Cultivons notre jardin : comment cultiver ses fruits et légumes en pots ?

Faire pousser ses fruits et légumes en pot : voilà une idée pour ceux qui n’ont pas beaucoup de place mais qui est aussi très pratique pour répondre aux besoins des plantes. Espèces, types de pots, terre… Femme Actuelle vous explique tout !

Pour tout jardinier en herbe, l’objectif d’une vie est d’avoir son propre potager. Mais si l’on n’a pas de place ou de jardin, la meilleure solution est de le faire pousser en pot. En plus d’être pratique, le potager en pot a l’avantage de permettre de déplacer les plantes en fonction de leurs besoins. Pendant la canicule, les plantes ont besoin de plus d’eau mais si vous partez en vacances, vous ne pourrez pas les arroser donc placez-les à l’ombre. Pensez par contre à les remettre à la lumière à votre retour. Suivez nos conseils de pros pour prendre soin de vos plantes pendant la canicule et nos idées pour qu’elles ne manquent pas d’eau pendant votre absence. Convaincu de faire pousser vos fruits et légumes en pots ? On vous explique comment bien vous y prendre.

Retrouvez tous nos conseils pour bien entretenir vos plantes et fleurs !

Quelles plantes cultiver en pot ?

Dans la nature, chaque plante a ses propres besoins et c’est ce qui fait qu’elle est aussi diversifiée. Certaines n’accepteront donc pas de pousser en pot. C’est notamment le cas des légumes racines même si ce n’est pas impossible de les cultiver de cette manière. Il faudra en revanche bien s’en occuper et ajouter des engrais dans la terre. Voici celles que vous pouvez choisir pour faire un potager en pot :

  • Les salades

Ce sont les plus faciles à cultiver et celles qui s’adaptent le mieux au pot. En plus, elles ont un bon rendement, malgré le petit espace qu’elles ont pour pousser.

  • Le chou frisé, le chou marin, les bettes, les artichauts, les carottes, les panais, les pois et les fèves

Ce sont les autres plantes faciles à cultiver en pot. En effet, elles fournissent toute l’année et offrent de jolies fleurs. Grâce à elles, le potager en pot ne sert pas qu’à se nourrir mais aussi à embellir sa pièce ou son extérieur (en fonction d’où les pots sont installés).

  • Les arbres fruitiers nains

Si les fruits poussent sur de grands arbres dans un verger, ils peuvent également être cultivés en pot s’ils sont nains. Essayez avec les pêches, les abricots et les figues, qui ont besoin de beaucoup de chaleur. Sinon, tournez-vous vers les fruits sauvages : myrtilles, fraises des bois…

  • Les aromatiques

Ceux qui vivent en appartement le savent. Les aromatiques poussent très bien en pot. Vous pouvez d’ailleurs en apercevoir sur le rebord des fenêtres dans certaines villes.

Quels pots choisir pour mon potager ?

Une fois que vous savez ce que vous allez planter et que vous savez où disposer vos pots, il vous faut choisir les bons pots. S’ils sont trop petits, vos plantes risquent de ne pas se développer suffisamment. Concernant la forme, tournez-vous vers des coupes ou des vasques pour les plantes à petites racines (salade, cerfeuil). Par contre pour les longues racines (carottes, panais…) et les plantes retombantes (romarin, capucine…), il vous faudra opter pour un pot profond et étroit. Les petits arbres fruitiers ont besoin de pots plus grands. Pensez à rempoter tous les 3 à 4 ans si vous nourrissez régulièrement vos plantes de terreau et d’engrais. Du côté de la matière des pots : terre cuite ou pierre ? La première option est bonne pour le drainage et garde la fraîcheur plus facilement mais elle demande plus d’arrosages. La seconde option est plus chère et lourde mais très esthétique. Vous avez également le choix entre le béton, le plastique et le métal.

Quel terreau pour cultiver en pot ?

