Nigéria : un homme se dispute avec un religieux musulman, une foule de 200 villageois le brûle vif pour blasphème

 

En islam, le blasphémateur doit être tué ou au minimum brisé (prison…) : illustration dans l’actualité avec trois histoires :

Nigéria : un homme se dispute avec un religieux musulman, une foule le brûle vif pour blasphème

Algérie : 3 ans de prison pour un chrétien, pour des propos sur Facebook « insultant l’islam »

Inde : un religieux musulman affirme que « si vous dites ne serait-ce qu’un mot contre mon prophète, votre langue sera coupée »

Nigéria : un homme se dispute avec un religieux musulman, une foule le brûle vif pour blasphème

 

Un Nigérian accusé de blasphème contre l’islam a été brûlé vif par une foule dans la capitale Abuja, samedi 4 juin, à la suite d’une dispute avec un religieux musulman.

La police, arrivée sur les lieux, l’a emmené à l’hôpital où il a été déclaré mort à son arrivée.

« La dispute a dégénéré en une explosion de violence qui a conduit au meurtre  d’Ahmad Usman par la foule enragée mobilisée par les religieux, soit environ deux cents personnes », a déclaré le porte-parole de la police d’Abuja.

Le mois dernier, une étudiante a été battue à mort et incendiée par des camarades de classe qui l’accusaient d’avoir publié des déclarations « blasphématoires » dans un groupe d’étudiants sur WhatsApp.

https://www.straitstimes.com/world/nigerian-man-burned-to-death-after-argument-with-muslim-cleric

Un Algérien est emprisonné pour avoir publié sur Facebook des messages « insultant l’islam ».

Slimane Bouhafs a partagé un poème qui remplaçait des versets du Coran.

Les autorités algériennes ont condamné un homme à trois ans de prison pour avoir publié sur Facebook des messages « insultant l’islam ».

Human Rights Watch [HRW] a condamné cette décision, exhortant les procureurs algériens à cesser de porter des accusations contre des personnes pour des  » expressions pacifiques  » d’opinions religieuses, politiques ou autres.

(Illustration)

Slimane Bouhafs, un chrétien converti, a été arrêté après avoir partagé des messages sur Facebook qui comprenaient « une caricature représentant le prophète Mahomet comme un terroriste » et d’autres messages « calomniant l’islam comme une religion d’intolérance et de haine », selon les documents judiciaires.

« Les tribunaux algériens n’ont pas à juger les croyances et les opinions religieuses des gens », a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à HRW.

« L’Algérie devrait réviser de toute urgence son code pénal pour cesser de criminaliser la liberté d’expression pacifique, y compris les opinions susceptibles d’insulter l’islam et le prophète », a-t-elle ajouté.

En mai 2016, la gendarmerie de Bouslam, dans le cadre de sa surveillance en ligne, est tombée sur la page de Bouhafs, où il avait partagé un poème provenant d’une autre page Facebook, intitulé 1 million d’Amazighs disent non à l’islam et à son colonialisme, qui était écrit dans le style du Coran mais substituait un contenu sexuel aux versets réels.

Dans sa dernière publication, le 18 juin, Bouhafs a écrit une lettre ouverte au secrétaire général des Nations unies dans laquelle il dénonçait « l’islamisation de la société algérienne » et la répression de l’État contre les ahmadis et les chrétiens.

Bouhafs, 49 ans, a été arrêté le 31 juillet, après quoi la gendarmerie a perquisitionné son domicile et saisi son ordinateur.

 

Les procureurs l’ont inculpé en vertu de l’article 144 bis du code pénal – qui prévoit une peine maximale de cinq ans et une amende de 100 000 dinars (914 dollars) – pour « offense au prophète » et « dénigrement du dogme ou des préceptes de l’islam ».

L’avocat de Bouhafs, Salah Debbouz, a déclaré que son client avait été jugé lors d’une seule séance du tribunal, qui s’est déroulée tard dans la nuit, et qu’il avait été condamné à cinq ans de prison.

La cour d’appel de Sétif a rejugé Bouhafs le 30 août, et a confirmé la condamnation, tout en réduisant la peine à trois ans.

HRW a demandé la libération immédiate de Bouhafs.

Elle affirme que les droits de Bouhafs à une procédure régulière ont été violés pendant son procès. Dans le jugement écrit, le juge déclare qu’au cours de la première séance d’audience, le 31 juillet, il a rappelé à l’accusé son droit à un avocat et son droit de demander le report du procès, mais que Bouhafs a renoncé à ces deux droits et « a demandé avec insistance son jugement immédiat ».

Cependant, l’avocat a déclaré à HRW que lorsqu’il a rendu visite à son client à la prison de Bel Air le 8 août, Bouhafs a nié avoir renoncé à ces droits.

Illustration : une prison à Alger (aucune image des geôles…)

L’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, auquel l’Algérie est partie, garantit la liberté d’expression et d’opinion, ajoute HRW.

Les Principes et directives sur le droit à un procès équitable et à l’assistance judiciaire en Afrique, qui reflètent le droit international applicable en Algérie, stipulent que toute personne accusée d’un crime a le droit de choisir librement un avocat pour la défendre, de communiquer en privé avec son avocat et de disposer d’un temps suffisant pour préparer une défense adaptée à la nature de la procédure.

https://english.alaraby.co.uk/news/algerian-man-jailed-facebook-posts-insulting-islam

 

Inde : un religieux musulman affirme que « si vous dites ne serait-ce qu’un mot contre mon prophète, votre langue sera coupée ».

