Testings racistes : même pendant les vacances SOS Racisme emmerde les Blancs

Tout le monde, ou presque, connaît le poème d’Éluard :
« Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom… ».

Ce poème a été parachuté sur la France occupée en prélude au débarquement allié pour donner du tonus et de l’espoir aux insermentés du « sans lendemain ».
Il se trouve que ce poème est largement bafoué par nos guignols modernes qui ont perdu tout sens de l’histoire, Histoire de France, Histoire de tous les peuples envahis et massacrés, Histoire de l’Humanité en guerre depuis les premières grottes où la grotte du voisin déjà faisait envie avec la femme d’à côté.

Tenez, un exemple criant en date d’atteintes aux libertés fondamentales, SOS Racisme et ses testings de discrimination raciale : jusque dans les moments de vacances, de repos et de tranquillité qu’ils vont emmerder les Blancs qui essaient de trouver leurs béatitudes entre eux à Juan-les-Pins l’été.
https://www.fdesouche.com/2022/08/09/sur-la-cote-dazur-les-plages-privees-a-lepreuve-des-tests-de-discrimination-raciale-de-sos-racisme-plus-facile-dobtenir-un-transat-quand-on-est-blanc-que-quand-on/

Comme si lesdits Blancs n’étaient pas déjà suffisamment et largement plus qu’abondamment outragés, brisés, martyrisés et jamais libérés dans les villes, les transports en commun, les lieux de travail avec la diversité dont beaucoup maintenant devant la submersion à un étiage jamais vu en 30 siècles voudraient se garder à jamais.
Un Blanc de souche de France ne peut même plus jouir en paix d’un mois d’été tranquille avec ceux de sa race, les seuls qu’il trouve viables par expérience, mauvaise expérience doit-il être ajouté d’ailleurs puisque certains en sont au stade de ne se supporter qu’entre Blancs de bonne compagnie, avec éventuellement seulement quelques vrais copains de nos îles ou de pays lointains avec lesquels on aime partager le rhum de la vie : or par exemple, personne en France ne peut se vanter de pouvoir partager le rhum de la vie avec un coranique.

Comme des mauvais coucheurs avec lesquels plus grand monde ne veut coucher, SOS racisme vient pourrir les derniers espaces de libertés de France, les plages privées où les fillettes peuvent lire tranquilles comme Baptiste pour frissonner peinard de la couenne du dernier polar de l’été, seulement dérangées par les serveurs de bon aloi qui ramènent la sustente quand le gosier brûle et qu’on les sonne, mais jamais autrement.

Honte à SOS Racisme qui hait Éluard, qui hait liberté, liberté chérie, liberté de n’aimer que ceux que l’on a envie d‘aimer et non se voir imposer un échange de princesses contre notre gré, nos sentiments, nos inclinations : ce n’est pas un allogène seul qui fait blocage, c’est le bloc allogène qui maintenant non seulement gène mais également met en péril de vie, il suffit de suivre les faits divers du quotidien et les modes d’importation comme l’égorgement devant les écoles encore inconnue il y a trente ans par chez nous.
Et si certains Blancs n’avaient aucune envie de mixité, ni de près ni de loin, ni en long ni en large, ni allongé ni debout, de quel droit les y contraindre et ainsi les violer dans leurs intimes convictions ???

C’est un droit fondamental de l’individu de n’aimer que ceux qu’il veut aimer.
Et quel est ce délire mixitaire qui voudrait interdire Prévert si un Blanc se mettait à réciter tue-tête pleine rue pleine plage Juan-les-Pins ou n’importe où ailleurs aux forces allogènes hostiles :
« Vous
Je ne vous regarde pas
ma vie non plus ne vous regarde pas
J’aime ce que j’aime
et cela seul me regarde
et me voit
J’aime ceux que j’aime
je les regarde
ils m’en donnent droit ».

