Pour Sopo, une place Theo Lukaha plutôt qu’une place Pierre Sergent, chef de l’OAS ?

A SOS racisme ils n’aiment ni De Gaulle ni l’OAS, ni Bugeaud, ni Pierre Sergent… Bref, s’ils n’aiment pas les héros français c’est peut-être qu’ils n’aiment pas la France, non ?

 

et hop ! SOS Racisme d’ester en justice, histoire de refaire l’histoire et de faire passer les héros d’antan pour des salopards.

Parce que c’est ça le wokisme, l’inversion des valeurs.

Perpignan : le projet de baptiser une esplanade au nom d’un chef de l’OAS fait polémique

Après l’annonce par Louis Aliot de son souhait de donner le nom de Pierre Sergent à un espace public, SOS-Racisme a dénoncé la «réhabilitation» d’un partisan de l’Algérie française. La mairie a mis en avant le passé de résistant du militaire.

Une nouvelle controverse mémorielle agite Perpignan, rapporte France Info, après que la mairie de Perpignan a décidé, lors d’un conseil municipal tenu le 22 septembre, de baptiser une esplanade de la ville du nom de Pierre Sergent. Ancien résistant puis chef de l’Organisation de l’armée secrète (OAS), ce dernier, décédé en 1992, a également été membre du Front national, prédécesseur du Rassemblement national (RN) dont Louis Aliot vise la présidence.

SOS Racisme a annoncé le 27 septembre au média avoir saisi le préfet des Pyrénées-Orientales pour faire annuler cette décision, reprochant au maire d’honorer Pierre Sergent «en raison de son engagement en faveur de l’Algérie française, y compris dans les formes les plus violentes qu’il choisit d’emprunter», en référence aux nombreux attentats commis par l’organisation clandestine pour s’opposer, jusqu’au bout, à l’indépendance de l’Algérie.

Le président de l’organisation antiraciste, Dominique Sopo, a également rappelé que Pierre Sergent avait été un «participant actif au putsch des généraux en 1961» destiné à renverser le général de Gaulle. Dénonçant «une tentative de réhabilitation» de Pierre Sergent de la part de la mairie, SOS Racisme soupçonne aussi, selon France Info, «un geste électoraliste» lié à la campagne interne en cours au RN.

Voir aussi https://madeinperpignan.com/hommage-a-pierre-sergent-l-la-polemique-perpignan/

Déjà, en 2019, SOS racisme s’en prenait aux plaques de rue portant le nom du général Bugeaud, notre vaillant militaire qui a mené la conquête de l’Algérie pour mettre fin aux pirates barbaresques !

https://resistancerepublicaine.com/2021/03/19/avenue-du-criminel-bugeaud-sos-racisme-debaptise-nos-rues/

Comme le disait François des Groux dans l’article en lien ci-dessus :

à quand une rue Oqba Ibn Nafi al-Fihri (premier conquérant arabe du Maghreb) ou Tariq ibn Ziyad (premier conquérant musulman de l’Espagne) ? A quand une avenue du nom d’une poseuse de bombe ou d’un égorgeur du FLN ?

.

Déjà, il y a quelques années, SOS racisme et Sopo avaient carrément monté un « panthéon des oubliés place de la République ». Les oubliés… traduisez les racisés, les femmes, les « féministes » les musulmans… tous ceux qui ne sont pas blancs !

Militants antiracistes, féministes, venus des Antilles ou issus de l’immigration… SOS Racisme va installer sur la célèbre place parisienne une sculpture pour honorer des personnalités méconnues de notre Histoire et célébrer la diversité.

Ce week-end du 18-19 septembre, c’est les Journées du Patrimoine ! Pour l’occasion, l’association SOS Racisme installe ce dimanche une statue bien particulière place de la République, à Paris : elle honore des héros et des héroïnes méconnues de l’Histoire.  Une sorte de « Panthéon des Oubliés », explique Dominique SOPO, le président de l’organisation.

