1200 scientifiques persistent et signent : il n’y a pas de réchauffement climatique

1200 scientifiques et universitaires de renom signent la Déclaration mondiale sur le climat et affirment « qu’il n’y a pas d’urgence climatique »

Un groupe de scientifique, dirigé par un lauréat du prix Nobel, a fait une déclaration mondiale sur le climat. Dans le document en question, ils ont annoncé « qu’il n’y a pas d’urgence climatique ». Selon les 1.200 scientifiques et universitaires de renom ayant signé cette déclaration, on a tendance à rendre la science du climat trop politique et les prédictions concernant le réchauffement climatique seraient exagérées. Le Courrier des Stratèges ne prétend pas trancher sur le sujet. Notre rédaction souhaite simplement que toutes les voix soient entendues. Or il faut bien reconnaître que, dans ce débat, les voix « climato-réalistes » ou « climato-sceptiques » sont plus souvent conspuées qu’écoutées.

Pour beaucoup de relais d’opinion et une partie de la communauté scientifique, nous vivons une situation inédite dans le monde : vagues de chaleur exceptionnelles, sécheresse, fonte des glaciers… . Or, voilà qu’un groupe, dirigé par un lauréat du prix Nobel de physique(1973), le Pr Ivar Giaver Norway, réunissant 1.200 scientifiques et universitaires de renom a signé la Déclaration mondiale sur le climat (WCD). Elle a été rédigée et discutée par Climate Intelligence, une organisation créée en 2019 par le professeur de géophysique Guus Berkhout et le journaliste scientifique Marcel Crok. Le principal message mentionné dans ce document est le suivant : « il n’y a pas d’urgence climatique ». De quoi attirer sur soi un procès en sorcellerie dans l’atmosphère surexcitée de beaucoup de débats politiques (occidentaux). 

Le récit climatique actuel serait absurde

Dans cette déclaration qui date du 27 juin, les signataires ont lancé un avertissement aux dirigeants du monde. Ces scientifiques dénoncent le fait que la science du climat soit désormais basée sur « des croyances personnelles et des agendas politiques » et non sur des faits scientifiques.

L’un des auteurs de la déclaration, le physicien de l’atmosphère Richard Lindzen, a même qualifié les prédictions actuelles sur le réchauffement climatique « d’absurdes » sur le site britannique The Daily Sceptic.

Toujours selon ce document, la science du climat “devrait être moins politique, tandis que les politiques climatiques devraient être plus scientifiques.” En effet, selon le document, les scientifiques devraient parler ouvertement de ces prédictions non fondées et exagérées concernant le réchauffement climatique. Les politiciens doivent en revanche penser aux coûts générés par l’application de leurs mesures politiques.

La semaine dernière par exemple, le président américain Joe Biden a signé une loi adoptée par le Congrès nommée Inflation Reduction Act. Elle implique notamment de soutenir le développement des énergies vertes en vue de réduire les émissions de CO2 de 40% d’ici 2030. Ce projet de loi va coûter 368 milliards de dollars aux contribuables.

Pourtant, les mesures politiques déjà adoptées n’ont pas permis d’atteindre les objectifs fixés, peut on lire dans le document. A titre de rappel, quand Biden était encore vice-président de Barack Obama, l’administration a subventionné l’énergie “verte” au moyen de subventions fédérales et d’allégements fiscaux. En 2009, Biden lui-même a annoncé une garantie de prêt de 535 millions de dollars pour l’entreprise de panneaux solaires Solyndra, ainsi qu’un financement de 700 millions de dollars en capital-risque. Les équipements produits devraient alimenter plus d’un demi-million de foyers en électricité. Malheureusement, l’entreprise a déposé le bilan deux ans plus tard.

A noter qu’en 2021, Steven Koonin, sous-secrétaire d’État à la science au sein de l’administration Obama, a publié un livre intitulé Unsettled dans lequel il affirme que “la science est insuffisante pour faire des projections utiles sur la façon dont le climat changera au cours des prochaines décennies, et encore moins sur les actions que nous devrons entreprendre”.

