Des migrants armés menacent les garde-frontière à la frontière hongroise

Des migrants armés à la frontière hongroise menacent des soldats

Des séquences vidéo du gouvernement hongrois le prouvent de manière drastique : des migrants militants et armés ne reculent plus devant rien.

Ils attaquent et menacent les policiers et les soldats qui surveillent la frontière. Pour ensuite franchir la clôture frontalière à l’aide de longues échelles.

Capture d’écran


Des images thermiques de migrants – équipés d’armes à feu – ont été publiées sur la page Facebook du gouvernement hongrois. Les images montrent également comment les migrants tentent de se soustraire à l’identification en se masquant.

L’UE célèbre la nouvelle clé de répartition des réfugiés

La commissaire européenne à l’Intérieur Ylva Johansson .

Après des années d’impasse, les ministres de l’intérieur de l’UE ont fait des progrès dans la réforme des politiques d’asile et de migration de l’UE. « Ce fut une réunion des ministres de l’Intérieur extrêmement réussie », a déclaré vendredi soir à Luxembourg la commissaire européenne à l’Intérieur Ylva Johansson.(Spiegel)

Le ministre fédéral de l’Intérieur Nancy Faeser (SPD)

Allemagne :Le ministre de l’Intérieur Faeser voit un ‘progrès important dans la politique migratoire' ». (Spiegel)

 

Les migrants à la frontière serbo-hongroise installent régulièrement des dépôts d’armes

Le président du parti « Notre pays », László Toroczkai, a évoqué dans une vidéo la situation dans la commune frontalière hongroise d’Ásotthalom, située à seulement 5 km de la frontière serbe.

Le sujet abordé par l’ancien maire d’Ásotthalom était la « situation des migrants » à la frontière entre la Hongrie et la Serbie, mais au début de la vidéo de 19 minutes, il a également parlé de la bagarre de masse à Kerepes et a demandé aux représentants des Tziganes hongrois d’agir contre la ligne tzigane à Kerepes.

La situation des migrants à la frontière sud est de plus en plus fragile et dangereuse : un citoyen hongrois vivant du côté serbe a ainsi raconté un incident impliquant des migrants cachés dans les roseaux.

« Deux sacs ont été sortis par des individus. Et quand nous avons vu le canon de la kalachnikov, nous avons dit : ‘OK, OK, sortons d’ici' », comme l’a raconté le témoin.

Des bandes criminelles afghanes et africaines se partagent des territoires

Selon Toroczkai, les bandes criminelles afghanes, africaines et autres se partageaient régulièrement les bandes à côté de la clôture frontalière et établissaient régulièrement des dépôts d’armes du côté serbe – en achetant des stocks résiduels de la guerre de Yougoslavie.

Dans une autre vidéo, un soldat hongrois parle de coups de feu tirés :

« Les soldats hongrois ont effectué un tir de sommation. Car les migrants du côté serbe ont tiré d’innombrables coups de feu dans plusieurs directions, et l’un d’eux a levé une mitraillette juste à côté de la clôture ».

Informations rassemblées par Elmar Forster,  correspondant en Hongrie pour UME

 1,431 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


29 Commentaires

  1. Il suffit qu’un seul pays démarre le « nettoyage » pour que beaucoup d’autres suivent. Alors, qu’est-ce que faisons-t-on ?????

  2. Article qui sent le souffre. Que des migrants aient pu arriver jusqu’à la frontière hongroise en passant par la Serbie sans se faire contrôler paraît surréaliste. Car enfin, on ne cache pas des mitraillettes aussi facilement surtout dans un territoire qui en a vu d’autres. Y’en a qui aiment faire peur dirait-on et d’autres qui foncent tête baissée sans vérifier l’information.

  3. La pouffiasse Ylva porte une croix à l envers , le signe des satanistes . A quoi s attendre d autre avec ces merdes ?

  4. Quand on aura compris qu’avec les migrants nous allons à notre destruction physique, nous aurons tout compris. Mais certains acceptent la mort comme le messis ….

