Sandrine Rousseau se prend pour Mahomet et interdit qu’on la caricature

Il se trouve un plaisantin qui parodie Sandrine Rousseau, et qui a ouvert un compte Twitter appelé Sardine Ruisseau. Et résultat exceptionnel, le parodieur a davantage d’abonnés que l’original.

https://www.causeur.fr/le-jour-ou-le-compte-parodique-twitter-sardine-ruisseau-a-depasse-le-compte-de-la-vraie-deputee-nupes-240845

Cela a été suffisant pour que Sandrine Rousseau demande à Twitter de fermer le compte de l’insolent, ce qui fut fait avant que celui-ci ne fasse appel, et gagne.

Dans cet entretien ahurissant accordé à Yann Barthès, Sandrine Rousseau, très sérieusement, explique que la caricaturer c’est fasciste, qu’on n’a pas le droit de rire d’elle et qu’il faut rééduquer les gens, pour leur apprendre à rire de manière politiquement correcte. Elle entend interdire qu’on rie ou qu’on caricature les Noirs et les LGBT.

 

 578 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Même Yann Barthès, pourtant très, très politiquement correct, n’en a pas cru ses oreilles, c’est dire !

  2. Malgré qu’elle veut censurée la liberté d’expression on continuera à se moquer de Sardine Rousseau la Folle Dingo Eco Féministe , épouse d’un homme déconstruit dont les Conneries sont légendaires . Comme disait Mr Cassen derrière un écolo il y a un facho et le camps des Ecolos c’est la fascisme qui règne en maître .

  3. Nous devons, nous devons ».
    Voilà le credo de ces nouveaux fascistes verts, les interdictions, les punitions, la REEDUCATION.
    Elle a la dentition qui va avec.

  4. Le barbecue, symbole de virilité ? Parce qu’on y fait griller des saucisses et des merguez ? Si elle en a marre des hommes, qu’elle se convertisse au saphisme.

  5. Avec son air con et sa vue basse …attention !! Si elle en a un jour le pouvoir elle est capable d’éliminer physiquement ses opposant car c’est en fait une sacrée pourrie elle me fait pas rire bien au contraire !

    • palimote : Rousseau a donné libre cours à ses fantasmes haineux et même sadiques envers les hommes blancs dans un roman policier qu’elle a écrit il y a quelques années ; les tuer et leur « éplucher » la peau du dos (la connaissant, je ne serais pas étonnée qu’elle ait pensé tout d’abord à leur éplucher – pour « déconstruire » leur virilité – autre chose mais y a sans doute renoncé par prudence, on a dû lui déconseiller ). Sa haine rageuse, viscérale, totale, des hommes blancs n’est pas loin de celle que Hitler vouait aux Juifs. Et tant pis pour le point Godwin. Alors oui, elle est dangereuse.

      • Erratum : Dans son roman, ce n’est pas seulement le dos mais « le torse » que la bonne dame Rousseau « épluche » sur le corps du mâle blanc haï. Écrire ce roman a bien dû la défouler ! Une forme de catharsis !

Les commentaires sont fermés.