Eric Zemmour : en 6 mois d’existence notre parti est devenu le 5ème de France

Un drapeau dans chaque ville et village de France !

AVEC 1 MILLION DE VOIX, RECONQUÊTE VIENT DE POSER UN DRAPEAU DANS CHAQUE VILLE ET DANS CHAQUE VILLAGE DE FRANCE

Reconquête tire trois enseignements du premier tour des élections législatives :

Avec 1 million de voix, nous venons de poser un drapeau dans chaque circonscription de France

De même que la candidature d’Éric Zemmour a été la révélation de la présidentielle, Reconquête a été la force émergente des législatives. En 6 mois, notre mouvement devient le 1er parti en termes d’effectifs militants, avec le 1er mouvement de jeunesse et déjà, pour notre première participation à une élection, le 5e de France en termes de voix.

Notre présence partout sur le territoire national est une première étape significative d’implantation de notre mouvement. Elle affermit notre détermination pour les prochaines échéances électorales et pour participer activement au débat politique national. Désormais, il faudra compter avec Reconquête !

Nous remercions chaleureusement nos 1650 candidats, suppléants et mandataires qui ont porté nos couleurs. Nous sommes fiers d’avoir un parti de cadres de ce niveau. Ce que vous avez appris depuis deux mois sera indispensable à la reconquête de notre pays dans les mois et années qui viennent.

Nous remercions aussi fraternellement les 130 000 militants de notre grand mouvement populaire : par leur présence sur tout le territoire et par leur ferveur, ils montrent qu’il y a encore des Français debout.

Reconquête sera le seul mouvement de droite et la seule école de pensée politique

Pendant le quinquennat à venir, Reconquête sera l’opposition de droite face aux macronistes et aux mélenchonistes. Éric Zemmour l’a dit :

« Mélenchon et Macron ne sont que les deux faces d’une même pièce. Macron veut déconstruire l’identité française. Mélenchon veut la détruire. Macron prend son temps, Mélenchon est pressé. ».

Nous faisons confiance à nos électeurs pour s’opposer à ces politiques et pour ne pas leur donner leur voix dimanche prochain.

Nous nous projetons déjà dans l’avenir. Dès aujourd’hui, nous amplifions la structuration du parti, nous organisons notre pôle formation et nous renforçons notre maillage : nous serons présents et organisés partout, prêts pour les prochaines échéances.

Face à l’islamo-gauchisme, réunir les Français patriotes sur des priorités claires sera une nécessité

Les coalitions électorales, macroniste d’une part, islamo-gauchiste d’autre part, ont permis aux cinquante nuances de gauche de dominer le premier tour de l’élection, alors même qu’elles ne représentent, ensemble, que la moitié des électeurs exprimés et moins du quart des électeurs inscrits.

À l’inverse, le total des droites dépasse les 40 % au niveau national. Pourtant, les forces de droite sont éliminées de plusieurs centaines de circonscriptions au second tour en raison de leur division. À cet égard, la responsabilité des dirigeants de LR et du RN d’avoir refusé la main tendue de Reconquête est considérable. Les électeurs de droite s’en souviendront longtemps.

Pour faire triompher nos convictions dans les prochaines années, le rassemblement des patriotes sera une nécessité absolue sur leurs objectifs communs que nous avons esquissés depuis la fondation de notre mouvement : parler à toutes les classes sociales, face à tous ceux qui promeuvent ou imposent la guerre des classes, lutter pour la liberté d’expression et contre la censure, protéger notre identité et notre sécurité, protéger notre école et nos enfants face aux délires woke et à la propagande.

Avant la fin du mois, nous reviendrons vers vous avec de bonnes nouvelles pour la rentrée politique et un plan de bataille clair pour le quinquennat à venir.

Le Bureau exécutif de Reconquête

 694 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


4 Commentaires

  1. Les déçus du macromelanchonomarinisme ne vont pas tarder à venir grossir la troupe. Pensez à Rodrigue !!

  2. Argument de campagne : « votez pour moi, je suis tout nouveau en politique, les autres sont nuls, mais je leur propose une alliance » ; ça va les chevilles ???
    Avec ça, on fait 4%… et on apprend l’humilité.
    A-t-il promis des postes clés à certaines personnes en cas d’improbable victoire ? Ce serait intéressant de le savoir pour comprendre un engouement qui échappe à l’entendement…

    • Moi je crois surtout que Marine et sa clique ont eu la surprise – et la peur- de leur vie et croient pouvoir éteindre un incendie dans al brousse en piétinant un journal enflammé. Si Marien Le Pen n’a pas osé affronter Zemmour en débat, comme un vulgaire Chirac devant son père en 2002. Et Zemmour, partant de rien, a fait 7 % à la présidentielle, et pas les 4% à l’élection reine des combines (associations éphémères de gens qui se détestent, tractations et marchandisation des postes convoités), et non pas les 4% auxquels vous voudriez le réduire, prenant ouvertement les lecteurs pour des c… Le champagne ? C’est plutôt Marine « C’est une grande victoire » Le Pen qui danse la zoumba le soir de sa défaite, se fait humilier comme l’incapable qu’elle est à deux débats d’affilée. Vivement 2027, hein ? Et la patronne, en a-t-elle promis des postes (comme absolument tous les autres, ils en vivent) ? Bien sûr que non, hein ?

  3. Peut-être aussi être plus près des préoccupations des Français. Ceux qui ont un quotidien difficile se désintéressent de la grandeur de la France, et de tout ce type de concepts, respectables, mais à cent mille lieues de leurs soucis. Pourquoi se soucier du futur quand le présent montre autant d’exigences? Il faut redonner un espoir aux gens, un horizon. En faisant cela, plus le reste, il serait possible de rallier des millions d’électeurs. Enfin ce que j’en dis… Je ne suis pas aux manettes.