Le délit de russophilie… ce n’est pas en Ukraine, c’est en France !

Voici un article du Dauphiné libéré qui nous présente de façon peu objective un évènement ayant eu lieu à Bonne, en Haute-Savoie.

Le chanteur russe Valery Orlov (qui parle français et vit en France), parfois accompagnée de sa femme Tatiana, remplit les églises savoyardes (et d’ailleurs) avec ses récitals de musique russe. Il enchante les oreilles d’une foule de spectateurs mais la journaliste, comme si on lui dictait son texte, a préféré insister sur le côté politique de la chose.

La lecture de cet article donne l’impression bizarre d’avoir, d’un côté un peuple français et des amateurs de musique slave plébiscitant la culture russe et ce couple sympathique. Et, de l’autre, un gouvernement, des maires (aux ordres du préfet ?) et des médias d’Etat ou subventionnés totalement hostiles. Imagineront-ils bientôt un délit de russophilie ?

Car les mêmes qui nous imposaient systématiquement le « pas d’amalgame » avec les musulmans lors des attentats islamistes versent désormais vers la russophobie la plus décomplexée (pourrait-on dire un racisme autorisé ?)

« Le concert du chanteur russe Valery Orlov dérange… ». Oui mais seulement une poignée d’Ukrainiens, la presse et des maires soumis.

Polémique : le concert du chanteur russe Valery Orlov dérange à Bonne

Le chanteur lyrique Valery Orlov et sa femme Tatiana (qui l’accompagne sur quelques morceaux), dans l’église de Bonne juste avant le concert de samedi. Photo Le DL /C.M.
 
Depuis que Vladimir Poutine a déclaré la guerre à l’Ukraine, l’identité russe est un handicap et les artistes russes sont souvent boycottés.
À Bonne, samedi soir, pour le concert du ténor Valery Orlov, l’église était pleine de spectateurs et sur le parvis quelques manifestants ukrainiens.
 
[« Handicap » et « boycott » sont en parfaite contradiction avec « église pleine de spectateurs », non ? – NDA]
 

Maryse, une habitante de Bonne, arrive ce samedi à l’église avec un peu d’avance. « Il va y avoir du monde, je voulais être devant… » Et de fait, ils étaient nombreux à être venus écouter la voix de Valery Orlov. Une voix russe.

Mais en aucun cas la voix de la Russie ou du Kremlin.

[Qu’en sait la journaliste qui donne plutôt son interprétation ou l’avis de son directeur éditorial… NDA]

Dehors sur le parvis, dix Ukrainiens avaient aussi fait le déplacement pour manifester leur indignation et chercher à faire taire la voix de l’artiste. « C’est complètement déplacé de mettre sur son affiche l’église de la Place rouge à Moscou et les habits traditionnels russes… »

[S’ensuit ensuite 16 lignes de récriminations par les militants ukrainiens et autant pour le musicien qui doit se justifier de ne pas être « poutinien » – NDA]

« Depuis quelques mois, pendant mes tournées, j’observe que le peuple français est très compréhensif avec le fait que je sois russe. Je ne me suis pratiquement jamais fait insulter… [mais] pas mal de mairies que je connaissais m’ont interdit de revenir en me disant que je n’étais pas le bienvenu »…

https://www.ledauphine.com/defense-guerre-conflit/2022/09/26/polemique-le-concert-du-chanteur-russe-valery-orlov-derange-a-bonne

 

 2,217 total views,  1 views today

image_pdf

24 Commentaires

  1. Le conflit en Ukraine est devenu un conflit de civilisation, qui est mené par les USA, l’UE qui cherche à imiter ces derniers. En somme c’est un conflit de mode de vie, avec d’un coté le multiculturalisme, mondialisme, avec comme fil conducteur l’argent et la consommation, mais dont les sociétés sont minés par la violence, l’insécurité, les gens devant vivre ensemble mais qui ne se supportent pas se faisant justice aux mêmes par des tueries, mais aussi menés par la drogue, beaucoup de femmes violées, harcelées, tuées… c’est les USA et l’UE qui va vers cela… et la société russe, hyper centralisée et contrôlée où une élite décide tout pour tout le monde, mais dans ces pays les délinquants sont en prison et pas à l’extérieur, ils vivent avec moins de liberté mais beaucoup plus de sécurité et ne seront pas remplacés à terme par les musuls…

