Turquie : un manuel scolaire prône le djihad armé, Qatar : un refuge animalier attaqué…

Le président turc  avec des élèves dans une école publique religieuse (imam-hatip).

Voici une sélection de titres de la presse internationale de la semaine. 

L’islam est à  l’opposé de notre civilisation occidentale. Il est salutaire de connaître ses méthodes et ses ravages pour entretenir l’effroi qu’il  suscite nécessairement chez toute personne informée  : être « islamophobe » est un excellent signe d’immunité contre ce dogme de malheur.

Sommaire :

Turquie : un manuel scolaire public de première encourage le djihad armé.

Inde : un hindou retrouvé mort après que son père a reçu le message suivant : « La décapitation est la punition pour ceux qui insultent Mahomet ».

Nigeria : un tribunal de la charia condamne trois hommes à la lapidation pour actes homosexuels

Qatar : des musulmans prennent d’assaut un refuge  pour chiens errants, tuant 29 d’entre eux.

 

Turquie : un manuel scolaire public de première encourage le djihad armé.

Le manuel scolaire s’intitule « Les fondements des croyances religieuses de l’islam ». Pourtant, en Occident, tous les analystes érudits nous expliquent que le djihad armé ne fait pas partie des fondamentaux des croyances religieuses de l’islam. Peut-être que Max Abrahms, Will McCants, Graeme Wood et les autres peuvent aller en Turquie et expliquer à Erdogan et aux auteurs de ce manuel comment ils comprennent mal l’islam.

Le manuel de cours de religion de première utilisé dans les écoles publiques en Turquie promeut le djihad armé, ignorant l’abus du concept de djihad par des groupes terroristes violents tels qu’Al-Qaïda et Daesh en Irak et en Syrie.

Le manuel reflète l’idéologie dominante du Parti de la justice et du développement (AKP) islamiste, dirigé par le président turc Recep Tayyip Erdoğan, qui gouverne le pays membre de l’OTAN depuis 20 ans.

L’édition 2019, rédigée par Abdullah Açık, Veli Karataş et Mustafa Yılmaz, a été produite par l’imprimerie gouvernementale en deux volumes et distribuée sous le titre « Fondements des croyances religieuses de l’islam. »

Le livre souligne que le djihad armé est obligatoire pour tous les musulmans et note que « Aujourd’hui, le concept de djihad est associé à de mauvais exemples, notamment par les opposants à l’islam. »

Il affirme que le djihad est évoqué par les opposants à l’islam comme quelque chose de mauvais et à éviter, ajoutant que les musulmans ont été délibérément diffamés par ces opposants à propos du djihad.

Le livre ignore complètement l’utilisation du djihad par les organisations terroristes et ne fait pas une seule référence à Al-Qaïda, Daesh ou d’autres groupes jihadistes violents qui utilisent ce concept pour commettre des meurtres, des pillages, des viols et d’autres crimes. Non seulement ces groupes ont été négligés dans le sous-chapitre qui traite du djihad, mais ils ne sont pas non plus cités dans un autre sous-chapitre qui porte spécifiquement sur le terrorisme.

Il décrit les pères fondateurs de l’époque ottomane comme des personnes ayant fait du djihad leur mode de vie et affirme qu’ils n’ont jamais hésité à donner leur vie à la cause djihadiste au nom d’Allah. Affirmant que le djihad durera jusqu’à la fin des temps, le livre décrit l’activité djihadiste comme l’une des responsabilités que chaque musulman et musulmane doit assumer.

Ce livre est un exemple inquiétant de la façon dont l’idéologie islamiste du président Erdoğan et de ses associés a fait des ravages dans l’éducation en Turquie, les élèves de première apprenant à donner leur vie au nom du djihad sans aucune référence aux groupes terroristes qui abusent de ce concept…..

Inde : un lycéen hindou retrouvé mort après que son père a reçu le message suivant : « La décapitation est la punition pour ceux qui insultent Mahomet ».


Les apologistes de l’islam insistent toujours sur le fait que les musulmans sont en danger en Inde, alors que la réalité est évidente : les djihadistes agissent en toute impunité.

India Today

La police du Madhya Pradesh a découvert le cadavre d’un lycéen, Nishant, sur la voie ferrée près de la ville d’Obaidullaganj dans le district de Raisen, dans la soirée du dimanche 24 juillet. Le père de la victime avait reçu un message WhatsApp sur le portable de son fils disant : « votre fils était courageux ».