Pour semer les graines, privilégiez le terreau à semis car il retient l’humidité, favorise la germination et le développement des jeunes plantes. Ajoutez du sable pour aider le drainage des plantes aromatiques. Les myrtilles ont besoin des nutriments de la terre de bruyère. N’hésitez pas à renforcer votre terreau avec du compost fait maison !

https://www.femmeactuelle.fr/deco/deco-d-exterieur/comment-cultiver-ses-fruits-et-legumes-en-pots-2138412?utm_source=welcomingconseilsetjardin&utm_medium=cpc&utm_campaign=pmo_fac_article

 659 total views,  3 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Pour finir : les aromatiques…!
    C’est vrai qu’ils se plaisent en pot!
    J’en cultive moi-même dans des pots, plus pour décorer que pour consommer – parce que j’en met en pleine terre également pour ma consommation…

    Pour exemple, j’ai des pots en fibre (achetés à « Centrakor ») dans lesquels je mets… à peu près n’importe quoi comme plantes? (Oliviers, palmiers, fleurs, aromatiques…)

    Dans l’une de ces jardinières en fibre – une grosse rectangulaire -, j’ai mis un pied de romarin d’un côté, un pied de ciboulette de l’autre côté, et plusieurs fraisiers entre…
    Couvert tout le terreau du pot d’une statue, de deux petits pas japonais, et de graviers… le tout autant pour décorer que pour me garder l’humidité ET attirer le soleil… et mes plantent se plaisent parfaitement!
    Ca fait déjà quelques années qu’elles sont ainsi dans cette jardinière, et tout ce que j’ai du faire pour entretenir a été de gratter les racines et de rajouter du terreau (aussi remplacer les fraisiers cette année, car les fraisiers ont quand même une durée de vie limitée)…

    • Bonjour,

      Un grand merci Emilie pour toute votre science.

      Je ne connais rien à l’art des plantes et je suis en admiration devant vos connaissances.

      • Bonjour, Antiislam.

        Bah… je trouve bien normal de transmettre mes connaissances sur le sujet : après tout, ce que je sais moi-même, je le dois d’abord à d’autres personnes qui se sont donnés la peine de m’enseigner tout ça quand j’étais enfant puis adolescente…
        Suite à tout ce qu’ils m’ont appris, j’ai pu prendre les libertés de faire mes propres « expériences » avec les plantes… et j’en suis là où j’en suis aujourd’hui – à continuer mes « expériences » et à cultiver mon potager et mon verger – d’abord grâce à eux.

        J’ai encore beaucoup à apprendre, certainement… mais en attendant d’en savoir encore plus et de me perfectionner, je trouve normal de rendre la pareille et de donner les conseils que je PEUX donner…! 🙂

      • Bonjour, frejusien.

        J’explique correctement pour ceux qui seraient intéressés (plusieurs commentaires!) :

        Quand on met une plante en pot, les racines se nourrissent du terreau. En quelques mois, on peut donc constater qu’il semble y avoir moins de terreau dans le pot…

        Quand on ne peut (ou ne veut) pas remporter une plante, on rajouter simplement du terreau dans le pot…
        …MAIS, avant de remettre du terreau dans le pot, il faut d’abord « gratter les racines » pour les aérer.

      • Pour « gratter les racines », on peut utiliser un sarcloir ou une fourche à main, PUIS une simple fourchette.
        Donc, gratter simplement le terreau du pot avec un sarcloir/fourche, sur quelques centimètres de profondeur. PUIS refaire de même par derrière, mais avec une fourchette cette fois-ci.

        C’est tout.
        (Certains recommandent de gratter sur 3 centimètres de profondeur, mais ça, c’est juste pour les petits pots; en cas de grosses jardinières, ne pas hésiter à le faire sur le tiers, voir la moitié du pot OU PLUS – les plantes étant plus costauds qu’on ne le croit, gratter à ce point leurs racines ne leur fera pas de mal.)

        Si le terreau n’a pas de résistance particulière pendant le grattage (effet « sable »), alors ne pas hésiter à en enlever quelques centimètres du pot (pas grave si des racines partent avec!), et regratter de nouveau ce qu’il y a en-dessous.

      • (En cas de plantes à « fortes » racines (olivier, romarin, ciboulette, etc…), ne pas hésiter à donner de gros coup de pelles à main dans le terreau après l’avoir gratté : « massacrer » les racines ne fera pas de mal à la plante; AU CONTRAIRE.)

        Voilà… ça, c’est le grattage des racines. (Ma façon, du moins…)

        SUITE AU GRATTAGE : remettre bien évidemment du terreau, puis bien tasser et arroser par la suite pendant une semaine environ (sauf si pluie : inutile d’arroser si il pleut).

