Paris n’est plus Paris et commence à subir le « white flight » – la fuite des Blancs (vidéo)

Photo prise le 18 août 2022 devant la Gare du Nord.

Descendez de votre train de banlieue à gare du Nord, très rapidement les abords vous accueilleront avec de doux effluves de mictions accompagnées d’une myriade de chances anglaises virevoltant ça et là… Respirez ce bonheur sécuritaire à plein poumons, vous êtes bien ..à Paris

C’est souvent pire que sur la photo, ils vendent des cigarettes aussi . Ils sont des dizaines, les types urinent dans la rue . Et j’en passe …

L’horreur . Ce pays est devenu une horreur.

Paris n’est plus Paris.

Il faut être fou pour encore investir dans l’immobilier en région parisienne, il y a quand bien mieux ailleurs, bien sûr hors des grandes villes françaises, cela va de soi.

L’attraction de la région parisienne s’essouffle à cause d’un phénomène bien connu de white flight et entraîne les grandes agglomérations avec lui.

Ici, l’explication par un investisseur, à écouter dès 17:49, sur le phénomème anglo-saxon du « white flight » ou « l’effet Baltimore ».

Le white flight (en français, la « fuite des Blancs ») est la migration des personnes d’origine européenne hors des zones urbaines à fort taux d’immigrés. Le terme est né aux États-Unis, où le phénomène, qui a commencé dans les années 1960, a été précisément décrit, mais il est également visible dans la plupart des pays d’immigration. Wikipedia

La conclusion de l’investisseur  : fuir Paris et les grandes villes, rechercher les petites agglos à forte qualité de vie.

Christophe Guilluy et Michèle Tribalat ont décrit il y a déjà longtemps cette mutation sociologique qui pousse les classes moyennes dans la périphérie profonde ; Il s’agit désormais d’en prendre acte économiquement.
Un phénomène caractéristique de la paupérisation d’une agglomération est la disparition de sa classe moyenne. Ne restent que des populations très aisées et très pauvres comme l’on observe à Paris, étape avant la paupérisation complète.
La valeur de refuge de l’immobilier compense pour le moment ce phénomène, mais la réconciliation n’en sera que plus douloureuse.

 1,004 total views,  1 views today

image_pdf

42 Commentaires

  1. Das la mesure du possible , il faut se retirer dans une petite commune au moins à 10 mn en voiture d’ un bourg
    Là pas de cantine et de piscine patinoire à subventionner , pas d ‘HLM , d ‘assos pour ramiers et colorés
    La terre est basse et les ramiers évitent

  2. Autrement dit, si on reste à Paris, peu de chances de croiser le peu recommandable « Jules Ferry » ?
    Pas d’hésitation, restons à Paris.

  3.  » Ils sont des dizaines, les types urinent dans la rue. » Notre civilisation n’a pas été faite par leurs gènes, faits pour vivre dans le désert, la savane ou la jungle. Leur comportement est normal. Ils doivent même souffrir et être désorientés d’être dans un milieu pas fait pour eux. Toutes les races sont égales, hein ?

    • Liberté égalité fraternité et surtout gratuité . N’en déplaise aux frères franc maçons de l’origine nous sommes à la fin d’un cycle. Pour les idées des lumières C’est très bientôt l’extinction des feux « game over ! » et place à l’islam qui mettra tout le monde d’accord. Liberté égalité fraternité ont tellement été dévoyées que certains se disent « pourquoi pas » même si on leur pisse dessus sans que çà les dérange. Ainsi meurent les civilisations.

  4. Il est également vrai que les visages des élus du conseil municipal de la ville de Paris
    ressemblent de plus en plus à des têtes de rats d’égouts et de surmulots des caniveaux !

  5. A la manière de De Gaulle au Québec:  » Vive Paris libre !  » . Et aussi le 93 , pourquoi pas ?

  6. « étrangers »ce terme démontre le laxisme et la couardise des médiats et politiciens se complaisant dans une masturbation maso,à roucouler pro islam.En effet,que dissimulent ces capuches?Oh! zob j’ai vendue la mèche.
    Autre chose mais toujours la même, »devenus Français » ils sont devenus français !comment devient-on Français?je suis née ici ,je n’ai pas l’impression d’être « devenue » magréb…Française.

  7. Paris est devenue une décharge publique à ciel ouvert
    et si ça continu comme ça Paris va devenir bientôt
    un chiotte à la turque à ciel ouvert ..!

  8. ni maghrébins ni africains dans le Lubéron que des blancs. Et bien sûr toute la colonie de la jette 7 parigotte. Bizarre ? Logique ? Va savoir .. Mais quel repos pour les yeux et les zoreilles . Par contre très grosse présence de voiles et de barbus dans les calanques et à Cassis . Location de hors-bords à fond la caisse pour les plus malins , poissons gratis, barbecue, tables chaises, hamacs narguilé, musique orientale à fond, salissures diverses et surtout surtout déchets laissés sur place comme une signature du mépris pour les locaux forcés de rester enfermés dans leurs villas à plusieurs millions. Mohamed Beach comme au bled.

