Paris : Hidalgo va encore taxer à outrance !

Hidalgo-Brossat, champions de la dette et des taxes !

Que font-ils de l’argent ? Ils n’en n’ont jamais assez et intensifient leur vol en plein jour. Ils n’ont jamais de comptes à rendre, reprenons le pouvoir et pour ces parasites, la prison ! Aucune excuse pour cette clique. Le vrai scandale est que ces incapables ne vont pas en prison directement. C’est un abus absolu que ces nuls endettent des villes pour des decennies sans être inculpés.

Indécrottables, les socialo-communistes de la mairie de Paris continuent à creuser la dette. Leur idée fixe, taxer, taxer et taxer encore, voler l’argent gagné par les autres pour se gaver et arroser les copains. Il n’y a pas plus amoureux du capital qu’un communiste.

Cela ne finira donc jamais !

Taxer, taxer, taxer… les « pieds à terre », les touristes riches (!), les résidences secondaires !

Et « mieux taxer les bénéfices des multinationales installées à Paris » !

L’idée de la création « d’une autre taxe sur les flottes de livraison ou les produits livrés » a également été évoquée

 

VA

Les élus communistes et socialistes souhaitent largement réformer la fiscalité parisienne, alors que l’endettement de la municipalité atteint un niveau historique.

Lorsqu’Anne Hidalgo quittera la mairie de Paris, le bilan qu’elle laissera risque d’être assombri par sa gestion financière.

Sous son mandat, la dette de la capitale a explosé, atteignant des niveaux historiques. En 2022, dévoilait Capital en janvier dernier, elle atteignait 10,02 milliards d’euros – contre 3,7 milliards en 2013 !

Du côté de l’Hôtel de Ville, on cherche donc une solution pour assainir les comptes – et de préférence en augmentant les recettes plutôt qu’en diminuant les dépenses. 

 

Or, selon Le Figaro, cette solution serait toute trouvée : la mairie de Paris envisagerait de réformer sa fiscalité, afin d’augmenter encore les taxes. « Le système actuel de fiscalité des collectivités locales est à bout de souffle, et nécessite d’être urgemment réformé », ont notamment déclaré Nicolas Bonnet-Oulaldj, chef des élus communistes du conseil municipal parisien, et Paul Simondon, adjoint PS aux finances d’Anne Hidalgo.

 

De premières réformes dès 2023

Au moins trois pistes ont été évoquées : la création d’une taxe supplémentaire sur les bureaux vacants, la multiplication « au moins par quatre » de la taxe sur les logements vacants, et le déplafonnement de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires en zone tendue.

Des réformes fiscales qui, à entendre la mairie, auraient au moins le mérite de secouer le marché immobilier. L’immobilier n’est cependant pas le seul secteur que la mairie de Paris espère ponctionner davantage : les touristes les plus aisés pourraient également être mis à contribution, via le déplafonnement de la taxe de séjour sur les palaces et les hôtels de luxe.

Enfin, Anne Hidalgo et les siens souhaiteraient engager une « réflexion nationale afin de mieux taxer les bénéfices des multinationales installées à Paris ». L’idée de la création d’une autre taxe sur les flottes de livraison ou les produits livrés a également été évoquée. Auprès de la presse, Paul Simondon a assuré que ces « outils de fiscalité incitative » pourraient être approuvés et adoptés « très largement par les élus », quelle que soit leur famille politique. En cas de consensus politique, une partie de ces réformes fiscales pourraient voir le jour dès 2023.

 

Il faut libérer Paris !

Virer Hidalgo et sa clique de parasites.

Annuler les Jeux Olympiques de 2024 ! Une économie de 8 milliards d’euros  !

Tino Rossi – Paris En Colère, images émouvantes.

Ce chant est un hymne à la liberté.

 771 total views,  16 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Les parisiens ont voté Annie Dingo ? Qu’ils se réjouissent, elle est élue !
    Pour ceux qui la détestent, un conseil : vendez vos biens, quittez Paris ! Quand il n’y restera plus que des fonctionnaires socialistes, des homos et des « chances pour la France », on va voir de grands moments.

