Wikipédia antisémite ? L’étrange éloge d’un SS converti à l’islam

Doutant depuis quelques années de l’objectivité de l’encyclopédie en ligne Wikipédia, je me suis aperçu que certains articles montraient une absence de neutralité scientifique voire présentaient un biais cognitif, un parti-pris idéologique assumé.

Comme, par exemple, ceux consacrés à l’Algérie, aux relents souvent antifrançais (ou correspondant au discours du FLN), ou bien ceux ayant trait au Covid-19 où les opposants au narratif covidiste se voient systématiquement traités de « complotistes ».

Ainsi, dans l’excellente matinale de Clémence Houdiakova (Radio-Courtoisie), la généticienne et spécialiste de l’ARN Alexandra Henrion-Caude avoue craindre sa « vaporisation digitale » (allusion à 1984 d’Orwell) : après son invisibilisation par les réseaux sociaux – Facebook lui interdisant tout accès et LinkedIn (à 9′) lui ayant confisqué son compte professionnel (conversations, contacts, publications et mêmes études sur les données MOMO israéliennes de suivi de la mortalité Covid) ! – voici la réécriture de sa propre notice biographique par Wikipédia. Elle dénonce (à 15′) une fiche verrouillée où « TOUTES les informations » à son sujet « sont FAUSSES » et, bien sûr, à charge :

« Alexandra Henrion-Caude […] est connue pour son opposition à la politique sanitaire mise en place pour gérer la crise liée à la pandémie de Covid-19 et sa contribution à la désinformation sur ce sujet. Des médias français la décrivent comme « égérie des anti-passe sanitaire » (L’Express), « des complotistes » (Le Parisien) ou « des covido-sceptiques » (Marianne). Elle a notamment participé au documentaire complotiste Hold-up, réalisé par Pierre Barnérias en 2020″ (Wikipédia)

Dans un autre registre, en faisant des recherches dans ma bibliothèque suisse favorite sur Georges Oltramare (une figure helvète de la collaboration avec les Nazis), j’apprends que, lors de son exil en Egypte (après la guerre, les dirigeants nationalistes arabes se faisaient un devoir d’accueillir tous les collabos antisémites et autres criminels de guerre du IIIe Reich), il collabore avec le SS Johann von Leers, « responsable du Service de propagande antisioniste de la République arabe unie » (Egypte-Syrie).

Voulant en savoir plus sur cet ancien collaborateur de Goebbels et de Rosenberg, je consulte le soir venu sa fiche Wikipédia.

Et là, surprise : la notice du major SS von Leers donne l’impression d’une sorte d’hagiographie écrite par un fervent admirateur, de l’éloge d’un fin connaisseur du personnage, qui, sous prétexte d’exhaustivité (actions, œuvres, citations précises) semblerait s’accorder avec ses idées ou leur donner une légitimité (antisémitisme, prosélytisme musulman, appel à la conversion…)

Et comme par hasard, sa notice fait allusion au soutien de Johann von Leers, ancien SS converti à l’islam, au FLN, « force de soulèvement national, en marche sous les verts étendards de la liberté »

Wikipédia n’est peut-être pas ouvertement antisémite (il y a d’excellents articles en relation avec le judaïsme) mais, intraitable avec les « antivax » et la « désinformation », l’encyclopédie en ligne semble en revanche assez souple avec l’indigénisme post-colonial racialiste ou l’antisionisme musulman. Quitte à propager une autre désinformation et des idées quelque peu nauséabondes que les gauchistes, qui se bouchent le nez quand elles viennent de leurs petits protégés mahométans, reprochent habituellement à « l’extrême droite ».

Pour preuve : Freddie Sayers, le cofondateur de Wikipédia estime que son site n’est plus fiable et qu’il « n’a plus confiance dans les informations prodiguées par l’encyclopédie participative » car « la ligne éditoriale a perdu sa neutralité » en devenant « un instrument de propagande pour les industriels et les partis politiques » (cité par Sam Hazzemou)

Johann von Leers

Johann von Leers, alias Omar Amin, né le à Vietlübbe, en Allemagne, mort le au Caire, en Égypte.