    • … idem et ça était du pareil au même cet été avec tous les Mohamerde
      à Paris-on-the-beach
      et le tout grâce allah convertie allah merde halal Aïcha Hidalgo !..

    • Au lieu d’envahir l’UKRAINE POUTINE aurait mieux fait d’envahir la FRANCE pour nous débarrasser de cette population allogène indésirable parasite .

  9. les parisiens n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes, leurs votes en sont les causes, ils ont voulu de la hildago , alors tant pi pour eux

  10. les Blancs-Parigots se tirent de Paris en vitesse et dans la précipitation
    avec une maire Francophobe-Blancophobe et xénophile c’est tout à fait normal
    cette maire fait tout pour dégouter les Parisiens et attirer les rats !..

  11. Cela me fait penser aux Etats-Unis où le centre des grandes villes est abandonné au profit des immigrés alors que la classe moyenne et aisée se trouve maintenant dans les banlieues, oui Paris est devenu un enfer et d’ailleurs je n’y vais plus depuis des années même pour les loisirs.

  12. Hors sujet, mais je reviens sur la polémique entre députés de droite et députés de gauche qui n’ont rien d’autre à foutre que de débattre sur l’allocation de rentrée scolaire. Et il faut donner des bons d’achat mais non il faut surveiller les caisses des supermarchés mais non il faut y’a qu’à yfautkon… bla-bla ! Si simplement ces allocations étaient données aux écoles à charge pour elles de fournir… les fournitures aux élèves ! Trop simple pour des politiciens débiles ? Cela existait dans les années 50 et il y avait même une coopérative dans tous les lycées de France. Trop simple vous dis-je pour ces bas du front ou préfèrent-ils la prime écran télé qui favorise la paix sociale ?

    • Les parents achètent surtout des vêtements, et des marques bien sûr.
      Les fournitures scolaires ne représentent que trente à 40 €.

  13. Reconquete teritoriale des villages, des villes! Mouvement de jeunesse a mettre sur pied d’urgence avec des jeunes tres bien formes et encadres par des professionnels de la vigilance citoyenne et donc necessite de mettre en oeuvre le programme de Reconquete concernant le droit a la protection des citoyens francais et leur droit a l’auto defense qui est aussi un devoir citoyen lorsque l’etat face a cette guerre d’intifadas et de terrorisme supposement larve et individuel faillit et meme concernant les politiquent trahissent leur peuple!!

  14. De part mon métier, j ai pu vivre le changement des grandes villes françaises lors de ces 35 dernières années. Et oui Paris est devenue la cour des miracles , les autres villes aussi . Mais Paris , ville romantique et de l amour , je me marre …est devenu une décharge mondiale à ciel ouvert . Profitez bien les bobos parigots et surtout , surtout vivez votre vie à plein poumon .

    • Regis83,

      les bobos parigots viennent de Romorantin ou Bergerac. Les parisiens sont barrés depuis longtemps….

  15. Je connais en lot et Garonne des petites villes et des villages totalement déserté par les blancs. Des villes entière ou ce n’est plus du tout la France. Et depuis l’arrivé massive des noirs, c’est encore pire. Et en plus comme ça ne suffisait pas, par chez moi, ce sont les caves qui sont visitées depuis l’arrivé des gitans. On remet le camps à neuf tous les ans, et quand ils partent tous est détruit, toilettes, douches, lavabos, tous le cuivre est parti, mééééé on remet à neuf après leur départ, c’est la loi parait il.

    • Moi je n’ai je n’ai jamais compris que l’on continue cette « obligation » de construire des terrains pour les gens du voyage, on n’est plus au temps des roulottes, et la donne a changé par le nombre mais aussi par le « droit ».

      Avant, n’importe quel Français pouvait s’arrêter camper, momentanément bien sûr, dans des endroits qui lui plaisait ou presque (dunes des bord de mer appelé « camping sauvage », campagne, etc…), maintenant, tout le monde « doit » payer et c’est interdit (même une caravane sur son propre terrain privé parait-il !), pourquoi pas eux ?

      Pourquoi n’assument-t-ils pas leurs hébergements, terrains ou autres et les frais et impôts qui vont avec ? Ou location (avec caution bien sûr) ? Ou terrain de camping payant ?…. Comme tout le monde ?

      Le comble est que, non seulement nous n’avons pas les mêmes droits mais en plus, il faut payer et organiser leur hébergement. Sans compter les riverains qui bien souvent souffrent de leur présence voire vivent dans la peur des représailles si plainte (témoignages, qu’on ne dise pas que ce n’est pas vrai).

      Qui trouve cela « normal » ?