Concrètement, la sculpture consistera en un buste, sans tête, posé sur un piédestal, avec un écran numérique sur lequel défileront les noms, visages et biographies de figures oubliées de l’Histoire de France, qui se sont pourtant, à leur échelle, en leur temps, mobilisés afin de changer le monde.

« Le Panthéon de la France est bien plus grand qu’on ne le croit, bien plus diversifié qu’on nous le présente : il y a des immigrés, des personnes des Antilles, des femmes… qui devraient être d’avantage représentés dans l’espace public. » En effet, explique Dominique Sopo, si on prend la seule question de la représentation des femmes dans les noms de rues, « il n’y en a pas beaucoup en dehors des saintes et de Marie Curie. »

Ce qui a construit la France

Quelques dizaines de personnalités seront ainsi honorées par cette sculpture, mais d’autres noms pourront être ajoutés ensuite, explique le président de SOS Racisme. Il cite notamment Solitude (ou « mulâtresse Solitude »), une ancienne esclave née en Guadeloupe qui s’est battue contre le rétablissement de l’esclavage par Napoléon Ier en 1802. Il évoque également Henri Alleg, un journaliste qui a dénoncé la torture utilisée pendant la guerre d’Algérie et qui l’a lui-même subie. Des figures peu connues de la population aujourd’hui, mais leur parcours « fait partie de ce qui a aussi construit la France. »

Dans cette longue liste de ces personnalités, on retrouve également Paulette Nardal, une Martiniquaise qui fut en 1920 la première étudiante noire à la Sorbonne, la chanteuse de cabaret Coccinelle, qui fut la première personnalité française à assumer sa transidentité dans les années 1950, ainsi que des résistants au régime nazi.

[…]

.

Naturellement, rien contre les camps d’été interdits aux Blancs

https://resistancerepublicaine.com/2016/08/24/reims-camp-dete-interdit-aux-blancs-ils-font-quoi-licra-ldh-sos-racisme-et-autres-mrap/

Le meilleur je vous le laisse pour la fin. Par contre, SOS Racisme a encensé l’imposteur Theo Lukhala. Gageons qu’il a été mis quelque part du côté du panthéon des oubliés ou qu’il pourrait l’être… naturellement.

https://resistancerepublicaine.com/2019/01/31/retour-de-theo-luhaka-soutenu-par-sos-racisme-comme-animateur-de-rue-ah-ah-ah/

Oui à Luhaka, non à Pierre Sergent ou Bugeaud… telle est la triste histoire des imposteurs de SOS Racisme.

 844 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. On leur a tellement rabâché qu’ils sont français comme vouzémoi.
    Vient le moment où ils ne sont plus français comme vouzémoi, mais ils sont plus français que nous.
    Et la « justice » leur donne raison.
    Ils sont plus français que nous, car ce sont nos Grands Remplaçants, choisis par ceux qui savent, les Grands Sachants, qui décident pour nous sans nous consulter, sans référendum.
    Le référendum, c’est pour les dictateurs, comme en Russie où sévit le Grand Méchant, le tyran Poutine.

  2. Prions pour que des milliers d’hommes de cette trempe décident aussi, le moment venu, de mettre leur peau au bout de leurs idées…
    Merci Christine

  3. Theo Lukaha ???????

    Ce n était pas plutot Luhaka ??

    le « violé » a qui l ex president verru queue était allé rendre visite??

    entre les Lukakaha ,les balais brosse a chiottes tra aux raies du cul,et Louboutin aux pieds …et la Houriya a bouter tant elle jacte, je suis plein d admiration pour le Japon QUI NE VEUT PAS D ETRANGERS CHEZ LUI …

    PAYS nI PON nI MAUVAIS? COMME N IMPORTE QUEL AUTRE !!

