Ce qui est aujourd’hui la Turquie était autrefois la Grèce ! Voulons-nous le destin de la Grèce ?

Ce qui est aujourd’hui la Turquie était autrefois la Grèce. Oui !

C’est le premier fait géographique avec lequel vous devez vous familiariser.

La Turquie n’était pas la Turquie.

La Turquie s’appelait Anatolie/Asie mineure à l’époque païenne et chrétienne. Alors que l’est de la Turquie était l’Arménie.

Asia Minor - World History Encyclopedia

La patrie originelle des Turcs se trouve dans les steppes de la Sibérie orientale, quelque part près du lac Baïkal. Les Turcs sont des envahisseurs en Turquie. Les Turcs ne sont PAS les premiers habitants de la Turquie.

Image

Ce qui est aujourd’hui la Turquie était autrefois la Grèce et la péninsule appelée Anatolie. L’Anatolie comptait certaines des plus importantes provinces des empires païen grec, païen romain et ensuite chrétien byzantin. Elle abrite deux des sept merveilles de l’Antiquité.

Image

La Grèce était une civilisation maritime et tout le littoral de la Turquie ainsi que de nombreuses villes de l’intérieur ont été colonisés par la Grèce. Certaines des plus grandes cités grecques, comme Éphèse et Smyrne, sont situées dans ce qui est aujourd’hui la Turquie musulmane.

Image

Au Ve siècle, la Turquie actuelle faisait entièrement partie de la Grèce : grecque par sa culture, sa langue et chrétienne par sa religion, car elle faisait alors partie de l’Empire romain byzantin ou oriental.

Image

À partir du XIe siècle, des tribus barbares de Turcs seldjoukides ont commencé à envahir l’Empire byzantin en Anatolie (la Turquie actuelle). Ces Turcs étaient musulmans. Ils ont été convertis par les Arabes et les Perses lors de la conquête musulmane de la Transoxiane.

Image

Surgissant de leurs terres natales près de la mer d’Aral, ces Turcs seldjoukides ont envahi l’Empire byzantin en Anatolie (l’actuelle Turquie). Lors de la grande bataille de Manzikert en 1071, les Seldjoukides musulmans ont vaincu les armées byzantines chrétiennes et capturé l’empereur Romanos IV.

Cette défaite a été dévastatrice pour l’Empire byzantin chrétien. Il est certain qu’il ne sera pas en mesure de défendre l’Anatolie et l’Arménie, deux de ses territoires les plus riches et les plus importants. Entre-temps, les Turcs musulmans ont commencé à envahir l’Anatolie et à s’y installer en grand nombre.

Ils ont déplacé les chrétiens locaux, les ont convertis à l’islam et ont massacré tous ceux qui résistaient. Ils ont finalement réussi à convertir une partie essentielle de la civilisation grecque en un pays à majorité musulmane. Seule l’Arménie, à l’est, a pu résister un peu.

Les Turcs seldjoukides avaient islamisé l’Asie mineure mais n’avaient pas réussi à conquérir la capitale de l’Empire byzantin – Constantinople. Cette tâche a été achevée par l’Empire ottoman, qui s’est développé au XIVe siècle pour succéder aux Turcs seldjoukides en Anatolie.

Les Ottomans ont finalement envahi et détruit Constantinople en 1453, et l’Empire byzantin est finalement mort. La plus importante ville chrétienne du monde à cette époque a été envahie, détruite et islamisée par les Ottomans. Elle a été rebaptisée Istanbul dans la tradition islamique.

Les Ottomans se sont étendus à d’autres parties de l’Europe de l’Est et ont contrôlé tous les Balkans, y compris des pays comme la Bulgarie, la Serbie, la Bosnie, l’Albanie et certaines parties de la Croatie. Ils ont également pris le contrôle de l’ancienne Grèce païenne dans le Péloponnèse, la Thessalie, Athènes et la Macédoine.

 

Image

Après une occupation brutale d’environ 400 ans, la Grèce est finalement devenue indépendante en 1829 lors d’une révolution d’indépendance dans laquelle la Grèce a été aidée par la Russie, la France et le Royaume-Uni. Les frontières actuelles de la Grèce n’ont toutefois été définies qu’en 1923.

Image

Par le traité de Sèvres de 1920, la Grèce avait acquis la plus grande partie de la Thrace et un bastion près de l’ancienne cité grecque de Smyrne en Anatolie continentale. La Grèce retrouve ainsi un semblant de frontières de la Grèce antique, mais sans sa capitale, Constantinople.

