Petit papa Noël, peux-tu m’apporter 4 bonbonnes de gaz pour faire la cuisine ?

NOËL SANS TISONS PÂQUES AUX FRISSONS

LETTRE  DU PETIT GÉDÉON  LEFROID AU PÈRE NOËL.
Gédéon Lefroid
Villa Frileuse
12 rue des Glaçons
Montigny-les-Gelées
                                   Au  père Noël, ce 12 décembre 2022.
                                   Cher père Noël,
    C’est moi, Gédéon. Je t’écris plus tard que d’habitude car on a eu pas mal d’ennuis ces temps-ci. Par la faute du président qui s’est fâché avec la Russie et qui a laissé pourrir les centrales nucléaires, c’est mon copain Léon Lechaud qui me l’a dit car son père travaille à EDF, on a pas eu de courant pendant quinze jours, ni de gaz. L’encre de mon stylo était gelée, aussi j’ai pas pu t’écrire tout de suite.  En plus on y voyait rien. Ils nous ont remis l’électricité pendant une heure, aussi je peux t’écrire. Je vais aller poster la lettre à la boîte au bout de la rue après l’avoir finie. Avec une torche, parce qu’ils coupent aussi la lumière des réverbères.
   À L’école, c’est pas la joie. J’ai pas de bons résultats, mais c’est pas ma faute. À Midi, à la cantine, on mange que des sandwichs, y a plus de gaz pour le cuisinier. En plus, on a tellement froid en classe que tout le monde claque des dents, ce qui fait qu’on entend plus notre maîtresse, madame Laverdure, et qu’on écrit mal vu qu’on a les doigts gelés. Tout le monde a des mauvaises notes. Madame Laverdure est écologiste : elle dit que les restrictions c’est bon pour la planète, ça lui permet de respirer. Mais nous, les enfants, on fait des rhumes, des bronchites, des sinusites. Du coup, si la planète respire, nous on respire très mal. Madame Ramirez, la femme de ménage,  elle peut plus faire le ménage comme y faut vu que les conduites d’eau sont gelées à l’intérieur. Pareil pour les cabinets. Du coup on fait nos commissions dehors dans un trou. À la récré, dès qu’il y a du soleil, on fait les lézards.
   À la maison, c’est pas mieux. J’apprends mes leçons et je fais mes devoirs à la bougie. L’autre jour, j’y voyais tellement mal, que j’ai écrit sur mon bureau. Ma grande sœur, Palmyre, râle sans cesse parce qu’elle peut plus recharger son smartphone et appeler ses copines. En plus, elle peut plus refaire son vernis aux ongles des mains et des pieds. Comme tu vois, cher père Noël, c’est critique. Les rayons sont presque vides dans les supermarchés. Plus de yaourts, de lait  et de desserts, et même le reste est rationné.  Pour pas que je me décalcifie, le docteur Delos m’a prescrit des cachets de calcium. C’est moins bon que les crèmes au caramel. Du coup, j’ai maigri et je grandis pas beaucoup. Je flotte dans mon blouson. D’un autre côté, maman n’aura pas à m’en  racheter un autre. Ça fera ça de moins à acheter. Tant mieux, car question sous, à la maison, c’est la crise. Papa et maman sont au chômage partiel pour quatre mois. Notre directrice, madame Thermo, nous a expliqué que tout ça c’était pour aider les Ukrainiens. Mon copain Léon lui a dit qu’il s’en foutait de l’Ukraine. Lui, ce qu’il voulait, c’était manger chaud, avoir chaud, y voir clair et mener une vie normale. Du coup elle l’a puni. Je suis inquiet pour mamie, elle doit aller à l’hôpital se faire opérer de la cataracte. J’espère qu’ils vont pas l’opérer à la lumière de la  bougie.
   Bon, père Noël, je vais passer ma commande. Peux-tu m’apporter s’il te plaît quatre bouteilles de gaz pour faire la cuisine, des piles pour ma  torche, des bougies, une dinde pour le réveillon, des marrons, des crèmes desserts, et quelques litres de lait. Je  veux rien d’autre. Un conseil, viens avec un traîneau à moteur, pas avec tes rennes. Les gens ont tellement faim qu’ils seraient capables de te les manger. Cette année, il y a pas de sapin, ils ont brûlé dans les incendies,  aussi place  les cadeaux devant la cheminée. Je te mettrai pas de chocolats pour te réconforter sur la table du salon, mais un bon verre de rhum pour pas que t’es froid chez nous. D’avance, merci, je t’embrasse.
                                                  Ton Gédéon

 497 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. En Allemagne il y aurait pénurie de papier toilette. Est-ce que la von der leyen pourrait leur envoyer des billets de 50€ qui bientôt ne vaudront plus rien ?

  2. En remerciant la sorcière Ursula, sleepyJo, et le ptit psychopathe de l’élysee.

  3. Récit qui fait froid dans le dos. Se les geler pour l’Ukraine ? Non, nos dirigeants n’oseraient pas nous imposer une chose pareille, voyons.

Les commentaires sont fermés.