En 15 jours, je mets fin aux trafics de drogue qui pourrissent la France : ma méthode…

Un groupe-guignol de politiciens a cru bon de s’ériger en collectif d’intérêt national. Ils ont publié une tribune d’engagement pour la légalisation du cannabis en France.
Si le débat mérite d’être posé, la motivation que ce groupe-guignol retient pour justifier sa proclamation relève d’un condensé de lâcheté, de veulerie et de sottise qui peut laisser augurer un avenir très très très – trois fois « très » – sombre pour notre pays.

Quand des gens qui se prétendent représentants d’une Nation en guerre totale avec tout le reste du monde, puisque la guerre contre l’Occident, donc contre la France, a été déclarée de partout, on hésite entre le peloton d’exécution ou l’exil à vie.

Pour montrer la lâcheté de ces arlequins politiques signataires, prenons un de leurs attendus qui fonde leur pétition de guignols :
« Dans ce contexte, nous devons sortir du procès en laxisme fait régulièrement aux tenants d’une évolution du cadre légal. Nous, sénateurs socialistes, regardons la réalité en face : la situation est intenable ».
https://www.fdesouche.com/2022/08/10/estimant-la-situation-intenable-un-collectif-de-31-senateurs-du-groupe-socialiste-ecologiste-et-republicain-demande-la-legalisation-du-cannabis/

Vous le voyez le renversement de paradigme ? Puisque la situation est intenable, il faut céder. Appliqué à l’islam, vous la voyez, la soumission ? La prochaine étape de nos socialopes du Sénat va donc être : « Puisque les musulmans sont majoritaires, nous devons céder et nous convertir tous et toutes les femmes vont devoir se soumettre sous peine de lapidation ».

Voilà dans leur plénitude les vichyssois sociapétasses qui 80 ans après l’Hôtel du Parc reprennent le flambeau de la Francisque dans nos assemblées de 2022 où ils donnent l’indigne poignée de mains à l’infamie dans un Montoire de la plus belle eau.

La suite de leur logorrhée n’est pas moins abjecte :
« En effet, nous observons que la répression engagée dans le cadre de la prohibition est inefficace, inefficiente et injuste. Elle ne permet pas de protéger nos jeunes des dégâts sur leur santé d’une consommation incontrôlée. Elle maintient certains quartiers dans une dépendance très forte aux trafics qui se traduit par une insécurité et une violence insupportables pour les habitants. Elle mobilise des moyens conséquents pour un résultat en définitive quasi nul ».

Or ce qui est intenable dans cette répression inefficace et inefficiente, c’est qu’il n’y a tout simplement aucune répression. Enfin, vous en voulez des preuves, de ce que j’avance ?
Les points de deal sont répertoriés depuis trente ans, leur chiffre est connu des autorités (environ 4000 cf ci-après), de toutes les autorités, les maires, les profs, des inspecteurs d’académie et des rectorats puisqu’une partie de ces points de deal sont établis devant les écoles, des maternelles aux facs, des forces de l’ordre, police et gendarmerie ensemble, de l’ensemble des conseillers municipaux de tous horizons, de tous les observatoires de ceci et de cela ainsi que des journalistes puisque des milliers de rapports, d’études et d’articles ont été rédigés sur cette économie souterraine, de tous les médecins, des ARS, services des urgences et des pompiers qui interviennent régulièrement pour des phases aiguës de détresses respiratoires et d’hospitalisation pour overdose.

Ensuite, concernant tous les acteurs des filières, ils sont tous archi-connus de tous les policiers, certains arrêtés puis déférés devant les juges des dizaines de fois puis relâchés aussitôt puis arrêtés à nouveau et renvoyés devant le même juge qui relâche encore et encore dans un cycle incessant de pédalage à vide dont l’archétype ramène au mythe du Sisyphe camusien. Leurs empreintes digitales encombrent tous les fichiers de France, y compris d’Interpol pour les plus éminents d’entre eux, ils sont localisés et localisables, on sait où ils vont boire le coup, draguer, manger, où ils sortent le soir et où ils prennent le petit dej’, et on vient nous dire que la répression est inefficace et inefficiente ?