Membre du parti national-socialiste et de la SS, […] antisémite particulièrement virulent [il est] fasciné depuis sa jeunesse par l’Islam, ami personnel du Grand Mufti de Jérusalem, il se convertit en 1957 et prend le nom d’Omar Amin.[…]

En 1938, il expose, dans la revue Weltkampf, les arguments arabes contre la présence des Juifs en Palestine. En 1939, il publie un long article, Islam und Judentum-Zwei unversöhnliche Gegensätze, dans lequel il développe l’un de ses thèmes favoris: loin de relever d’une essence commune, le judaïsme et l’islam doivent être regardés comme deux adversaires irréconciliables.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale

Même en pleine guerre, l’islam fait toujours partie de l’horizon intérieur de von Leers. En 1942, il écrit à Walther Darré: « Si nos valeurs völkisch devaient cesser de vivre ici, y compris dans le domaine religieux, alors je préférerais me faire musulman plutôt que chrétien ».

Von Leers était un membre actif du Mouvement allemand de la Foi, sous le patronage de Heinrich Himmler. Son objectif était de « libérer l’Allemagne de l’impérialisme judéo-chrétien » en créant, à sa place, une nouvelle religion païenne […] En compagnie d’un certain Friedrich Lamberty-Muck qui prêchait la polygamie, il fut l’inspirateur du projet Lebensborn, activement mis en application par Himmler.

Le philosophe juif, Emil Fackenheim, a expliqué que von Leers défendit une position selon laquelle « les États qui hébergent des juifs hébergent la peste, et le Reich a le devoir moral et le droit légal de conquérir ces pays parce qu’il doit aller jusqu’au bout de sa lutte sans merci pour éradiquer la peste. »

Von Leers possédait d’indéniables talents, qu’il a déployés pour asseoir les bases idéologiques de la collaboration du nazisme et de l’islam. Après la guerre, il a poursuivi son action en Égypte. Son travail fut considéré comme très positif, et a été pleinement soutenu.

Jeffrey Herf signale qu’en , von Leers […] adoptait une perspective hégélienne, et présentait le judaïsme et l’islam en termes de thèse et d’antithèse. [Il] mettait également en lumière le point de vue nazi obséquieux [« flatteur » ? – NDA], que von Leers projetait sur le passé de l’islam :

« L’hostilité de Mahomet envers les juifs a eu une conséquence : les juifs d’Orient ont été totalement paralysés. Leur assise a été détruite. Le judaïsme oriental n’a pas réellement participé à l’extraordinaire montée en puissance du judaïsme européen au cours des deux derniers siècles. Repoussés dans la saleté des ruelles du mellah, les juifs ont mené là une vie misérable. Ils ont vécu sous une loi spéciale, celle d’une minorité protégée, qui contrairement à l’Europe ne leur permettait pas de pratiquer l’usure ni même le trafic de marchandises volées, les maintenant dans l’oppression et l’angoisse. Si le reste du monde avait adopté une politique semblable, nous n’aurions pas de question juive (Judenfrage)… En fait, en tant que religion, l’islam a rendu un service éternel au monde : il a empêché la conquête menaçante de l’Arabie par les juifs. Il a vaincu, grâce à une religion pure, le monstrueux enseignement de Jéhovah. C’est ce qui a ouvert à de nombreux peuples la voie vers une culture supérieure… »

[Ce long développement sert-il de prétexte à une profession de foi de l’auteur ? – NDA]

Pour sa part, lors de sa rencontre avec Hitler, le , et dans ses émissions de radio, l’ancien mufti de Jérusalem, Haj Amin Al-Husseini, affirmait que les juifs étaient les ennemis communs de l’islam et de l’Allemagne nazie. L’ancien mufti fit de fréquents déplacements dans les Balkans pour y encourager les unités musulmanes SS. Les radios de l’Axe ont fidèlement rendu compte de ces visites. Au cours de son émission du , Haj Amin soulignait :

« Le Reich mène le combat contre les mêmes ennemis, ceux qui ont spolié les musulmans de leurs pays et anéanti leur foi religieuse, en Asie, en Afrique et Europe… Le national-socialisme allemand lutte contre les juifs partout dans le monde. Comme le dit le Coran: « Tu apprendras que les juifs sont les pires ennemis des musulmans ». Les principes de l’islam et du nazisme sont très proches, en particulier dans leur affirmation des valeurs du combat et de la fraternité d’armes, dans la prééminence du rôle du chef, dans l’idéal d’Ordre. Voila ce qui rapproche étroitement nos valeurs et facilite la coopération. Je suis heureux de voir, dans cette unité de musulmans SS, la mise en pratique indiscutable de nos deux visions du monde ».