        Les racines sont grattées, et la plante se revigorera donc.
        (Je fais comme ça depuis des années pour mes pots, notamment parce que je n’ai pas la force de sortir certains arbres pour les rempoter… et ils n’en sont pas morts : au contraire, après chaque grattage de racines, ils deviennent encore plus beaux!)

        • Très bien Emilie, c’est bien expliqué.
          J’ai essayé quelques pieds de tomates en jardinière. Très beau départ, bien développé jusqu’à ce qu’une maladie attaque les plants, les feuilles se dessèchent et je pense que tout ça va finir par mourir, il reste quatre tomates de la taille d’une noix, elles ne se développeront pas .

  2. Pour le POTAGER en pots, j’ai testé la marque « Gusta Garden ».

    J’ai voulu faire des expérience et tenter la culture en pot (surtout pour voir si il y avait une grosse différence avec mes pieds en pleine terre), alors j’ai acheté des pots « Tom Tomato » de cette marque pour les tomates, et… ces pots ne gênent en rien la croissance des pieds de tomates, ou même la production.
    Ils seraient donc idéals pour les balcons, et ont en plus l’avantage d’avoir une réserve d’eau (ce qui évite de devoir trop arroser)…

    Concernant l’arrosage, en revanche : plus on arrose une plante, et plus elle en réclame.
    Alors pour éviter aux légumes d’avoir besoin d’eau, il faut éviter AUTANT QUE POSSIBLE de les arroser.

    L’idéal, c’est de planter/semer en période de pluie, histoire qu’il puisse pleuvoir plusieurs jours suivant la plantation, et qu’on n’ai donc pas besoin d’arroser nous-mêmes…
    Après, ne pas arroser tant que le pieds ne fait pas la gueule : si il ne réclame pas, c’est qu’il n’a pas besoin d’eau, et qu’il faut donc éviter de lui en donner pour qu’il puisse se renforcer tout seul (comme un grand!)…

  3. Attention aux pêchers et compagnie, par contre : ce sont des arbres qui tombent vite malade (cloque du pêcher).

    J’en ai acheté 4 il y a deux ans parce que je voulais essayer, et… très stupide de ma part : j’ai tout perdu depuis…
    …mauvais climat (pour référence : je suis en moyenne montagne, coin humide), alors ils ont tous chopé une sacrée cloque du pêcher qui m’en a tué deux en quelques mois, et qui m’ont obligée à me débarrasser des deux autres cette année pour éviter de contaminer d’autres arbres du coin…

    Les pêchers… c’est spécial : la cloque s’installe facilement, et peut tuer les arbres rapidement. (Et ça fait rager, donc… partir plutôt sur pruniers et pommiers, pourquoi pas?)

    • Il faut savoir que la mise a fruit d’une plante ( mise en graines )est conditionné par une sorte d’instinct de conservation de l’espèce dont une plante qui est trop bien n’a aucune bonne raison de se mettre en graine (a fruit ) jadis les jardiniers des Châteaux lorsque un fruitier ne donnait rien il le sortait de son trou et le replaçait dans le même trou , beaucoup de chevelu avait été arraché la sève montante était moins forte l’arbre se mettait a produire .

  4. Bonjour.

    Les arbustes ou arbres fruitiers en pot… non : généralement, c’est une mauvaise solution pour avoir des fruits. (Attention aux conseils donnés sur Internet!)
    La première année – voire même la seconde -, il y aura bien des fruits… mais après? C’est plus compliqué, même avec engrais : les fruitiers (plants) s’épuisent rapidement, et la production de fruits finira souvent par s’arrêter complètement.
    (Sans compter le fait que la croissance-même de l’arbre ou de l’arbuste sera forcément réduite en pot, car il y a moins de place pour les racines…)

    En revanche, il y a toujours des fruitiers qui prennent bien en pot… et j’en ai testé dans la gamme « Fruit Me ». (Ce sont des arbres fruitiers nains – ou plutôt semi-nains – dont les racines s’adaptent à la taille du pot!)
    Je ne suis pas trop callée questions sites, mais un que je connais qui vend des arbres nains de cette gamme : https://www.achat-vente-palmiers.com/fr/181-gamme-fruit-me-
    A tester : croissance et production intéressantes!

Les commentaires sont fermés.