Mais c’est incroyable cette lâcheté, cette veulerie, cette bassesse de tous nos politiciens !
La réalité, je vais vous la livrer : le trafic de drogue est tout simplement organisé par nos forces de l’ordre et nos magistrats qui se sont distribué les rôles d’un ballet minutieusement réglé par toutes les hiérarchies administratives de ce pays pour donner l’illusion au pékin de la rue et au gogo devant son écran TV que tout le monde agit alors que derrière le rideau tout le monde laisse faire.
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/drogues-il-y-a-pres-de-4000-points-de-deal-recenses-en-france-20201220

Dès lors, il est impossible de laisser passer une telle pétition de vichystes pétainistes sans être obligé de la rectifier : la situation n’est pas intenable, elle est rendue sciemment intenable par la classe politique française qui, puisqu’à toute action répond un mobile, y a intérêt, probablement sous forme de financement de partis politiques ou d’enveloppes de la main à la main.

Certains avancent que l’on achèterait la paix sociale en laissant faire, mais on peut renverser l’argument en imaginant que la classe politique et administrative françaises se font acheter pour foutre la paix aux trafiquants.
Plus rien dans l’ignominie ne doit étonner le citoyen de France qui d’ailleurs, pour majorité maintenant vu le taux d’abstentions aux dernières élections, a compris le mensonge et la vilenie politiques  : plus de 50 % des quidams de la citoyenneté française ne se déplacent plus aux urnes donner leurs suffrages à des gens sans morale qui leur apparaissent comme des parasites inactifs qui laminent la Nation. Et c’est très certainement pour cela que des politiciens, que les Français se sont mis en majorité à haïr, veulent maintenant faire voter les étrangers dans le fol espoir d’être réélus demain à n’importe quel prix et à n’importe quelle compromission.

Une telle corruption des âmes et des portefeuilles est bien le signe du déclin de notre pays qui se traduit en tous domaines : hôpital, école, ONF, infrastructures routières et de banlieue, insécurité qui a été hissée au niveau d’un pays sous-développé multi-ethnicisé d’Afrique subsaharienne ou du Liban par exemple.
Toute la France est livrée à l’engeance et à la voyoucratie par l’avilissement des plus complets, qui n’a aucun équivalant dans toute son histoire séculaire, de sa classe politique.

Pourtant les solutions existent, j’en avais moi-même proposé les clefs qui tout à la fois éliminent la racaille et diminuent l’insécurité, assurent une meilleure santé publique et améliorent le budget de l’état : faire de la vente du cannabis un monopole d’État avec un remodelage total de l’échelle des peines en cas de violation dudit monopole, les drogues dures et les produits de synthèse (GHB par exemple) étant par ailleurs toujours interdites avec même peine encourue.

Les labos français auraient pour cahier des charges de contrôler une teneur plus faible que les produits actuels en THC pour limiter les effets négatifs en terme de santé publique, par ces temps de réchauffement climatique c’est une nouvelle filière pavot-cannabis pour nos agriculteurs, c’est l’État moins les rémunérations des détaillants qui, encaissant le produit de la vente, améliore ainsi ses entrées budgétaires, la durée de la peine aurait une finalité réellement dissuasive au contraire d’aujourd’hui : bagne pour trente ans pour tout trafiquant de produits non issus du monopole, peine applicable également aux consommateurs.

Croyez-moi, devant la perspective de trente ans de bagne alors que le produit du monopole d’État peut être acheté en toute légalité dans les magasins nationaux, en 15 jours le trafic cesse, je vous en fais le pari.
Dans le même ordre d’idées, notre ignoble classe politique a tout fait depuis 30 ans pour ne plus créer de places de prison pour tenter de justifier son laxisme.
Or qui veut peut, en trois mois, ouvrir un centre d’internement d’une capacité de 1 à 2 millions de places pour indésirables.

