Selon Arte, « la science perçoit l’immobilité comme une nouvelle forme de tabagisme »…

Non, je n’ai pas fumé la moquette…

Je viens de découvrir cette assertion dans les premières minutes d’une video qui s’est déclenchée après une autre que je regardais…

C’était au début d’une video de Arte sur les bienfaits de la marche.

La marche n’est pas mon sujet et ne me pose aucun problème en soi.  Si elle fait du bien aux gens, que cela leur convient, que c’est leur choix, tant mieux pour eux. Je n’ai pas regardé la video car l’anti-sportive primaire que je suis a besoin, elle, de lire chaque jour pour se sentir bien, pas de marcher et tout ce qui concerne marche, course et compagnie m’ennuie à mourir. Mais que chacun trouve ce qui lui convient me semble et nécessaire et excellent pour le moral et donc pour la santé. Je veux quant à moi pouvoir décider de peut-être vivre moins longtemps et moins en forme que si je faisais de l’exercice physique mais en faisant tout simplement ce que je veux de ma vie, en remplissant ma vie des choses, activités et gens que j’aime. A quoi bon une vie longue et en bonne santé si, pour cela, on doit passer de précieuses heures de sa journée à faire ce que l’on n’aime pas ? Moi, la marche m’emmerde. Mais c’est mon choix, et je refuse que l’on me taraude, que l’on me harcèle, que l’on me culpabilise, que l’on me criminalise, même, parce que je ne veux pas suivre le modèle imposé !

Non, ce qui m’interpelle et me met en boule, ce n’est pas le sujet de la marche, ce qui me met hors de moi, c’est ….

-c’est cette volonté de ré-éduquer, de pousser (avant d’obliger) tout le monde à suivre 1 modèle

– c’est l’alibi de la démonstration « la science« . Certes, je n’aurais pas réagi aussi vivement il y a 5 ans, avant le Covid et « la science » servi comme alibi, justificatif et nécessité pour nous obliger à nous auto-enfermer, masquer,  nous piquouser, nous punir, j’en passe et des meilleures.

Dès que j’entends Macron, Braun et leurs séides prononcer le mot « science » j’ai envie de sortir mon revolver.

-c’est l’analogie entre non marcheur et fumeur…  Et attention, fumeur de tabac, hein, pas touche au cannabis et à toutes les saloperies qui sont en train de transformer nos jeunes en zombies.

Il y a dans cette phrase 2 éléments qui me font penser à Hitler et à sa conception de la jeunesse hitlérienne. Il s’agit de stigmatiser, culpabiliser, voire criminaliser tous ceux qui ne sont pas des athlètes, des amoureux de la nature, des alpinistes, des gens entraînés dès leur plus jeune âge à l’exercice physique, comme les anciens Spartiates arrachés à leurs parents à l’âge de 7 ans pour en faire de futurs guerriers n’ayant peur de rien ni de personne et prêts à mourir pour leur pays.

D’abord, assimiler le fumeur de tabac à un délinquant, à un malade, à un futur malade… est ignoble. Ils sont en train de criminaliser à mort les petits plaisirs ancestraux, marqueurs de notre civilisation, comme le tabac et l’alcool, pour mieux nous vendre cannabis, chicha et interdiction de l’alcool. C’est aussi comme cela que le djihad s’accomplit…

Ensuite, criminaliser ou presque le non marcheur est une forme de fascisme inacceptable. Je veux bien que l’on explique aux gens qu’ils se porteront mieux s’ils ne restent pas avachis devant leur télé en se bourrant de Mac do, mais de là à prôner un nouvel eugénisme, il y a un pas qu’ils passent allègrement. Et ce n’est pas acceptable, tout simplement.

Je pourrais ajouter que quand « la science » promeut dans le même temps l’obligation de servir de cobaye pour des thérapies géniques expérimentales, que la même science oblige à injecter 11 vaccins à des petits de moins de 2 ans, que la même science conseille un « vaccin contre la variole du singe » juste pour quelques cas apparus en Europe, cas même pas létaux… elle n’est pas qualifiée, c’est le moins que l’on puisse dire, pour nous dire que boire et fumer serait mal, que préférer la lecture dans un fauteuil à la randonnée  serait un suicide et une faute (bientôt punie ? ).

