L’Alzheimer guette nos seniors – Ils mourront sans savoir que la France est devenue une république islamique

 

Plus d’un million deux cent mille Français souffrent de la maladie d’Alzheimer, rapporte l’« Alzheimer’s Association », une organisation internationale consacrée aux soins, au soutien et à la recherche sur cette affection qui se caractérise par une perte de mémoire.

Selon cette organisation, plus de 200.000 nouveaux cas d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence sont diagnostiqués chaque année en France.

La maladie d’Alzheimer représente 50 à 80 % des cas de démence.

La maladie existe depuis toujours en France, mais elle s’est nettement aggravée, progressivement, depuis l’avènement des socialités au pouvoir.

Le socialisme en France aura été surtout un facteur d’importation de virus de tout genre.

Avec 200.00 nouveaux cas par an, ce ne sera pas moins de 6 millions de Français qui seront atteints de cette maladie en 2050.

On ne peut qu’envier cette demi-douzaine de millions de compatriotes qui vont s’en aller dans la quiétude et l’âme en paix.

Ils s’en iront sans se rendre compte que la France est devenue une république islamique. Par la grâce des socialistes et consorts.

Ils s’en iront sans savoir que Paris a retrouvé son ancien nom de Ville Lumière, mais décliné en arabe : « Medine la Lumineuse. »

Que c’est la racaille des banlieues qui gouverne la France.

Que les églises ont été démolies.

Que les enfants jadis baptisés Jean ou Bernard, Christine ou Sylvie, sont devenus Mohamed ou Ahmed, Fatima ou Aicha.

Que les petits-enfants ne s’appellent plus que Rachida, Jamila, Youssef, Younes et Abdel avec toutes saveurs des cent noms d’Allah…

Nos seniors, qui ont bâti la France, combattu pour la France, quitteront la France dans l’insouciance. Sans savoir qu’ils n’auront pas droit à une croix sur leur tombe. La croix du Christ est bannie sur la terre d’islam qu’est la France.

Mais, en France, l’Alzheimer ne touche pas seulement les personnes âgées. C’est un Alzheimer collectif qui s’est installé dans le pays. Qui, en France, tous âges confondus, se souvient encore de la France d’il y a 40 ans ?

La mémoire colle à l’honneur, à la dignité.

Quand on perd la mémoire, on perd la dignité.

La dignité est le contraire de l’humiliation, disait André Malraux.

L’humiliation est le vécu quotidien des Français. Une humiliation qu’ils subissent de la part de leurs gouvernants et des hordes barbares venues de pays lointains.

Les malades atteints d’Alzheimer ne sont cependant pas irrémédiablement déconnectés de leur passé et de la réalité.

Dans leur naufrage silencieux, ils ont des moments de lucidité. Des moments de lucidité terriblement douloureux pour eux.

C’est dans ces courts moments qu’ils se rendent compte de leur malheur. La mémoire va puiser au plus profond.

Ils voient des bribes de leur vie défiler devant leurs yeux.

Dans la maladie d’Alzheimer, plus les évènements sont lointains, plus solidement ils sont ancrés dans la mémoire.

La période de l’enfance est, particulièrement, immémoriale.

Les malades se revoient tout petits et heureux, jouant dans la cour de récréation de l’école, tout heureux de faire des pique-niques, tout heureux de fréquenter les cinémas du quartier, tout heureux de s’asseoir sur le banc d’un parc avec une copine…

En plus de l’école, ils ont beaucoup appris de leurs parents et de leurs grands-parents.

Dans le temps, les parents et les grands-parents étaient des enseignants. Ils complétaient l’enseignement classique de l’école. Ils apportaient à l’enfant un enseignement enrichissant qui complétait le programme scolaire. Un enseignement enrichissant, transmis de père en fils, au fil des générations, et qui faisait la force et la pérennité de la nation française.

Mais les grands-parents d’aujourd’hui ne peuvent plus rien transmettre à leurs petits-enfants.

Ils ne peuvent pas communiquer avec eux. Leurs petits-enfants ne les comprennent pas. Ils ne parlent que l’arabe.

C’est la pire fin pour les malades comme pour tous les papys français.

C’est terrible pour eux de s’en aller en étant ignorés et rejetés par leurs progénitures. Ils s’en vont, l’âme meurtrie, sachant parfaitement qu’une ethnie envahissante, qui n’a rien à voir avec l’histoire de la France, occupe désormais le pays.

Les Français, qui ont résisté à toutes les tempêtes et les toutes hordes qui ont déferlé sur leur pays, sont aujourd’hui à genoux devant l’envahisseur musulman.

Grâce à la complicité de traîtres français. Des traîtres dissimulés dans toutes les sphères politiques du pays.

La nation française n’est plus. Elle gît au fond de l’océan.

2050, c’est dans une trentaine d’années. L’Alzheimer concernera les personnes aujourd’hui de 30 à 50 ans d’âge, soit les contemporains de Macron, de Darmanin, de Véran, de Schiappa…

Dans l’évolution de la maladie d’Alzheimer, il y a un dernier moment de lucidité avant l’extinction des feux.

C’est une ultime clarté de l’esprit d’ici-bas qui précède les ténèbres éternelles de l’au-delà. Le malade voit tout. Il comprend tout. Il a été abusé. Les gouvernants le trompaient, les médias lui mentaient.

Il n’a pas pu défendre son pays. Il n’a pas pu préserver ses enfants.

Il le regrette.

Quand on ne vit pas dans la dignité, quand on n’a pas vécu dans la dignité, autant sombrer dans la démence.

La démence délivre des remords.

Mais comment ce Français, héritier des pages d’Histoire les plus glorieuses du patrimoine mondial, a-t-il pu se laisser abuser de cette sorte et durant toute sa vie ?