Il suffit de prendre la carte de la Guyane et un crayon, puis à la manière de Saint-Ex dessiner un mouton de 200 à 300 kilomètres carrés, tirer les barbelés et ériger les miradors, peupler une contre-allée de faune sauvage et lâcher les chiens-loups, enfin créer de l’emploi local pour les Guyanais par la mise en place d’une filière de chasseurs de prime avec un tarif officiel : évadé ramené vif = 1 000 euros, évadé ramené non vif = 20 000 €.

Pas de bâtiments en dur à construire, pas de frais d’entretien, peu de gardiens, la nourriture fournie par la culture de lopins assurée par les détenus eux-mêmes, pas de frais de chauffage par ces temps d’envolée du coût de l’énergie, bref, de l’économie à tous les étages avec un niveau de sécurité élevé retrouvé dans nos villes : tout cela en 3 mois, qui dit mieux ?

Les émeutes dans les banlieues à l’énoncé des mesures ? Mais c’est l’idéal pour détecter les dizaines de milliers de premiers bénéficiaires au voyage en Outre-mer, puis il faut toujours voir le bon côté des choses, le nettoyage va bien finir par conduire à des économies plus que copieuses dans les CAF, peut-être des dizaines de milliards par an, qui sait qui touche quoi par nos jours, on n’est jamais à l’abri d’une divine surprise maurrassienne.
Alors quand la France va-t-elle enfin se dégoter un vrai politique qui sera capable de la sortir de l’ornière qui ressemble de jour en jour davantage à un abîme ? Car c’est tout le pays qui meurt de lâcheté et de déshonneur politique.
J’ajoute, ça urge…

Jean d’Acre

P.S. de Mère-Grand à P’tit Loup : une grande partie des politiciens français aura bien entendu son aller simple pour la Guyane, il serait indécent, si on devait repartir sur des bases saines, de laisser des fruits pourris gâter le sol de la métropole.

https://ripostelaique.com/en-15-jours-je-mets-fin-aux-trafics-de-drogue-qui-pourrissent-la-france-ma-methode.html

 651 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Il faut savoir que le trafic de drogue, autrefois géré par des gangs bien français (marseillais, lyonnais…) est maintenant totalement entre les mains des populations issues de l’immigration.

    Par conséquent, à qui profite la situation actuelle ?
    1. aux caïds immigrés qui ont maintenant le monopole du trafic;
    2. par ruissellement aux 700 cités de non-droit qui fournissent les dealers, rabatteurs, chouffeurs… En contrepartie, les caïds font régner l’ordre dans les cités ;
    3. au gouvernement qui, si le trafic de drogue n’existait pas serait confronté au chômage massif de cette population issue de l’immigration, et aux révoltes de la faim qui s’ensuivraient.
    Donc oui, le problème est tellement ENORME que nos H/F politiques préfèrent le statu quo. Toute déstabilisation de la pyramide (par exemple une volonté d’incarcérer les caïds…) risquerait d’entraîner l’effondrement de ce système avec des conséquences catastrophiques à leurs yeux.

  2. Ma méthode c’est de les enfermer dans un conteneur soudé les portes et de les laisser crevés

  3. J’avoue n’avoir jamais compris que, connaissant les usagers, notamment par les piqueries, les filières d’approvisionnement ne soient jamais investiguées jusqu’aux importateurs et endiguées. Je comprend que beaucoup «d’humanistes politiques» en profitent, mais c’est tout de même un peu ÉNORME d’installer des piqueries PUBLIQUES pour utiliser des produits ILLICITES tout en laissant croire qu’ils sont INTERDITS ; au point où on peut se demander si la légalisation de toute cette merde serait perceptible dans la société. Depuis les gros importateurs jusqu’aux petits dealers, tous ces destructeurs de monde semblent protéger par l’État lui-même. Trois mois de travaux forcés à débroussailler les sous-bois de nos forêts inflammables et rebelotte en cas de récidive devraient en sevrer quelques uns ou au moins faire œuvre utile entre deux shoots. «Entre deux doses, tu pourrais faire keukchose, entre deux doses tu pourrais te grouiller l’cul»?