Le réchauffement climatique n’est pas un fait nouveau

Selon les signataires, il existe une grande différence entre les faits réels et les prédictions. La compréhension du changement climatique est erronée. La déclaration affirme que le climat de la Terre varie, avec des périodes froides et chaudes, depuis que la planète existe, et qu’il n’est “pas surprenant que nous connaissions une période de réchauffement”.

En effet, il se trouve que depuis la fin du petit âge glaciaire, au cœur du XIXe siècle, l’augmentation de la température de la terre est largement inférieure aux prédictions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations unies.

Toujours selon cette déclaration, le réchauffement climatique n’est pas un fait nouveau. Actuellement, le monde fait face à une période de réchauffement et ce n’est pas surprenant. 

Selon les signataires, le réchauffement climatique n’intensifie pas les sécheresses, les catastrophes naturelles. Il n’existe aucune preuve statistique « que le réchauffement climatique intensifie les ouragans, les inondations, les sécheresses et les catastrophes naturelles de ce type, ou les rende plus fréquents…Il n’y a pas d’urgence climatique. »

Les scientifiques ont aussi indiqué dans ce document   que « le dioxyde de carbone n’est pas un polluant ». Au contraire, c’est un gaz bénéfique pour la nature et l’agriculture. Le dioxyde de carbone est un élément « essentiel à toute vie sur terre », il nourrit les plantes. Ainsi, ces scientifiques sont contre aux mesures politiques visant à diminuer le taux de CO2. 

En Italie, le professeur émérite Antonino Zichichi, le découvreur de l’antimatière nucléaire, signataire de cette déclaration a récemment amené 48 professeurs de sciences locaux à déclarer que la responsabilité humaine dans le changement climatique est “injustement exagérée et que les prévisions catastrophiques ne sont pas réalistes”

En France, selon une enquête réalisée au premier trimestre 2022 par OpinionWay en collaboration avec Primes Energie, “21% des Français sont climatosceptiques”. Cela signifie qu’un Français sur cinq ne croit pas au réchauffement climatique généré par l’homme, dans un contexte où les scientifiques appellent à se préparer au pire avec un réchauffement de 2,7 °C d’ici la fin du siècle, loin des 1,5 °C visés par l’accord de Paris en 2015. Parmi les personnes enquêtées, 63% pensent qu’il y a “des sujets plus prioritaires” que le climat, comme le pouvoir d’achat, l’emploi, la sécurité, la santé.

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/08/23/1200-scientifiques-et-universitaires-de-renom-signent-la-declaration-mondiale-sur-le-climat-et-affirment-quil-ny-a-pas-durgence-climatique/

 1,065 total views,  2 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Comme pour le Covid, on va avoir droit à un défilé de ‘scientifiques climatiques » de plateau TV. Évidemment, les voix non conformes à la doxa seront censurées.

  2. C’est la suite du Covid. Un prétexte pour imposer un « passe » climatique avec moult restrictions à la clé, enlever un maximum de libertés et imposer un contrôle sur les populations avec crédit social.

  3. Convaincu depuis longtemps de l’escroquerie intellectuelle responsabilisant les terriens des changements climatique. Un sujet parmi les autres destiné à créer des sociétés manipulées épouvantées par des craintes,des peurs irraisonnées. La gouvernance par la peur.

  4. “21% des Français sont climatosceptiques”. Les autres regardent la télévision ou écoutent la radio, comme dans les bonnes années 80. Comment imaginer que les maîtres du monde n’aient pas envie de nous tyranniser de façon grossière ? La démocratie dite représentative, est la forme la plus aboutie de tyrannie.

