Humilier ou ne pas humilier Poutine ? Mais qui osera l’humilier ?

 

Depuis que notre Macron national a dit tout haut ce qu’il ne fallait pas dire ou même penser tout bas, à savoir qu’il ne faut pas humilier Poutine, tout le monde s’y met.

Notre Macron a insisté à deux reprises sur la nécessité de ne pas humilier la Russie.

Cette prise de position n’a pas plu à tout le monde. La déclaration de notre Manu chéri a particulièrement irrité le président ukrainien, le redoutable Zelensky, et certains pays de l’Union européenne, notamment la Pologne et les pays baltes.

Elle a été largement rappelée et commentée par beaucoup de médias lors de la visite des trois trouillards à Kiev, le 16 juin dernier.

Partie de Paris, l’idée d’humilier ou ne pas humilier Poutine a traversé les océans. Ça se discute même aux États-Unis. Tout le monde y va de son avis. Y compris par des morts-vivants comme Hillary Clinton qui se relève lentement d’un état végétatif conséquent à sa mémorable déroute face à Donald Trump en novembre 2016.

Tous les intervenants sur ce sujet sont d’avis qu’il ne faut pas avoir peur de Poutine et qu’il faut l’humilier.

Adjugé ! Il faut humilier Poutine.

Mais qui osera le faire ?

Qui osera humilier Poutine ?

Avant de décider s’il faut humilier ou non Poutine, il serait peut-être plus sage de savoir d’abord qui est capable de l’humilier.

Messin’Issa

 

 799 total views,  12 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


11 Commentaires

  1. Il vaut mieux tuer un homme plutot que de l’humilier , car vous en ferez un fauve qui lui vous tuera tot ou tard …peu importe la methode …

  2. Humilier ou ne pas humilier Poutine ??? Mais QUI peut l’humilier ? Le semi grabataire américain qui tombe de vélo ? Le spécialiste du piano à queue ? L’ébouriffé rosbeef entre deux javas au 10 de la rue qui descend ? Scholz, le charbonnier teutons ou bien notre terreur élyséenne qui irait lui dire :  » Je suis votre chef !  » Si Vladimir lit les élucubrations de tous ces charlots, il doit avoir mal aux joues à force de se fendre la gueule !

    • À lire votre texte VVP n’est pas le seul à avoir mal aux joues , il m’a mis mort de rire Merci 🙏 bonne journée Cdt

  3. ==============================
    Armées et guerres/ Nouvelles de l’Ukraine22 juin 00:05
    ◘ Le procureur ukrainien passé du côté de la LPR a évoqué les atrocités des bataillons nationaux
    Volodymyr Kononov, chef adjoint du bureau du procureur du district de Starobelsk, qui s’est rangé du côté de la République populaire de Lougansk, a déclaré que les bataillons nationaux ukrainiens avaient enlevé des personnes […]
    « Il nous était interdit, au bureau du procureur, de procéder à toute sorte de vérification des plaintes dans de tels cas, où les bataillons nationaux ou les forces de sécurité ukrainiennes étaient accusés. Les représentants des bataillons nationaux pouvaient à tout moment, à tout moment, entrer dans n’importe quelle maison, prendre une personne dans une direction incompréhensible, l’attacher avec du ruban adhésif, l’emmener, et personne ne savait alors son sort futur. Ils auraient pu être libérés en quelques heures, ou la personne ne pourrait jamais rentrer chez elle du tout » …/…
    ◙ SVPRESSA.ru : https://tinyurl.com/5n7n25kn

  4. Il serait temps que des hauts militaires des pays de l’U E s’insurgent contres leurs dirigeants fous va-t-en guerre, ne voient-ils rien ???

    • Les hauts militaires ,les généraux de salons dorées , rien à attendre de ces hommes la , la plupart espèrent avoir une promotion canapé et petits fours ! il faut que ce soit des officiers supérieurs ayant été sur le théâtre des op avec leurs hommes (comme un certain Bigeard en son temps).

  5. Il a l’air en pleine forme Vladimir pour un malade soit disant atteint d’un cancer et pas du tout sénile comme la marionnette biden.

  6. Quel est le but de ceux qui veulent humilier leur adversaire ? Pas la paix ni la conciliation, c’est une certitude. C’est clairement la guerre, l’hostilité. Humilier, c’est mettre de l’huile sur le feu, c’est abandonner tout espoir de paix. Une humiliation ne s’oublie pas. Elle appelle la vengeance et des attaques redoublées.