Fachos non fâchés : Mélenchon a appelé les musulmans les moins assimilés à voter pour la NUPES

 

La fameuse expression « ma langue a fourché » date d’un temps révolu.

Freud nous a appris que le lapsus linguae a toujours un sens.

Ainsi, Mélenchon a-t-il appelé « les fachos non fâchés » à voter pour lui.

Zut, a-t-on corrigé dans la soirée, le sénile s’est trompé : il voulait dire « les fâchés non facho ».

Et pourtant…

 

Pour la France insoumise (sauf à l’islam, et à bien d’autres choses : les diktats écolo et sanitaires par exemple), il va de soi qu’il existe en France des fachos.

Ceux qui votent pour l’autre camp, ceux qui ont une autre opinion que la leur, ceux qui veulent retrouver leur liberté, leur dignité et l’esprit républicain.

Ils oublient juste que les régimes musulmans sont ce qu’il se fait de pire dans ce monde. Discriminations, intolérance, violence, libertés bafouées, le fascisme vert de la charia présente de très fortes similitudes avec le nazisme et les régimes fascistes d’antan.

Alors, je pense qu’en réalité, Mélenchon ne s’est pas trompé. Il y a des fachos qui ne votent par pour lui mais qui pourraient le faire.

Ce sont les islamistes radicaux, ceux qui rejettent la démocratie et donc ne votent pas, entendant conquérir la France par les ventres et par les armes. Ils attendent d’être en nombre suffisant pour lancer leur « intifada », achever leur conquête déjà bien avancée.

Macron, Mélenchon, achètent la paix. Ils savent ce qu’est la charia, dans toute son horreur, mais le processus Eurabia est si avancé qu’ils ont préféré capituler, avoir la honte et le déshonneur.

Macron n’a pas de descendance donc ce qui compte pour lui, c’est l’instant présent, le demi-siècle à venir. Après lui, le déluge.

Quant à Mélenchon, son ego est tellement boursouflé qu’il veut à tout prix rentrer dans l’Histoire, fût-ce comme celui qui aura permis à la conquête islamique d’aboutir.

Mélenchon veut qu’on parle de lui comme d’un homme exemplaire encore dans un millénaire, un être exceptionnel au service d’un islam fantasmé qui serait la religion du pauvre, du déshérité.

 

On observe que les musulmans auraient plus largement voté pour Mélenchon que les autres. Les villes connues pour abriter des « cités sensibles » ont en effet mis Mélenchon en tête au 1er tour de la présidentielle.

Mais le dictateur en puissance sait qu’il a des réserves de voix, du côté des islamistes radicaux qui ne votent pas.

La Seine-saint-Denis, département le plus gangréné de France, est aussi celui où l’abstention a été la plus forte.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/grand-paris/resultats-legislatives-2022-l-abstention-culmine-en-seine-saint-denis-et-dans-le-val-d-oise-2561008.html

61% d’abstention, 70% à Clichy-sous-Bois.

Pour FR3, c’est parce que c’est le département le plus pauvre de France. On ne voit pas trop le rapport, les élections étant justement l’occasion pour les plus pauvres d’essayer d’infléchir les politiques publiques vers toujours plus de redistribution sociale…

 

Les journaleux pourraient prendre de la graine en lisant par exemple l’article suivant, où la « science islamique » (défense de rire) s’évertue à trancher une question philosophique d’une redoutable complexité : « les musulmans peuvent-ils voter pour les mécréants les moins mauvais » ?

 

https://islamqa.info/fr/answers/3062/les-musulmans-peuvent-ils-voter-pour-les-mecreants-les-moins-mauvais

Les musulmans peuvent-ils voter pour les mécréants les moins mauvais ?

 Date de publication : 22-05-2007

Vues : 52618

Question

Des musulmans vivant dans des pays non musulmans voudraient savoir s’il leur est permis de participer aux élections et voter pour des partis non islamiques. Il disent que les partis qu’ils soutiennent rendent services aux musulmans en cas de victoire.

Texte de la réponse

Louange à Allah.

C’est un sujet qui peut être apprécié différemment en fonction du temps et de l’espace et des circonstances particulières. L’on ne pouvait pas émettre un jugement à appliquer à tous les cas réelles et éventuels.

Dans certains cas, il est injustifiable  de voter. C’est le cas si le vote n’a aucun enjeu pour les musulmans ou si le poids électoral des musulmans est si insignifiant que leur participation et leur boycott des élections sont égaux. C’est également le cas si tous les candidats se valaient dans leur hostilité à l’égard des musulmans.L’intérêt de la religion peut commander la participation aux élections  si cela se révélait décisive . Dans ce cas, il n’y a aucun inconvénient à voter.

Dans tous les cas, la question est matière à réflexion.Elle fait appel à la règle qui veut que l’on tienne compte à la fois des avantages et des inconvénients de la situation à apprécier.

Il faut donc se référer en la matière à l’avis des connaisseurs confirmés des fondements de la législation. Il faudrait leur exposer en détail la situation du pays où vit la communauté musulmane, ses lois, la situation des candidats, l’importance du vote, sa pertinence, etc.

