Société Générale, sa nouvelle priorité : virage à outrance vers le wokisme et la diversité

En France (pardon, Islamofrance) avant d’avoir des dictionnaires officiels en arabe ce qui ne saurait tarder, il existe encore deux dictionnaires parmi les plus connus : le Larousse, le Robert, et dans une moindre mesure le Littré.

Je n’aime pas le Robert car c’est un dictionnaire dont la direction s’affiche comme étant de gauche, et cède aux impulsions délirantes des exigences sémantiques lexicales des abrutis gauchistes. C’est ainsi qu’on y trouve certains mots inventés de toutes pièces par ces excités haineux de notre pays.

Le wokisme, dixit donc le Robert, est un « courant de pensée d’origine américaine qui dénonce les injustices et discriminations ». Bien sûr, il n’y a que les imbéciles qui n’ont pas encore compris que ce mot n’est qu’un instrument pour détruire un maximum de choses dans notre pays. On en a connu bien d’autres : « vivreensemble », « pasdamalgame », « vousnaurezpasnotrehaine »…

Alors, c’est ainsi que la Société Générale a affiché ouvertement, fièrement, et en y mettant le paquet, son tournant à 180° aux ordres du wokisme, de la diversité, de l’inclusion, des droits LGBT et tout de belles et saines autres choses.

« Il suffit de se promener dans les couloirs et d’emprunter les ascenseurs des bureaux de la Société générale, dans le quartier d’affaires de la Défense, à Puteaux dans les Hauts-de-Seine, pour tomber sur des affiches faisant la promotion de conférences internes sur le thème “diversité et inclusion”. Ces dernières années, des “experts” sont régulièrement invités par l’entreprise pour sensibiliser les employés. Au programme : “l’origine ethno-raciale”, “les clés pour travailler dans un environnement multiculturel”, etc. » (1).

La Société Générale organise depuis 2021 des visioconférences sur le thème de « la diversité et l’inclusion« . Mais l’obéissance de cette banque au wokisme est telle qu’elle a créé une nouvelle équipe, au sein de la direction des ressources humaines, nommé « Culture, diversité et inclusion”, et qui établit des feuilles de route pour l’ensemble du personnel. Et les invitations des « spécialistes » des conférences pleuvent, pour développer le thème que le sexisme est la mère de toutes les discriminations (dixit les conférenciers).

Lorenzo Bini Smaghi, Président du Conseil d’administration du groupe Société Générale, explique cette décision : « Nous considérons que la diversité et l’inclusion sont des enjeux stratégiques pour l’entreprise et font partie intégrante de nos engagements d’entreprise responsable en lien avec notre raison d’être. La capacité à mixer les profils à tous les niveaux de l’entreprise est à la fois source de performance et signe d’une gestion saine des risques » (2).

Il est vrai, et tout le monde le sait, que la France est un pays horriblement raciste, a une haine cosmique contre les immigrés, n’a sorti aucune loi de protection sur les immigrés et les gens de couleur, laisse les non FDS mourir de faim dans les rues, ne débloque aucune masse monétaire en leur faveur, renvoie systématiquement tous les immigrés dans leur pays d’origine, et qui plus est, chaque français insulte quotidiennement tous les immigrés ou gens de couleur. Sans parler de nos forces de l’ordre qui matraquent à outrance le premier immigré qui ose critiquer timidement la France. C’est une évidence. La France est vraiment un pays horriblement raciste et tous les gauchistes et écolos dinguos ont bien raison de le rappeler.

Ainsi la Société Générale est un îlot de paix, elle qui a compris qu’il ne fallait pas être comme ce sale pays dans lequel nous vivons actuellement. Je n’ai pas bien compris d’ailleurs pourquoi l’Afrique entière veut venir en France alors qu’elle est si mal traitée.

« Notre volonté est d’être une entreprise où les collaborateurs se sentent bien tels qu’ils sont, à l’image de la diversité des clients que nous servons et de la société dans laquelle nous opérons » (3).

