Abbaye de Spencer : des bières trappistes aux États-Unis 

L’abbaye de Spencer est située dans l’État du Massachusetts aux États-Unis. C’est ici que vit une communauté de moines trappistes depuis la première moitié du XXe siècle. Ils rythment leur vie entre la prière et le travail manuel selon la règle de saint Benoît : “Ora et labora”. Plus récemment, une brasserie gérée par les moines a vu le jour. On vous explique tout ça ! Aujourd’hui, Divine Box vous fait découvrir l’abbaye de Spencer, sa communauté et ses bières !

Quitter la France pour les États-Unis !

 

A la fin du XVIIIème siècle, Augustin de Lestrange, supérieur de l’abbaye de la Grande-Trappe, est bien décidé à échapper à la Révolution française. Il emmène dans un premier temps sa communauté en Suisse, territoire neutre. Cependant à ses yeux, le territoire rêvé pour assurer la protection de l’ordre est le Nouveau-Monde ! C’est ainsi qu’en 1794, trois moines sont envoyés en mission pour fonder un ordre au Canada. Malheureusement, le voyage échoue et ils fondent à la place l’abbaye de Westmalle en Belgique. Heureux échec, donc ! Une nouvelle tentative tombe à son tour à l’eau en 1805. Ce n’est qu’en 1825 que Vincent de Paul Merle fonde finalement le monastère du Petit Clairvaux en Nouvelle-Écosse (au nord-est de l’Amérique, entre le Canada et les États-Unis). La règle y est très stricte et, malheureusement, les vocations sont inexistantes.

Un monastère en plein essor !

 

Après plusieurs appels à l’aide, c’est l’abbaye belge de Westvleteren qui, en 1857, finit par envoyer dix-huit moines au Canada pour soutenir la communauté sur place. Opération réussie ! L’abbaye rayonne, et le Petit Clairvaux est érigé en abbaye en 1876. Deux incendies viennent ravager les bâtiments en 1892 puis en 1896. La communauté, bouleversée, finit par déménager à Rhode Island, aux Etats-Unis, en 1899. Douze moines y fondent alors le monastère de Notre-Dame de la Vallée. Et hop ! À nouveau la communauté attire de très nombreuses vocations jusqu’à atteindre 137 moines sur place en 1948 ! Les récoltes et le troupeau fournissent les ressources nécessaires aux nombreux moines, bref, tout va bien ! Face à l’urbanisation grandissante de la ville de Rhode Island, les frères, nombreux, se sentent de plus en plus à l’étroit et de moins en moins tranquilles.

 

En 1950, un incendie s’abat sur le monastère et finit de convaincre la communauté de déménager. Quatre-vingt moines s’installent à Spencer, dans le Massachusetts, pour fonder le monastère Saint-Joseph. La croissance est spectaculaire : le gros des travaux est achevé en seulement trois ans. En 1957, ils sont déjà 186 sur place ! Plusieurs fondations sont créées en Amérique du Sud (Colorado, Argentine, Chili) au prix de lourdes dettes … C’est décidé, l’abbaye doit alors développer une nouvelle activité économique !

Une économie assurée par la menthe et la bière

 

En 1954, les jardins se couvrent de menthe. C’est comme un miracle ! Un moine essaye d’en faire des gelées, qu’il baptise “Trappist mint jelly” pour faire un test. Le résultat est convaincant, c’est un véritable succès à la boutique de l’abbaye ! Les frères créent toute une gamme de confitures, et confectionnent des vêtements liturgiques. Deux activités d’artisanat monastique qui permettent de sécuriser l’avenir financier de l’abbaye. En 2013, la brasserie, à peine lancée, a de plus en plus de succès pour devenir à son tour l’activité principale de de la communauté.

 

Entre prière et production de bière à l’abbaye

 

Les moines de l’abbaye suivent la règle “Ora et labora” (“prière et travail”) de saint Benoît. Ils prient sept offices par jour (le premier est à 3h30 du matin !), chantés en anglais et grégorien, et travaillent à la brasserie, aux ateliers de confitures, et aux ateliers de vêtements liturgiques. L’abbaye Saint-Joseph de Spencer est située sur la crête d’une colline abrupte couverte de 800 hectares de forêts et de pâturages, et offre une vue magnifique …

 

Au-delà des bières, les confitures “trappist preserves” font encore un carton aujourd’hui ! Les moines travaillent autant à la confection, qu’à l’emballage et à l’expédition des produits. On compte aujourd’hui une trentaine de parfums ! La bière Spencer quant à elle est garantie “Authentic Trappist Product”.

 

Petit bonus : cette abbaye est la seule au monde à n’être pas physiquement entourée d’un mur ! Les 800 hectares de forêts et de prairies de l’abbaye font office de clôture naturelle.

La “Spencer”. © Pat Piasecki

 

Comment se procurer la bière Spencer ?

 

Malheureusement l’abbaye de Spencer a récemment décidé de fermer définitivement sa brasserie… Vous pouvez toujours vous rendre sur place, y passer quelques jours, papoter avec les moines et repartir avec quelques-unes de leurs dernières bières ! Voici l’adresse de l’abbaye : Greater Spencer Area, 167 N Spencer Rd, Spencer, MA 01562, États-Unis.

Mais si ça fait un peu loin, vous pouvez retrouver les produits de l’abbaye Saint-Joseph de Spencer directement sur la boutique monastique en ligne de Divine Box et mettre la main sur les dernières bouteilles !

 

 

 663 total views,  2 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Et toujours ce nombre très limité de moines aux offices quel que soit le pays. Les temps sont à la raréfaction des vocations en attendant une nouvelle période de « rafraîchissement », du moins on l’espère, …

  2. La bière, un des élixirs qui nous permet d’échapper à la fureur d’un monde imbécile plein de mensonges et de fureur. Nous buvons de la bière et finissons dans une bière, étrange destinée.

Les commentaires sont fermés.