  5. Pétitions par-ci, protestations par-là, majorité soit-disant « d’opposition » à l’Assemblée Nale, rien n’y fait puisqu’en réalité il n’y a pas de véritable opposition. Le bulldozer mondialiste avance inexorablement en écrasant toutes nos libertés, nos modes de vie, nos pays. L’écologie, science authentique, a été phagocytée par une bande de fanatiques qui roulent pour le « New World Order » (Shwabe/Soros and C°) On n’entend parler que d’Interdictions: circulation restreinte (ZFE) moteurs thermiques (même hybrides!) bientpot les piscines privées (réserves d’eau incendie) etc etc etc… obligations et interdictions en tous genres validées par le conseil d’état ou constit’ Loi d’UE supra nationale… bref nous voilà pas loin de l’esclavage. Pas la peine de critiquer le contrôle social chinois ou la Corée du Nord dont la dictature élève néanmoins ces citoyens vers la puissance! pas comme en UE où les peuples subissent une tyrannie de la régression, et dont les progrès positifs sont devenus des instrument de domination totale. Vive la Révolution! (propos terroristes?)

    • C est une tricherie monumentale ça fait des mois que je le répète.qunils se documentent la terre a eu mai tes fois des périodes de sécheresse de glaciation et de normalité.il n’y zxque les consccolles à la doxa pour gober tout ça.buen sur qu il faut prendre soin de notre planète c’est précieux l’héritage que l on laise aux enfants mais là c’est du délire de l’endoctrinement qui ouvre atus les abus😖😠

  6. Le climat, ouais ! Apprends déjà à gérer correctement tes ordures, ta poubelle. C’est pas gagné. Désolé !

  7. Un des dogmes essentiels de la religion mondialiste progressiste martele par Les media et Les elites pour engranger des milliards,justifier leur gabegie la supression de nos liberties et l’aneantissement de la Nature et de la nature humaine.Comme l’Allemagne du troisieme Reich,le capitalisme vert adore l’ersatz:la nourriture de labo, le miel de labo, la reproduction humaine en labo,Les modifications genetiques de tout le monde vivant en labo.Resistance et Reconquete!

  8. L’activité humaine ne saurait engendrer un réchauffement climatique tout simplement car elle est pratiquement nulle par rapport à l’activité du soleil, de l’ordre de 1/6000ème.

    • Exact. 1/6000ème. Donc le soleil est bien responsable du réchauffement climatique observable sur les différents glaciers de l’hémisphère nord.
      D’aucuns dirons plutôt « variation climatique »; et ils auront raison. Mais actuellement, nous sommes bien dans une phase de réchauffement qui peut très vite basculer en… refroidissement.
      D’ailleurs les gens ne sont pas dupes. Jamais il ne s’est vendu autant de poêle à pellets que cette année. Trouille de manquer de gaz? Surement aussi.

      • Les vraies raisons de ce dérèglement climatiques me sont inconnues je ne suis pas un spécialiste mais réchauffement et dérèglement il y a , ici en plus d’une chaleur insupportable il n’a pas plu depuis 3 mois . Autre chose , la lumière du soleil était autrefois jaune vif aujourd’hui elle est blanche .

        • Tiens ! c’est marrant ce que vous dites, c’est comme les phares des voitures qui étaient jaunes, non agressifs pour les yeux, et qu’on nous a obligés à passer au blanc éblouissant, pour suivre l’Allemagne maudite qui a emporté la voix.
          Depuis les accidents se sont multipliés la nuit, l’éclairage blanc provoque une fermeture instantanée de l’iris de quelques secondes, autant dire que le conducteur ne voit plus rien durant ce court laps de temps.

          • Et quand les phares jaunes étaient la norme vous étiez verbalisé si les vôtres étaient blancs , puis l’europe a dit ! mais ils n’ont jamais remboursé les PV ! ..Evidemment ..

  9. Les scientifiques le plus lucides ont compris que le réchauffement climatique n’existe pas mais qui sert de propagande aux écolo gauchos bobos sectaires qui veulent faire payer les plus modestes en utilisant le prétexte pour sauver Gaïa la planète terre en mettant en place des mesures liberticides comme la voiture électrique qui est une escroquerie écologique… La Mongolita Greta Thunberg ne vois qu’elle entraîne les citoyens français et du monde entier dans le plus grand mensonge écologique de l’histoire et la propagande qui va avec.

Les commentaires sont fermés.