Référendums du Donbass : Poutine se fout des états d’âme de Biden

Référendums du Donbass. Poutine se fout des états d’âme des Occidentaux

Regardez cette photo. On voit un Biden hystérique qui a perdu le contrôle de la situation, qui menace et qui enrage d’être impuissant. Quel contraste avec un Poutine au calme olympien, qui annonce posément que rien ni personne ne l’empêchera d’atteindre les objectifs fixés pour son opération spéciale.

Le véritable problème pour les Occidentaux, c’est qu’ils prennent Poutine pour un fou ou pensent qu’il bluffe, sans jamais avoir mesuré la réelle puissance militaire de la Russie, ni ses monumentales ressources minières que le monde s’arrache et encore moins la volonté du peuple russe de frapper fort une bonne fois pour toutes, afin d’en finir avec cette guerre, seul contre tous.

Ce n’est pas la mobilisation partielle qui indispose les Russes, c’est plutôt la faiblesse des coups portés à l’Ukraine. Les manifestations hostiles à l’offensive, montées en épingle par les médias occidentaux aux ordres, sont en réalité anecdotiques. Le peuple russe est derrière Poutine mais veut des résultats rapides.

L’Occident accable Poutine et rêve de son éviction du Kremlin. Espoir stupide car ce sont les durs du régime qui détiennent le pouvoir à Moscou, alors que Poutine y fait figure de modéré et de sage.

Le Président américain Joe Biden a déclaré que des sanctions économiques “rapides et lourdes” seraient imposées à la Russie en réponse aux référendums organisés dans le Donbass, dans les régions ukrainiennes de Kherson et Zaporijjia.

« Nous travaillerons avec nos alliés et partenaires pour imposer des coûts économiques supplémentaires rapides et sévères à la Russie. »

« Les États-Unis ne reconnaîtront jamais le territoire ukrainien comme autre chose qu’une partie de l’Ukraine. Les référendums russes sont une imposture, un faux prétexte pour tenter d’annexer par la force des parties de l’Ukraine, en violation flagrante du droit international, y compris de la Charte des Nations unies », a déclaré Biden dans un communiqué.

Il a réitéré que les États-Unis ne reconnaîtraient pas les résultats des référendums et continueraient de soutenir l’Ukraine.

Quel mépris pour la démocratie ! Quel monument d’hypocrisie !

  • Voilà huit ans que les populations du Donbass sont persécutées par l’Ukraine, pays mafieux et corrompu, armé et soutenu par les Occidentaux depuis 2014
  • Voilà huit ans que Kiev refuse d’appliquer les accords de Minsk qui accordent l’autonomie aux républiques séparatistes du Donbass
  • Voilà des mois que les terroristes ukrainiens, tuent sciemment des civils du Donbass avec les armes occidentales et que l’Occident ferme les yeux
  • Voilà quatorze ans que l’Amérique a décrété l’indépendance unilatérale du Kosovo au mépris du droit international et de l’intégrité territoriale de la Serbie
  • Voilà deux ans que Biden est soupçonné de fraude massive lors de son élection en 2020
  • Voilà sept décennies que l’Amérique n’a cessé de semer la mort dans le monde, en violant toutes les lois internationales, mais sans jamais mener de guerre sur son sol

Et c’est ce même Biden qui se permet de donner des leçons de démocratie et de droit international à Poutine. On croit rêver !

Faut-il lui rappeler que l’indépendance du Kosovo n’est reconnue ni par l’ONU, ni par l’UE ? Seuls les pays en bleu ci-dessous ont reconnu le Kosovo, souvent sous la pression américaine. Le dollar fait des miracles…

Par conséquent, que l’Occident refuse de reconnaître le Donbass et la Crimée russes n’empêchera pas Poutine de dormir.

Quant à prétendre que la Chine est opposée à cette annexion, il lui serait difficile de tenir un autre discours, étant donné qu’elle veut reconquérir sa 23e province de Taïwan, au nom du droit des États à défendre leur intégrité territoriale.

Respect de l’intégrité territoriale d’un pays et droit des peuples à disposer d’eux-mêmes sont deux principes qui s’opposent en droit international, chaque cas étant un cas particulier.

Pour moi, c’est très simple. Le Kosovo doit revenir sous la coupe de Belgrade au nom de l’intégrité territoriale de la Serbie.

Mais les républiques séparatistes du Donbass doivent devenir russes, au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Poutine ne dit pas autre chose… C’est une conception du droit international inverse de celle de Biden.

Si Kiev n’avait pas massacré les populations russophiles du Donbass et si les accords de Minsk avaient été respectés, nous n’en serions pas là.

Zelensky, Biden, Macron et Scholz sont responsables de ce qu’ils ont semé.

Quand les quatre régions ukrainiennes seront russes, Biden ne pourra que s’y plier. Virés d’Irak et d’Afghanistan par des va-nu-pieds, pas question de jouer les gros bras avec les Russes. Un missile hypersonique est si vite arrivé…

Sanctions ou pas, jamais les ventes de pétrole et de gaz n’ont été aussi florissantes pour Moscou

Les tankers et supertankers ont contourné toutes les sanctions et le pétrole russe coule à flot dans le monde. Seule l’Europe s’est coupée un bras et va souffrir cet hiver. Merci Biden, merci Macron.

