En Autriche, un migrant menace des filles au couteau car elles ne portent pas le hijab

La charia jusqu’en Autriche !

Certains  migrants s’intègrent tellement bien qu’ils poussent l’altruisme jusqu’à nous inculquer  les bons comportements exigés par l’islam. Porter le voile, par exemple. 

Puisse la présente revue de presse des méfaits et horreurs de l’islam contribuer à ouvrir les yeux de nouveaux  lecteurs !

coran

 

Autriche. Un migrant s’est pris pour un « gardien des mœurs » en  menaçant  des femmes à Vienne : elles auraient dû porter le voile !

Autriche : un migrant musulman « gardien de la morale » armé d’un couteau donne des coups de pied à trois jeunes filles et  immobilise la tête de l’une d’elles  parce qu’elles ne portent pas le hijab.

Il a également dit qu’il n’était pas autrichien, bien qu’il soit citoyen autrichien, mais syrien. Pourtant, les Autrichiens ont été excessivement généreux avec lui, lui donnant refuge et  citoyenneté et qui sait quoi d’autre. Quelles sont les chances que cet homme devienne un membre loyal, stable et productif de la société autrichienne ?

 

Sur la Schwedenplatz (photo), un Syrien de nationalité autrichienne (19 ans) a attaqué trois jeunes filles. Sous la menace d’un couteau, il leur reprochait ne ne pas porter le foulard. Il s’est également montré peu coopératif lors de l’interrogatoire : il a exigé un « interrogatoire arabe ».

Jeudi soir, à la gare de Vienne-Praterstern, un ressortissant autrichien de 19 ans a menacé et insulté trois jeunes filles âgées de 15 à 18 ans. Celles-ci devraient s’habiller « plus chastement » et « mettre un foulard ». Le « gardien des mœurs » a poursuivi les trois jeunes femmes de la station de métro Praterstern jusqu’à la Schwedenplatz. Là, il a sorti un couteau, leur a donné des coups de pied et a fait un blocage de la tête à l’une des victimes (17 ans) Les femmes ont alors contacté la police.

Le suspect est déjà connu de la police.

L’homme s’est montré très agressif envers les policiers. Selon le quotidien « Heute », l’homme a insisté sur le fait qu’il n’était pas autrichien mais syrien et a exigé un « interrogatoire en arabe ».

Une petite quantité de cannabis a été saisie sur le suspect lors de son arrestation. L’homme connu des services officiels a été arrêté et dénoncé pour suspicion de menaces dangereuses, de tentative de coups et blessures et d’infraction à la loi sur les stupéfiants. 

https://exxpress.at/syrischer-sittenwaechter-bedrohte-frauen-in-wien-sie-sollten-kopftuch-tragen/

Pakistan : un homme de 80 ans décapité suite à des accusations de blasphème.

Coran 33:57-61

57. Ceux qui offensent Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant.
58. Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident.

59. Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

60. Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au cœur, et les alarmistes [semeurs de troubles] à Médine ne cessent pas, Nous t’inciterons contre eux, et alors, ils n’y resteront que peu de temps en ton voisinage.

61. Ce sont des maudits. Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement :

 

Kross Konnection

Dans un  acte de violence horrible lié à des accusations  de blasphème, un homme de 80 ans a été décapité pour avoir prétendument profané le drapeau d’une organisation religieuse à Sargodha.

Selon les rapports, Muhammad Sharif, qui dirigeait depuis plus de 40 ans un atelier de crevaison de pneus près de l’arrêt de bus de Dharima, sur la route Khushab de Sargodha, a été décapité par un jeune de 20 ans, au motif qu’il aurait commis un blasphème.

« Le jeune a commencé à lancer des slogans après avoir décapité Chacha Sharif », ont déclaré des témoins oculaires, ajoutant que le meurtrier prétendait avoir vu Sharif manquer de respect, notamment au drapeau d’une organisation religieuse portant des inscriptions sacrées.