Image

Mais la Turquie ne le permet pas. Mustafa Kemal Ataturk a dirigé son armée contre les protectorats grecs de Smyrne et de Thrace et a expulsé la Grèce d’Anatolie en 1922. La Turquie a ensuite commis un autre génocide, cette fois contre les Grecs.

Environ 264 000 chrétiens grecs ont été massacrés lors du génocide des derniers chrétiens grecs restés en Anatolie. Le génocide a été particulièrement important dans les régions de la mer Noire et est connu sous le nom de génocide pontique. Certaines des plus anciennes communautés grecques de la mer Noire n’existaient plus.

En Occident, les chrétiens grecs de Smyrne ont subi un génocide perpétré par l’armée et les civils turcs musulmans. L’historien Arnold Toynbee raconte qu’à Smyrne, les Turcs n’ont pas seulement tué les Grecs, mais ont brûlé leurs maisons avec de l’essence pour effacer complètement la présence chrétienne en Turquie.

L’archevêque grec orthodoxe Chrysostomos de Smyrne a été lynché en public. Les chrétiens grecs de Sivas ont subi des atrocités innommables. Les Grecs ont finalement été détruits dans leur ancienne patrie orientale, personne ne survivant à Smyrne, à Éphèse et dans toute l’Anatolie.

En 1923, un transfert de population a été proposé par le Premier ministre grec Venizelos. Il avait été témoin de l’horrible génocide des Arméniens et des Grecs. La Turquie, désireuse de procéder à un nettoyage ethnique, accepte la proposition.

Un échange de population est effectué entre la Turquie et les Balkans. Les chrétiens qui restaient en Turquie après le génocide furent immédiatement dénaturalisés et expulsés vers la Grèce. La Grèce envoie également ses musulmans en Turquie. La partition était complète.

C’est le seul cas de partition achevée, dans lequel un échange complet de population a été effectué. Alors que les Grecs ont principalement transféré les musulmans turcs, la Turquie a répondu en tuant la plupart des chrétiens grecs et en expulsant le reste vers la Grèce. Mais dans tous les cas, la partition était complète.

La Grèce, après un coût humain important, a finalement trouvé une solution au problème islamique local en transférant tous les musulmans en Turquie. Il semblait qu’il y avait une solution locale au problème islamique. Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

La Grèce a aujourd’hui des frontières avec quatre pays : l’Albanie, la Macédoine du Nord, la Bulgarie et la Turquie. Deux d’entre eux sont totalement musulmans, l’un est presque majoritairement musulman et le dernier possède une importante minorité musulmane qui attend d’envahir la Grèce.

Image

Bien que la Grèce ait échangé toute sa population musulmane, d’autres pays des Balkans n’ont pas été aussi minutieux. L’Albanie et le Kosovo étaient presque entièrement musulmans, tandis que la Bosnie comptait une importante minorité musulmane, tout comme la Macédoine du Nord. La Bulgarie comptait également quelques musulmans.

Mais les Balkans sont passés sous le régime communiste et pendant 70 ans, la religion de ces pays n’a pas été au centre des préoccupations. Mais après la chute du communisme, la religion est redevenue suprême et la configuration religieuse de ces pays a commencé à travailler contre les intérêts grecs.

La chute du communisme a entraîné l’effondrement des infrastructures et des institutions de ces pays. Des milliers de Bulgares ont fui vers l’Europe occidentale et d’autres pays. Et leur population a connu un fort déclin en raison de la dépression communiste. D’autres pays étaient dans une situation similaire.

Les musulmans turcs ont profité de cette situation. Ils ont commencé à s’infiltrer dans ces pays dans les années 1990, à prendre le contrôle de leurs institutions et à créer des villages, des villes et des cités à majorité musulmane dans les Balkans. La Bulgarie compte désormais une énorme population musulmane d’environ 12 %.

La Macédoine du Nord est presque au même niveau que le Liban en 1971. Elle compte aujourd’hui une minorité musulmane de 33 % qui s’est rapidement développée grâce aux migrations au cours des trois dernières décennies. Elle pourrait bientôt avoir une majorité musulmane.

L’Albanie a une majorité musulmane d’environ 83 % et le Kosovo, voisin, est presque entièrement musulman. Ces deux pays sont le fer de lance de nombreuses activités mafieuses et illégales dans la région méditerranéenne. Et le quatrième pays est bien sûr la Turquie.