Les pays font la queue pour intégrer l’OCS. L’Iran en fait partie cette année.

L’OCS, c’est la moitié de la population planétaire, dont quatre puissances nucléaires !

Et l’OCS, c’est 20 % du pétrole mondial, 40 % du gaz, 40 % du charbon, 30 % de l’uranium. 

Les pays font la queue pour rejoindre les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud et bientôt Mexique, Corée du Sud, Turquie, Algérie).

Et l’Occident ose dire que Poutine est isolé !

Ne confondons pas le discours officiel de l’Inde et de la Chine, qui ménagent leurs intérêts commerciaux et ce qui s’est dit en coulisses à Samarcande, entre Poutine, Xi Jinping et Modi.

En bombardant le Donbass pour décourager les électeurs, Kiev ne fait que confirmer la barbarie ukrainienne que dénonce Poutine depuis huit ans.

https://reseauinternational.net/lancement-du-referendum-dintegration-a-la-federation-de-russie-dans-les-regions-du-donbass-de-zaporijia-et-de-kherson/

Et l’Occident cautionne cette ignominie.

Ce référendum est un immense espoir pour les populations persécutées par Kiev. Et c’est cet espoir de vivre libres et en paix que Biden et ses misérables valets européens essaient de détruire, en agitant des menaces sans fin. Et ça prétend défendre la démocratie et les valeurs humanistes !

Mais rien n’empêchera ces populations martyres du Donbass de devenir russes. Pour elles, après des années de barbarie, la victoire de Poutine est une question de vie ou de mort. Une évidence dont l’Occident se fout éperdument.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/referendums-du-donbass-poutine-se-fout-des-etats-dame-de-biden.html

 823 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Discours mémorable de Poutine hier le 30 septembre, pour l’annonce des résultats des référendums.
    Les mensonges de l’Occident et l’analyse politique du grand dirigeant russe.

  2. Les chiens aboient et la caravane passe voilà ce que signifie l’attitude de Mr Poutine en ce qui concerne les référendums organiser dans le Donbass à Donetsk , Lougansk et dans les Oblast de Zaporijia et de Kherson dont les résultats sont sans appel ce qui met en colère les Occidentaux qui continuent de menacer la Russie pour soutenir l’Ukraine dont les mensonges à répétition n’ont titillé la curiosité des Occidentaux avec le chantage de Zelenski et les Amerloques optent pour le sabotage de Nord Stream 1 et 2 en guise de représailles .

  3. Une chose m’apparaît juste, Poutine aurait dû se donner les moyens de réussir l’invasion de l’Ukraine, c’est ça en fait qui se retourne contre lui car les Russes n’aiment pas la faiblesse chez un dirigeant et le font savoir. La guerre a toujours été un moyen de valoriser une nation mais à condition qu’elle obtienne la victoire, c’est pourquoi il commence à être en difficulté ?

  4. « Le Président américain Joe Biden a déclaré que des sanctions économiques “rapides et lourdes” seraient imposées à la Russie en réponse aux référendums organisés dans le Donbass, dans les régions ukrainiennes de Kherson et Zaporijjia. »
    Comme le dictateur sarkozi sur la volonté des Français en 2005, le très démocrate biden s’asseoit sur les volontés de peuples si elles lui déplaisent, peuples dont il n’est point le représentant qui plus est. Chez moi, cela s’appelle « faire de l’ingérence », et « pratiquer la démocrassie », biden !

  5. Ces malheureux russophones sont obligés de courir sous les bombes de l’OTAN pour aller voter.
    Certains votent chez eux. C’est le nouveau visage de la démocratie depuis que Biden a volé les élections et que les nations occidentales ont fermé les yeux.
    La dictature des oligarques, des trusts et holdings internationaux, le N.O.M. prend le dessus sur les aspirations des populations.
    Ils ont enterré la démocratie, à nous de la faire revivre.

    FREXIT ! der leyen au poteau, micron au tribunal du peuple !

  6. Excellent résumé de la situation. Un grand merci.
    J’admire la grande patience de Poutine pour affaiblir l’UE et les USA en acceptant d’avoir perdu 6000 soldats )soit beaucoup moins que les milliers de Russophones ukrainiens tués par la clique à Zelensky).

  7. Le Kosovo doit revenir à la Serbie et être expurgé de tous ses éléments islamistes.

    • Bonjour,

      Bien d’accord !

      Mais il y a désormais une base américaine au Kosovo, de 25 000 hommes je crois, pour assurer la colonisation musulmane.

  8. Ne crie pas comme ça, Joe, tes sphincters vont faire relâche et tu vas salir ton caleçon !

  9. On sait ce qu’on doit penser des américains et des occidentaux. Rien de bon à attendre d’eux.

    Ils ont voulu cette guerre et ils feront tout pour qu’elle se prolonge aussi longtemps que possible. C’est le moyen qu’ils ont trouvé pour discréditer la Russie et l’affaiblir jusqu’à la mettre hors-jeu sur la scène internationale.

    Pour nous, le problème, en effet, c’est « la faiblesse des coups portés à l’ukraine ». Nous n’avons pas frappé assez fort. Et par voie de conséquence, le problème c’est aussi maintenant de mettre en oeuvre les moyens militaires nécessaires pour en finir au plus vite.

Les commentaires sont fermés.