Les affirmations du jeune homme ont toutefois été démenties par les habitants de la région, qui ont déclaré que le jeune homme de 20 ans avait attaqué Sharif pour un différend concernant un paiement. Ils ont également affirmé que le jeune homme avait « déjà été arrêté pour des activités extrémistes ».

Alors que la police a arrêté le jeune homme de 20 ans et retrouvé l’arme du crime, le meurtre a suscité l’indignation sur Twitter.

« L’extrémisme religieux est devenu si courant dans notre société que les gens règlent leurs comptes personnels sous le couvert du blasphème », déclare le journaliste Bilal Farooqi en condamnant l’utilisation abusive des lois sur le blasphème.

Le journaliste Sabookh Syed a critiqué les médias grand public pour avoir complètement ignoré l’affaire.

« À Sargodha, un homme de 20 ans a décapité en plein jour un ouvrier de 80 ans en l’accusant de blasphème, mais les médias sont totalement silencieux », a-t-il tweeté.

 

Allemagne : un migrant musulman dit avoir brisé  la statue du Christ à cause de sa foi, les autorités cherchent pourtant le mobile !

La statue du Christ, vieille de plusieurs centaines d’années, a été endommagée lors de l’incident de l’automne. Elle est actuellement en cours de restauration.

Sa motivation est parfaitement claire ! Les autorités allemandes ne veulent simplement pas l’accepter. Les implications seraient trop terribles pour ce qu’ils ont fait à leur pays.

L’affaire illustre parfaitement le déni des Occidentaux : des moyens matériels importants engagés pour le procès et surtout l’incapacité à nommer la menace et à se défendre contre l’ennemi : les chrétiens qui sont pourtant  persécutés et massacrés pour les mêmes raisons dans le monde entier ne remettent aucunement en cause l’immigration islamique.

Depuis mercredi, un Afghan de 26 ans doit répondre de ses actes devant le tribunal d’instance de Nordhausen. Il est accusé d’avoir détruit une précieuse statue du Christ dans l’église Frauenberg de Nordhausen.

L’avocat (devant) de l’accusé avec l’interprète (à gauche) et le suspect en route vers la salle d’audience.

Le procès concernant la statue du Christ détruite dans l’église Frauenberg a débuté mercredi devant le tribunal d’instance de Nordhausen. L’accusé est un Afghan de 26 ans.

Fin octobre dernier, il avait vidé le contenu de l’église, arraché et endommagé la précieuse statue du Christ du mur et brisé un panneau d’autel. Il est désormais accusé de dégradation de biens et de violation de domicile. Selon l’accusation, les dommages s’élèvent à 2.300 euros. La statue du Christ est actuellement en cours de restauration.

Voir aussi : Cadeau de Merkel : un « réfugié » afghan surpris en train de tout sortir d’une église chrétienne

 

Le processus judiciaire interrompu
Après près d’une heure, le procès a toutefois été suspendu. La juge d’instance Iris Kasch-Böse veut interroger d’autres témoins et consulter des dossiers. Elle a ajouté que la culpabilité de l’accusé devrait éventuellement être examinée.

L’avocat de la défense Marko Siebold avait déclaré auparavant que son client avouait les faits. Mais sa motivation n’est pas claire. Selon Siebold, le jeune homme de 26 ans n’avait pas agi avec préméditation mais en raison de sa foi et avait un problème avec la statue du Christ dans l’église Frauenberg. Il ne voit pas l’injustice de son acte, explique son avocat.

Le bâtiment du tribunal d’instance de Nordhausen

Le procès devant le tribunal d’instance de Nordhausen a été interrompu. La juge d’instance Kasch-Böse veut encore interroger d’autres témoins.

Le parquet enquête sur d’autres délits
L’Afghan de 26 ans est en Allemagne depuis près de sept ans. Jusqu’en 2020, il avait un emploi d’agent de nettoyage. Il ne sait pas pourquoi il a été soudainement licencié après trois ans.

En raison de problèmes avec les voisins, il a dû déménager il y a deux mois. Le parquet de Mühlhausen enquête sur quatre autres cas de dégradation de biens : Dans un cas, il aurait jeté des pierres sur une voiture qui passait et dans trois autres cas, il aurait endommagé les portes des appartements des voisins.

