Les voitures des chefs d’État au XXème siècle de 1907 à 1938 (partie 1 sur 3)

PARTIE 1 SUR 3

S’il y a un objet qui, développé principalement au XXème siècle aura suscité la convoitise des hommes du monde entier, c’est bien l’automobile. Il s’agit aussi d’une invention qui a vu le jour en occident avant de conquérir la planète entière. A bien y réfléchir, pour aboutir au produit fini que nous appelons bagnole, il a fallu des siècles et des millions de transformations pour, à partir de la terre brute, du travail de la main et du génie humain, parvenir in fine à produire une automobile.

Quelques pays se disputent la paternité de cette invention sans qu’il soit possible de désigner clairement un vainqueur. Il s’agit respectivement de :

  • l’Allemagne
  • l’Angleterre
  • la France
  • l’Italie
  • la Belgique
  • les USA.

Toutes ces nations aujourd’hui, hélas, en déclin, ont apporté une contribution décisive à l’essor de l’industrie automobile.

Très vite l’automobile est devenue la marque de la puissance et du prestige des nations et les chefs d’États ne s’y sont pas trompés. Bien sûr, tous les États ne disposent pas d’une industrie automobile et donc nombre de souverains se sont équipés de voitures construites à l’étranger.

L’Oncle John vous propose donc, en trois parties, de vous présenter, en miniatures, 33 voitures utilisées par au moins 60 chefs d’États tout au long du XXème siècle. Rois, dictateurs, Présidents, Papes et quelques personnalités de premier plan qui utilisèrent des voitures d’exception.

Ces 33 voitures exclusives ont été produites par six nations : l’Angleterre, la France, l’Italie, l’Allemagne, les États-Unis et l’URSS. Les productions de l’URSS étant, au début, fortement inspirées de l’industrie des USA avant de parvenir à s’en affranchir graduellement.

Les anglaises seront représentées par les marques :

Les françaises seront représentées par les marques :

Les italiennes seront représentées par les marques :

Les allemandes seront représentées par la marque :

sinon rien.

Les américaines seront représentées par les marques :

Les russes seront représentées par les marques :

dont la plupart d’entre vous entendent parler pour la première fois à l’instant.

LES MINIATURES

Introduction

Les premières marques d’autos miniatures ont vu le jour dans les pays ou ont grandi les vraies voitures. Ainsi nos papys savent tous ce que signifie des noms tels Dinky Toys, Corgi Toys, Solido, Norev, Verem, Politoys, Mercury, Rio … Hélas, toutes ces marques que le monde entier nous enviait ont pratiquement toutes disparu et/ou délocalisé leur production en … Chine ! Ainsi, sur les 33 voitures qui vous seront présentées dans nos trois parties, 17 sont des reproductions récentes et ont été produites en Chine. Le grand avantage des productions chinoises, outre une excellente qualité de reproduction est leur très faible coût (environ cinq à dix fois moins cher que nos désormais rares productions locales).

Avec l’avènement de l’informatique, les reproductions de miniatures ont beaucoup progressé aussi car, jusqu’aux années quatre vingt, les miniatures étaient encore créées à partir de la planche à dessin et représentaient, à ce titre, de véritables petits chefs d’œuvre, fruit d’un travail en partie artisanal.

Tandis qu’aujourd’hui, il suffit d’intégrer des chiffres dans un PC qui vous sort un résultat en trois D que des robots se chargent ensuite de réaliser à la perfection et à moindre coût. Ceci explique cela.

Par contre, si les miniatures chinoise sont de fort belle facture, ces modèles n’ont généralement aucune partie mobile sauf leurs quatre roues. Tandis que les productions européennes plus anciennes nous avaient habitués aux coffres et portières ouvrants, aux suspensions, directions et reproduction du moteur et châssis.

Enfin, les premières miniatures, simples et robustes (Dinky Toys, Mercury, Spot On …), étaient conçues comme des jouets destinés aux enfants. Avant que n’apparaissent progressivement des reproductions destinées à ces mêmes enfants devenus adultes et passant du statut de jouet à celui d’objet d’exposition, belles mais fragiles et délicates.

Enfin, les reproductions chinoises ont le mérite de traiter de sujets qui n’avaient pas encore vraiment été proposés en miniature jusqu’ici, telle une impressionnante quantité de voitures de chefs d’États.