  4. SOS racisme crispe et rend sectaires des gens qui ne l’étaient pas. Trop tard le point de non retour est atteint.

  5. sos racisme : ce groupuscule islamo collabo à la base de toutes les horreurs commises en france en n’ayant cessé de promouvoir la haine du pays auprès de ceux qui nous envahissaient en en faisant des victimes imaginaires – ce croupuscule ennemi qui n’a de cesse de trainer les français patriotes auprès des tribunaux doit lui aussi y être traîné sans faiblir à toutes occasions

  6. Place Theo Lukhala ? Quoi de plus normal dans un pays dont le président est accueilli par la foule algérienne ou certains artistes et leurs fans par la formule « Micron, empapaouté ! ». Après tout, c’est peut-être techniquement vrai, allez savoir.

    • … et lors de sa tournée en Algérie dans la ville d’Oran
      « Macron enculé » traités par les Oranais qu’il fut Macron … l’enculé !

  7. « Bref, s’ils n’aiment pas les héros français c’est peut-être qu’ils n’aiment pas la France, non ? » C’est peut-être également encore plus sûrement qu’ils ne sont pas français (même si leur carton d’identité l’est). TOUT le problème est là et rares sont ceux qui veulent voir l’éléphant au milieu du couloir. Ou la Tour du côté de Babel.

  8. Place Théo Luhaka ? C’est non mais une place Pierre Sergent qui a servi dans la légion étrangère en Indochine et en Algérie et qui a été exécuté pour avoir défendu l’Algérie Française mérite amplement d’être honoré par rapport à la Racaille du 93 . Sos Racisme c’est le chantage au racisme.

  9. Hollande en tant que président de la République à l’époque
    aurait bien rebaptisé la place de la Republique à Paris
    en place « Abou Bakr al-Baghdadi » puisque à l’époque des faits
    son ministre des affaires étrangères Laurent Fabius avait dit que :
    « Al Nosra fait du bon boulot en Syrie »

  10. Je me permets de recommander la lecture de « Je ne regrette rien ». Très bien écrit, par un homme qui a vécu ce dont sans jamais se mettre en avant.
    Outre une rue Pierre Sergent, je verrais bien une rue Helie de Saint-Marc, ou René Mouchette (entre autres)
    Rassurons-nous, nous aurons bientôt des places Taubira, Abdeslam , Coulibaly

  11. Cette initiative ne va sûrement pas arranger l’image du RN, c’est une erreur.

    Dommage qu’étonnamment Pierre Sergent qui avait bien commencé se soit perdu…. Difficile de juger en tant de guerre, gardons en mémoire le positif sans oublier le reste et ceux qui ont souffert.

    • Erreur?…ça se discute …La singularité en tout cas c’est de retrouver les meilleurs fils de France parmi les hommes comme Pierre Sergent : Hélie de Saint Marc, Pierre Chateau Jobert, Georges Masselot, André Botella, Roger Faulques, Jean Bréchignac, Georges Robin, Paul Alain Léger, Roger Degueldre, Bernard Cabiro, Pierre Lecomte, Roger Ceccaldi, Yves Godard, Jean Gardes et des milliers d’autres..-la place me manque ici-. Ces hommes furent les 1ers résistants contre les nazis, les armes à la main! 20 ans plus tard, ils choisirent encore l’honneur!!!… C »était une erreur?

      • A chacun son interprétation, pour le début je suis d’accord, pour le reste non.

  12. Bonjour,

    Pierre Sergent qui, lycéen, s’était confectionné une étoile jaune, recevoir des lecons du bureaucrate subventionné Soppo ?

    On se marre …

  13. Rue Nadia Guendouz à Saint-Ouen-sur-Seine (93)

    Membre du FLN qui a sa rue depuis des années dans une ville de France et même sa fiche sur Wikipedia

  14. Tiens, Sopo-sitoire a encore frappé. Pour le Théo, il y a déjà une rue à son nom. La rue des Crottes, à Marseille. Je suis un admirateur de l’OAS, de vrais patriotes!

Les commentaires sont fermés.