Dimitri Casali : « l’armée française, c’est la méritocratie à l’état pur »

Dimitri Casali, vous en avez sans doute entendu parler, notamment sur Résistance républicaine. Il est l’auteur de livres d’histoire, la vraie, l’histoire évènementielle, par celle qui se focalise sur le petit bout de la lorgnette, qui ne s’attache qu’aux vêtements et repas des rois…  Ce sont ses ouvrages qu’il faut offrir à nos jeunes qui ont à l’école trop de maîtres et de manuels incitant à désaimer notre pays, voire à le détester.

Jean-Paul Saint-Marc nous a présenté il y  a quelques semaines une des remarquables idées de Casali pour faire aimer l’histoire ( et la faire connaître en ces temps de disette intellectuelle).

« L’Histoire de France l’Opéra Rock » raconte en 19 tableaux, de la naissance de la nation française avec la construction des cathédrales, jusqu’au général de Gaulle, en passant par les batailles de 1214 Bouvines, 1515 Marignan, des règnes d’Henri IV, Louis XIV, des 2 Napoléon, la der des der et pour finir la Seconde Guerre mondiale.

Le spectacle dure 1h 20 min, mêlant rock, pop, rap, classique, sons, lumières, projection des grands tableaux des peintures d’histoire, qui vous enchanteront. (Regarder un extrait du spectacle).

https://resistancerepublicaine.com/2022/09/13/pour-faire-aimer-lhistoire-de-france/

 

Dimitri Casali, spécialiste de Napoléon et auteur de nombreux ouvrage publie un nouveau livre : « Histoire de l’armée française – De la guerre de Cent Ans à nos jours » (Éditions Ring) était donc venu sur Sud Radio présenter son nouveau livre.

 

Dimitri Casali : « Il y a un malaise sociétal sur le rapport du peuple français à son armée »

Dimitri Casali avait du mal à trouver un éditeur pour ce livre. Comment cela se fait-il ? « J’ai écrit 40 ouvrages depuis 12 ans, je n’ai aucun problème pour trouver un éditeur. Et sur ce thème-là, l’histoire de l’armée française, cela fait dix ans que je le propose aux plus grandes maisons, que ce soit Flammarion, Larousse ou Albin Michel, et tout le monde refuse, parfois avec des petits sourires narquois. Et ceci explique bien des choses, même sur le malaise sociétal qui existe en France sur le rapport du peuple français à son armée.

L’armée française est celle qui a remporté le plus de victoires du Moyen Age à nos jours, c’est Winston Churchill qui a dit ça. Pendant 40 ans, l’image de l’armée française avait même été négative du fait de certains partis politiques. Rappelons que les Verts réclament la fin du défilé du 14 juillet pratiquement chaque année. Et la guerre en Ukraine nous rappelle, nous remet les pendules à l’heure. »

« Aujourd’hui, on a une armée réduite à l’os »

« Il y a une notion de base que tous nos présidents de la République ont oubliée : c’est l’armée qui crée la puissance de la France. Aujourd’hui, on a 116.000 hommes dans l’armée de terre. Vous vous rendez compte, Napoléon envoyait 5 fois l’armée française d’aujourd’hui ! Aujourd’hui, on a une armée réduite à l’os, c’est le chef de l’état-major des armées qui le dit », a déclaré Dimitri Casali.

« L’armée française, c’est la méritocratie à l’état pur. Elle permet à des gens, même ceux qui ont fait de la prison, de se réinsérer dans la société. C’est une première dans l’histoire militaire du monde, on ne voit pas ça dans l’histoire des autres pays », a poursuivi l’historien.

« Lors de la Seconde guerre mondiale, on avait des généraux complètement inconséquents »

Le 14 juillet 1939, l’armée française défile sur les Champs-Élysées, on dit que c’est l’armée la plus puissante au monde. Un an plus part, c’est la Wehrmacht qui défile sur les Champs-Élysées. « On ne s’en est jamais remis. Le malaise du peuple français envers son armée date de cette époque, plus les guerres de décolonisation, d’Indochine et d’Algérie. Et c’est une erreur. Les soldats français se sont battus d’une manière héroïque. On a eu 100.000 morts entre mai et juin 1945. Tout simplement, on avait des généraux complètement inconséquents, complètement stupides. On avait organisé une ligne Maginot défensive parce que le sacrifice de la guerre de 1914-1918 avait été tel qu’on voulait désormais uniquement du pacifisme, et ça a été une erreur fondamentale de l’armée française« , a commenté Dimitri Casali.