Entendez-vous ce CRI que je pousse ? Je ne veux pas être ré-éduquée, je veux être libre, je veux que la fameuse diversité qu’ils nous chantent sur tous les tons nous soit permise, à nous aussi, tout simplement. Je veux pouvoir décider de peut-être vivre moins longtemps et moins en forme que si je faisais de l’exercice physique mais en faisant tout simplement ce que je veux de ma vie, en remplissant ma vie des choses et activité et gens que j’aime. A quoi bon une vie longue et en bonne santé si, pour cela, on doit passer de précieuses heures de sa journée à faire ce que l’on n’aime pas ?

Un société de gens qui marchent tous comme un seul homme… (tiens, c’est le nom choisi par Macron pour son nouveau parti, en 2017, il n’y a pas de hasard)  c’est juste la société du Meilleur des mondes.

 1,096 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Bien dit, Christine ! J’aime pratiquer certains sports et j’exècre cependant l’idée de compétition. Je fais du vélo le weekend et j’essaie de me tenir à deux séances de muscu dans la semaine, j’y trouve du plaisir et une lutte efficace contre les stress du quotidien, et cependant je suis entièrement d’accord avec vous…Et j’apprécie une bonne bière ou un bon verre de vin, ou un excellent casse-croûte autour d’une discussion sur la musique ou des bouquins qu’on a lus, entre amis (avec charcuterie, bon pain de campagne, vin de qualité et fromages). Et la marche m’emmerde également ! Mais il ne me viendrait pas à l’idée d’imposer mes choix et mes préférences. Ces ayatollahs de la bienpensance nous font plus que prodigieusement chier.

  2. Chère Christine, vous devriez au moins avoir une pensée pour le trou de la Sécu 🌝 En effet, les maladies chroniques pèsent de plus en plus lourd dans les dépenses de santé. En cinq ans, le nombre de malades a augmenté de 440000 pour le diabète et de 540000 pour les pathologies cardio-vasculaires. Pour prévenir ces types de maladies, une activité physique régulière est recommandée ainsi qu’un arrêt de la consommation du tabac et de l’alcool (sic).

    • Je ne me vois pas pleurer sur le trou de la sécu à l’heure où nos dirigeants gaspillent des milliards qu’ils envoient à l’Afrique, qu’ils utilisent pour les ONG de migrants, qu’ils déversent sur Mac Kinsey et Pfizer… j’en passe et des meilleures. Alors qu’on laisse les gens vivre et mourir comme ils le veulent quoi qu’il en coûte !

  3. La république en marche, ça m’a toujours fait penser au morceau de la marche de l’empereur, dans star wars.
    Taa taa taa, ta TA TAA. Ta TA TAA…
    Bref.
    Jm’en vais siroter un bon russe blanc, et me rouler une cibiche, n’en déplaise à arte.

  4. Chacun sa conception de la vie. Je me permets juste une remarque. Mon épouse, infirmière depuis 12 ans, a constaté, qu’une majorité de ces patients atteints de pathologies importantes étaient des sédentaires et que leur guérison était plus difficile, par rapport à celle des patients pratiquants une activité physique régulière. Ce n’est pas une vérité absolue, juste un constat. Il y a évidemment des patients atteints de cancer du poumon et qui n’ont jamais fumé et inversement, mais ce n’est pas la majorité du genre.

    • La question n’est pas là, Fonzy, il s’agit plutôt du côté « donneur de leçons », du prosélytisme idéologique de cette engeance bien-pensante. Et de la liberté de chacun de vivre selon ses aspirations.

    • Bonjour Fonzy, Je suis content de constater qu’il y a encore des gens sensés sur ce forum. J’ai posté hier un commentaire avec chiffres à l’appui sur les effets négatifs dus à un style de vie sédentaire. Manifestement, celui-ci a déplu au modérateur alors qu’il ne comportait aucuns mots déplacés. J’ai l’impression que l’esprit de RR a changé. Cet entre-soi et ce refus de la contradiction sont regrettables. Finalement, vous êtes à l’image des autres que vous combattez. C’est dommage !

      • Bonjour,

        Pas du tout censuré et, rassurez-vous, l’esprit de RR n’a pas changé et ne changera pas !

        J’ai, simplement, laissé en attente votre message, puisqu’il était destiné à Christine pour qu’elle puisse le lire.

        (Le modérateur).

  5. Christine a tout à fait raison, nous devons lutter contre ce totalitarisme, ce paternalisme médical, cette dictature de pseudo-science et de pseudo-scientifiques.
    Le fric a corrompu le sport en créant des sportifs dits professionnels et maintenant nous devrions nous soumettre à cette culture sportive mercantile et exhibitionniste.
    Quand j’étais enfant et adolescent, tout sport était un loisir, pas une compétitions financière exhibitionniste et chacun était libre de choisir ses activités physiques.
    Je marche très peu. Je préfère nager une demi-heure chaque matin, faire le jardin…
    De toute façon les enfants, les jeunes et les adultes n’ont pas besoin de faire du sport ils sont assez actifs, seuls les personnes âgées devraient avoir une bonne activité physique, probablement le seul moyen efficace pour lutter contre l’inflammation qui caractérise la maladie du vieillissement, le dit inflamaging.

