Après le scandale du tiramisu alcoolisé servi à la cantine, Piolle va-t-il passer au halal ?

Eric Piolle, le maire islamogauchiste de Grenoble n’en dort plus. 

Plusieurs cantines d’écoles de la ville ont servi du tiramisu aux élèves. Tollé des  parents car le dessert contenait de l’alcool !

Entre les écolos puritains anti-alcool et les musulmans adeptes de la loi coranique, la mairie ne sait plus comment réagir.

Nous donnons ici une idée gratuite à Eric Piolle  pour sortir de ce faux-pas : pourquoi ne pas en profiter pour passer au halal les cantines de Grenoble ? Et ainsi être certain d’éviter tout problème à l’avenir avec le cœur de son électorat !

Attention Eric, Certains se sont fait égorger pour moins que cela ! 

 

Les plates excuses d’Eric Piolle après le tiramisu alcoolisé à la cantine !

La municipalité a présenté ses excuses, alors que le dessert aurait dû contenir des extraits d’alcool, et non de l’alcool véritable.

Vendredi 10 juin, dans les cantines grenobloises, c’était menu italien. Salade caprese en entrée, pâtes au saumon en plat principal, et en dessert, un incontournable de la gastronomie transalpine: le tiramisu.

Le Dauphiné Libéré explique que la présence d’alcool dans ce dessert avait été détectée avant même le repas par des agents périscolaires. Ces derniers auraient immédiatement contacté les services de la municipalité, qui gèrent la restauration collective pour leur remonter l’information. Les tiramisus ont donc pu être retirés de plusieurs cantines sur le fil, mais pas de toutes. Plusieurs parents d’élèves estomaqués ont donc contacté le journal local pour tenter d’obtenir des explications.

Les services municipaux, contactés par le Dauphiné, ont expliqué que ces desserts n’étaient pas censés contenir de l’alcool mais simplement «de l’extrait d’alcool»«Le tiramisu n’a été remplacé que pour certains enfants, alors qu’il aurait dû être remplacé pour toutes et tous», a continué la mairie administrée par Éric Piolle avant de présenter «des excuses».

L’histoire ne dit pas s’il a fait un don à la mosquée pour atténuer le courroux des familles.

 

 645 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Il me semble qu’autrefois, donc avant 1956, les Français buvaient du vin à table, dès le plus jeune âge, c’était une boisson commune et répandue sur tout le territoire.
    A noter qu’il n’existait pas encore coca , Fanta, boissons gazeuses et autres fantaisies.

  2. c est trop drôle…
    personnellement il y avait toujours une petite goutte de calva dans mon biberon…
    apparemment ça ne m a pas beaucoup fait de mal… mais je suis peut-être un cas particulier…

    • il y avait toujours une petite goutte de calva dans mon biberon…
      oui quand une dent commençait à pousser, on frottait la gencive avec un doigt qui avait été trempé dans un peu de calva.

  3. Il a pas le choix la seule solution pour se faire pardonner c’est …..couic.

Les commentaires sont fermés.