La Grèce est entourée de pays musulmans et de fortes minorités musulmanes de TOUS les côtés. Par conséquent, il y a à nouveau une minorité musulmane en Grèce, d’environ 2 %, qui croît rapidement. La Turquie, quant à elle, a éliminé à jamais toute sa population chrétienne.

La récente crise des réfugiés en Europe a dévasté la Grèce et la plupart des réfugiés arabes entrent d’abord en Grèce par la Thrace, contournant toute la Turquie. Et la Turquie les aide dans cette invasion islamique de l’Europe. La Grèce est le premier pays de la ligne de front de cette invasion islamique.

À cela s’ajoutent l’économie en déclin de la Grèce et la diminution rapide de sa population. Ce n’est qu’une question de temps avant que les musulmans turcs ne redeviennent une minorité importante en Grèce.

Tirons les leçons de la Grèce…

La Grèce nous enseigne qu’il n’existe pas de solution locale au problème de l’islamisme et de l’infiltration islamique.

La démographie religieuse des pays voisins compte autant que la démographie de nos propres pays. L’Inde doit tirer suffisamment de leçons du problème grec.

 938 total views,  1 views today

image_pdf

29 Commentaires

  1. Merci pour cette leçon d’histoire.
    Cela remue douloureusement le souvenir de la destruction systématique de la ville de PALMYRE, rasée par l’Etat islamique.
    Et je n’oublierai jamais que les troupes de la coalition se trouvaient à 30 km, et n’ont pas bougé, de longs jours durant , attendant que les salopards effectuent leur œuvre satanique de destruction d’une preuve des plus belles civilisations de la région, une civilisation non-musulmane.
    Là, j’ai compris que cette coalition n’était vraiment pas ce qu’elle prétendait être, la défense de notre civilisation, NON et NON.

  2. Voilà une belle histoire qui ne nous est pas racontée sur les bancs de l’école.
    On veut à tout prix nous empêcher de nous méfier de l’islam.
    On nous cache toutes ses conquêtes, toutes les atrocités commises tout au long des siècles d’expansion islamique.
    Motus ! on nous maintient dans l’ignorance afin de nous entuber en douceur et nous islamiser sournoisement.
    Le pouvoir est complice puissance mille, quand il ne va pas assez vite, « on » lui inflige un petit attentat, histoire de le faire obéir sans résistance.
    Toute l’Europe est la cible de l’islamisation.
    Chaque fois qu’il y a un lanceur d’alerte, il est soigneusement neutralisé.

  3. Regrettable que cet auteur ne mentionne pas que le sud de la Tarquie appartenait à la Syrie jusqu’à 1939. Ce Sud « Iskendarun » était chrétien aussi. D’ailleurs le premier Pape de l’histoire chrétienne était en Antoche en Iskendarun.
    Donc, La Turquie actuelle est constituée d’un assemblage de territoires volés à ses pays limitrophes: Gréce, Arménie et la Syrie.

    • Bonjour,

      Oui, le fameux Sandjak d’Alexandrette.

      Belle reculade de la France et belle trahison commise par les Turcs …

      • Absolument! Merci ! La reconnaissance fait chaud au cœur. D’ailleurs, au temps du génocide arménien, des milliers des Assyriens- les premiers chrétiens- dans la région d‘Iskendarun où se trouver ce qu‘on a appelé „ la petite empire arménienne“, étaient aussi massacrés d’une façon ignoble parce qu’ils ont refusés de se convertir à l’Islam. Femmes violées et suspendues nus…photos d’archives conservé.

  4. Très intéressant article. Je m’étonne cependant que son auteur d’origine indienne ne fasse pas une petite référence à la création du «Premier État Islamique», partitionné de l’Inde en 1947 : le Pakistan*, où l’échange de population a concerné 6 millions d’Indiens DÉRACINÉS pour «avoir la paix» qu’ils n’ont jamais eu depuis… du Pakistan indépendant, les musulmans sont revenus coloniser l’Inde et le problème s’est aggravé!

    * créé quelques mois avant Israël, on n’en n’entend plus parler malgré ce qui s’y passe d’inhumain. Par contre Israël fait incessamment l’objet de toutes les avanies, tant dans les médias occidentaux qu’à l’ONU. On ne badine pas avec l’islam.

    • Bonjour,

      Bien vu !

      Mais je pense que, justement, il a à l’esprit une analogie avec la situation de son pays vis-à-vis du Pakistan.