Les reproductions qui vous seront présentées ici sur le thème des voitures de chefs d’États mêlent donc des jouets ayant déjà une bonne soixantaine d’années à des modèles plus récents. Ceci vous permettra aussi de mesurer les progrès accomplis en matière de modélisme automobile.

PREMIÈRE PARTIE (DE 1907 À 1938) 

La première voiture significative ayant séduit des chefs d’États fut la Rolls Royce Silver Ghost qui fut produite entre 1907 et 1926. Son premier client fut le Roi Léopold II de Belgique sous le règne duquel, la petite Belgique fut un temps la deuxième puissance industrielle du monde ! Cette voiture fut également adoptée ensuite par le Tsar Nicolas II de Russie, Lénine et Winston Churchill. Elle assura définitivement, par sa fiabilité et qualité de construction la renommée de la marque Rolls Royce.

Voici l’histoire de cette extraordinaire machine dont beaucoup d’exemplaires subsistent encore en parfait état aujourd’hui. Pour cela cliquer ici.

Le modèle qui vous est présenté ici est un modèle produit par la marque Lesney au Royaume Unis au début des années soixante.

 En France, c’est Renault qui s’imposa en premier lieu avec son modèle 40 CV qui fut la première Renault qui introduisit le célèbre losange qui deviendra l’emblème de la firme jusqu’à ce jour. Et dire que le modèle sport de cette voiture remporta le Rallye de Monte Carlo à la vitesse de 190km/h en 1925 !

Ce sont successivement les Présidents Alexandre Millerand (et non Mitterrand !) et Gaston Doumergue qui la choisirent pour représenter la France à partir de 1924. Plus de détails sur son histoire.

Cette miniature a été reproduite par Solido et est Made in France !

A l’instar de Renault en France, Fiat est devenue la plus grande marque de voitures populaires en Italie. Ceci ne l’a pas empêchée de produire aussi quelques voitures de luxe et d’apparat, telle cette Fiat 525 N qui fut la première voiture papale livrée au Pape Pie XI en 1929 par le célèbre champion automobile italien d’alors, Felice Nazzaro.

Joliment présentée sur socle en bois cette Fiat 525 N papale fut produite en série limitée numérotée par le fabricant français Verem il y a environ 35 ans déjà.

En 1930, le dictateur fasciste Benito Mussolini choisit pour se représenter ce qui se faisait de meilleur dans l’industrie automobile italienne de l’époque telle cette splendide et très luxueuse Isotta Fraschini Tipo 8. Cette voiture coûtait plus cher qu’une Rolls Royce et était considérée comme le summum du raffinement. La marque existe toujours mais ne produit plus de voitures depuis fort longtemps. Aujourd’hui, Isotta Fraschini produit surtout des gros moteurs marins, entre autres pour équiper la marine des États-Unis.

Le modèle présenté ici est une production chinoise fort bien exécutée de cette belle voiture.

Durant les années trente en France, Renault a continué à s’affirmer pour représenter la tête de l’État à partir de 1931 avec son modèle Reinastella qui fut utilisée par les Présidents Paul Doumer et Albert Lebrun. Voici ci-après, la Renault Reinastella d’Albert Lebrun utilisée lors de la visite royale du couple britannique en 1938.

 

Benito Mussolini était aussi un grand amateur de voitures en particulier de la marque Alfa Roméo. Sa préférée et celle qu’il aimait conduire lui-même fut le modèle 1750 sport carrossée par Zagato en 1932. Le modèle qui vous est présenté ici est une miniature italienne produite par la défunte marque  Politoys en 1967. Pour l’époque, ce modèle était un véritable petit chef d’œuvre qui comprenait de nombreuses parties ouvrantes et mobiles (capots moteur, portières, pare-brise orientable), ainsi qu’une direction fonctionnelle actionnée par le volant, unique à cette échelle de reproduction. En outre, les dessous de la voiture étaient aussi fidèlement reproduits. Ce petit bijoux se retrouve encore assez facilement sur le marché de l’occasion pour un prix raisonnable. Avis aux amateurs.