Après la Deuxième Guerre mondiale

Exil [en Argentine, en 1947]

[…]

Soutien au FLN

Dans ses articles, von Leers recommence rapidement à traiter les sujets liés au monde arabo-musulman. Il publie des articles consacrés au Maroc, au Soudan, et célèbre Gamal Abdel Nasser qu’il honore du nom de « Lion de Suez ».

En 1955, il est probablement l’un des premiers auteurs de la droite radicale internationale à prendre ouvertement parti pour le FLN algérien, qu’il présente comme une force de « soulèvement national », en marche sous « les verts étendards de la liberté »…

Égypte

[…] Leers […] est invité à venir s’installer au Caire. Il y arrive au printemps 1956. En 1957, il se convertit officiellement à l’islam, et prend le nom d’Omar Amin, Omar d’après le grand calife, « ennemi inflexible des Juifs », Amin en l’honneur de son ami le Grand Mufti. En 1959, dans une lettre à Ernst Jünger, qui le tient en ami, il se félicite des conversions de plus en plus nombreuses d’Allemands à l’islam.

Au Caire, où il retrouve de nombreux camarades allemands, Leers est nommé à la tête de la section « Etranger » du Département national de l’Information. Il est chargé entre autres du programme radiophonique « La voix des Arabes » à destination de l’étranger. En , il reçoit la visite de Savitri Devi [une néonazie française prophétesse de l’écologie profonde – NDA] Il meurt de maladie dans un hôpital du Caire le , à l’âge de 63 ans.

Von Leers a contribué financièrement à la publication d’une édition arabe des Protocoles des Sages de Sion. Il a entretenu une correspondance chaleureuse avec les premiers négationnistes, dont Paul Rassinier.

Dans son discours de bienvenue au Caire, l’ancien mufti déclara à l’adresse de von Leers : « Nous vous remercions de prendre part à la bataille contre les forces du Mal incarnées par les juifs du monde entier. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Johann_von_Leers

Une chose est sûre, c’est que cet article prouve bien l’accointance de l’islam avec l’antisémitisme (et l’attirance des Nazis pour l’islam). Mais de là à en faire l’éloge… Wikipédia (et son « indépendance ») pourra toujours attendre mon don…

 1,142 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Ce n’est pas si étrange que cela, car chacun est prêt à tuer au nom d’une idéologie. Et aucun des deux nazi ou islamiste n’a rien compris à ce qu’est le vie pour vouloir la mort ou la soumission chez ceux qui sont différents… Servir une idéologie ne produit que des fanatiques prêt à tout pour le rester. Aucune idéologie ou même religion n’est éternelle, car elles montrent leurs limites lorsqu’un humain cherche à dominer un autre avec.. Les seules valeurs universelles et éternelles pouvant régir les sociétés sont la vérité, la réalité et la justice, on n’a besoin de rien d’autre pour vivre heureux

  2. Wikipedia n’est qu’un site internet d’influence. Ses créateurs en ont été mis dehors depuis longtemps.
    Il n’y a rien à en tirer pour les sujets d’Histoire/politiques sensibles ni pour les théories scientifiques non-consensuelles.
    Les sujets secondaires auxquels on ne connaît pas grand chose, oui. Un premier débrouissaillage avant les lectures sérieuses.

    Pour le reste, l’obsession de certains auteurs de ce site de lier nazisme et islamisme à toute force (comme si les Alliés n’avaient pas d’alliances au Moyen-Orient avec les musulman, pour les mêmes raisons, que le camp d’en face) me paraît vraiment bizarre, voire obsessionnel. Je ne parlerai pas du stupide barbarisme « nazislamisme ».
    Ce n’est pas par l’invasion de germaniques grand blonds aux yeux bleus que nous sommes menacés aujourd’hui. L’exact inverse.

    • @véhément

      Je n’ai pas une obsession particulière de lier nazisme et islamisme (sur mes 1045 articles publiés sur ce site, il ne doit pas y avoir plus de 5 articles sur le sujet). Je sais parfaitement que l’Argentine, pourtant catholique, a accueilli nombre de criminels de guerre. Il y a quand même une attirance de l’islam pour l’idéologie nazie (Mein Kampf est l’un des livres les plus vendus au Moyen-Orient) mais peut-être vouliez-vous, dans vos propos, la défendre plus que l’autre.

