pas l’offrande en elle même qui est rejetée, mais l’ensemble de la présentation de celle-ci. Que ce qui compte est non pas la chose mais la manière qui l’accompagne, le cœur, la sincérité … et que Caïn l’était moins qu’Abel, qui a sacrifié des choses qui lui étaient plus précieuses que ne l’a fait Caïn.
        En tous cas, rien ne permet d’affirmer l’inverse et le texte de Dieu qui « teste » Caïn en lui disant de ne pas tomber dans le péché va plutôt dans ce sens.
        Cela dit, pourquoi est ce que Dieu tente toujours le libre-erbitre, comme avec l’arbre et ici le refus d’offrande comme pour voir si Caïn va craquer … question angoissante, je trouve.

        • Tout est enrobé pour que l’on fasse sienne l’injustice divine envers Caïn

          • S’il n’était pas sincère, le refus de son offrande était juste.
            Précisément, l’enrobage manque pour qu’on adhère pleinement à la décision de refus … (d’où les discussions !)
            Mais pourquoi tenter, tester, tirer vers le mal … cela est gênant, plus que le refus de l’offrande même. Au lieu de réparer, Dieu semble tirer sur la fissure de Caïn vers le mal, qui se déchirer avec le meurtre … mais alors pourquoi avoir tiré dessus ? Un refus de vivre avec le mal, fut il petit (la non sincérité de l’offrande), quitte à en provoquer un plus grand (le meurtre) ?

          • En quoi Caïn voulait-il la liberté ? je ne comprends pas .
            Il était jaloux, la jalousie est aussi vieille que le monde.

          • la liberté d’inventer un mode de fonctionnement, de vie… qui ne plaît pas aux dieux

  29. …Maintenant, que tu trouves l’agriculture et la sédentarisation plus adaptées à l’homme surtout dans les temps modernes, je te rejoins sans hésitation. Mais ta référence à la Bible ne trouve aucun rapport avec ton sujet, car tu prêtes au Dieu de l’AT des intentions qui ne sont pas les Siennes – toujours d’après la théologie -. Dieu ne s’est pas appuyé sur le mode de vie de Caïn et Abel, mais sur leur référence ou manque de référence au Sauveur de la Vie éternelle. Voilà pourquoi les musulmans continuent à faire des sacrifices pour leur Aïd. Ils ne croient pas au Sauveur.

    • Ami Gamma, nos désaccords philosophiques (mais pas existentiels) perdurent qui nous mènent de temps en temps à nous « engueuler » vertement jusqu’à des heures avancées de la nuit quand on le plaisir de se voir ; alors je m’attendais à ta/tes réactions… tu veux expliquer par le prisme divin ce qui ne tient qu’à l’homme et qui ne dépend que de l’homme… Certains hommes ont été ravis de pouvoir imaginer un Dieu pour imposer leurs fantasmes, leurs désirs de ne pas avancer, de ne pas changer. Rien de plus, rien de moins… mais nous ne tomberons jamais d’accord.

    • Entièrement d’accord avec votre analyse. Pour comprendre le sacrifice de Yeshoua (vrai nom de Jésus), je recommande la lecture du chapitre 22 du livre de la Genèse. Lorsque j’ai compris, j’ai pleuré.

      • Je viens de lire le chapitre 22 de la Genèse.
        Finalement, le Ciel a promis de fournir à Abraham et ses descendants les offrandes qui seront sacrifiées – y compris Yeshoua…
        Mais j’ai beaucoup de mal avec toute cette cruauté métaphysique imposée au nom de l’Amour…
        De plus, les sacrifices humains ont existé, me semble-t-il, dans d’autres civilisations non soumises à la Bible (les sociétés paiennes de l’Europe, l’Amérique pré-colombienne, l’Océanie, etc.).
        Il est grand temps de mettre un terme à ces pratiques sacrificielles barbares d’un autre âge (les égorgements rituels de moutons, par exemple).

