27 minutes passionnantes avec Moreau et Dotezac : BRICS contre G7, qui va gagner ?

On ne présente plus Xavier Moreau, connaisseur du monde russe comme personne puisqu’il vit et travaille à Moscou depuis des lustres. J’ai eu le plaisir d’être invitée plusieurs fois à Tête à Clash en sa compagnie et à chaque fois cela fut un régal.

Depuis le début de l’affaire Ukraine, Xavier, homme d’affaires et analyste d’envergure, analyse sur son site, STRATPOL, semaine après semaine, les mensonges et les manipulations du bloc américano-européiste, alias le G7.

Aujourd’hui, il reçoit l’un de mes vieux amis, Arnaud Dotezac, géopolitologue suisse, analyste brillant s’il en fut. Le choc de 2 intelligences, de 2 cultures qui vont dans le même sens pour nous éclairer.

27 minutes lumineuses.

 

L’entretien est passionnant et permet de mieux comprendre ce qui se trame, ce qui est caché, ce vers quoi les va-t-en guerre nous entraînent, juste pour cacher l’échec de leurs idéologies mortifères…

Comme ils le font d’emblée remarquer, le G7 rassemble, quel hasard, les pays les plus endettes de la planète.

Ajoutons à cela que la dépendance de ces puissances occidentales vis-à-vie de l’énergie et des produits agricoles  est abyssale…

En face, les BRICS, Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique, structure ouverte attirant les puissances montantes lasses de subir l’hégémonie des puissances occidentales menées par les décadents USA. Les BRICS réunissent les pays qui produisent le plus d’énergie, de productions agricoles, de biens de consommation…

Le G7 avait même invité le président indonésien afin de le convaincre de boycotter la Russie. En vain. Le G7 n’a plus les moyens de convaincre et contraindre… Il a voulu, en provoquant délibérément la guerre en Ukraine, faire tomber l’économie russe, c’est un échec retentissant. Et c’est l’économie occidentale qui est en piteux état.

Arnaud Dotezac évoque à un moment donné, entre autres, la déclaration du Ministre des Affaires étrangères indien, qui semble lassé par l’ingérence occidentale et dit que si les problèmes du monde sont les affaires de l’Europe, les affaires de l’Europe ne sont pas celles du monde. Arnaud Dotézac qui connaît ce Ministre explique qu’en effet ce Ministre est un homme brillantissime, un VRAI DIPLOMATE qui parle 5 langues, qui martèle que les affaires intérieures des pays ne regardent pas l’Europe qui ne doit pas essayer de soumettre les pays du monde à ses intérêts. Et de rappeler que Macron a supprimé, justement, le corps diplomatique qui formait des gens  trop brillants pour faire le sale boulot qu’un Macron et ses semblables attendent. Nous n’avons plus de diplomates de la trempe de ce Ministre en Europe. Des diplomates qui connaissent les relations internationales…

Ecoutez, savourez, retenez !

 

 617 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 Commentaires

  1. Pas bête le Chinois, il nous fait aimablement remarquer que nous n’avons pas le monopole de l’intelligence.
    Il semblerait même que nous l’ayons perdu au profit de l’Asie et bientôt du reste du Monde.

  2. Ces coups de batterie, cette musique tonitruante qui couvre la voix, que c’est désagréable !
    Penser attirer l’attention, alors que perso, je décroche.
    De plus, c’est copier les émissions télé, ils devraient essayer de se démarquer.

  3. Dire de façon péremptoire que les pays du Brics ne voudrons jamais imposer leur modèle au reste du monde me parait risqué. En effet, le modèle chinois de contrôle total de sa population rejoint le modèle mondialiste prôné par la secte de Davos aux manettes chez nous en ce moment. Attendre et voir …

  4. Le mondialisme occidental a cru imposer ses désidératas au monde entier. LGBT, féminisation des garçons, abaissement du niveau scolaire, alimentation aberrante, organisation du travail, asservissement de ses peuples, immigration et islamisation de ses sociétés. De nombreux pays ne veulent pas de cette décadence. L’Occident va en crever! En plus, en étant solidaire de l’Ukraine, elle va précipiter sa déchéance. Seul un frexit avec une remigration énergique, une relance industrielle sérieuse auraient pu nous sauver. N’est-ce déjà pas trop tard?

    • Vous faites un bon résumé.
      Mais les BRICS ce n’est pas génial non plus, la Chine avec sa société 100% soumise 100% contrôlée, l’Afrique du Sud avec les meurtres impunis des fermiers blancs et le dévissage économique, le Brésil et son multiculturalisme destructeur inexorable…
      Ça non plus, pas plus que le LGBTQIWokisme je n’en veux pas.
      Je pense que le BRICSisme est porteur lui aussi de conflits et que les analyses de Moreau et Dotezac n’intègrent pas cela, en quoi ils ne sont pas vraiment honnêtes.
      Dommage.

1 Rétrolien / Ping

  1. Xavier Moreau et Arnaud Dotezac : Brics contre G7, qui va gagner ? – Riposte Laique