Il ne faut pas imaginer que l’appel au votre revient à soutenir la mécréance, car cette attitude ne traduit point un quelconque sentiment d’amitié envers les mécréants, mais vise la préservation des intérêts des musulmans.Jadis ceux-ci exprimèrent leur joie à la suite d’une victoire remportée par les Byzantins contre les persans et en firent de même quand le Négus prit le dessus sur les adversaires comme cela est bien connu dans les biographies.

Celui qui préfère se mettre au-dessus de la mêlée, peut le faire. Cette réponse concerne l’élection des personnes à des postes d’influence. Allah le Très Haut le saint mieux.

 

Saphirnews, site musulman, le dit lui-même : les musulmans les plus radicaux refusent de voter pour un mécréant. Mais on peut les faire changer d’avis, leur lancer un appel du pied.

https://www.saphirnews.com/Voter-c-est-halal-La-participation-aux-elections-vue-par-un-imam_a28757.html

 

2) Est-il permis au musulman de voter pour un non-musulman ?

Certains musulmans boycottent les élections, sous prétexte que la France n’est pas un pays musulman, que les candidats ne sont pas musulmans ou qu’ils ne pratiquent pas l’islam.

 

On peut donc penser que Mélenchon, loin de lancer un appel aux électeurs du RN qui ne peuvent pas le piffer ; qui, s’ils se sont orientés vers Marine, l’ont fait forcément par rejet de Mélenchon le coléreux, l’indigné permanent, a par son prétendu « lapsus » lancé un appel à ceux qui trouvent que Charlie, le Bataclan, l’Hyper casher etc. c’était très bien.

Eux seuls sont les véritables fachos en France qui sont susceptibles de voter pour lui car sa politique sera celle qui nous en préservera le moins…

 

On aurait pu dire le contraire de Macron à l’époque où il avait encore à ses côtés Schiappa et Blanquer, les « moins pires » de la bande, qui manifestaient au moins en la forme un peu de souci de préserver la République.

Mais en copiant-collant Mélenchon pour éviter d’être dépassé par l’extrême-gauche qui rejette la République française, LREM a complètement sombré du mauvais côté.

Il n’y a plus rien à sauver dans ces deux mouvances et leurs satellites, qui cherchent à obtenir par tous les moyens des voix contre le RN et aussi un meilleur financement, chaque voix leur rapportant de l’argent pour faire tourner leurs satanées boutiques.

 659 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


11 Commentaires

  1. MACRON et MERLUCHON… voilà le choix dans ma circonscription !
    Évidemment pas Macron puisqu’il veut m’emmerder ( non vacciné) et que je ne suis pas maso. Il y a une multitude d’autres raisons tout aussi valables.
    Pas Merluchon : un antirépublicain et défenseur de l’islam. Des projets irréalistes et l’écrasement total de la classe moyenne, le soviétisme dont on connaît le résultat. En plus, ce n’est qu’un regroupement de gens ayant des positions irréconciliables mais un point commun, s’emparer du gâteau.
    En votant pour lui, vous lui donnez les moyens. Il pourra se glorifier avec son pourcentage.
    Entendez-vous Macron dire qu’il est la majorité mais ne représente que 14 % des inscrits ? Il s’en moque : il gouverne comme un dictateur.
    Reste le vote blanc, certes pas comptabilisé, mais que tous connaissent. L’abstention inhabituelle est une signature bien personnelle de notre pensée politique et je ne le veux pas. On est déjà bien répertorié en adhérant à RR, avec nos dons, etc…

  2. Dans la circonscription le 2ème tour législatif c’est entre un d’on-dit Macron et Melenchon : après réflexion je n’irai pas voter, c’est la première fois de ma vie que cela arrivera mis, là, faut pas déconner, ni l’un, ni l’autre et surtout que mon vote blanc soit comptabilisé comme «  suffrage exprimé » et vienne gonfler artificiellement le score de l’un ou de l’autre.

  3. « Gaël Brustier: «Les Insoumis, c’est Nuit debout, plus les tribunaux d’inquisition» »
    Tout est dit.

  4. Eh ben s’ils sont pas assimilés, qu’on leur retire le droit de vote et qu’on les gerbent de la France, E Z l’a répèté dans ses meetings les non-assimilés dehors !

  5. Et ça a l’air de marcher chez certains. Pouah ! Resaisez vous tous !
    Bon, OK, on dirait que Macron VEUT Mélanchon à Matignon.
    il fait être aveugle et sourd pour ne pas le comprendre….
    Vous voulez emmerder Macron, hé bien votez pour lui, Macron….
    IL aura : des manifs dans les rues, une assemblée nationale enzadée , des ministres torpillés lors de chaque intervention….
    Faites vos jeux !

  6. Il ne va pas en trouver beaucoup, des assimilés. En plus, aveu implicite de sa part :il y a des non-assimilés, mais ça on le savait.