Une boulangerie qui vendait des beignets aux couleurs de l’Ukraine se retrouve maintenant au bord de la faillite

Caterina Künne dans la boulangerie qu’elle tient à Hanovre avec son mari Ralf, photo Bild

Allemagne : après l’euphorie du soutien à l’Ukraine, une chaîne de boulangerie risque désormais de fermer ses portes en raison des sanctions suicidaires.

La « solidarité » inconditionnelle avec l’Ukraine va de pair avec des sanctions suicidaires, et une crise économique majeure, comme le constatent actuellement les entreprises qui avaient salué la « cohérence morale » de leur gouvernement vis-à-vis de Moscou

Ce faisant, ils ont soutenu un gouvernement fédéral qui a surtout ruiné la classe moyenne allemande. C’est l’expérience que doit faire actuellement, parmi de nombreuses autres boulangeries, le « boulanger du cœur Künne » de Hanovre.

Après le début de la guerre, la boulangerie avait fait sensation avec ses pâtisseries glacées aux couleurs de l’ Ukraine bleu et jaune.

Dans le cadre d’une grande action de solidarité, les recettes de tous les beignets vendus ont été reversées à l’Ukraine. Cette volonté d’aider retombe maintenant sur les épaules de la PME.

 

La petite chaîne de sept magasins et d’une soixantaine d’employés voit en effet ses coûts énergétiques passer de 120.000 euros par an à 1,1 million d’euros par an à partir de janvier prochain. C’est en tout cas le montant des offres des fournisseurs d’énergie, après l’expiration de leur contrat actuel dans quelques semaines.

 

Pour couvrir ces coûts, il faudrait par exemple augmenter le prix d’un petit pain à 80 centimes, celui d’une part de tarte aux prunes à 3,50 euros et celui d’un pain mixte à 8 euros. Selon le maître boulanger Ralf Künne, plus personne ne suivrait.

C’est pourquoi sa femme Caterina a immédiatement mis sur pied la prochaine « action de solidarité » dans la région de Hanovre – cette fois-ci non plus pour l’Ukraine, mais pour les boulangers eux-mêmes !

Les lumières ont été éteintes pendant une journée dans toutes les filiales afin d’attirer l’attention des clients sur la situation des boulangers.

Une manifestation de la branche artisanale a par ailleurs eu lieu mercredi à Hanovre, au cours de laquelle Caterina Künne a également fait remarquer que les entreprises n’avaient pas le temps d’attendre la décision d’instruments complexes face à la ruine financière. Il faut donc d’urgence un fonds pour les cas de rigueur et un frein au prix de l’électricité. Peut-être que  le couple  Künne aurait dû réfléchir à deux fois à la solidarité avec l’Ukraine – et à son prix, y compris à toutes les répercussions sur sa propre entreprise…

Des milliers de boulangeries menacées
D’innombrables boulangeries se trouvent confrontées à des problèmes existentiels similaires dans toute l’Allemagne, qui se trouvent en outre déjà en concurrence avec les discounters. « Si une aide rapide et non bureaucratique n’est pas apportée, des milliers d’entreprises et d’emplois seront menacés dès le mois de septembre, et l’approvisionnement de la population, surtout dans les zones rurales, risque de s’effondrer », a déploré la corporation des boulangers.

Les appels aux politiques sont ignorés. Les boulangeries sont exclues des programmes d’aide du gouvernement fédéral. « C’est vraiment triste que l’on ne nous entende plus quand on laisse les choses se dégrader comme ça – et qu’ensuite, on crie au scandale », a poursuivi l’association centrale des boulangers.

 

Le fait est que la politique de sanctions aveugles contre la Russie, mise en place  dans le cadre d’ un soutien inconditionnel à l’Ukraine, a précisément conduit à l’explosion des prix de l’énergie, qui conduit aujourd’hui d’innombrables entreprises à la faillite.

On a déjà vu, lors de la crise migratoire de 2015, d’innombrables personnes, enivrées par leur propre « culture de l’accueil » encouragée par l’Etat, se rendre dans les gares pour accueillir dans l’euphorie les migrants, pour la plupart clandestins.

La politique poursuit jusqu’à aujourd’hui à cette folie, qui a conduit à une augmentation massive de la criminalité, à des annonces quasi quotidiennes de meurtres et de viols et à des milliards et des milliards de coûts qui ont fait s’effondrer les systèmes sociaux. Le même spectacle tragique se répète aujourd’hui avec la politique ukrainienne.

Une politique qui jette par-dessus bord tout intérêt personnel sans réfléchir mène inévitablement à la catastrophe.

