Le Hezbollah étend son influence… en Amérique latine !

Illustration : des partisans du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, se rassemblent dans un convoi de motos pour marquer la « Journée de la résistance et de la libération », près de la frontière libanaise avec Israël, en mai.

 

L’actualité est sans appel : partout dans le monde, l’islam étend son empreinte et nous enserre de ses tentacules.

Sommaire :

Le Hezbollah étend son influence…en Amérique latine

RD Congo : un hôpital chrétien attaqué par des musulmans, des patients tués…

Rajasthan (état indien) : l’ « influenceur » islamiste Mustafa Arshad Khan profère des menaces de mort à l’encontre des hindous sur sa page Instagram.

 

Le Hezbollah étend son influence…en Amérique latine

 Media Line

Les groupes djihadistes sont actuellement largement présents en Amérique latine, où ils trouvent des avantages cruciaux pour leur survie et leurs opérations, selon John Marulanda, auteur du livre Yihad en Latinoamérica (Djihad en Amérique latine).

John Marulanda est consultant en matière de défense et de sécurité pour des multinationales de l’énergie présentes sur le continent. Il est colonel à la retraite et a occupé plusieurs postes de haut niveau dans l’armée colombienne, notamment en tant que fondateur et commandant de la 25e brigade d’aviation, fondateur et premier directeur de l’école des relations civilo-militaires et commandant du groupe de cavalerie mécanisée Revéis Pizarro à la frontière avec le Venezuela.

La présence de l’Iran en Amérique latine s’est accrue avec l’alliance politique – certains diraient la « bromance » – entre le président vénézuélien de l’époque, Hugo Chávez, et son homologue iranien contemporain, Mahmoud Ahmadinejad. Ils étaient tous deux à la tête de grands pays producteurs de pétrole à l’époque.

Cette liaison politique a permis à l’Iran de créer une forte présence en Amérique latine et c’est cette proéminence iranienne qui a facilité la propagation des cellules du Hezbollah sur le continent.

Marulanda explique que même si le djihad est un concept étranger à l’Amérique latine, les organisations djihadistes sont bel et bien présentes dans la région.

Une présence de combattants islamiques qui se préparent.

« Nous pensons qu’il existe une présence naissante de combattants islamiques dispersés dans la région latino-américaine », dit-il.

Dans la région, selon John Marulanda, nous pouvons constater la présence de deux acteurs djihadistes, l’Iran et le Hezbollah, le second étant subordonné au premier.

L’Iran est le principal sponsor du djihad dans le monde entier, tandis que le Hezbollah est dans ce cas le représentant ou celui qui porte le nom du djihad en Amérique latine, ajoute-t-il.

John Marulanda note que les groupes djihadistes ne représentent pas un risque imminent pour l’Amérique latine – du moins pour l’instant.

« Mais il est important de souligner que ce sont des djihadistes appartenant au Hezbollah qui ont perpétré l’attaque terroriste contre l’ambassade d’Israël et, plus tard, contre l’AMIA [centre juif] en 1994 à Buenos Aires, en Argentine », prévient John Marulanda.

« Il s’agit des deux plus graves attaques terroristes d’Amérique latine issues de l’extrémisme islamiste », ajoute-t-il.

Toutefois, M. Marulanda note que si le djihad a représenté par le passé un risque immédiat d’attentats terroristes en Amérique latine, sa présence a aujourd’hui une connotation différente.

Il explique que ces groupes ont deux objectifs principaux dans la région.

Le premier, selon Marulanda, est de recueillir des renseignements sur les cibles faciles qu’Israël ou les États-Unis ont en Amérique latine, une région où la plupart des gens sont de confession catholique.

Le second, dit-il, est d’être impliqué dans toutes les activités illicites de la région, telles que la contrebande, le trafic de drogue, la falsification de documents et le blanchiment d’argent.

Ces activités illicites, dit-il, ont lieu dans des zones telles que la frontière tripartite entre le Brésil, l’Argentine et le Paraguay, la frontière entre la Colombie et le Venezuela près de la ville de Maicao, ou encore dans la région de Chetumal entre le Mexique et le Belize.

« Ce sont des régions propices pour que des groupes comme le Hezbollah et d’autres organisations djihadistes s’y concentrent, pour proliférer ou se financer »
, explique-t-il…..

Selon M. Marulanda, le Hezbollah pourrait cibler des communautés et des institutions liées à Israël, aux Juifs et aux États-Unis, qui devraient tous être conscients du danger que représente pour eux la présence du groupe dans la région..…

 

RD Congo : un hôpital chrétien attaqué par des musulmans, des patients tués….

Des rebelles musulmans ont tué sept personnes et enlevé un infirmier lors d’une attaque dans la nuit dans l’est de la République démocratique du Congo, visant deux centres de santé, ont indiqué jeudi des sources locales.

« Ils ont même tué des malades », déclare à l’AFP Norbert Muhindo, un infirmier de la clinique de référence de la ville de Maboya, dans le territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Les rebelles appartenaient aux Forces démocratiques alliées (ADF), un mouvement présenté par l’organisation djihadiste État islamique comme son affilié en Afrique centrale, précise M. Muhindo.

Les assaillants sont arrivés à Maboya « vers minuit », dit-il, ajoutant : « Ils étaient nombreux. Ils ont dit ‘Nous voulons la guerre' ».

Les assaillants ont d’abord mis le feu au centre de santé, où ils ont tué trois personnes, avant de se diriger vers le centre de la ville, où trois autres meurtres ont été signalés.

