Robert Spencer : plus personne ne se préoccupe des attentats du 11 septembre

Il y a 21 ans, « Des gens ont fait quelque chose », et plus personne ne s’en préoccupe

Par Robert Spencer – 11 Septembre 2022

 

Les attaques jihadistes du 11 Septembre 2001 ont eu lieu il y a 21 ans, et les Américains ont tourné la page.  Ilhan Omar (originaire de Mogadishu, Somalie) et membre « Démocrate » de la Chambre des Représentants avait été critiquée, il y a quelques années, pour avoir qualifié de façon cavalière le 11 Septembre comme étant le jour où « des gens ont fait quelque chose », mais finalement, c’est elle qui gagne: la couverture médiatique des attaques chaque année est un cas d’école « d’évitement »,  les media mainstream se focalisant sur tout et n’importe quoi, mais surtout pas  sur les buts et l’idéologie des agresseurs.

 

Comme toujours, la préoccupation favorite des media est que les musulmans continuent à en être les victimes: à chaque anniversaire du 11 Septembre, on est abreuvé d’histoires expliquant à quel point les musulmans ont souffert ce jour-là, et continuent de souffrir, de soupçons racistes et injustifiés, qui ont transformé leur vie en Amérique – le pays dans lequel ils étaient venus avec tant d’espoir – en véritable enfer (si tel est vraiment le cas, que ne retournent-ils tous de là d’où ils viennent ou pourquoi n’émigrent-ils pas vers l’un des 57 pays officiellement musulman – note du traducteur)

 

Une autre omission remarquable est d’informer sur la menace dont le 11 Septembre a été l’une des manifestations. La plupart des Américains supposent que cette menace – pour autant qu’elle ait jamais existé – est du passé, et qu’il n’est plus nécessaire de s’en préoccuper. Récemment j’ai reçu un e-mail me critiquant pour être « resté en 2005 », et j’ai compris le message: alerter sur la menace jihadiste à notre époque? Vraiment? Cela me paraîtrait également dépassé, à une époque où l’ autoritarisme de la Gauche avance à grands pas, de dénoncer la menace jihadiste mondiale contre la liberté, si des attaques jihadistes n’avaient pas lieu encore tous les jours, en nombre tel que je ne puis toutes les évoquer. Il y a aussi une autre raison.

 

Même si beaucoup de gens sont bien conscients de la menace que représente la volonté de la Gauche d’écraser toute dissidence, il y en a moins qui sont conscients de la raison du phénomène persistant qui interroge tant de gens: pourquoi les Gauchistes sont généralement si méprisants envers le christianisme et désireux de l’éliminer, alors qu’ils sont tellement accueillants et même obséquieux envers l’islam ?La réponse se trouve dans leur tendance commune pour l’autoritarisme et le totalitarisme. Une « hadith » met le propos suivant dans la bouche du prophète de l’islam: « Il faut écouter et obéir à ton chef même si c’était un esclave éthiopien (noir) avec une tête comme un raisin sec. » (Bukhari 9.93.7142). Ce propos est devenu célèbre à cause de son racisme décomplexé: le dirigeant le plus improbable que le prophète de l’islam puisse envisager, et celui qui semble être le moins digne d’être obéi, est un homme noir. En disant cela, on néglige le caractère absolu du propos, à savoir, que l’on doit obéir au chef même quand celui-ci paraît improbable ou ne méritant pas d’être obéi.

 

Un tel propos vient à point nommé pour ces forces dans le monde d’aujourd’hui qui voudrait que l’on accepte le gouvernement absurde de la Gauche aujourd’hui, avec  tous ces dénis de la réalité qui l’accompagnent: les hommes peuvent devenir des femmes, les drag-queens ont toute leur place dans les écoles primaires, le patient sénile et ridicule à la Maison Blanche est un leader compétent et efficace, et tout le reste.  Au cours de toute son histoire, l’islam s’est bien accordé avec un pouvoir autoritaire, à l’exception de la Turquie, seule république laïque dans un état avec une majorité de musulmans, mais il s’agit au mieux d’un piètre example, car la Turquie moderne a été fondée sur un rejet explicite de l’islam politique, alors que maintenant la laïcité à la turque se désintègre rapidement et que le pays se réislamise sous la pression de son président, R.T.Erdogan.

 

On comprend, donc, que ceux qui souhaitent détruire toute opposition à leur pouvoir réalisent que détruire la religion en tant que telle est impossible, mais qu‘une religion au-dessus de toutes les autres leur fournira une population docile et obéissante, aussi longtemps que l’on respectera sa propre croissance. Là, pas de problème pour les élites Gauchistes; ils sont heureux de favoriser le développement de l’islam en Occident, pour détruire les sociétés libres qu’ils détestent tant et parfaire leur victoire sur la tradition Judéo-Chrétienne qui a donné au monde des notions tellement  peu pratiques comme la dignité imprescriptible de chaque être humain. C’est ainsi que les media de propagande du pouvoir nous servent sans cesse des histoires sur les aspects innocents et bénéfiques de l’islam, sur les musulmans victimes « d’islamophobes » blancs, racistes et chrétiens, et sur les magnifiques contributions de l’islam à la civilisation humaine. Tout cela pour faire taire la résistance à leur programme de migration de masse, comme à leur but ultime d’en finir avec la liberté d’expression. Et ça marche…

 

En conséquence, 21 ans après le 11 Septembre, la plupart des gens supposent qu’alerter sur la menace jihadiste est aussi injustifié et incongru que d’alerter sur la menace représentée par l’Empire du Japon, le 7 Décembre 1962. Sauf qu’ en 1962, l’Empire du Japon était en voie d’être oublié. Le jihad, lui, avec l’aide de ses puissants amis Gauchistes, continue de progresser. Au final, cette progression apparaîtra clairement pour tous ceux qui la sous-estiment ou la nient maintenant, mais d’ici-là, le temps ne sera plus ni aux récriminations ni à la reconsidération.

 Traduction de Karl Der Hammer pour Résistance républicaine

https://www.jihadwatch.org/2022/09/twenty-one-years-ago-today-some-people-did-something-and-no-one-cares

 

 592 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Les attentats du 11 Septembre 2001 est un acte ignoble qui cachent des incohérences sur le déroulé des évènements mais n’empêche que les Djihadistes sont entrain d’imposer la terreur par le djihad et ça notre plus grande angoisse .

  2. Excellent. Dans le même genre, j’ai vu que pour la commémoration de l’attentat de Nice, il y a une courte vidéo montrant la lèche cul Appoline quelque chose interrogeant une musulmane dont un proche a été assassiné par le camion déséquilibré…

  3. Les muzzs souffrir, tu parle, partout en France on en a vu danser dans les rues en criant su’ils avaient mis l’Amérique à genoux . Moi j’en ai vu, ils étaient en voiture et ils passaient en hurlant de joie, la moitié du corps sorti par la fenêtre de la voiture. Pour des traumatiser il faut chercher ailleurs. Arrêtez de nous prendre pour des cons. Ce sont des musulmans et leur secte leur commande de tuer, alors là ils étaient heureux, d’autant que l’Amérique est considéré comme le diable chez eux. Traumatisme, mon cul.

  4. Vu la connivence des Etats occidentaux avec l’islam, il n’est pas étonnant que les USA tentent de gommer ces événements. Chez nous, pareil! Le Bataclan sera bientôt oublié.

Les commentaires sont fermés.