Il plaide coupable.

Et baisse le rideau.

Messn’Issa

 

 762 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Après lecture des commentaires, je soutiens ceux qui voient que cette maladie n’est en aucun cas héréditaire.
    Dans ma famille, le premier cas, a fait que chacun a cherché vainement un antécédent chez nos ancêtres, il n’y en a pas.
    Je penche donc pour l’effet secondaire de molécules pas utilisées auparavant.
    L’aluminium, cité précédemment, mais également tous les additifs alimentaires, les pesticides, et certains médicaments.
    Se méfier en particulier du GINKGO BILOBA, présenté par l’industrie pharmaceutique comme une révélation, et un miracle de la nature.
    Cette plante déclenche des hémorragies, et peu endommager la vision et le cerveau. Dernière découverte en GB, mais elle est prescrite depuis plus de vingt ans en France.

    • En effet, il semble que les modes de vie, gros ou faibles QI et gros diplômes ou non n’aient guère d’impact.
      Par contre l’abus de médicaments venu d’outre atlantique, tels que les antidépresseurs, benzodiazépines qui provoqueraient un effet de cumul?

  2. Brrrr! c’est noir de noir, angoissant tableau.
    Morpion sombrera dans la démence comme ChiChi avant lui, il avait tellement de noires actions sur la conscience.
    Mais au moins, lui en avait une, contrairement au sinistre VGE, qui a été jusqu’au bout fier de ses trahisons et de ses stupides décisions.

  3. Les progrès de la recherche ont fait de grandes avancées dans le traitement de cette maladie. C’est une erreur de ramener le destin des personnes qui seront âgées à cette éventualité; d’autres maladies aussi invalidantes intellectuellement, atteignent les gens de n’importe quel âge. C’est une grande erreur de considérer que la France deviendra une république islamiste et de le promouvoir d’une certaine façon. La France gardera ses identités, sa culture quitte à prendre les armes pour évincer les envahisseurs.

    • Merci pour votre commentaire positif, c’est ce que je pense aussi.

    • Il n’y aucun traitement pour guérir ou même améliorer notablement l’état de ces patients. Les seules molécules utilisées transforment les malades en véritables zombis. Ma mère, décédée depuis, était dans un état végétatif à cause de ses médicaments. Il existe des ateliers de la mémoire, mais ce sont des pansements sur une jambe de bois. Ça ne fait que retarder de très peu l’echeance, et encore, rien n’est sûr.

  4. Hélàs c’est cette génération, qui a pu connaître la guerre, qui a contribué par son pacifisme, à ce que la société d’aujourd’hui tombe dans la décadence. L’amour, les petites fleurs, les petits oiseaux, c’est bien. Seulement là on est allé trop loin. On a un énorme déficit d’autorité, surtout envers les puissants, les gros et les minorités. Alzheimer a toujours existé, seulement avec les médicaments, les gens vivent beaucoup plus vieux qu’autrefois. C’est fini le temps, où les gens décèdaient sitôt la retraite sonnée.

  5. Ma mère était atteinte par cette maladie. Avec des accès de démence et de rares périodes de lucidité. Horrible! Je ne souhaite à personne de connaître cela.Un calvaire pour l’entourage. Cet article se veut humoristique, mais parfois, il est bon de s’abstenir, surtout en se servant d’une affection qui n’a rien d’humoristique justement.

    • Dans ma famille, on est voué à cohabiter avec l’Alzheimer.
      C’est un gène. Impossible de l’éviter. Il a déjà sévi. A trois reprises dans mon proche entourage.
      Il y a à peine 2 mois pour la dernière fois.
      Je m’y attends aussi.
      Mon article n’a rien d’humoristique.
      Sincèrement désolé de vous avoir causé de la peine.

      • Dans ma famille aussi Alzheimer sévit, moi aussi je m’attends à être potentiellement touchée… C’est plus que pertinent de regarder en face ce qui nous menace et de voir les conséquences politiques…

        • Les formes héréditaires de cette maladie sont rares. Votre mémoire est constamment dynamisée par vos acquis culturels, intellectuels et stimulée par les intérêts que vous portez sur le monde environnant. Il faut simplement éviter certains médicaments, se méfier des statines et pratiquer une activité physique régulière.

      • Je ne suis pas certaine que ce soit génétique donc héréditaire, il y aurait certaines substances qui seraient responsables selon certaines recherches récentes.

        L’origine n’est pas bien connue et je ne vois pas pourquoi, subitement, la génétique aurait déraillé surtout que des sujets jeunes peuvent en être atteints. Il y a des questions à se poser en tous les cas, à commencer par tout ce qu’on nous fait absorber et injecter (déjà, l’aluminium est neurotoxique et il y en a dans certains vaccins).

        Déjà, s’imaginer qu’on va en être atteint lui donne du pouvoir (c’est très Français ça, la maladie a beaucoup de place dans l’imaginaire collectif, il suffit de regarder les pub et la soit-disant prévention de tout ou presque)….

        Il vaut mieux, quoi qu’il en soit pour le moral (qui a un rôle à jouer aussi) imaginer la santé !

      • Il s’agit d’éviter de ramener vos ressentis personnels avec des prévisions dépourvues de consistance à long terme. Et d’éviter de donner du grain à moudre aux islamistes par ce genre d’article bien inutile.

    • Je n’ai rien trouvé d’humoristique dans cet article…..plutôt une ambiance de grande tristesse, voire de désespérance !

1 Rétrolien / Ping

  1. L’Alzheimer guette nos seniors : ils mourront sans savoir que la France est devenue islamique – Riposte Laique

Les commentaires sont fermés.