Le message disait également : « Gustakh-e-Nabi ki ek saza, sar tan sey zuda [La décapitation est la seule punition pour ceux qui insultent le prophète Mahomet] ».

Uma Shankar Rathore, le père de la victime, résident du district de Narmadapuram, a reçu le message à 17h44 dimanche soir. Après l’avoir lu, il a essayé de retrouver la trace de son fils, Nishant Rathore, étudiant en troisième année à l’Oriental College de Bhopal.

Le fils disparu retrouvé mort sur une voie ferrée

Mais Nishant a disparu de sa chambre. Sa fille a dit à Uma Shankar que Nishant était parti pour rencontrer sa sœur aînée. Plus tard dans la soirée, le corps de Nishant a été retrouvé sur la voie ferrée à Obaidullaganj, dans le district de Raisen, dans le Madhya Pradesh.

L’autopsie de Nishant a été effectuée à l’AIIMS de Bhopal lundi après-midi et, selon l’inspecteur général de la police (IG) du district de Narmadapuram, Deepika Suri, la cause de la mort est l’impact d’un train en marche.

Nigeria : un tribunal de la charia condamne trois hommes à la lapidation pour actes homosexuels

On ne pouvait s’attendre à autre chose là où la charia est enhardie, active et en expansion.

Le fait de penser que l’homosexualité est un péché ne peut et ne doit pas être comparé, de près ou de loin, à la chasse systématique aux homosexuels et à leur meurtre, comme cela se produit dans le cadre de la charia.

Notez le silence de la fameuse organisation Black Lives Matter : ils jouent les gros bras contre l’occident en cassant tout, mais ils sont mystérieusement  muets comme des carpes sur les vrais crimes dans le reste du monde.

Les relations homosexuelles entre hommes sont passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à 14 ans de prison en vertu de la loi nationale nigériane, mais 12 États du nord du pays, majoritairement musulmans, ont également recours à des tribunaux parallèles appliquant la charia pour punir les habitants de crimes allant de l’adultère au blasphème.

Article sur Reuters

Qatar : des musulmans prennent d’assaut un refuge  pour chiens errants, tuant 29 d’entre eux.

Photos, page Facebook du refuge Paws Rescue Qatar : https://www.facebook.com/pawsrescueqatar/photos/2967947850161743

Des hommes armés tuent 29 chiens.

L’islam déteste les chiens.

« Une fois, Gabriel a promis au Prophète (qu’il lui rendrait visite, mais Gabriel n’est pas venu) et plus tard, il a dit : « Nous, les anges, n’entrons pas dans une maison qui contient une image ou un chien ». – Sahih Bukhari 4.54.50

« Abdullah (b. Umar) (qu’Allah soit satisfait d’eux) a rapporté : Le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a ordonné de tuer les chiens et nous envoyions (des hommes) à Médine et dans ses coins et nous n’épargnions aucun chien que nous ne tuions pas, à tel point que nous avons tué le chien qui accompagnait la chamelle mouillée appartenant aux gens du désert. » – Sahih Muslim 3811

« Ibn Mughaffal a rapporté : Le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a ordonné de tuer les chiens, puis il a dit : Il a ensuite accordé une concession (pour garder) le chien pour la chasse et le chien pour (la sécurité) du troupeau, et a dit : Lorsque le chien lèche l’ustensile, lave-le sept fois, et frotte-le avec de la terre la huitième fois. » – Sahih Muslim 551

Middle East Monitor 

(Chut…Lisez l’article avant de découvrir la surprise finale en fin d’article).

Un groupe d’hommes armés a pris d’assaut une installation sécurisée au Qatar utilisée pour nourrir et abriter les chiens errants, tuant 29 d’entre eux et en blessant d’autres à cause d’allégations selon lesquelles l’un d’entre eux aurait mordu les enfants d’un des hommes.

Selon The Independent, les hommes armés non identifiés ont menacé les agents de sécurité avec des armes avant de pénétrer dans une zone industrielle sécurisée, où les chiens errants sont pris en charge par des bénéboles. Les assaillants ont ensuite abattu 29 chiens, dont des chiots, en laissant d’autres gravement blessés.

S’adressant à l’Independent, une source a décrit l’incident comme « horrible », les gens courant pour s’abriter alors que le groupe d’hommes tirait sur des animaux sans défense. La source a ajouté qu’après les tirs, un certain nombre d’animaux n’ont toujours pas été retrouvés, et les habitants craignent qu’ils ne se cachent, peut-être avec de terribles blessures.