 En Italie, Lancia s’est très vite affirmée comme une marque de prestige avec des voitures qui furent souvent à l’avant garde des technologies de son époque. En 1938 c’est une Lancia Astura qui fut utilisée par le Duce lors de la visite du Führer à Rome. Mais cette voiture fut également utilisée par le Roi d’Italie Victor Emmanuel III dont le long règne de 46 ans (1900-1946) fut complètement occulté par le régime fasciste. Le modèle réduit qui vous est présenté ici est celle du Roi d’Italie.

Toujours en 1938, Mussolini jeta son dévolu sur cette splendide Alfa Romeo 8C 2900 B aux lignes d’une beauté irrésistible afin de pouvoir véhiculer sa maîtresse Clara Petacci dans les bons et les mauvais moments. C’est une voiture semblable qu’ils empruntèrent pour leur dernier voyage avant de rencontrer leur destin tragique le 28 avril 1945 . Ce beau modèle réduit de prestige en métal blanc bien lourd fut réalisé en Écosse par la firme Western Models aux alentours des années soixante dix, quatre vingt.

Les américains ne sont pas en reste non plus en matière de voitures prestigieuses. Ainsi Cadillac produisit de 1938 à 1940 son modèle V16 qui fut choisi par les Présidents Franklin Roosevelt et Harry Truman mais aussi par la célèbre actrice américaine Mae West dont la généreuse poitrine à donné son nom aux gilets de sauvetage gonflables portés par les aviateurs, les fameuses mae west. Le modèle réduit qui vous est présenté ici est une production suisse fabriquée au Portugal en 1987 par la marque Rextoys qui fut fondée par le célèbre collectionneur suisse, feu le Conte Antonio Giansanti- Coluzzi.

 

Pour terminer cette première partie, voici la Mercedes 770 K, véhicule d’apparat et de prestige utilisé par Adolf Hitler et les hauts dignitaires du régime nazi à partir de 1938 et jusqu’en 1943. Les deux modèles réduits ont été proposés par la marque italienne Rio à partir de 1966 pour la grise et 1990 pour la noire. Les deux possèdent deux plaques minéralogiques différentes ayant toutes les deux appartenu au Führer.

La noire se distingue de la grise par l’ajout d’une plaque de blindage derrière les passagers arrière, cette dernière ayant été utilisée en réalité en 1942 tandis que la grise datait de 1938. Ce modèle réduit, exceptionnel pour l’époque, était composé de pas moins de 80 pièces ! Il a certainement contribué à faire passer le modélisme du stade de jouet à celui de modèles de collection et fut produit par Rio en diverses variantes jusque dans les années quatre vingt dix.

Les quatre roues sont équipées, comme la vraie, de suspensions indépendantes et le capot moteur est amovible. Dans la réalité, cette voiture fut aussi utilisée par Goering, Goebbels, Himmler, Rommel ainsi que le Général espagnol Francisco Franco.

Pendant que le Führer se pavanait en Mercedes 770K, sont futur vainqueur, le vieux lion Winston Churchill, qui n’était pas encore Premier Ministre, se contentait, en 1938, de promener son cigare en rongeant son frein dans une modeste Austin Ten (10), une voiture populaire qui était alors la bonne à tout faire de son domaine de Chartwell et dont il confiait volontiers le volant à sa secrétaire.

Le modèle réduit qui vous est présenté ici a été produit en 1992 par le fabricant britannique Sommerfeld.

Austin Ten Sommerfeld

 

 

 746 total views,  4 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Belle collection, oncle John. Le seul véhicule que je verrais bien aller comme un gant à Macron, c’est un corbillard.

    • Peut-être que le corbillard de Macron sortira un jour en miniature? Qui sait? En tout cas, c’est plus facile à collectionner en miniatures qu’en vrai. Question de place et de moyens.

  2. Bonjour,

    Un grand merci pour cet article.

    Mes parents m’avaient offert le modèle réduit de la « Rolls Royce Silver Ghost » pour Noël.

    J’en étais fou : c’est un nom magique de l’enfance pour moi !

    Je ne connaissais pas du tout son histoire : merci de me l’avoir fait découvrir !

  3. Excellente rétrospective, magnifiquement documentée, et qui nous en apprend beaucoup. Merci oncle John !

  4. Je ne savais pas que la Belgique avait créé des modèles de voiture, quelle marque ?
    Et en France, il y a eu plusieurs fabricants de belles voitures, comme Delahaye, Bugatti, Chevrolet.

Les commentaires sont fermés.