  3. Basta ou plutôt « barakat » avec ce mot stupide de dhimmitude employé pour qualifier des collabos de l’islamisation.Les dhimmis sont les victimes du racisme systémique de l’Islam pas des Turcs de profession, Cordialement.

    • Salut Torichemo Yadi,

      je ne partage pas ton analyse.
      Il y a un syndrome de la femme battue voire violée (de la victime) qui prend fait et cause pour son bourreau. Cette attitude porte même le nom scientifique de syndrome de Stockholm.

      • syndrome de Stockholm ou plutôt consanguinlté dégénérative
        quand on voit tous ces mahométans tarés, criminogènes, sadiques et violeurs
        tout comme leur faux-prophète de malheur !.. ils savent de Qui tenir ..!

  4. il y bien longtemps qu’a été constaté l’idéologie gauchiste partisane de cet « instrument » dont il ne faut pas rechercher la neutralité et l’information objective : leurs indications sont toutes orientées, ils sont à boycotter

  5. Merci pour ce article et toutes ces infos intéressantes.

    Un collègue me disait que lorsque l’on rédige un travail de recherche et que l’on trouve reportées dans un livre des citations d’auteurs, il est toujours bon de remonter au livre premier et l’on est souvent surpris de constater que la pensée de l’auteur a été interprétée et déformée.

  6. Bonjour @François des Groux ;

    Pendant votre absence, RR a pulié cet article : « Sus à l’encyclopédie des mondialistes : voici un site très bien fait, une encyclopédie sur la Phénicie »
    https://resistancerepublicaine.com/2022/08/22/sus-a-lencyclopedie-des-mondialistes-voici-un-site-tres-bien-fait-une-encyclopedie-sur-la-phenicie/

    L’encyclopédie en question donne cet avertissement : « •►en.wikipedia est un site Web •►non évalué par des pairs◄• avec un agenda et est anti-libanais et antisémite ».

    La référence wikipedia concerne l’encyclopédie universaliste mondialiste ANGLOSAXONNE ; mais cet avertissement concerne TOUT WIKIPEDIA.

    • Effectivement MsdO, j’ai dû louper pas mal d’articles passionnants pendant mon absence !

  7. Wikipedia est l’oeuvre de ses contributeurs, dont une majorite, il est vrai, sont de sensibilite de gauche bien-pensante. Et son fondateur est, je crois, un « liberal » americain. Or, beaucoup de decisions (garder un article, accepter une source d’information) sont prises a la majorite. Si les Francais patriotes se mettaient au travail et rectifiaient des articles en avancant des sources de bonne qualite, les choses rentreraient vite dans l’ordre.

    Contribuer sur Wikipedia prend quelques heures d’apprentissage, tout au plus. Il y a de nombreuses videos d’explication sur Youtube.

  8. Bonjour @François des Groux ;

    J’attendais un article RR sur le sujet depuis longtemps. Je vous remercie pour celui-ci. Superbe travail.

    J’avais remarqué et signalé sur RR, la modification des pages Wikipedia concernant la composition du parlement pendant la période dite : « régime de vichy », qui a dû se faire dans les deux, trois dernières années. Comme je l’avais prévue, j’avais enregistrée les pages (☺☻).

    Par ailleurs, je pense l’avoir signalé également, l’an dernier Près de 250 000 pages Wiki ont été changées par la dictature allemande. Un exemple d’analyse : La seconde guerre mondiale :
    •► « Seconde Guerre mondiale » : historique des versions
    https://tinyurl.com/mrynu28h
    ____________
    PETITES EXPLICATIONS À PROPOS DE CES MODIFICATIONS
    https://textup.fr/654422W0
    À noter l’article de NUMERAMA.com ; qui s’il commence par l’affaire AVIA, parle aussi du WIKI Assemblée, celui qui modifie en direct depuis les pages WIKI. « En plus de détruire le travail exceptionnel des bénévoles de Wikipédia, ces modifications anonymes essayent d’effacer des scandales qui devraient être de notoriété publique »,

    • Merci @MsdO pour tous les liens adressés à RR, même si, par manque de temps, je ne peux pas tous les consulter et en faire des articles. Analyser et enquêter sur ces sujets s’avère digne d’un travail de mémoire de recherche ou de thèse.