    • « mais c’est tout de même un peu ÉNORME d’installer des piqueries PUBLIQUES pour utiliser des produits ILLICITES tout en laissant croire qu’ils sont INTERDITS  »

      Je vous informe que cela est voulu et largement argumenté par des professionnels « médecins » qui croient tout savoir, à force de le leur laisser croire…. et de les croire. Le Pouvoir médical est énorme en France (on en a eu un aperçu).

  4. Ma méthode est plus simple, rapide, et définitive : ratatatatatata! Et si les assocs des droits de l’homme la ramènent : ratatatatatata!

    • Ah ! voilà du sérieux , du concret et du rapide !!
      Plus de blabla, de l’action que diable !!!

  5. Faut vraiment être con pour dire que la situation est intenable. Mais intenable pour qui ? On se demande.

    Ces PS qui ont été au pouvoir pendant des années , ils ont laissé prospérer les dealers, ils les ont protégés, ils les ont favorisés. Ils ont surveillé amoureusement le réseau qui étendait ses ramifications en province d’année en année.
    Ils savent qu’ils détruisent notre jeunesse, ils la voudraient au niveau des Maghrébins, par égalitarisme.

  6. Mis à part la légalisation du cannabis qui ne doit avoir lieu sous aucun prétexte, le reste est bon à prendre et ne sera jamais exécuté par le gouvernement actuel.
    Le cannabis exerce des ravages dans le cerveau de celui qui le consomme, il vaut mieux le savoir.
    Les abêtis actuels qui peuplent les partis de gauche sont là pour le prouver.

  7. Avec une pointe d’humour mais aussi de regret que ma solution ne soit jamais (du moins pas pour le moment tant que des macrouilleurs seront au pouvoir) appliquée, je préconise contre le fléau des cartels, la méthode enseignée dans le dernier opus de la saga Rambo « Last Blood ».

  8. Bonjour , 100% d’accord si les autorités le voulaient tout ce cirque ne serait plus , s’il le faut même des opérations militaires sur certains pays producteurs seraient les bienvenues , les autorités marocaines par exemple savent très bien ou sont produites les dizaines de tonnes de cette merde qui finit chez nous . Evidement c’est pas avec la bande de trouducs qui usurpe le pouvoir qu’on verra ça , je suis persuadé que les élections sont bidouillées comment un peuple pourrait-il voter pour de tels pitres , nous sommes la risée de l’univers !

    • bidouillées peut être, mais de toutes façons élu avec peu de voix et surtout , surtout le contre : NE PAS VOTER POUR Mme LEPEN est -il dit souvent, et là on ne s’en sortira jamais ! Pour ceux qui ne sont pas Lepeniste, pour le coup, il s’agissait de voter CONTRE MACRON ! ce que j’ai fait

    • ce qui caractérise la France, c’est :  » c’est compliqué , c’est difficile, on ne peut rien, on a pas les moyens etc etc ! » regardez bien et entendez, pas un seul sujet n’est évoqué sur les plateaux télé, sans entendre ces mots ! cette incapacité fait peur, et laisse le champs libre à ceux qui écoutent, comme ces dealers et ceux qui auraient voulu s’en sortir, où qui n’ont pas encore plongé !

  9. Merci pour ce rappel de verites.
    Oui, c etait mieux avant !
    Je pose simplement la question aux quelques ancetres ayant connu les annees 50 a 70.
    Vous imaginez,ne serait ce qu un instant, De Gaulle et ses ministres tolerer une telle chienlit ?

    • Non sans doute, autre temps, reconstruction d’un pays, mais De Gaulle en a fait d’autres, laisser se faire tuer des citoyens français, dans un pays nouvellement indépendant . Je dis ça !

      • C’est malheureusement faux mais les « on-dits » ont la vie dure, ça évite de réfléchir et de connaitre la complexité de l’Histoire et donc des évènements. Je dis ça, je ne dis rien….

Les commentaires sont fermés.