  6. Je déteste le sport ! Au lycée c’était l’horreur ! Je détestais les profs de gym, des petits adjudants-chefs qui arrivaient en hurlant et qui faisaient le tour de la salle en courant et sautant, en avant, en arrière…

    • C’est sûr qu’un gars qui roule en diesel et qui fume des clopes réchauffe la planète … Il va falloir impérativement qu’il s’excuse d’être né …

  7. Merci pour cette excellente analyse de cette vidéo qui a arrière-goût de totalitarisme et qui révèle bien l’idéologie verte-bobo (avec l’immigrationisme qui n’est jamais bien loin).
    Peut-être que les « scientifiques » finiront par découvrir que marcher nous préservera du COVID et de la variole du singe, ce qui nous dispensera de l’obligation de se faire injecter du pfizer ou du moderna…

  8. D’ailleurs, il n’y a pas de gros dans le gouvernement Borne : https://www.gouvernement.fr/actualite/nomination-du-gouvernement-delisabeth-borne
    Dans le précédent, Frédérique Vidal avait un très gros cul mais ça ne déformait pas son visage. On ne se rendait pas compte qu’elle était grosse quand elle était assise ou filmée de buste.
    J’aime la marche quand j’ai un but précis (par exemple me rendre chez le coiffeur à 2 km de mon domicile). Mais je préfère la danse pour son aspect créatif et sa capacité à révéler le potentiel du corps humain, débloquer les émotions… Si vous ne marchez pas, dansez !

  9. Alors la, entièrement d’accord avec vous. J’en ai assez d’être culpabilisée parce que je ne fais pas 20min de sport par jour. Je bosse et le soir quand je rentre, je veux pouvoir me détendre avant de faire mes travaux domestiques (le repas ne se fait pas seul). Et le weekend, je veux faire ce que j’aime. Tant pis pour mes kg en trop, je me renforcerai autrement, avec des plantes par exemple.

    • Mon beau-père disait autrefois qu’une femme qui faisait son ménage n’avait aucun besoin de salle de sport. Le simple fait de marcher est une activité sportive en soi.

  10. Christine, à un journaliste qui demandait à Churchill quel était le secret de sa longévité, le vieux lion répondit: « Le sport, jeune homme, jamais de sport ». Mon père, qui déteste le sport, a fumé jusqu’à 85 ans. Il en a aujourd’hui 94 …

    • Oui on n’est vraiment pas tous à égalité dans le domaine de la santé, c’est comme tous les a-priori sur l’âge qui sont complètement faux pour beaucoup (je souligne le l’âge du calendrier est avant tout social !).

      C’est la généralisation qui est dérangeante et c’est vraiment une tendance actuelle (cf les « études » soit-disant scientifiques qui ne reflètent qu’une petite partie, celle de l’échantillon étudié et encore, on ne peut évaluer tous les facteurs, mais pas le monde entier).

  11. Je suis devenu abstinent de tout pour des problèmes de santé, et je peux vous dire que ce n’est pas drôle. Petite blague : un médecin interroge un patient à qui il a conseillé des années avant de cesser de boire de l’alcool, de fumer, de faire un régime et du sport. Alors cher ami, vous venez d’avoir 100 ans, vous ne me remerciez pas? Ah non, docteur, qu’est-ce que je me suis fait ch… Le temps m’a semblé long, mais long. Je me suis ennuyé à mourir.

    • Argo, je la connais sous cette forme-là :

      Un patient qui est très inquiet car il a des problèmes de tabagisme et d’obésité vient voir son médecin, ce dernier lui dit :
       » ll va falloir vraiment arrêter de boire, de fumer, de manger mc do, bref tout ce que vous aimez …  »
      Et le patient :  » Et je vivrai plus longtemps  »
      Le médecin,  » NON, mais que ça va vous paraître long !!  »

      Mort de rires !!

2 Rétroliens / Pings

  1. Sarthe : les élèves de 6ème bagués comme des poulets ! Et des parents cautionnent ça ??? – Résistance Républicaine
  2. Expérimentation en Sarthe : les élèves de 6e bagués comme des poulets ! – Riposte Laique

Les commentaires sont fermés.