Afrique du sud, les Blancs, une minorité mal traitée…

 Deux policiers du SAPS de Fish Hoek, Cape Town, tabassent un homme au sol non armé.

L'auteur du tweet, Ian Cameron, est un responsable dans la sécurité...

Traduction :
La vidéo montre 2 membres SAPS de Fish Hoek, Cape Town, agresser un homme non armé (et apparemment inoffensif).
Elle est devenue virale au cours du week-end.
Qu’est-ce qui pouvait bien justifier ce comportement ignoble de la part de la police ?
L’IPID ( = IGPN) a confirmé qu’il enquêtait sur l’affaire.

https://twitter.com/IanCameron23/status/1559040793259610112

Les plaintes contre la police sud-africaine et ses exactions contre les Blancs, mais aussi contre certains Noirs, sont monnaie courante dans le pays toujours dirigé par l’ANC.

Dans un média sud africain :
« Une femme, supposée être en train de filmer, peut être entendue en train de crier aux policiers de s’arrêter pendant que la victime appelle à l’aide. Les coups s’arrêtent enfin avant que l’homme apparemment épuisé n’essaie d’expliquer qu’il essaie d’obtenir l’aide de la police pour signaler la disparition de sa petite amie.
Au même moment, l’un des agents passe les menottes à l’homme, qui est assis par terre à côté d’un fourgon de police.
Un autre homme peut alors être entendu demander aux officiers d’attendre afin qu’ils puissent découvrir toute l’histoire, mais un fonctionnaire répond en disant qu’ils n’ont pas à savoir car l’affaire continue. »

Dans un autre média, l’homme qui recule devant le policier serait doté d’une bombe à poivre… Le policier aurait déposé plainte contre lui !

Alors les bien pensants, que pensez vous de l’affaire (bien qu’on ne la connaisse en entier) ?
Que pensez vous aussi de ce qu’est devenue l’Afrique du Sud, le pays arc-en-ciel, promis à un bel avenir ?

Retournons nous sur le passé, il y a 10 ans, le massacre de Marikana…
Info sur Breizinfo.

En août 2012, 3000 sur 28 000 mineurs d’un site d’extraction de platine près de Rustenburg sont en grève pour des questions salariales. Ces mineurs sont majoritairement des Noirs. Avant le massacre, on relève déjà 10 mineurs ou agents de surveillance de la mine assassinés dans des affrontements internes ou avec la police (un pays pacifié !).
Le 16 août les travailleurs se heurtent à la police qui ouvre alors le feu. On relèvera 34 morts parmi les manifestants. Les mineurs sont noirs, la police est noire, le gouvernement est noir. L’Afrique-du-Sud était célébrée dans le monde entier comme un modèle de démocratie et de stabilité après la fin de l’Apartheid, le réveil de la communauté internationale a été difficile (ou fictive ?).

Malgré les promesses du gouvernement d’alors, les familles de victimes n’ont, à ce jour, pas reçu d’indemnisation et les mineurs n’ont pas de meilleur salaire malgré la hausse initiale de 22%, vite rattrapée par l’inflation galopante du Rand, la monnaie sud-africaine. L’Afrique-du-Sud d’aujourd’hui est incapable d’offrir des conditions de vie correctes aux travailleurs du secteur minier car le gouvernement ANC préside un pays en faillite qui ne vit que -grandement en tout cas- sur l’héritage de l’époque de l’Apartheid.

Les mineurs sud-africains travaillent dans des conditions extrêmes, descendant à plus de 3000 mètres de profondeur.

 807 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. C’est pour ça que des blancs d’Afrique du sud ont créé ORANIA
    une zone totalement blanche qui vit de manière autonome et ne veut surtout pas dépendre de l’état
    Ils ont acheté les terrains et créé cette zone uniquement blanche c’est important de le rappeler car ils disent que si ils acceptent des noirs ils seront vite envahis et ORANIA disparaîtra
    Il faut savoir que les villes des alentours sont toutes en faillite et les noirs n’y vivent que d’aide sociale

    ORANIA est un exemple pour nous les blancs d’Europe, nous devrions faire pareil sinon nous allons disparaître c’est certain, notre incapacité à résister au grand remplacement est évidente

  2. On aurait pu le prévoir, si « on » n’était pas aveuglé par l’idéologie gauchiste.
    Mandela porté aux nues et sa femme qui avait déjà torturé et mis à mort un jeune de quatorze ans dans sa belle villa.
    Des individus idéalisés mais pas à la hauteur du pays qu’ils ont volé avec la complicité des woke mondialistes.

  3. Voilà ce qui nous attend, lorsque nous serons les moins nombreux. Depuis que les blancs ne sont plus au pouvoir, l’Afrique du Sud est en plein chaos économique.

  4. J’avais vu un documentaire terrible oui justement à ce sujet, il s’agissait des propriétaires terriens blancs qui se faisaient, avec leur famille, honteusement massacrer avec une violence primaire impensable, dans un silence général assourdissant…. J’en avais été choquée.

    J’y avais appris qu’il y avait, parmi les agresseurs, des anciens qui avaient sévi au Rwanda (c’est dire leur « tendresse »).

    Au fait, pour le Rwanda, savez-vous qu’il y a certains des tortionnaires (des bêtes, n’ayons pas peur des mots…) qui sont en France et touchaient le RMI (converti en RSA par Sarkosy) ? J’avais une collègue mariée à un Africain et elle m’avait dit que là-bas, la population était outrée et supportait mal cela.

    Eh oui, c’est la France… empêtrée dans son marasme idéologique « droitdelhommiste » (excusez le néologisme) sur fond gravement névrotique, incapable donc d’affronter, sainement et avec un recul salutaire et adapté, la réalité.

  5. Je vie en Afrique Centrale depuis lors, ancien expatrié pour le secteur pétrolier, quand bien même si j’aime ce continent, il y a un véritable virus pire que tous, et c’est endémique , c’est la corruption, le détournement de fond à tous les étages de la société, la Banque Mondiale, le FMI, la Banque d’aide au Développement (BAD) sont confrontées à ce véritable fléau, on en voit les dégâts, le peu d’occidentaux qui restaient ça marchaient plus ou moins…..Ce sont les populations elles même, qui dérouillent, dans ce continent très riche, il y a beaucoup d’argent !!!! mais la corruption détruit tout, un exemple….bien concret je me suis reconvertis dans l’entreprenariat, j’avais besoins d’un préfinancement pour mon projet, pour faire accélérer le dossier qui remplissait toutes les conditions, un des cadres en charge a sollicité une enveloppe!!! si, non, je perdais le contrat, après nous ne sommes plus étonnés devant autant de violences, de détresses dans cette société ou le haut de la pyramide n’en à cure

    • Bonjour,

      Un grand merci pour votre témoignage.

      Peut-être pourriez-vous écrire un article développé, pour RR, sur votre expérience africaine ?

      (Le modérateur).

      • Bonsoir, effectivement avec mon expérience Africaine plus de 25 ans maintenant, cela passe vite, très vite, je vais y réfléchir…Car c’est terrible
        Bien cordialement

Les commentaires sont fermés.