 

L’incident du 10 juillet a été confirmé sur les réseaux sociaux par l’organisation caritative de sauvetage PAWS Rescue Qatar, basée à Doha, qui a mentionné que le groupe s’est présenté le premier jour de l’Aïd.

 

« L’équipe de sécurité a essayé d’empêcher les hommes de tirer sur un groupe de beaux chiens neutres amicaux, mais ils ont réalisé qu’ils se mettaient également en danger », a déclaré l’organisation, ajoutant que les animaux ne représentaient aucune menace pour quiconque et qu’ils étaient bien soignés. Un chiot se bat pour survivre sous les soins d’un vétérinaire….

Même dans un pays de malheur se trouvent des hommes au bon cœur :

La cruauté de l’islam est partout, la bonté de l’homme aussi.  Promenade des toutous :

A la dure mais encore en vie :

 

La surprise finale ?

Vous aviez peut-être deviné, amis lecteurs. Le refuge Paws Rescue n’est évidemment pas géré par des musulmans, il est 100% britannique. Les bénévoles ont donc vraiment eu très chaud pour leur peau cette fois-ci. 

C’est bien une attaque de l’islam contre l’Occident. La bienveillance, la compassion, la charité, l’amour (des bêtes et des êtres) ne font pas partie du vocabulaire de ces contrées. 

 162,719 total views,  17 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


13 Commentaires

  1. Abject, insupportable, à pleurer. Je regarede le beau regard aimant des chiens dans la rue, leurs bonds joyeux au bout de la laisse, heureux comme de jeunes enfants, et ça me met le cœur en fête. Ca change du regard de leurs humains au bout des laisses… Enfin, il y en a de bons. Et s’ils ont un animal et l’aiment, ils ont un cœur. C’est peut-être la méchante ambiance de tarés qui donne ce regard vide voire cruel aux humains. La joie de vivre, la capacité d’aimer des bêtes sont une richesse, un modèle. Des êtres innocents, fragiles, fidèles, à protéger.
    Alors tout ce qu’on leur fait… C’est à pleurer. Et je ne peux plus manger de viande pour les raisons que vous savez.
    Il y a des humains qui sont bons… Se raccrocher à ce rameau de sauvetage.

  2. Infecte saloperie d’islam ! Les musulmans foutent la merde partout, dans le monde entier. Dans toute l’Europe de culture judéo-chrétienne, là où il y a des emmerdes, il y a des musulmans et là, où il y a des musulmans, il y a des emmerdes…

    Pour croire au coran, pour adhérer à cette idéologie nauséabonde, il faut être infiniment débile.

    À tous les apostats à l’islam,

    Vous êtes les lumières qui pourraient éloigner le spectre de la guerre civile qui deviendra la troisième guerre mondiale, car elle opposera deux conceptions opposées de la vie. Votre devoir sacré est de vous faire entendre !

  3. « La bienveillance, la compassion, la charité, l’amour (des bêtes et des êtres) ne font pas partie du vocabulaire de ces contrées. »
    C’est si vrai !
    L’islam n’est que mort, souffrances, barbarie, desolation, …

  4. Mais bien évidemment, cette secte barbare criminelle est notre ennemie déclarée car son livre fondateur dit de nous égorger, nous les infidèles… Et nos collabos corrompus par leurs émirs de nous envahir de leurs combattants par plein bateaux et ça avec notre argent !!!

    • Bonjour,

      Article intéressant du docteur Berger, dans le dernier « Causeur », sur le drame de la consanguinité en Islam comme source des crimes musulmans en France.

    • Je me rappelle d un reportage qui se passait en Iran.
      Ramassage des chiens par des employés municipaux.
      Piqure de poison dans ls ventre des chiens.
      Les pauvres toutous ne mourraient pas de suite.
      Ils tremblaient et étaient entasses dans des camionnettes.
      C est ça l islam.
      Les ecolos une réaction ?

  5. Quand le djihad va nous tomber sur la gueule, j’en connais qui vont tomber de haut. Mééééé, ça sera bien fait pour leur gueule, ils l’auront voulu et ce n’est pas faute de leur avoir dit. Depuis le temps que nous sur RR ont le dit et on le redit.

  6. macron tête de con a déjà bien retenu la leçon, il a fait rapatrier 16 bâchées et leurs chiars pour pratiquer cet enseignement sur place…