Le pasteur Müller : entre irritation, mécontentement et tristesse

La communauté protestante attend avec impatience le retour de la statue restaurée du Christ, explique le pasteur Klemens Müller. Elle a été sauvée de l’église détruite après les bombardements de 1945 et c’est aussi pour cela qu’elle est si précieuse.

 

Selon le pasteur Müller, l’incident de l’automne a provoqué irritation, mécontentement et tristesse. Un tel événement peut aussi être traité par une négociation. Peu après l’incident, une prière commune avait été organisée avec la communauté afghane.

« C’était un très grand geste, car il s’agit aussi de la future cohabitation », a déclaré le pasteur. C’est un signe fort de la part de personnes qui se sont excusées pour quelque chose qu’elles n’ont pas fait.

 

Inde : des musulmans assassinent une enseignante hindoue, un politicien musulman se plaint que cela « nourrit le discours anti-musulman « .

La préoccupation première du politicien Mehbooba est apparemment l’image de l’islam, pas la vie de cette femme. Pourtant, si les djihadistes ne commettaient pas de meurtres de ce genre, il n’y aurait peut-être pas de soi-disant « discours anti-musulman » dont il pourrait se plaindre.

NDTV

Dans un nouvelle attaques ciblées contre les minorités au Jammu et Cachemire, une enseignante hindoue a été abattue par des terroristes dans le district de Kulgam, dans la région du Cachemire. Rajni Bala, 36 ans, résidente de Samba dans la région de Jammu, a été blessée par des terroristes qui lui ont tiré dessus dans le quartier de Gopalpora à Kulgam où elle était affectée comme enseignante, a déclaré la police. Grièvement blessée, elle a été transportée d’urgence à l’hôpital où les médecins l’ont déclarée morte à son arrivée. La police a déclaré que les terroristes impliqués dans ce crime horrible seront bientôt identifiés et neutralisés.

L’incident s’est produit dans un lycée de la région de Gopalpora à Kulgam. La zone a été bouclée…..

Mehbooba Mufti, présidente du Parti démocratique des peuples (PDP) du Jammu-et-Cachemire, a déclaré : « Condamnons cet acte de lâcheté qui s’inscrit malheureusement dans le cadre du récit vicieux anti-musulman véhiculé par le BJP », a-t-elle tweeté.

 

Inde : des hindous terrifiés par les musulmans  se préparent à quitter la vallée du  Cachemire

Alors que la peur s’empare de la vallée en raison de l’augmentation des assassinats ciblés d’hindous, les employés gouvernementaux minoritaires ont décidé de quitter le Cachemire en masse ce vendredi 3 juin, faisant craindre qu’un autre exode, comme celui de 1990, soit en cours. Cette décision a été prise peu après que des terroristes islamiques ont abattu jeudi un directeur de banque hindou dans le district de Kulgam, au Cachemire.

Selon les rapports, plus de 4 000 employés pandits ont clairement manifesté leur intention de quitter la vallée. Ils ont décidé d’émigrer en masse depuis les nombreux camps de transit disséminés dans la vallée, comme l’ont annoncé leurs dirigeants.

Plusieurs vidéos ont fait surface sur les réseaux   sociaux montrant des hindous terrifiés se préparant à quitter la vallée.

https://www.opindia.com/2022/06/jammu-kashmir-islamic-terrorist-kill-hindus-govt-employees-leave-valley/

 48,238 total views,  3 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. DD@Ces connasses en sont très fières de leurs oripeaux ,cet accoutrement ridicule. Je hais l ‘ islam cette idéologie cancéreuse,néfaste et nauséabonde.

  2. La shariah s’installe à grand pas dans tout l’Occident !
    Bravos, pour l’interdiction du burkana sur les plages, reste à l’interdire dans les piscines!
    Comment se fait-il que les hommes muzz ne mettent pas de djellabas à la plage mais en maillot de bain ???
    et leur (leurs) cruches de femmes qui déambulent par 40 degrés en burkane ou carrément bâchées en noir de la tête aux pieds ! C’est pas vraiment l’égalité des sexes!!! ni attrayant pour la vue des plagistes !