Muhindo dit qu’ils s’étaient ensuite dirigés vers « l’hôpital de Tinge, propriété de la communauté protestante », situé à environ 1,5 kilomètre (presque un mile) du centre de santé de Maboya.

À Tinge, « ils ont tué une sentinelle et emmené une infirmière avec eux », dit-il.

Les forces rebelles ont ensuite « brûlé et pillé des villages ».

https://www.barrons.com/news/rebels-kill-seven-and-target-health-centres-in-east-dr-congo-01666269911

 

Rajasthan : l’influenceur d’Instagram Mustafa Arshad Khan menace de mort les hindous dans sa vidéo et dit « kouffars, vous serez tous enterrés ».

Mustafa Arshad Khan (Image source- capture d’écran d’une vidéo virale)

La police de Kota a déclaré que Arshad Ali a été arrêté.

L’incident a été révélé lorsque Radharaman Das, le vice-président d’ISKCON, basé à Kolkata, a partagé la vidéo sur Twitter. « Mustafa Arshad Khan dit que le moment venu, ils enterreront tous les hindous. Il est un influenceur islamique et a plus de 14 000 followers sur Instagram. Les musulmans sont clairs sur ce qu’ils feront des hindous lorsque leur heure viendra. Hindous, que ferez-vous ?« , a-t-il tweeté.

Khan a posté plusieurs vidéos islamistes sur son compte Instagram, qui est suivi par environ 14 000 personnes.

Dans l’une de ses premières vidéos, on l’entend dire que « ne suivez aucun parti politique comme le BJP ou le Congrès. Un jour, nous formerons notre propre gouvernement islamique Alam-e-Islam ».[Allah sait mieux]

Dans une autre vidéo de ce type, postée le 1er octobre, on peut voir Khan utiliser un langage désobligeant à l’égard du Premier ministre Narendra Modi, du Premier ministre de l’Uttar Pradesh Yogi Adityanath et du ministre de l’Intérieur Amit Shah. « Bien que vous soyez assis à vos postes et dirigiez le gouvernement, le monde est dirigé par Allah seul. Et vous êtes tous contrôlés par lui »,  disait-il. La vidéo a été aimée par environ 18 000 personnes.

Cependant, bien que la police ait arrêté l’individu pour avoir proféré des menaces ouvertes à l’encontre des hindous, la vidéo en question n’a pas encore été retirée d’Internet. La vidéo a été postée par Khan le 17 octobre, a été vue par environ 70 000 personnes et a été aimée par environ 2600 personnes.

https://www.opindia.com/2022/10/instagram-influencer-mustafa-arshad-khan-arrested-for-threatening-hindus/

 623,281 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Il suffirait de leur retirer toute aide technologique pendant un an et on n’en entendrait plus parler.
    On a l’habitude de tirer contre notre camp, nous les Occidentaux.

  2. Partout où l’islam s’installe, son cortège de meurtres et d’horreurs suit fidèlement.
    Ainsi, j’apprends qu’ils ont déjà perpétré des attentats en Amérique latine.
    Cela veut bien dire qu’ils visent la soumission de la planète dans son ensemble.
    Et cela grâce au pétrole que les kouffars ont trouvé et ont su exploiter.
    Mais qu’est-ce qu’on est bête, tout de même !!!

  3. « Ils ont même tué des malades », déclare à l’AFP Norbert Muhindo, un infirmier de la clinique de référence de la ville de Maboya, dans le territoire de Beni, » oui,oui, on connait … disons qu ils ont abrégé leur souffrance

    populations de merde, finies au cocktail caca-pipi sang

  4. Combien de musulmans dans le monde? Un milliards huit sur huit milliards, une minorité qui veut imposer sa religion à une majorité qui ne partage pas leurs idées.

  5. Depuis le temps que nous prévenons ,que nous le disions qu’il faut annihiler l’islamerde et tous ces adeptes et vitrifié la kaba !Nous devons rabaisser les adorateurs du croissant , les obligés à fléchir le genou et à se soumettre !Et j’emmerde la bien penséance et le multiculturalisme destructeur des Nations et des peuples!

    • Bien d’accord avec vous cette religion et tous ses adeptes est un cancer qui se métastase depuis trop de temps. Il faut une chimio de choc pour l’arrêter.

  6. Religion de paix, d’amour ET de courage. Rentrer dans un hosto et tuer des malades ouaouh, ça c’est de la grande stratégie.
    Tout comme la malice de s’implanter dans des cités ou des bleds tels que l’Amérique latine, ou il y a grande concentration de misère et de bordel géo-politique ( merci les u.s).
    Il y a qques années, RR avait parlé de l’influence turque en amérique du sud. Si vous islamisez des coins qui passent du Brésil au Chili, en passant par le Mexique voire Haïti, c’est tiercé gagnant pour momo.
    Bon…je crois que je vais me trouver une caverne et ne plus en sortir.

  7. l’Islam politique et conquérant étend son influence en Amérique Latine et ça c’est inquiétant, on risque de voir des Latino Américains faire le djihad dans leur pays d’origine et dans d’autres pays à travers le monde, en RDC des musulmans fanatiques ont tuer des patients chrétiens dans un hôpital de Maboya et un cinglé musulman d’origine indienne veut exterminer les Hindou car il est obsédé par le djihad. Moralité l’islam est une religion diabolique, satanique, conquérant et meurtrière.

Les commentaires sont fermés.