      • Tous les États partitionnés pour l’islam devraient l’interdire sur son reste de territoire, détruire les mosquées et expulser systématiquement tous les musulmans vers leur ex-territoire islamisé. Généralement, on cède quelque chose en contrepartie d’autre chose, comme la PAIX ; et non pour créer de petits Cuba à domicile et impatients d’égorger et de partitionner plus loin.

  5. Magnifique résumé sur cette Histoire concernant la Turquie que je ne connaissais pas. Cela confirme que l’Islam est le principal facteur de guerres de par le monde. Comment l’éradiquer?

  6. Il n est pas exclu que la plupart de nos jeunes se contrefichent d’être envahis de musulmans. L’histoire ils s’en contrefichent. Pour eux on leur vend du rêve et le rêve = Dubaï ses galeries marchandes, piscines, belles voitures, le fric, la dolce vitæ, le rêve quoi.. une génération anesthésie pour qui nous sommes au mieux que de pauvres Cassandre le réveil sera très douloureux.

  7. Continuons comme nous le faisons avec la Tuquie et autres musulmans et nos petits enfants seront sous le joug islamique !

  8. Vous et moi nous ne voulons bien entendu pas le sort de la Grèce, mais nos ‘zélites’ elles, s’en foutent, ce qu’elles veulent c’est continuer de se faire graisser la patte par les émirs qui ne travaillent qu’à nous détruire…

  9. Il faut relire les livres d’Oriana Fallaci (ex: la rage et l’orgueil) qui décrit le sort dramatique des chrétiens et en particulier des catholiques au cours de l’histoire tumultueuse des pays méditerranéens.

  10. Bref, j’aimerai pas être Grec et c’est vraiment navrant de voir que l’histoire favorise les musulmans.
    Si seulement les peuples chrétiens savaient dire STOP…

  11. Entre les maîtres du monde putatifs et les armes de destination pullulantes, il y a tout une hiérarchie allant du valet de 2ème classe (Macron and co) à l’idiot qui n’a jamais rien compris et ne comprendra jamais rien, du collabo conscient, du cas psychiatrique, des gauchistes sado-masochsites, des sempiternels utopistes des utopies qui portent bien leur nom des gogos de base, de la foule bétaillère qui veut continuer à jouir sans entraves de bonheurs en plastique de plus en plus cheap. Heureusement, la France n’est pas le seul pays où puisse survivre l’espoir pour le peuple européen. La disparition complète de ses habitants (donc moi aussi) ne serait qu’un des prix du sang donnés par l’Histoire à intervalles réguliers. Les Russes ? Ils vont bien et même de mieux en mieux, merci. Ils sont MILITAiREMENT INATTAQUABLES. ILS le savent. I lest probable qu’ils regardent d’un oeil méfiant les Chinois, allié obligé de circonstance, mais qui ne leur veut à priori pas plus de bien que les psychopathes qui Dirigent les USA, en bons deuxième de la classe qui jalouse le premier.

  12. Bravo. Naguère, ça s’appelait simplement des connaissances de base. Seulement, les primitifs agressifs musulmans son utilisés comme arme par les véritable tyrans du monde qui veulent asseoir définitivement leur dictature planétaire. Vous qui maintient les frontières des pays blancs ouvertes de force et qui organise l’immigration : ils sont bien blancs et pas musulmans pour un poil. Les musulmans – et le tiers-monde on blanc en général – sont utilisés comme arme par destination. Les blancs sont la seule race qui ait tenu la planètes dans ses mains -facilement – et qui ait prouvé qu’elle était capable d’être libre. Elle seule. C’est bien pour ça qu’elle est la cible de cette tentative de génocide 2.0 Je suis désolé de débiter des évidences.

  13. 2ème partie :

    La France a eu par contre l’immense courage en 1830 de contrer les Turcs, qui « tenaient » l’Algérie (sans oublier quelque temps après la Crimée avec Sébastopol).

    Mais 130 ans après Sidi Ferruch, notre déroute (avec les avatars qui ont suivi) et le fait que la Turquie s’est mise en tête de se draper des oripeaux arabo-islamistes pour nous réduire et imposer l’Islam conquérant, annoncent pour bientôt des pleurs, des lamentations et des souffrances. Sur notre propre sol européen.

    Toutes raisons qui devraient nous inciter, nous patriotes, à tout faire pour barrer l’entrée de la Turquie dans l’Europe.