 

Rajasthan : Maulana Mufti Nadeem menace de crever les yeux et de couper la langue et les mains pour ‘blasphème’ 

Le 4 juin, une vidéo de Maulana Mufti Nadeem de Bundi, Rajasthan, est devenue virale sur les réseaux sociaux dans laquelle il menaçait de crever les yeux et de couper la langue et les mains de ceux qui parlent contre le prophète Mahomet.

 » C’est une menace ouverte. Les musulmans du monde entier se soulèveront, et nous savons comment nous venger du blasphème contre notre maître. »

Menaçant de couper des mains et de crever des yeux pour blasphème, il a dit : « Vous pouvez me maltraiter, je le tolérerai. Vous pouvez maltraiter mon père, je le tolérerai. Vous pouvez maltraiter ma famille, je le tolérerai. Mais si vous dites ne serait-ce qu’un mot contre mon Prophète , votre langue sera coupée. Si vous levez vos mains, elles seront coupées. Si vous levez votre doigt, il sera coupé. Même si vous levez les yeux, nous les arracherons et les jetterons. Après cela, vous pouvez nous jeter en prison, nous le tolérerons. Mais nous ne pouvons pas tolérer un mot contre le Prophète… »…

OpIndia

 92,349 total views,  3 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1.  » Vous pouvez me maltraiter, je le tolérerai. Vous pouvez maltraiter mon père, je le tolérerai. Vous pouvez maltraiter ma famille, je le tolérerai  » … Mais nous ne pouvons pas tolérer un mot contre le Prophète… »… »
    Ces propos démontre qu’il n’y a aucune forme d’amour dans l’islam. il n’y a que soumission, esclavage à une idéologie, une croyance imposée par la manipulation mentale, par un bourrage de crâne constant !
    Ce type, en bon musul, tuerait de ses propres mains père et mère, fils et filles s’ils « blasphémeraient « , s’ils se détournaient de l’islam !

  2. Ils font cela par amour pour un dieu, ou pour perpétuer l’inquisition, la terreur semé par ceux qui se croient être ses juges. De toute évidence leur dieu leur a appris de tuer , de décider qui a le droit de vivre ou de mourir, au lieu de comprendre ce qu’est la vie sur Terre, qu’il y a des milliards d’individus différents sur Terre et que le vrai Dieu est une part de chacun. L’avenir de la Terre est compromis avec des juges de quelque dieu que ce soit… une vaste tuerie barbare pour avoir raison…

  3. On ne fait pas partie du même monde.
    Il est impossible que nos pourris au pouvoir ne s’en aperçoivent pas.

    • Ils sont complaisants Frejusien. Ils se servent de l’islam ( des musulmans) pour constituer une communauté en opposition avec nos moeurs afin de nous affaiblir pour accomplir leur dessein de  » great reset ».
      Plus de peuple mais que des communautés divisées pour en venir à: plus de pays devenant des régions au sein de l’Europe pour un gouvernement mondial.
      C’est ce qui se met en place et, tout ce à quoi nous assistons, contribuant à la destruction de notre société, du pays, va vers cet objectif.

  4. La solution : la séparation ! Les chrétiens reconstituent le Biafra et se séparent des musulmerdes. Chacun chez soi. On verra qui périclite ou non… XD

  5. Si on mettait Poutine à la tête du Nigeria le problème serait réglé définitivement en quelques jours

  6. Sont cools les protégés de Macron et Méluche hein? Si on laisse ces dégénérés faire ce sera bientôt en France que l’on assistera à cette barbarie. Et plus tôt que l’on ne le croit

  7. Si notre gouvernement continue à refuser de regarder la réalité en face , c’est ainsi que nous vivons !!! Convertis ou égorgés , le Coran et sa charia appliqués à la lettre !!! Seul Zemmour a la solution….et oui !

  8. quels pays !! c’est bien pour cela que l’on ne veut pas de cette engeance diabolique chez nous

  9. Planète Terre en 2022 ! Des hommes ont marché sur la lune il y a longtemps de cela ..

  10. Et un mélenchon soutient cette horreur. Une Marine Le Pen trouve que l’Islam est compatible avec la République. Ce n’est même pas compatible avec la santé mentale. L’Islam rend fou.

  11. Des millions de chances que l’U€, la frence attendent parce que, les musulmns, population la plus opprimée du monde (ils se trompent, se n’et pas opprimée mais méprisée ou mieux dit jugée sur ses propres valeurs républicaines islamiques). Et tout cela pendant que des millions de persécutés, non musulmans, victimes de l’islam, sont refoulés, refusés, reçus au compte gouttes chez-nous par « la grâce » de nos tyrans u€ropéens complices de cet islam dictateur aussi tolérants que lui. Et les papis du Vatican, successeurs de Pierre l’apôtre, complices du martyre des chrétiens d’ujourd’hui valide cette sélection : « il faut que les chrétiens restent sur ces terres, promesse de leurs persécussions, voire de leur disparition.

  12. Heureusement que c’est une religion de tolérance, d’amour et de paix.
    Qu’est-ce que cela aurait été si c’était une religion d’intolérance, de haine et guerre… ?

  13. Complètement con. Ces dégénérés au Qi de moules irradiées préfèrent la mort à la vie. Mééééé ce sont ces parasites que l’UE avec la complicité de notre dictateur font venir par millions. Notre avenir est tout tracé, c’est à terme notre disparition.

  14. pourquoi les musulmans sont sous développés pourquoi ils viennent en occident je dois etre trop bete pour comprendre

  15. L’islam, une religion (?) d’amour et de paix. Encore quelques années à patienter et nous aurons la joie de connaître ses bienfaits. Dormez tranquilles Français, et continuez à « veauter » pour les traitres qui creusent votre tombe…

Les commentaires sont fermés.