  3. Comment pouvez-vous adjoindre à si bon article une photo d’une immondice qui représenterait le christ et sert d’idole. C’est si laid et tellement contradictoire que cela sert le fanatisme musulman.

  4. Les sunnites s’entretuent avec les chiites, Al Quaida s’entretuent avec les talibans, les palestiniens s’entretuent avec les juifs et les chrétiens, les musulmans veulent tuer tout ceux qui ne sont pas de leur secte de merde, les Noirs s’entretuent entre eux à coup de machette d’une tribu à l’autre….et NOUS !…pauvres imbéciles de chrétiens BLANC qui sommes CHEZ NOUS, on se fait imposer par des dirigeants infectes, ces hordes d’arriéré au nom d’une tour de Babel des races nous faisant croire que nous DEVONS vivre en harmonie dans l’amour, la beauté et la joie de la multiculturalité ???….Mais qui sont ces gens qui croient nous gouverner ?…qui est ce peuple d’aveugle totalement imbécile et soumis pour les élire ???….mettez 100 gr de merde dans 900 gr de confiture, mélangez le tout et vous aurez toujours qu’1 kg de merde !

  5. À mon avis, les camps de naturistes, ça ne doit pas être leur tasse de thé.

  6. Vous verrez qu’un jour il faudra qu’on les jette dehors et ça ne sera pas de manière gentille, non certainement pas car il faudra utiliser les grands moyens, il y aura du grabuge, ça c’est une certitude. Quand je vois tout ce qu’on supporte au quotidien dans nos villes et nos villages et tout ça pour le soi-disant vivre ensemble, nous n’avons jamais demandé à vivre avec ces gens-là qui nous révulsent, le constat est simple, ils sont incompatibles et il n’y a pas de solution, je n’en vois pas.

  7. Encore des preuves que le vivre ensemble CA NE MARCHE PAS et que ce n’est pas des chances pour la France et autres pays d’Europe dailleurs, plutôt des malchances on le constate tous les jours et de plus en plus.

  8. Les « réfugiés » de leur propre crasse incapable doivent avoir un choc traumatique en constatant l’opulence de l’Europe, sa supériorité techno-scientifique niaisement « partagée » avec leur tiers-monde, sa (relative) liberté, la beauté unique de ses plus jolies femmes. Après le « syndrome de Paris » des subtils et courtois Japonais, le « syndrome du Souk » pour les afro-maghrébins auto-importés dans la civilisation. On comprend facilement que ça les rende fous de jalousie, fous tout court en se rendant compte de l’infériorité pitoyable de leur monde et de leur idéologie religieuse. De leur infériorité intrinsèque tout court. Ils n’entrent pas tous seuls. « Nous ne sommes rien. Prenons et saccageons tout ».

  9. Des hindous terrifiés quittent le cachemire.
    Des fans de Liverpool terrifiés rentrent chez eux.
    Des français terrifiés quittent la région parisienne.

    Vous avez aujourd’hui le choix de vous rendre dans une Eglise pour fêter l’Esprit Saint, la Pentecôte. Ça remonte le moral.
    Vivement que l’islam disparaisse. C’est à chacun d’y participer.

  10. C’est sur que avec l’été qui approche les jeunes filles ne doivent pas se ballader seule. Elles ont l’obligation maintenant à prendre des précautions pour l’habillement. Si les dégénérés aperçoivent un nombril, ou des bras nus, ou des chevilles et surtout les cheveux aux vent, alors là ils pètent un cable. Nos enfants sont maintenant en très grand danger. Mééééé c’est pas grave pour les salopards de l’UE l’objectif est dans faire venir encore plus de ces parasites complètement dégénérés. L’UE et tous ceux qui soutiennent cette saloperie, sont des criminels et seront responsables de ce qui va arriver à nos enfants.

Les commentaires sont fermés.