 

À lire aussi :

Cliquez ici pour écouter l’invité de Philippe David dans son intégralité en podcast.

https://www.sudradio.fr/bercoff-dans-tous-ses-etats/dimitri-casali-histoire-armee-francaise-meritocratie-napoleon

 1,433 total views,  3 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. C’est ça qu’on a cassé la méritocratie, et Macron en a rajouté, avec les logiciels Afelnet et Parcoursup. Quand on s’appelle Moktar, on a plus de chances de passer que Pierre, Paul, Jacques. C’est la discrimination positive. C’est ultra-raciste, mais personne à part ce site, Zemmour et quelques autres ne trouvent rien à redire.
    Il y avait un gars qui s’appelait Louis, 15 de moyenne et qui a été refusé à médecine. A t’on idée de s’appeler Louis aussi?

  2. Beaucoup de patriotes fantasment sur notre armée mais la réalité que j’ai moi-même vécue est décevante, surtout depuis la professionnalisation de l’armée, il y a moins de gens de valeur, plus d’étrangers surtout dans le corps de troupe et la fraternité est devenue absente pour ne pas dire inexistante, ces gens pour la plupart sont devenus des mercenaires qui se comportent comme des mercenaires c’est à dire qu’ils ne sont plus reliés à la nation. Nous avons bien une armée technologique de valeur mais à une échelle réduite, la motivation n’est pas bonne et la combativité non plus, en cas de guerre je crains une catastrophe.

    • Je pense que vous avez raison, hélàs. C’est toute la société, qui part de travers.

      • Oui, je connais bien l’armée, je suis d’une famille de militaires, mon père était sous-Officier en Algérie ainsi que mon beau-père officier, j’ai moi-même été sergent dans l’aviation, dans la logistique de l’armée de terre et enfin dans l’artillerie sol-air avec une période au Tchad, un de mes frères à fait St Maixent l’école et l’autre Djibouti, bref nous avons tous une expérience militaire plus ou moins longue et notre armée a bien changé malheureusement, je crois qu’il est inutile d’attendre quelque chose de l’armée aujourd’hui.

  3. Bonjour Christine, loin de moi l’idée de remettre en cause les écrits de Mr D.Casali. Cependant, si LES Armées françaises étaient le creuset de la méritocratie comme il semble le prétendre je pense que cela se saurait au sein de l’institution militaire. Hors il n’en est rien! Que l’on puisse y reconnaître un  »ascenseur » social tout á fait d’accord jusqu’à il y a quelques années mais pour le reste que nenni. Un exemple, un seul: regarder et écouter attentivement tous ces généraux  »gamelin » qui arpentent les plateaux TV comme de  »braves » petits télégraphistes á propos de l’Ukraine et vous aurez la  »méritocratie » de ces 60 dernières á la sauce militaire. N’oublions pas que les Armées sont constituées de citoyens et donc le reflet de notre société et ce malheureusement á tous les niveaux. Creusez le système de promotion des off. généraux et vous y trouverez la réponse. Belle journée á tous.

  4. L’armée française est une grande armée dont le prestige s’est fait par les succès militaire et par la notion de méritocratie car l’armée favorise l’accession sociale comme à l’époque de Napoléon Bonaparte et de ses généraux comme Lannes, Murat, Ney, Davout le vainqueur d’Auerstedt en 1806 contre les Prussiens. L’armée française a été victorieuse en 1918 après avoir subi l’affront des Prussiens, victorieuse pendant la Seconde Guerre Mondiale après avoir subi la défaite de 1940 , l’Indochine avec la défaite de Dien Bien Phu le 7 Mai 1954 où des soldats de toutes origines se sont battus là bas avec courage et dévouement envers la mère patrie malgré l’abandon de la population française et la victoire militaire de la Guerre d’Algérie de 1958 ainsi que la défaite diplomatique de 1962 . Dimitri Casali défend beaucoup l’histoire de France et il est grand temps que les Gauchos puissent dire la vérité historique à tous les petits français à travers le livre de Mr Casali.

    • Sauf que les traîtres gauchos préfèrent dans les livres d’histoire mettre en valeur momo et allah et l’islam conquérant que Napoléon ou louis XIV.

Les commentaires sont fermés.