  5. Il n’y a pas d’autre solution que de leur tirer dessus, de toute façon cela deviendra inévitable dans quelques temps alors autant le faire tout de suite à titre préventif.

  6. A tous ici, de grâce, écrivez le mot qui convient :: « ENVAHISSEUR » « MUZZ » « DECHET », let ces mots doivent être associés bien évidemment !!

    Merci de PROSCRIRE le mot « migrant » pour qualifier ces sous-merdes-là !!!

  7. Les Hongrois n’osent pas tirer car la Kommandantur bruxelloise veille à bien laisser les frontières ouvertes.
    S’ils essaient de se défendre, ils auront des PUNITIONS de Bruxelles, comme Poutine a subi les PUNITIONS pendant dix ans de notre « Union » qui avait été construite pour nous apporter PAIX ET PROSPERITE.

  8. la « guerre civile » arrive à grands pas….et nos couillons de technocrates européens qui ne veulent rien voir ,ou qui approuvent, ne passeront pas à travers les mailles du filet…..qu’ils en prennent conscience…..

  9. Yo napote kivanok
    Bonjour
    Soutien au peuple hongrois qui lutte pour sa survie et celle de l’Europe
    Vive Viktor Orban vrai chef d’Etat

  10. on a pas assez de lutter contre les islamo en france, il faut aussi se défendre contre les cinglées de l’UE corrompue qui veulent céder l’europe à l’islamisme : quel travail !

  11. Je me demande pourquoi ils laissent rôder des bandes armées d’Africains ou d’Afghans, à proximité des villages où vivent des femmes et des enfants désarmés.
    Feu à volonté et ils finiront par partir.
    A quoi servent les soldats s’ils n’ont pas le droit de faire fuir les envahisseurs ???
    Nous les blancs, nous sommes vraiment trop couillons, nous faisons comme si nous ne pouvions pas contrôler la situation, et POURQUOI ???

  12. Mais enfin , puisqu’ils nous disent qu’ils viennent en paix , faite leurs confiance .
    Les armes , juste pour leur sécurité , rien de plus .
    Vivement l’ouverture de la chasse aux cafards .

    • Bonjour,
      aux nuisibles ça concerne un plus large choix, il y a malheureusement plein d’espèce de nuisibles à chasser, en gros y a du taf…

  13. Voilà ce qui nous arrivent(les peuples européens) de la faute des salopards qui sont à la tête de cette satanique UE .Ces bandes de dégénérés ,de barbares s’en hardissent un peu plus chaque jours , la confrontation armée arrive très vite , préparons-nous , soyons prêt à nous défendre et défendre notre Patrie contre ces dégénérés d’allogènes niqueurs de chèvres et d’ânes .

    • Dans moins d’un an, oui moins d’un an, ils donneront l’assaut final rejoignant ainsi ceux qui sont déjà là.
      Chaque patriote doit se préparer dès maintenant, matériellement (matériel, nourriture) et psychologiquement car ce sera très violent.

  14. A une époque pas si lointaine, ils auraient été abattus comme des chiens qu’ils sont, ces envahisseurs. Ca se reproduira, mais ça n’est pas en attendant le résultat d’une élection truquée dans son fauteuil en commentant le match sur internet que ça se fera. En n’oubliant pas ceux qui tout en haut, organisent ça. Et toi, lecteur de ces lignes, as-tu vraiment quelque chose pour te défendre, là, maintenant ? Ce mot n’attend pas de réponse. C’est u encouragement à une interrogation sérieuseau fond de soi.

  15. Quand un pays est attaqué il doit se défendre. On a pas le droit de rentrer de force et armé dans un pays, on risque sa vie. Donc ces migrants si il reçoivent du plomb, tant pis pour eux.
    Je dirais même feu sur les envahisseurs.

  16. qu’attendent les hongrois pour les dézinguer au fusil la nuit avec lunette de visée nocturne ?
    Si la chasse est ouverte la nuit elle est ouverte des deux coté de la frontière !

  17. Au lieu de faire des tirs de sommation, ils n’ont qu’à tirer dans le tas. La résistance, ça commence comme ça !