  14. 1ère partie

    Belle démonstration de la perfidie de la Turquie et des menées antichrétiennes et anti occidentales de cette pourriture de Erdogan.

    Les turcs « actuels », (en « gros ») descendants de tribus nomades d’Asie centrale, ont été, depuis un bon millier d’années, et de manière constante, des envahisseurs brutaux et sanguinaires, surtout après avoir embrassé l’Islam. Grignotant petit à petit la partie Est de l’Europe et en l’asservissant atrocement (avec des séquelles résiduelles, potentiellement dangereuses : Kosovo, Albanie, Bosnie-Herzégovine);

    Il a pourtant fallu que ce grand dadais de François 1er pactise avec eux ! Certes pour contrer Charles-Quint, mais cela aurait pu dégénérer, de fil en aiguille, en catastrophe pour l’Europe si les Turcs, qui ont assiégé Vienne par deux fois, avaient gagné.

  15. Parce que nous laissons faire ! nombreux sont ceux qui croient encore pouvoir négocier et amadouer ces êtres gorgés de haine a notre égard , ils n’ont toujours pas compris que le compromis est impossible un des deux doit disparaitre ou au moins ne pas vivre sur le même sol c’est pas possible ! on le voit tous les jours ceux qui disent le contraire sont des menteurs !

  16. Merci pour cet excellent article sur l’histoire de la Grèce, Ami Patriote Jules !!

    Economiquement parlant, et ça arrivera très rapidement sur les plans social, sociétal, Pierre JOVANOVIC nous a prévenu que la France va commencer à chuter encore plus bas en septembre, car plus rien n’empêchera le µ de finaliser la destruction du pays !!

    Là, je tiens le pari que la folle de l’Elysée ne durera pas 5 ans!! Pourquoi ?

    Parce que la France va s’effondrer, économiquement, sociétalement, socialement, sans compter l’EXPLOSION des meurtres et autres VIOLS & AGRESSIONS par les « quivoussavez » !!

    A ça , rajoutez le prix et le manque d’énergie, fossile, électrique, en – TRES – forte hausse avec un NAZISLAM qui va bientôt déclarer officiellement la guerre aux mécréants que nous sommes en France…

    Et je ne parle pas de la guerre nucléaire qui pourrait bien arriver en septembre/octobre prochain … :-(((

    Et pourtant, je suis et reste optimiste, mais si vous disais pourquoi, vous me prendriez pour un fou :-)))

    Je me prépare, voila tout :-)))

  17. Magnifique article, qui je pense est prémonitoire pour la France, oh c’est vrai pas d’amalgames, pour moi la France est le premier pays musulman d’Europe, hélas charle Martel est bien mort.

  18. Cela montre une fois de plus que l’islam est un cancer mondial, une saloperie de religion qui dépourvue de réelles valeurs se tourne obligatoirement vers l’invasion et la conquête des autres pays pour la survie car leur système est bien trop primitif et improductif, alors on prend aux autres ce qu’ils possèdent et on continue comme ça éternellement.

  19. Tout ce qui est dit dans l’article est la sticte réalité historique. Si vous lisez la Bible, les « Lettres » de notre Testament sont adressées à des communautés chrétiennes au milieu des populations locales d’Anatolie, Syrie, Liban etc et il n’y a pas d’Arabes sinon des commerçants de caravanes, pas de musulmans, des Romains oui, normal, c’est l’empire romain,et puis byzantin et les invasions arabes, turques
    . Pour les Perses, je crois toutefois qu’ils ont été colonisés par les Turcs et musulmanisés mais je ne sais pas trop, en tout cas, c’était une belle civilistion avec un essai de dieu unique.

  20. Bonjour,

    Un très grand merci, Jules Ferry, pour ce magnifique article.

    J’ignorais complètement que la situation était redevenue aussi catastrophique autour de la Grèce, en Europe même.

    Ce que nos collabos français nous cachent, il faut que ce soit l’Inde qui nous le rappelle !

  21. Merci pour cet excellent article. Quand les jeunes générations vont elles enfin comprendre ?

    • Quand elles auront le couteau sur la carotide.
      L’école leur enseigne que l’islam est merveilleux, qu’il a tout inventé, qu’il nous a tout appris, que sans l’islam, nous en serions encore à tailler des silex dans des cavernes. Et que ses séides n’ont jamais fait de mal à personne, et que l’islam, c’est la paix. Et autres âneries.

Les commentaires sont fermés.