  2. Et si on les obligeait à rembourser toutes les dettes qu’ils ont créées ??
    Responsables et tenus de payer pour leurs conneries.
    Au lieu de quoi, ils partiront en retraite avec une pension plus que confortable.

  3. Elle a été réélue la sociapute.
    J’ai entendu dire qu’elle allait taxer les deux roues, par des prix de stationnement absolument affolants, faut bien payer les petits fours lors de ses agapes musulmanes de fin de ramadan.
    Les socialopes ont toujours marché à la taxe, ceux qui ne l’ont pas encore compris nous entrainent vers la ruine.
    Pour eux, et les cocos, il suffit de se servir, rien qu’à voir sa sale tronche , on saisit à qui on a affaire.

  4. Le problème, c’est que cette s****e est copine comme truie avec la borne. Partant de là, ce n’est que les parisiens qui vont raquer. Rien que pour les J.O. déjà.

  5. N’oubliez pas qu’il n’y a pratiquement plus de parigots de Lutèce à Paris. Ils se sont barrés depuis longtemps, surtout quand Chirac a voulu faire un musée de cette ville en chassant le p’tit peuple.
    Ne restent que des immigrés et les ploucs de Romorantin, Le Mans ou Brive qui se faisaient chier dans leurs patelins et qui sont les rois de la trotinette start’upeuse… « Montés » à Paris comme on dit.
    Je les emmerde.

  6. Et quand on pense que cette hispanette a été simple inspectrice du travail. Elle a dû en inspecter des fabricants de matelas pour en arriver là…

  7. Les socialo écolo communistes qui sont au pouvoir à Paris ont creuser la dette de la capitale à cause de projets totalement inutiles , déficitaires et idéologique avec le cas des pistes cyclables pour les Bobos Gauchos Parisiens , chantiers à répétition , chasse aux voitures et aux motos avec les stationnements payant et autres chantages écolo Nazi , malpropreté ambiante bref Paris est une vraie poubelle . Pour s’en sortir Hidalgogol et sa bande veulent tout taxer mais cette solution n’est pas pérenne et puis c’est les Parisiens qui veulent ce bordel mais ce que Hidalgogol et sa bande ne savent pas c’est que la ville de Paris va bientôt être placé sous tutelle pour redresser les comptes de la ville .

  8. Brossat qui ose se dire « communiste »! au temps de Staline il aurait fait un tour au Goulag! mais ça c’était avant! avant que la Parti ne devienne wokiste LGBTiste genriste et autres maladies mentales!

    • Bonjour,

      Il est totalement bobo parisien et ridicule.

      Mais cela ne l’empêche d’entetenir les mythes staliniens comme celui du « parti des 75 000 fusillés » …

    • Ils ne sont pas si innocents que ça puisque le Bobo Parisien veut que sa ville soit une ville du Tiers Monde en gros une vieille ville de merde .

  9. Les gens des villes votent mal donc tant pis pour leurs gueules !!!
    J’en ai marre de voir tous ces voleurs considérer que leurs villes respectives sont leurs fiefs !!!
    Rien n’a changé depuis cette fausse révolution.

  10. Elle a aussi mise en place et instaurer le parking devenu payant, pour les motos et scooters, sont exemptés les électriques, j’ajouterai pour le moment !!! On entend pas ou peu les contestations des acteurs économiques de la Capitale sur les décisions fiscales entreprises, il n’y aurait qu’une seule issue , quitter Paris ? Peut être lui faut elle le lui rappeler que trop d’impôts tuent l’impôts ?

  11. C’est étrange et peu charitable, mais j’ai veaucoup de difficultés à plaindre les imbéciles qui ont reveauté pour cette bonne femme et son équipe, sauf, évidemment les lucides qui avaient comoris !

  12. « il n y a pas plus amoureux du capital qu un communiste  »
    Si ! les mairies ecologiques qui taxent tout autant …mairies souvent islamo-écolo…Ceux qui ont encore 100 euros dans la poche fuient et l insécurité explose Et après, ils se plaignent mais ils ont voté pour eux!

  13. La dictature du prolétariat devenue la dictature sur le prolétariat. Hidalgo est dingo, Hidalga est gaga!

Les commentaires sont fermés.