  2. Valéry Orlov et sa femme Tatiana ne sont pas des criminels de guerre contrairement à ce que pensent les chiens galeux d’UkroNazis qui crient au Loup sur le parvis d’une église de Bonne en Haute Savoie ainsi qu’une journaliste d’extrême gauche qui pratique la Russophobie avec une passion dévorante car la doxa dominante insiste sur le fait que les Russes sont les nazis alors que les gentils Ukrainiens sont les véritables salopards et Nazis de l’histoire et ça les Gauchos se font une spécialité. Ces mêmes Gauchos du monde politico Médiatique nous font la morale en ce qui concerne les coupeurs de tête Arabo musulmans fanatiser et les migrants qui commettent des crimes sous le signe du pas d’amalgame mais quand un Russe est tuer par un Ukrainien en France là les Gauchos sont satisfaits par Russophobie bien sûr !

  3. Et ces Ukrainiens qui viennent faire la loi chez nous, à l’exemple de leur président néonazi qui EXIGE sur tous les écrans une obéissance des présidents européens.
    Les Ricains ont dû le conforter dans cette idée, » la bite, tu peux tout exiger, on est derrière toi, vas-y !!! »

    • N’oublions jamais que l’origine de cette guerre est encore une histoire de pétrole et de gaz que la Russie vendait en grande quantité à l’union européenne et ct insupportable pour le gouvernement actuel démocrate de Biden.
      De plus début des années 1990 il y a eu des promesses jamais tenu de la part des Usa de pas élargir les frontières de l’Otan jusqu’n Russie. Promesse non tenu car je fiche un bille de 500 euros que si Poutine n’était pas intervenu en Ukraine et bien ce pays serait rentré dans l’Otan en moins de 5 ans.
      Je crois me souvenir que dans les années 1960 il a failli y avoir une guerre nucléaire en les Usa et l’union soviétique pour des missiles à cuba. Donc les Russes devait accepter des missiles nucléaires à 100 km de ses frontières. La télé française nous raconte que des cakes. A bon entendeur…

  4. Toute guerre fait des victimes collatérales. Fallait peut-être y penser avant.

    Je compatis aux malheurs de ce couple qui chante certainement de très beaux chants russes, mais eux au moins ne risquent pas d’être transformés en chair à canon, ni leurs fils s’ils en ont.

    Quant à l’affiche avec la Place Rouge, c’est plutôt maladroit, effectivement ! Il ne manque pas de lieux magnifiques et moins tsaristement connotés en Russie pour faire une belle affiche.

    • @Irina

      « Fallait peut-être y penser avant » ? En quoi ce chanteur russe est-il responsable de la guerre ?
      J’ai bien compris que vous penchez, à travers vos commentaires, pour la partie ukrainienne. Personnellement, je trouve que cette guerre est une aberration, une monstruosité mais ce n’est pas notre guerre. Nous aurions dû tenir le rôle de médiateur non-engagé. Au lieu de ça, nous sommes devenus les laquais des Etats-Unis qui seront, eux, les premiers bénéficiaires de ce conflit.
      L’Europe sera désunie, ruinée et vassalisée. Mais c’était le but des Américains, depuis la chute du mur de Berlin et la fin de l’URSS.

      • Vous avez lu ce que j’ai écrit ?

        Je n’ai pas dit qu’ils étaient responsables (merci au passage d’oublier la chanteuse), j’ai parlé de victimes collatérales.

        Celui qui a déclenché la guerre aurait dû y penser avant.

  5. Allez Valéry , toi et ta jolie épouse , continuez a nous faire rêver et bienvenue en France ..
    Nous ne sommes pas aveugles de l’esprit pour oublier les organisateurs dictateurs jusqu’à aujourd’hui de la Révolution d’ Octobre , nous les retrouvons chez les nupasses ,les melenchonasse et les verdatres , triste engeance du malheur des pauvres et des peuples .