 1,125 total views,  4 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


33 Commentaires

  1. Comme les petits perroquets dans mon milieu du travail:mais oui ….,mais Poutine envahit l ‘ Ukraine ,est-ce vous trouvez ça normal….Ils sont tellement entoctorinès par la propagrande pro Ukrainiene qu ‘ ils ne voient pas le désastre venir pour leurs familles.Ils répètent stupidement les mensonges de propagrandes anti-russes.On verra quand les prochaines factures arriveront si ils répéteront les mêmes genres de discours.Soutenir l ‘ Ukraine à un prix à payer .Je n ‘ ai vraiment aucune pitié pour cette femme.Elle reflèchira à deux fois avant de soutenir l ‘ Ukraine.Chaque jour les journaux deversent comme un torant de boue que de plus en plus de gens qui ne parviennent plus à joindre les deux bouts et craignent la fallite ( commerces)à cause du montant de leurs factures exorbitantes.Soutenir l ‘ Ukraine à un prix,ils l ‘aprendront à leurs ďépens.

  2. Je n’arrive plus à m’émouvoir de ce genre de situation, car les gens sont trop cons, ou ont décidé de garder leurs œillères…..alors tant pis !

  3. Tous ces gouvernants ratés auraient pu y penser…Mais non, notre super ministre des finances avait même promis de détruire l’économie russe…Pôv’con va!!…

  4. Une de ces boulangerie se trouve à quelques centaines de mètres de chez moi à Hanovre. Je comprends qu ils tirent la gueule.

  5. C’est pas l’Ukraine que vous soutenez ? Eh ben prenez ça dans votre gueule bande de sale Boche que vous êtes ! Car vous vous foutez dans une merde incroyable avec les sanctions que vous avez mis en place contre la Russie qui s’est retourner contre vous , contre mon pays la France que vous avez envahi dans le passé et contre toute l’Europe Occidental qui se retrouvent isoler diplomatiquement et exsangue économiquement contrairement à la Russie qui résiste économiquement et Zelenski il nous a manipuler dès le début avec ses mensonges , ses chantages et son mépris pour la paix largement soutenu par les Amerloques qui eux aussi vont perdre la guerre . Les Boches vous êtes la honte de l’Europe !

  6. avant la guerre en Ukraine, il y avait un embargo sur les produits russe, décrété par l’UE, rappelez vous, et déjà là les paysans français avaient dû s’adapter … l’Allemagne, elle continuait à vendre du lait, c’est un français qui vivait en Russie qui l’a exprimé sur RTL

  7. BIEN FAIT.C ‘est à cause de connards qui soutiennent l ‘Ukraine que l’économie Européene va si mal.Ces débiles de dirigeants occidentaux voulaient mettre la Russie à genoux,on voit les résultats de leurs sanctions absurdes,nous allons payer le prix fort.

  8. juste deux mots…. « BIEN FAIT »…….car il fallait oser gagner du pognon sur le dos des pauvres combattants nazis…..nostalgie peut être, en voie de retour …..

  9. Il y a internet pour s’informer, alors pas de pitié pour les idiots collabos.
    IMPRIMER l’article et l’ENVOYER par La Poste à l’ADRESSE POSTALE PUBLIQUE de cette boulangerie que vous trouverez sur la page
    https://www.herzensbaecker-kuenne.de/Kontakt/Anfahrt
    Positionner le curseur de la souris sur le point dans la carte afin de l’afficher.
    Pour imprimer : https://www.printfriendly.com/p/g/aW2Snr
    Choisir Taille de texte 120% et taille d’images 100%.
    Aller à la fin de l’article et cliquer au bas du graphique parasite géant pour l’effacer, et à la suite sur les autres éléments pour les effacer de même puis cliquer sur PDF.
    Sélectionner Taille de la page A4 et télécharger la version PDF en 4 pages pour l’imprimer sur deux feuilles recto-verso 1-2 / 3-4.
    Entourer en ROUGE les passages surlignés en jaune dans l’article d’origine.
    Mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse (préciser : ALLEMAGNE), coller DEUX timbres et poster.
    Mettre une bonne baffe à des collabos teutons ça ne coûte que deux timbres.

  10. Comme Coluche aurait pu le dire – avec son élégance digne des salons de la bonne société du 19ème siècle: « JE ME MAAAA…RRE! »
    Les boulangers Teutons vont l’avoir dans les miches. Mais, ils ne seront pas les seuls….Merci à l’UE, vassale des USA !!!

  11. Ca les sanctions contre la Russie, c’est tout simplement se tirer une balle dans le pied. Le prix de l’énergie, va entraîner des faillites, et donc des colères. Ursula, elle est complètement dingo, cette femme. Le peuple elle s’en fout. En plus de l’autre côté, Zelensky n’est pas tout Blanc non plus. Selon Thierry Mariani, il a bombardé le Donbass pendant 8 ans. Ils leur ont coupé l’eau et le gaz. Seulemement ça personne n’en parle. Les médias TV, sont très orientés.

    • Ce n’est pas selon T.Mariani, c’est une jeune journaliste qui allait dans le Dombas depuis 2014 pour faire des reportages sur la condition de vie des russophones dans cette région qui nous l’a appris et montré , ce qui a faché très fort BHL . allons aux sources .

  12. J’ai un peu de mal à compatir. Après, ils sont victimes de la propagande du gouvernement allemand mais bon, vu que celle qui agit en faveur de cette colossale machination est aussi teutonne, qu’ils se plaignent à elle.