22 août : jour, oublié des médias, de l’ « Apostasy Day »

 

Le calendrier regorge de jours de commémorations.

Certains, bien politiquement corrects,  se dilatent en plusieurs exemplaires.

Ainsi le 23 août, hier donc,  commémore la traite négrière atlantique et uniquement  l’atlantique, évidemment.

Mais, il y a déjà le 10 mai, me direz-vous.

Cela ne fait rien,  le gauchisme d’atmosphère nous fait une piqûre de rappel.

Comme pour le Covid …

Sciences-Po fête avec ferveur le « hijab’s day »,  fête totalitaire qui consiste à voiler les oies blanches françaises en route vers les abattoirs halals.

Initiative grandement amplifiée par le tam-tam médiatique, comme il se doit.

Mais il est une  fête qui est passée sous les radars, ce qui fait que je ne l’ai découverte que le 23 : c’est « le jour de l’apostasie ».

« Apostasy Day » en bon français car son initiatrice est une britannique d’origine iranienne, Myriam Namazie.

Cette initiative est, désormais, relayée  par des apostats francophones.

Mais c’est comme le samizdat en URSS, l’apostasie en France se déploie dans une presque clandestinité.

Mais heureusement, il y a la Toile et ses possibilités.

Les apostats  de l’islam ont donc édité une vidéo pour cette occasion :

J’ai suivi un espace de discussion de ces apostats.

C’est un moment exceptionnel, les intervenants sont de toutes origines politiques et ont apostasié vers des voies  toutes différentes : agnosticisme,  athéisme radical pour les uns, catholicisme pour d’autres ou encore déisme etc etc.

Tous pointent la trahison de la Gauche, envers eux , Gauche  qui aurait dû les défendre

On se moque d’une Sandrine Rousseau  qu’on se plait  à imaginer « voilée sous le cagnard ».

Aurélien Taché et son « le serre-tête des catholiques, c’est le voile des musulmanes » fait bondir « Apostat afghan » dont le père a été décapité par les musulmans pour athéisme.

Tous évoquent l’enfer subi, tout spécialement par la femme, en islam.

Tous, en particulier la très touchante  Samia, apostate venue de Tunisie, disent leur amour de la France qui les a « libérés » (sic).

Pour finir, un intervenant souligne l’extrême difficulté de quitter l’islam, car on ne quitte pas  seulement  une religion (islam) mais toute une civilisation (Islam).

Ainsi, explique-t-il, il faut trancher dans le vif, comme pour se séparer d’un membre gangrené.

Une première exigence pour lui : donner à ses enfants des prénoms français …

« Apostasy Day » : une initiative à suivre, à soutenir, à populariser !

 450 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Je connais de nombreux Marocains athées, qui sont dans l’impossibilité d’apostasier au Maroc, au risque d’être rejetés par leur famille, leur propre femme et leurs enfants, ainsi que de perdre tous leurs contacts sociaux et professionnels. La croyance en une divinité est un fléau.

  2. Bizarre ! aucune chaine d’info ne nous a parlé de ce jour de l’apostasie.
    Non, c’est HARAM, les chaines télé ne peuvent se permettre d’aller contre l’islamisation imposée d’en haut .

    • Bonjour,
      peut-être les chaînes auraient elles quelques difficultés à trouver des témoignages d’apostasie, lorsqu’on voit le sort réservé à Salman Rushdie, qui n’était pas apostat mais simplement en contradiction avec des versets du coran.

      • Evidemment, un apostat qui passe à la télé, signe son arrêt de mort, en France au 21 ème siècle, quelle pitié !!
        Nous sommes descendus très bas.

  3. L’apostasie est un combat personnel mener par des personnes qui recherchent la véritable spiritualité et aussi la liberté . La plupart d’entre eux étaient musulmans et ils recherchent spirituellement parlant la lumière de Dieu à travers sa parole car ils ont envi de connaître Dieu à travers le catholicisme , le protestantisme car l’islam en réalité ne prêche pas la paix mais la guerre et dans la religion musulmane les contradictions s’empile . Ils ont pris le risque de quitter l’islam pour vivre avec Dieu , être libre je ne peut que les féliciter parce qu’ils ont découvert les mensonges de l’islam .

    • Bonjour,

      Il faut les admirer sans bornes.

      Car, comme ils l’expliquent dans la conversation que j’ai citée : rompre avec l’islam, c’est la mort civile (plus de parents, plus d’amis etc etc)

  4. Je recommande de voir le Film L’Apôtre de Cheyenne Carron réalisatrice. Bouleversant.
    Date de sortie : 1 octobre 2014 (France – Site : SAJE (si ma mémoire est bonne mais on peut le commander éventuellement à la Fnac)

  5. Merci Antiislam pour cet article original et qui tranche avec le politiquement correct.

Les commentaires sont fermés.