Sans avoir fait le moindre référendum interne pour demander l’avis de l’ensemble des collaborateurs, la Société Générale s’est donc fixée comme seule et unique politique les actes suivants (3) :

  • diversité et inclusion
  • créer un environnement de travail propice à l’inclusion
  • la diversité et l’inclusion portées à tous les niveaux de l’organisation
  • un dispositif de lutte contre les stéréotypes et les biais inconscients
  • promouvoir la diversité des collaborateurs
  • lutter contre toutes les formes de discrimination

Lors de l’épisode nommé Covid, créé et divulgué par les mondialistes, les 10 ou 15 % des Français à qui il restait encore deux neurones dans leurs crânes n’ont jamais compris, et ne comprennent toujours pas en tout cas pour mon cas, comment un peuple dit évolué, réfléchi, intelligent, a pu se zombifier, se lobotomiser et courir aller se faire injecter un produit qui va les tuer progressivement, sans compter tous ceux qu’il a déjà tué. Le mystère est grand et les sociologues de l’avenir ne trouveront jamais de réponse à une telle attitude, si ce n’est que la folie.

Eh bien notre superbe banque française qu’est la Société Générale créée en 1864, agit exactement de la même façon que l’épisode Covid. Perte d’analyse, perte de patriotisme, perte du recul, perte de l’identité, et plongeon intégral dans le mondialisme.

Cela dit, la Société Générale est une entreprise intégrante du CAC 40, et le mondialisme est soutenu et financé par qui, à votre avis ? Le monde financier évidemment.

Le sociologue (enfin, paraît-il) Patrick Scharnitzky, le meneur de jeu de modifications des cerveaux des collaborateurs de la banque, explique que le racisme anti blanc n’existe pas d’une part, et que le racisme est rendu extrêmement tabou par notre culture française. Il est vrai que je n’entends jamais parler de racisme dans les médias subventionnés, et que jamais aucun FDS n’est amené devant les tribunaux au premier mot qu’il prononce hors politiquement correct. La solution selon ce puissant sociologue ? Une société communautaire. Bien entendu notre passé colonial y est cité (4).

La Société Générale, comme toute idée de gauche, ne fait pas dans la démocratie. Elle ne propose pas à l’ensemble de ses collaborateurs cette vision des choses, elle leurs impose. Les employés de cette banque sont affolés parce qu’ils ont compris qu’ils ne pourront plus dire un seul mot quel qu’il soit, car il sera systématiquement interprété et ils risqueront leur place.

Le PDG actuel de la Société Générale est Monsieur Frédéric Oudéa. C’est ce brave Monsieur qui avait fait fermer autoritairement et unilatéralement les comptes du Front National en 2017, lequel était à cette banque depuis 30 ans. Les prédécesseurs de Monsieur Oudéa avait encore un zeste de démocratie et ne tenaient pas à faire disparaître l’entreprise et la France. Pour parler simple, Monsieur Oudéa fait exactement le contraire de ce qu’il veut et imposer dans son entreprise : il pratique la discrimination pour les non politiquement corrects.

Bon, donc il semble clair qu’apparemment Monsieur Oudéa joue la carte du mondialisme à fond.

Je souhaite un bon avenir à notre pays.

Cachou

=-=-=-=-=-=-=-=-=

(1) Référence

(2) Référence

(3) Référence

(4) Référence

(5) Référence

 1,075 total views,  2 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. le crédit agricole lui propose à ses clients de verser à des associations sociales les dividendes et intérêts des LDDS pour certainement faire comme la mutuelle à NICE QUI ENGRAISSE LES Bateaux pourvoyeurs de main d’oeuvre étrangère. Je me demande quand je vois les énergumènes qui travaillent dans les cuisines des restaurants s’il ne pissent pas ou crachent dans les gamelles qu’ils vont nous donner à déguster. et ils se plaignent qu’ils ne font pus de benefs ils devraient se souvenir que le sarko avait baisser la tva en échange d’embauche et de menus à prix honnêtes ..

  2. Un peu à l’écart du sujet mais qui confirme la destruction de ce que nous sommes, même si ce n’est qu’un détail:
    je viens de lire sur un le site d’un journal régional que « suite à la fermeture de l’agence du bailleur les locataires doivent maintenant s’informer auprès du Résid’manager (gardien) ».

    !!!!!!!!

    Vous noterez la traduction effectuée par le bailleur….

    Résid’manager ⁉

    • En France, il y a deux types de réformes :
      – sortir des lois pour protéger toujours plus l’immigration, et enfermer toujours plus les FDS en les privant de toute liberté d’expression
      – changer le vocabulaire pour les mêmes choses

  3. Toutes les entreprises qui jouent le ticket de la diversité sont en train de couler lamentablement. Il n’y a plus de rigueur, plus de sérieux, des erreurs de toutes sortes, des incohérences, des puits d’ignorance.
    Une régression inquiétante qui nous mène droit au chaos économique et social.