  6. C’est une honte ces maires qui pratiquent l’ostracisme facile parce que trop lâches pour s’attaquer à des proies bien plus dangereuses et bien plus réelles que leurs fantasmes bien alignés sur la bien-pensance. À vomir !
    Vive Poutine ! Vive la Russie !

  7. le pas d’amalgame dont nous abreuve les collabos à chaque fois qu’une horreur est commise par un de leurs amis islamiste, n’est pas appliqué à la russie où l’hystérie des collabos dépasse l’entendement : encore une preuve de leur néant intellectuel

  8. Les Européens en Europe ont envie d’entendre et de voir d’autres Européens, pas le coulis africain et basanoïde qui nous pourrit la vie et le civilisation et se manifeste artistiquement avec ce qu’ils appellent le rap et autres infestions. Par contre, les Ukrainiens, clochards de « réfugiés », fermez vos g… Vous n’êtes que des accueillis par charité – et à nos frais – chez nous; Alors ne vous mêlez pas de notre politique puisque us n’avez pas le courage de le faire chez vous, lâches !
    Quant aux occupants et aux édiles collabos, vous ne perdez rein pour attendre.

  9. A quand le port d’un étoile jaune pour nos amis russes?
    Quand je vois le nombre de bouffons qui arborent un badge jaune et bleu sur leur FB..purée..le macron doit être pété de rire avec sa brichelle.

  10. POST 2 sur 2
    Ce qui est évidemment le plus grand des scandales que la planète est connue jusqu’à ce jour.
    Quand nous faisons nos besoins (petite et grande commission), c’est évidemment être russophile, donc être une ordure, puisque nous imitons les Russes qui font également leurs petites et grandes commissions. Je suis surpris qu’un journaliste n’est pas encore sorti ce genre de choses, mais comme tout arrive en France, ce n’est qu’une histoire de temps.
    La presse est tenue par les couilles et il ne peut en sortir que de la merde sauf pour Valeurs Actuelles qui, comme par hasard, ne touche absolument aucune subvention d’État.

    • @Merci Cachou pour ton commentaire (j’ai bien apprécié également ton article sur Moscou qui me rappelle les photos prises par mon père dans les années 60)

      Et encore pour Valeurs Actuelles, ils n’ont pas assumé leur article-fiction sur Obono…

  11. POST 1 sur 2
    La France est totalement indécrottable, et le pouvoir en place la rendue, volontairement, comme tel. Quand la presse ne peut vivre que par le financement public, elle ne peut être qu’aux ordres de ceux qui la financent c’est-à-dire le gouvernement. En oubliant de dire que l’argent utilisé par le gouvernement est l’argent de nos impôts.
    Alors, les sous-fifres imbéciles que sont les journalistes qui vont faire des reportages d’activités locales, sont dans l’obligation, sous peine de blocage de leur carrière voire de licenciement, d’aller dans un politiquement correct systématique et inconditionnelle, et d’en trouver un là où il n’existe pas comme dans le spectacle dont tu nous parles dans ton article. Je suis très surpris de ne pas encore avoir lu un journaliste criant au scandale lorsque nous regardons le ciel qu’il soit bleu ou nuageux. Car, en Russie, il y a du ciel bleu et des nuages aussi. Alors regardez le ciel ne peut être que russophile.

  12. Je connais un ptit gars français qui vivait en russie, jusqu’en mars dernier.
    Forcément, ses parents et lui ont dû quitter leurs postes et le territoire pour revenir en france
    Depuis, le môme est nostalgique et dit souvent à qui veut l’entendre qu’il y était mieux là-bas…
    Vas comprendre, manu.

  13. En Iran les femmes veulent se débâcher et en France(le pays où les muzz peuvent TOUT se permettre) c’est des chialeries pour garder les bâches(par pure provoc, bien sûr.) Et on est reparti pour 5 ans dans ce cinéma sans broncher on dirait.
    Quand on est con, on est con !

    • Pays délits-bertés ! C’est parce qu’ils ont décidé de changer l’orthographe comme pour oignon😉

  14. Par contre, les pseudos-artistes issus de la diversité qui crachent sur la France n’ont aucun problème !

Les commentaires sont fermés.