        • Jésus (de son vrai nom Yeshoua) Est le sacrifice accomplit une fois pour toutes à la croix pour la rédemption de l’humanité. Plus aucun sacrifice animal ou humain n’est nécessaire. Genèse 22 préfigure et annonce des siècles à l’avance ce sacrifice. La différence est de taille toutefois car Abraham mis à l’épreuve de sa foi n’a pas dû sacrifier son fils unique contrairement à Dieu. Les versets 2 et 8 sont les versets clés de ce passage remplit de profondeur. Et la promesse faite à Abraham est toujours d’actualité aujourd’hui!

          • Je note une contradiction: au verset 8, Abraham rassure ou ment à son fils en disant que Dieu fournirait un agneau sacrificiel, mais aux versets 9 & 10, il se prépare à le sacrifier.
            Selon certains, Dieu voulait des hommes ayant la liberté de choisir entre le Bien et le mal, mais là, clairement, l’ordre qu’il reçoit procède du mal.
            L’obéissance absolue est donc plus forte chez Abraham que le libre-arbitre. C’est comparable aux systèmes totalitaires.
            Peut-être connaissez-vous le grand mathématicien Paul Erdös, dont je n’oserai pas ici rapporter une de ses remarques concernant Dieu.
            Mais pour revenir à Abraham, je pense qu’il se serait humaniser si il avait décidé de désobéir à cet ordre injuste et cruel – il aurait pu au moins plaider sa cause comme le fera Job, il aurait pu au moins s’offrir comme offrande à la place de son fils…

    • Chère Chritine, j’ai apprécié votre éloge de la sédentarité créatrice et transmettrice… Pour la préférence donnée par Dieu à l’offrande d’Abel : tout simplement les dieux primitifs se « nourrissaient » du fumet des viandes (qu’on leur offrait en échange de leur bienveillance, voir l’Odyssée) comme, sans doute les hommes du temps préféraient la chair, plus rare, pour eux, viande rôtie=festin… Dieu et les siens, de gros machos qui aimaient le barbecue, quoi!… Le Dieu de la Bible a hérité de certains traits de ses prédécesseurs, dont sont anti-véganisme prononcé, et sa prétention à être le premier à dévorer la barbaque, et à être adoré,en plus jaloux et moins sympa.

      • Dieu fait changer la mentalité d’Abraham. Il va interdire les sacrifices humains, pour le faire il part de la situation antérieure (on exécute une demande de sacrifice humain), et fait passer à l’interdiction de celle-ci (on utilise l’animal). La demande de sacrifice du fils est faite pour marquer cette interdiction, donc elle n’a rien de cruelle ni d’injuste car dieu sait qu’il va l’arrêter, la remplacer. Ce qui est injuste est l’obéissance aveugle d’Abraham, que dieu va faire changer.
        Il s’agit surtout d’un passage historique qui marque la fin du sacrifice humain (« tu ne tueras point » le dira …), parallèle des réformes instaurées sur le même point par Zarathoustra, dont l’un des points était également l’interdiction du sacrifice humain.
        Bien sûr, les disciples d’autres dieux continueront longtemps encore à encourager d’egorger ce lui qui pense différemment … tous les textes ne sont pas équivalents.

        • Petite remarque à propos de l’affirmation incorrecte « Tu ne tueras point ». Cette traduction dogmatique a été critiquée très souvent à l’émission juive du dimanche matin animée par feu Josy Eisenberg. Celui-ci prenait plaisir à inviter un rabbin célèbre faisant autorité presque chaque dimanche pour lui demander la traduction de ce commandement. Et à chaque fois, la réponse était: « Tu n’assassineras pas », ce qui permet la légitime défense et change donc nos comportements. Assassiner, c’est tuer dans le but d’en tirer un profit personnel. C’est ce que pratiquait notre vaillant faux prophète qui a envoyé ses adeptes au casse-pipe pour récolter un bon butin, lui-même n’ayant jamais été blessé au cours de ces crimes où on tue tout le monde (ou au moins tous les hommes) pour pouvoir piller tranquillement ensuite (la sourate n°8 s’appelle « Le butin » et donne quelques règles de répartition des objets volés, des femmes esclaves sexuelles, des animaux, etc.).

