Macron va vous soigner aux petits oignons : y’a qu’à permettre aux podologues de soigner les cancers !

 

Dans mon article du 13 octobre je vous écrivais que Macron avait décidé de détruire notre médecine autrefois la meilleur du monde , en éliminant les meilleurs étudiants.

Extrait

la nouvelle réforme des études de médecine est une catastrophe pour toute une génération d’étudiants

À l’Université de Paris, on atteint le summum de l’absurdité : deux oraux arbitraires et improvisés de 10 mn, sans rapport avec un cursus médical, comptent pour 72 % de la note finale d’un étudiant en médecine, annihilant 15 heures d’examens écrits évaluant des milliers d’heures de travail sur 12 matières, qui eux, ne représentent que 28 % de cette même note. La mise à mort d’une génération d’étudiants méritants sacrifiés sans possibilité de seconde chance. Avez-vous une idée des sujets de ces oraux qui permettent d’évaluer les compétences transversales des étudiants à l’Université de Paris ?

Exemple ; «Dans un musée, on voit une enseigne d’une ancienne chocolaterie du XVIIIe siècle avec un domestique noir qui sert sa maîtresse blanche. Le nom de la chocolaterie est “le nègre joyeux”. Qu’en pensez-vous?»

.https://resistancerepublicaine.com/2022/10/13/macron-desintegre-avec-enthousiasme-notre-medecine-et-nos-etudiants/

 

Les 7 ordres des professions médicales ont apporté la solution à la pénurie (une de plus) de médecins, au conseil de la refondation organisé par Macron.

La Solution, une médecine à 2 vitesses, et la destruction du corps médical,

On peut se poser la question si cette solution n’a pas été négociée à l’avance en coulisse, ce qui expliquerait la volonté d’écarter des étudiants médecins .

Le 13 octobre, les sept Ordres des professions de santé (médecins, infirmiers, sages-femmes, kinés, pharmaciens, dentistes et podologues) étaient présents au Conseil de la Refondation.

Ils ont trouvé la solution aux déserts médicaux : le partage des taches ou plus exactement la délégation d’actes médicaux aux autres professions de santé — infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, etc.

S’ils n’avaient rien trouvé par eux-mêmes, François Braun le leur aurait imposé. « À défaut, nous prendrons nos responsabilités, car c’est ce que nos concitoyens attendent », avait-il averti. Fidèles au programme présidentiel d’Emmanuel Macron, les ordres estiment « qu’à défaut de médecin traitant disponible », il va falloir « confier aux autres professionnels de santé une mission en termes d’orientation du patient dans le système de santé, en assurant une première prise en charge, et en organisant avec les autres acteurs du territoire, l’orientation vers un médecin traitant ».
Les médecins ne sont d’ailleurs plus les seuls responsables des prescriptions. Les pharmaciens peuvent même s’opposer à la délivrance de certains antibiotiques classiques prescrits par les médecins, pour soigner la maladie de Lyme, les otites, les bronchites, les cystites, les parodontites, les infections à Helicobacter pylori et, bien entendu, le covid-19.

À peine arrivé à la tête de l’ordre des Médecins, le Dr François Arnault est prêt à tout en échange de la liberté des honoraires : « […] en contrepartie d’actes transférés par le médecin aux autres professionnels, nous demandons que son rôle central d’animateur soit reconnu et que des consultations longues soient mieux définies et revalorisées financièrement ». Aux patients qui peuvent payer la consultation longue, leur médecin sera tout dévoué. Quant aux pauvres, ils iront voir ailleurs et seront baladés d’un service à l’autre

https://lemediaen442.fr/lordre-des-medecins-a-collabore-la-destruction-de-la-medecine-est-en-marche/

 

Vu d’Allemagne. Le système de santé français est KO

Ce sont les urgences qui concentrent l’attention médiatique. Les hôpitaux ne sont pourtant pas sous-financés : la France y consacre 1 487 euros par habitant, contre seulement 1 264 euros pour l’Allemagne. Le personnel hospitalier représente 1 750 personnes pour 100 000 habitants en France contre 1 213 en Allemagne, d’après une étude réalisée en 2020 par le groupe de réflexion If rap à partir des chiffres d’Eurostat de 2017. Or il y a en France bien moins de lits disponibles qu’en Allemagne – 598 contre 800 pour 100 000 habitants. Moralité : l’hôpital français est cher mais inefficace. Le rapport s’inverse pour les médecins et les infirmières de ville : ils sont moins nombreux en France et les dépenses moins élevées.

De fait, l’offre de soins de ville est très insuffisante – on parle de déserts médicaux*. Selon un rapport officiel présenté au Sénat le 29 mars 2022, ce problème concerne près d’un tiers de la population, et pas nécessairement à la campagne. C’est l’Île-de-France qui, avec 62,4 %, présente le taux de personnes touchées par l’insuffisance de l’offre de soins ou de l’accès aux soins le plus élevé.