      Je croyais que la discrimination était interdite…

      • Les Jean Duvoyage paient leurs emplacements de passage.
        Mais il est parfois évident que de coût de la casse est supérieur au prix demandé pour louer un emplacement.
        Parfois, mais pas toujours.

        • @Mantalo

          Ils paient ? Certainement pas le prix réel que paient tous Français dans un terrain de camping.

          Et leur aménager un terrain « personnel » à nos frais n’est strictement pas normal. Et la casse est à « nos » frais, comme vous le dites….

          Rien de juste dans tout cela. Et comme toujours, les Français sont méprisés dans ce genre de dynamique.

          PS : j’ai discuté un jour avec un travailleur social responsable des gens du voyage de ma commune, et il m’avait dit que 90 à 95 % avaient le RMI (à l’époque) et les assistantes sociales ne les avaient jamais vus… Et il faut voir leurs caravanes…. Sans commentaire.

      • Depuis cette loi d’obligation de terrain pour ces  » gens du voyage », on voit qu’ils se sont multipliés comme des petits pains.
        De quelques centaines autrefois, on va arriver au million si ça continue.
        Trop de lois ont été votées en leur faveur, pour éviter les voleurs de poules dans les villages, mais là, on arrive à un excès inverse.

        • Oui @frejusien, vous avez raison.

          Et il y a plein de choses comme cela, des décisions irréfléchies pour masquer les problèmes et surtout ne pas les affronter qui ont été prises et qui nous pourrissent à la vie et impactent même, au bout du compte, l’avenir de la France et des Français. Trop c’est trop ! Il y a un point à faire.

    • « tous le cuivre est parti, mééééé on remet à neuf après leur départ »
      La solution est simple : remettre à neuf avec de la plomberie PVC, tout simplement…

  16. Paris sentait déjà la m. L’urine en plus! Bienvenue au Paris du moyen-âge, en plein vingt et unième siècle. Au moyen-âge les rats pullulaient, aujourd’hui aussi, les porcs mangeaient les détritus dans les rues sales et malfamées. Il n’y a plus de porcs? Ah si, mais à deux pattes! Au moyen-âge, les tire-laine, vide-gousset et autres détrousseurs hantaient les rues de la capitale. De nos jours aussi, mais ce ne sont plus des autochtones. Les archers du guet étaient souvent impuissants à les arrêter. De nos jours aussi. Quelle similitude dans les faits. La seule différence notable, et de taille, c’est qu’on pendait les brigands. On en rêve !

  17. Prenez l’avion à destination du maghreb.
    Si comme dans mon cas vous êtes parmi les derniers à embarquer vous serez pris à la gorge dès l’entrée en cabine par une violente odeur de bergerie qui ne vous quittera plus !!

  18. Je me suis réfugié dans l agglo de Béziers pas de chance la il y a les gitans et leurs vélomoteurs petaradants et le président de l agglo est un certain Menardier, une horreur lui et sa femme. Je crois que je vais refaire mes valises direction l Algarve.

    • moi aussi j’ai fui Agde a cause des gitans toute l’année ,,, renforcés par les Mohamed en été. Artisan .mes 3 derniers années d’activité j’ai roulé avec le pied de biche sur le siège passager. Je suis parti en 2007 ,2 ans avant la retraite , en vivant sur la vente de mon entreprise.J’ai préféré ça avant d’en estourbir un ,,, et moi ,blanc on ne m’aurait pas fait de cadeau.Vient en Ariège on est très peu envahi et nos forêts sont vertes. J’ai travaillé 10ans a la Devèze de 80 a 90 les importés étaient majoritaires ,, maintenant ce doit être toute la ville .Le Menardier doit y nager comme un poisson dans l’eau croupie de son enfance algérienne. Ces jours ci je l’ai entendu parler de ses musulmans avec un air ravi,,, pauvre de toi je compati

      • Dans mon coin, les manouches, rebaptisés gens du voyage, ont été chassés de partout. Remblais, barrières. Rochers, tout a été fait pour les dissuader. Depuis on ne les voit plus. En plus, les bornes d’incendie et les points EDF ont été cadenassés ou plombés. Du coup plus d’eau, plus d’électricité. Ils se sont barrés ailleurs. Bon débarras!

        • salut,c’est oû ton coin?Je suis chassée de mon appart:par le bruit et les éffluves,des menaces aussi.On devrait s’organiser afin d’échanger nos tuyaux et moyens de résistance.

          • Il ne faut surtout pas divulguer les coins encore épargnés sur internet, en très peu de temps, les assoces et les gauchiasses nous enverraient leurs choupinets.

      • Merci pour ton message. Je passe l été a Alet ( pas loin de Chambre) chez ma femme heureusement. Je voudrais revendre a Sérignan et m expatrier. Des artisans (gitans et 1 algérien) m ont littéralement escroqué lorsque je renovais une maison.

Les commentaires sont fermés.