          • Tout à fait exact.

            Le pape actuel doit en être resté à « tu ne tueras point », d’ailleurs.

  30. Hello Christine,
    Je te souhaite un très bon rétablissement.
    Je comprends que tu veuilles tirer un avantage de la Bible. L’offrande de Caïn a été refusée car une offrande – selon la théologie chrétienne et non moi – doit être une offrande de sang. Dans le sang réside la vie et non dans les légumes. Cela fait référence à l’Agneau de Dieu qui sera sacrifié pour le salut du monde. Tous les sacrifices font référence au sang du Sauveur à venir. C’est pour ça que les chrétiens ne font plus de sacrifices. Le Christ est l’Agneau de Dieu qui a été sacrifié et la boucle est bouclée. à suivre…

    • Les sacrifices ne font nullement référence au sang du sauveur à venir pour une bonne et excellente raison c’est que les dits sacrifices viennent du fond des âges, quand les hommes sans connaissances croyaient que des Dieux vivant dans l’Olympe avaient besoin du fumet des sacrifices animaux pour être contents… La simple histoire du monde..

      • Je cite « Les sacrifices ne font nullement référence au sang du sauveur à venir ». Ceci est ton explication fantasque. Réfère-toi à la théologie et non à ton envie.
        Sauf que l’AT est antérieur aux dieux de l’Olympe. Il serait intéressant de se questionner sur les sacrifices du sang dans toutes les ethnies et les nations qui ont précédés les dieux de l’Olympe. Ceci posé, oui nous ne seront pas toujours d’accord, mais pour l’amour de la France nous formons un avec nos amis patriotes. C’est ce qui compte. C’est toujours un plaisir de te donner la réplique car j’ai un immense plaisir à me chamailler avec toi. Bises Amie.

      • Et que crois tu que les apprentis sorciers qui violent nos corps avec leurs poisons « vaccins » cherchent à vouloir modifier si ce n’est notre sang? Il serait peut-être temps d’introduire ce point dans notre réflexion. Et ils s’en prennent même à nos enfants qu’ils veulent sacrifier. Ce sont les nouveaux dieux Moloch de ce siècle. C’est du concret.

        • Et alors ? parce qu’il y a de nouveaux dictateurs on ne devrait pas regarder les dictatures des monothéismes depuis des milliers d’années ??? quel rapport ?

          • Je comprends ta révolte de ce que les hommes appellent Dieu. Tout ce qui s’est fait au nom de leurs dieux (et Dieu sait s’il y en a eu en grand nombre …) a de quoi poussez à la révolte et au dégoût y compris ceux des « chrétiens ». Mais sais-tu seulement que celui que nous appelons Dieu ne porte même pas ce nom qui nous vient des grecs et des romains? Nous ne parlons pas du même Dieu. Et s’il y a un Dieu Amour, Créateur et Père, ce que je crois, pourquoi prendrait-il plaisir à détruire sa créature et lui faire du mal? Cela n’a pas de sens. Le mal existe, je l’ai rencontré, mais le bien existe aussi et nous pouvons le rencontrer. Je te souhaite la paix du coeur, celle qui dépasse nos intelligences humaines fragiles. Comme disait Gabin, je sais que je ne sais rien.

          • Cher Gigobleu, il ne s’agit pas de se révolter contre les Dieux, il s’agit de ne pas y croire, c’est tout et donc d’être lucide sur ce que certains hommes imposent aux autres au nom de Dieux qui n’existent pas…

          • Tu trouves que le peuple juif et les fidèles chrétiens nous persécutent en ce moment? Il me semble que c’est plutôt l’inverse, non? Pourtant ils sont monothéistes. Nous ne pouvons agir que sur le présent, le passé et l’avenir ne nous appartiennent pas.