Délais d’attente

J’ai trouvé sur le net les délais d’attente en 2017 pour consultation chez un spécialite, Cardiologue 29 jours, Gynécologue 62 jours , Rhumatologue 46 jours, Dentiste 14 Jours , 2 jours pour un g généraliste,

En 2022 , en Ariège il faut 6 mois pour une consultation en Cardiologie,(en bretagne 6 mois a 1 an)

Cette semaine j’ai eu un rendez-vous en Urologie pour la prostate dans 5 mois

Dentiste rendez-vous dans 5 mois,

2 semaines pour un généraliste,

 

On le voit le grand effondrement c’est aussi en médecine,

En 2017 alors qu’il y avait beaucoup moins de chance de se faire tabasser, brûler au tir de mortier, traîner ou renverser par une voiture, poignarder dans la rue ou chez soi , on était certain de trouver un accueil de proximité dans les 677 services d’urgence,

En 2022 il ne reste plus que 440 services d’urgence ouverts…

EN 1997 il y avait 500 000 lits d’hôpitaux

En 2017 à l’arrivée de Macron le nombre de lits était de 400 000.  Pendant qu’il était Secrétaire général adjoint de l’Élysée, puis ministre de l’économie de hollande, 17 000 lits avaient déjà été fermés

En 2022 le nombre de lits en hospitalisation est de 383 000, encore 17 000 lits de fermés    alors que la population est vieillissante , et la violence en forte augmentation, 825 homicides en 2017,  1026 en 2022

223 000 coup et blessures en 2017,  368 000 en 2022

16 400 violences sexuelles en 2017, 76 800 en 2022,

En 2023 ne sortez jamais sans trousse de secours, ça va être l’année des gnons.

 

 1,301 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Urgence pédiatrique, Braun et macron vont y répondre ins-tan-ta-né-ment.
    Ces deux grands prestidigitateurs vont tirer les toubibs de leur chapeau.
    Ou bien ils les remplaceront par les femmes de ménage, qui sait ??
    Les déserts médicaux sont pressentis depuis plus de vingt ans, et au lieu d’ouvrir davantage de places aux élèves médecins, on en supprime.
    Notre médecine a peut-être été la meilleure, mais comme tout en France, ça décline, ça se ratatine sous les coups des idiots au pouvoir.
    Les questions posées pour la sélection, prouvent que nos chers zélus ne cherchent pas la qualité, juste des médiocres inféodés à la gauche woke.

  2. Comme l’a dit le professeur PERONNE devant le parlement de Strasbourg, la première chose à faire est de virer TOUS LES POLITIQUES, Macron en tête !

  3. « Ils ont trouvé la solution aux déserts médicaux : le partage des tâches…
    Sauf pour les cliniques privées dont ils clients.

    • Dont ils « sont » clients.
      J’ajoute que c’est une pénurie programmée. Quand on se permet de foutre à la porte 15 000 soignants sous prétexte d’un vaccin bidon, c’est qu’on considère qu’il y en a trop.

  4. Dans les déserts médicaux, l’immobilier n’est pas cher, certes, mais les salaires sont aussi moins élevés en général et pour se faire soigner, il faut faire 100 km. Ou bien recourir à un médecin « dépassement d’honoraire » qui travaille 3 jours par semaine et gagne 15.000 €/mois. Expérience vécue récemment avec une consultation de 10 min facturée 70 €, remboursée 33 par la SS (sécurité sociale pour ceux qui douteraient du sens du sigle). Et le « spécialiste » n’a traité qu’une question sur 2, estimant que le reste relève d’une autre spécialité alors même que doctissimo etc. estiment que ce n’est pas le cas. Minimum syndical… Les lobbys sont forcément complaisants (médecins et notaires aux salaires à 5 chiffres par mois en sont les champions).

  5. En plus, si on se fait démonter par des chances pour la France, on risque d’être éjectés par les Urgences. Question subsidiaire pour les étudiants en médecine ? Vous voyez un Africain et un Blanc agoniser dans un fossé à qui porteriez-vous secours en premier?

  6. en Algérie, comme dans toute l afrique c ‘est pire!

    et voilà pourquoi ces gens comme leurs semblables de tous les « istan » d asie ont choisi la France pour venir s y faire soigner gratis (exemples donnés par leurs « présidents » )

    quand a l exemple du « negre joyeux » ….un peu de gaieté dans ce monde de brutes ça fait du bien

  7. Avec Macronor le système de santé français est plus que jamais détruit par sa politique de casse du secteur et le chantage vaccinale anti COCO 19 qui a contribué à la suspension des soignants qui ont refuser de se faire vacciner contre le Covid 19 sachant très bien que le vaccin ne les protègent pas de la maladie. La folie Macronienne est allé trop loin.

Les commentaires sont fermés.