      Pour Vichy, c’est hallucinant : on a l’impression qu’ils cherchent à réécrire l’histoire. J’avais aussi entendu parler de l’article d’Avia-Hannibal Lecter qu’elle avait cherché à modifier…

      Wikipédia reste très utile pour se renseigner très rapidement mais il y a à boire et à manger. Ce qui m’horripile, c’est le tampon « extrême droite » ou « complotiste » systématiquement attribué aux Républicains américains, aux RN, aux anti-immigrationnistes, aux anti-covidistes… Il faudrait savoir ce qui se cache vraiment derrière cette organisation et qui la finance ou l’influe (Gates ? Soros ?)

      • @François des Groux ; Merci pour votre réplique à mon commentaire.

        «Wikipédia reste très utile pour se renseigner très rapidement mais il y a à boire et à manger»
        Voilà ! En effet, on ne peut cracher sur tout ; cette encyclopédie est utile en ce sens qu’elle est un accès rapide à une ligne d’informations sur un thème donné et donne quelques pistes.
        Malheureusement, main de l’État ou pas, il y a un sabordage. Il y a d’ailleurs une guerre qui se mène entre les auteurs ; guerre résumée dans ce paragraphe de l’article de NUMERAMA : « En plus de détruire le travail exceptionnel des bénévoles de Wikipédia, ces modifications anonymes essayent d’effacer des scandales qui devraient être de notoriété publique».

        Et oui ! @François des Groux, malheureusement c’est l’oligarchie mondialiste, les ploutocrates qui ont la main SUR TOUT ET DEPUIS LONGTEMPS, c’est pourquoi l’issue de cette guerre est quasi prévisible.

        Je voudrais dire, et ne voudrais pas être mal interprétée, que ce sont ces personnes qui fabriquent l’antisémitisme, l’anti-juif, l’anti-judaïsme. Cette plutocratie est responsable de l’antisémitisme juif.

  9. Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant.

    Wikipedia est largement entre les mains des musulmans et des gauchistes.

    Par sociologie.

    J’y ai vu une contributrice s’en faire bannir parce qu’ elle protestait contre un lien pointant vers un site néo-nazi .dans un article consacré à Israël.

  10. Wikipedia c’est le mensonge, la propagande pro Ukraine, LGBTQ+ ZZTO, l’antiracisme dévoyé bidonné, le Wokisme, L’islamo Gauchisme et L’islamo Fascisme avec l’éloge d’un ancien SS Johann Von Leers qui s’est converti à l’islam et qui soutenait les tueurs du FLN pendant la Guerre d’Algérie et le colonel Nasser en Egypte. Drôle de coïncidence n’est-ce pas ? Les Gauchos sont des fans de L’islamo Fascisme tout en censurant Me Henrion Caude, Mr François Bousquet, Christophe André Maxime, Alain de Benoist et tant d’autres en les traitant de complotistes ou de Nazis.

  11. Très bon article.
    J’espère que la suite des événements va se décanter pour Madame Henrion-Caude.

  12. Une brigade nord-africaine a combattu sous les ordres de la rue Lauriston pendant l’Occupation pour combattre les maquis et surtout pour piller, tuer, et semer la terreur, ainsi que bien d’autres unités sur divers théâtres d’opérations pour le compte des SS ou des autorités allemandes. Wikipédia mérite de disparaître, surtout qu’il y a d’autres sources d’information.

    • Bonjour,

      Oui, il y a eu, entre autres, en Corrèze, des Azerbaïdjanais sous uniforme allemand : ils étaient réputés pour leur cruauté envers les maquis.

      Il y a un livre qui vient de sortir sur Laplane, capitaine de l’équipe de foot en 1930, lors de la coupe du Monde.

      Il encadrait une partie de ces SS nord-africains.

      Lui a surtout agi en Périgord (massacre de Brantôme etc)

      Il y a un autre livre, ancien, qui raconte tout cela :

      https://fr.shopping.rakuten.com/mfp/8194769/R5-Les-Ss-En-Limousin-Perigord-Quercy?pid=51684795

    • La BNA ( Brigade nord-africaine) a notamment semé la terreur parmi les agriculteurs du Limousin.

Les commentaires sont fermés.