SOS racisme n’est pas une organisation libérale charitable, c’est une organisation fasciste au plus haut point dont la règle première est la codification forcée des rapports sociaux au mépris du Droit de l’Homme à vivre sa vie comme il l’entend.
Oui, le poème d’Éluard doit être à nouveau parachuté sur tous les villages de la France occupée, qu’il réveille à nouveau les consciences, y ajouter l’Aragon de la Diane française pour parpailler l’Histoire de ce pays que d’impudentes charognes* dont parlait Baudelaire, une grande partie de nos politiques et nos associatifs dont on se branle, veulent réécrire pour les divers, et clamer avec Elsa :
« Les peuples qui n’ont plus de légendes
Sont condamnés à mourir de froid ».

Nous ne voulons pas mourir de froid, nous sommes de sang chaud, il faut interdire SOS racisme, ils empêchent de vivre comme l’on veut, ils n’ont pas le droit, nous avons le nôtre, il se nomme Prévert et Éluard.

* Extrait de « Une charogne » de Baudelaire :
« Le ventre en l’air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d’une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d’exhalaisons ».
Qui n’y verrait un politicien, ou une politicienne, français du XXIe siècle, qui se donnerait aux divers pour un bulletin de vote ?

Jean d’Acre

https://ripostelaique.com/testings-racistes-meme-pendant-les-vacances-sos-racisme-emmerde-les-blancs.html

 651 total views,  3 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Qui veut de ces merdes ???? même chez eux ils refusent de les reprendre et tentent de nous en envoyer d’avantage !!:………….. quel est le con qui a inventé le vaccin contre le palu ??

  2. Je n’y mets plus les pieds….Maintenant c’est piscine privée sans la présence d’indésirables…..

  3. Dès que je vois Sipo et son SOS racisme, je suis malade. J’ai la colique. Pour moi, c’est insoutenable. Et pas que lui d’ailleurs.

  4. J’ai fait un commentaire sur Mitterrand, ça ne passe pas .
    Je n’essaie plus, je ne peux pas écrire un certain mot, tout s’efface.
    Il doit y avoir un bug sur ce mot, celui que j’ai cité plus bas.

  5. Impossible de parler de so- ci- ali-sm… le message s’efface quand j’écris le mot en entier.

  6. Paroles d’un gérant de camping  » chaque fois qu’on a des histoires de menaces de bagarre ou de vol ce n’est ni un parisien ni un breton ! mais des représentants de ce qu’ils appellent joliment la diversité  » . Moi je comprends tout a fait que les établissements essaient d’éviter des merdiers chez eux , mais attention certains usent de stratagèmes comme faire réserver par une personne complice qui parle très bien et sans accent qui donne son nom a elle bien français , la surprise est a l’arrivée des clients qui se croient en terrain conquis et si vous essayez de les refuser ça finit en gros bordel !

  7. Le socialisme et Mitterrand ont fait un Mal immense à la France.
    Le PS est mort, mais il a eu le temps de métastaser, il en reste de gros nuisibles un peu partout, y compris dans les postes de direction.

  8. Je comprends tout à fait qu’un blanc n’ait pas envie de voir un noir pendant ses vacances et même en dehors de ses vacances, il reste libre de voir ou ne de ne pas voir. Au-delà du racisme l’homme de couleur en France ne véhicule pas quelque chose de positif, il représente le sous-développement, l’archaïsme tribal, la non-culture, la surpopulation, l’immigration, l’envahissement de notre civilisation, le grand remplacement que nous avons du mal à accepter, il représente aussi la décadence de l’Occident, la violence et l’insécurité, un avenir sombre peut-être même notre disparition future ? tout ça fait qu’effectivement nous évitons de voir ce qui est difficile à voir et au-delà même de la personne humaine.

  9. Et n’oubliez pas, reconnue d’utilité publique et subventionnée grâce à la mite. On se demande bien pour qui.

  10. Il faut faire comme eux et dire que ce sont des réunions en non-mixité.

  11. Je mets au défi un blanc d’aller boire un verre dans les bistrots de la rue d’Alsace, le long de la gare de l’Est.
    Juste pour voir, comme ça….

Les commentaires sont fermés.