  4. Reste aux clients de la Société dite « générale » à la quitter .

    • Tu as raison, victoire de tourtour, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Il y a un certain nombre de démarches à réaliser, et le français n’est pas très puissant pour cela.
      Mais plus important, c’est que le français se fout éperdument de ce qu’explique l’article. Comme il se fout de l’immigration générale dans son pays, comme il se fout du dictateur Macrocescau qu’il a remis encore au pouvoir.
      Si la banque fonctionne bien pour ses comptes, il n’en changera pas même si son pays devient à la vitesse grand V le premier pays arabe Europe.

  5. Oh mon Dieu ! La Société Générale s’engage dans le Wokisme déconstructeur avec les foutaises d’inclusion, de la diversité ethnique au détriment de la compétence et la lutte contre la transphobie qui n’existe pas et l’homophobie. En revanche ils n’hésitent pas à les fermer les comptes des patriotes du Front National (RN) et les citoyens Russes qui sont victimes de Russophobie dans le cadre de la guerre par procuration des Amerloques en Ukraine et aussi dans les sanctions délirantes de l’Union Européenne avec la Folle Dingo Von Der Leyen .

  6. si j’étais cliente de cette infâme boutique dégénérée, collabo, j’en partirai immédiatement

  7. La fermeture de ses comptes à la Société Générale semble la réponse minimum. L’argent, ça va ça vient, hein, nos maies les banques ?
    Le type en photo aux airs de faux gentil hypocrite est typiquement le genre qu’on aime voir courir poursuivi par la foule furieuse dans les films.

  8. Ma banque : SG. Un noir à l’accueil. Super U : femmes noires aux caisses, un noir à l’entrée pour la sécurité, un noir au secteur boucherie. Sur toutes les affiches publicitaires de marque renommée, il y a toujours un blanc et une noire ou l’inverse. Idem sur les chaînes télé, c’est à croire qu’il y a un consensus entre tous ces grands groupes pour former nos esprits à l’acceptation des immigrations. Marché maghrébin tous les jeudis sur un grand stade à Nice. Je lis tous les jours vos articles, merci pour vos visions des événements que je partage. Souvent j’envoie les articles à des amis.

  9. Ami Cachou, cette banque, dans les années 1970, avait diligenté une campagne d’affichage publicitaire en noir et blanc (il y avait encore une égalité de traitement à cette époque, si je puis dire). L’affiche montrait un quidam qui ressemblait comme un frère jumeau à Nosferatu ou à Dracula, avec les dents proéminentes, et qui déclarait : « Votre argent m’intéresse. » Aujourd’hui, c’est plutôt : « Votre immigré m’intéresse ». On peut constater que le grand remplacement n’est plus un mythe, mais une réalité ! Article très pertinent, très bien documenté. Dont je partage chaque ligne. Amitiés !

    • Ben, moi, je crois que c’est BNP-Paribas qui titrait:
      Pour parler franchement, votre argent m’intéresse.
      Pas de problème, une banque peut en cacher une autre, elles sont toutes entre les mains de … (censuré), auto censuré !
      Voilà où on en est, entre la censure et l’auto censure, on ne peut bientôt plus causer en France.
      Relisez le discours de Benjamin Constant sur les libertés comparées des Anciens et des Modernes. C’est édifiant.
      Gérard

      • C’est si loin. C’est bien la BNP, vous avez raison. Ils ne valent pas plus cher les uns que les autres. Comme les assureurs, d’ailleurs. Tous les dents longues et les doigts crochus.Petite devinette, point commun entre un oiseau et un banquier? Réponse : ils volent tous les deux.

  10. Il vaut mieux ne rien laisser sur les comptes de la SG, le moins d’argent liquide car lors de l’effondrement de l’euro dont on voit les prémices ,cette banque fera banqueroute et vous piquera vos avoir.
    La SG est très exposé aux produits dérivés, les CDS,elle n’à pas beaucoup de fonds propres.

    • Exact, d’autant plus qu’elle a connu des coups durs financiers dus à sa gestion douteuse, affaire Kerviel et d’autres scandales importants où elle était impliquée.
      Elle a dû recapitaliser pour rester au CAC 40.

      • Alors, où aller ??
        Quelle est la banque à laquelle on peut se fier ??
        Je viens d’apprendre que la banque ING, banque en ligne a fermé, et ses clients courent après leur argent.
        Les choses sont en train de se gâter salement dans notre petit pays envahi par la poubelle du monde.

Les commentaires sont fermés.