          • Ta question n’a aucun sens. J’ai écrit un article historique avec des hypothèses qui font le lien avec le présent. Pourquoi est-ce que je parlerais du peuple juif ou des chrétiens actuels ????

      • La vie humaine étant une courte tragédie, elle fait apparaître le besoin de croire en « plus grand que soi ».
        Pour renforcer cette croyance que ne rien de matériel n’étaye, il est nécessaire d’en avoir une idée par des représentations grandioses, comme un reflet de ce « plus grand que soi ». Donc on fait de grands temples, des mausolées énormes ( de la Riche aux Fées aux pyramides), et … on sacrifie celui est le plus proche de la perfection. « Si je sacrifie autant, cela donne d’autant plus de chance que le « plus grand que soi » existe. Ce n’est pas rationnel, mais d’un point de vue psychologique fonctionne très bien. Comme un cercle : la valeur de l’offrande montre la profondeur de la foi, et l’inverse. Et « si j’y crois fort cela a d’autant plus de chances d’être vrai ».

  31. je n ‘avais pas pensée à cette histoire de Caïn et Abel mais vous avez entièrement raison Christine Tasin . Je critique souvent les africains et arabes en écrivant mais qu’avez vous fait de vos beaux pays que la colonisation a enrichi , agricultures , écoles , hôpitaux , ports , routes etc , rien maintenant vous venez chez nous car chez vous c’est la misère . Dans tout le continent africain il n y a aucun Taiwan , Corée du Sud , Chine etc qui a émergé , chercher l’erreur . Quand je pense à l’Allemagne qui a été rasé à la guerre de 1940-45 et ce qu’elle est devenu y a pas photo . Caïn était dans le vrai .

  32. Oui bon maintenant nous avons Abdel et Karim… Et tous deux ne sont pas là pour nous faire profiter de leurs lumières.

  33. Je souhaite tout d’abord un prompt rétablissement à notre chère présidente, Christine Tasin. La pastoralisation n’est plus possible de nos jours, sauf en certaines régions, la transhumance en est un exemple. Le chasseur-cueilleur n’a plus de raison d’être, sans agriculture, aucune chance de survie pour un peuple en son entier. Bon, de là à tuer Abel… D’après des exégètes, Abel aurait offert le plus beau sujet de son troupeau, et Caïn des bricoles quelconques de ses récoltes. Il se serait fendu de quelques belles carottes et de petits poids éclatants de santé, Dieu n’aurait pas refusé son offrande et Abel aurait survécu. Ah! le radin fratricide! Il y a toujours eu des tragédies dans le monde rural.

    • Cher Argo, tu l’as compris comme moi, il ne s’agit pas de la valeur des offrandes mais de l’ordre déguisé de « Dieu » (qui a écrit cette histoire, hein ? sûrement pas Dieu, qu’il existe ou pas) de conserver un modèle de société antique et pour mieux enfoncer le clou il fallait faire de Caïn un assassin et donc de tous ceux qui veulent le progrès, la fin de l’esclavage humain obligé de marcher sans cesse pour avoir sa pitance un assassin…

      • Croissez et multipliez, encore un commandement dangereux qui aboutit à la surpopulation. Je doute souvent de l’authenticité de la Bible telle qu’elle nous est parvenue, remaniée remaniée par des milliers de copistes.

        • Je trouve quand-même la décroissance et l’extermination d’humains nettement plus dangereux que le commandement divin. Il y a encore énormément de place et de ressources sur la terre.

          • Il y en aurait si les Africains voulaient se bouger le cul et développer leur immense continent qui regorge de richesses.
            Mais si on ne leur envoie pas du blé ou n’importe quelle nourriture, ils crèvent de faim, à part les dirigeants qui entassent les sous versés pour leur pays.

Les commentaires sont fermés.