Même le Figaro a relevé les liens entre wokisme et islamisme… intéressant, n’est-il pas ?

Et ils parlent carrément d' »agenda des islamistes »…

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/de-nombreuses-problematiques-woke-correspondent-a-l-agenda-des-islamistes-20220603

Voici les éléments les plus importants de l’article pour ceux qui n’auraient pas le temps de le lire.

Le Premier élément est l’ambition affichéepar les islamistes de devenir incontournables pour les politiques aux manettes, que ce soit en France (et ailleurs ) et à l’UE qui, grâce à Macron, est en train de décider pour nous même quand et où nous pouvons faire pipi.

Les islamistes utilisent la lutte contre les discriminations pour devenir les interlocuteurs privilégiés des institutions occidentales.

Nous l’avons démontré dans de nombreux articles, le lobbying était très efficace à Bruxelles. Lobbying des Frères musulmans, des immigrationnistes, des woke et compagnie. Pendant que nous, crétins de Gaulois, croyons encore qu’il suffit de voter pour choisir et non subir.

https://resistancerepublicaine.com/2019/02/01/comment-larabie-saoudite-influence-les-eurodeputes-republicains-via-le-cabinet-de-lobbying-msl-brussels/

https://resistancerepublicaine.com/2021/04/09/comment-georges-soros-a-infiltre-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme/

Et pour modifier de l’intérieur notre société, ils ne parlent pas d’islam mais luttent comme les gauchos non musulmans contre discriminations, racisme etc.

Les islamistes, particulièrement ceux de la jeune génération, adoptent les problématiques et le cadre de pensée du mouvement woke. […]la plupart de ces jeunes activistes utilisent rarement les références islamistes, et, s’ils le font, ils le font en des termes feutrés. Ils parlent plutôt le langage de la discrimination, de l’antiracisme, de l’oppression intériorisée, de l’intersectionnalité et de la théorie postcoloniale. Plusieurs des causes qu’ils embrassent, comme l’environnement ou la réduction des frais universitaires, n’ont rien à voir avec l’islamisme. D’autres peuvent être considérées comme recoupant les griefs traditionnels de l’islamisme mais sont formulées en termes typiquement progressistes et sans islamisme apparent. Par exemple, l’adhésion récente des islamistes occidentaux aux appels à la «décolonisation» des programmes scolaires correspond à la nature anticoloniale inhérente à cette idéologie islamiste, mais elle est formulée en adoptant le langage couramment utilisé dans les cercles de gauche dits progressistes.

Les islamistes savent que POUR LE MOMENT un régime sous charia dans les pays occidentaux n’est pas envisageable. Ils  cherchent donc  à enfermer les musulmans dans des communautés, mosquées, écoles… pour imposer leur vision du monde., tout en agissant pour devenir les interlocuteurs  EXCLUSIFS  des élites européennes. A la fin, forcément ce sont eux que le gouvernement va charger de préparer les programmes, de choisir les professeurs d’éducation islamique, les imams dans armée, police ou prison… Ils feraient ainsi d’une pierre deux coups. Reconnus comme représentants des musulmans, ils le deviendraient effectivement.

Enfin, Lorenzo Vidino évoque ses très nombreuses interrogations :

Il ne fait aucun doute que les islamistes ont une énorme flexibilité politique et ont maintenant compris que le wokisme les aide sur divers fronts, il n’est donc pas déraisonnable de voir cela comme un simple stratagème cynique. Dans le même temps, les jeunes militants islamistes, qui sont en grande partie nés en Europe, ont passé leurs années de formation à cheval entre deux mondes: un pied dans les réseaux islamistes traditionnels et l’autre dans les milieux progressistes de l’université et de la société civile, et il est logique de penser qu’ils ont absorbé des éléments des deux, les juxtaposant et les réconciliant. Mais nous assistons à un phénomène nouveau et il est difficile de prédire comment les choses vont se développer, comment la vieille garde islamiste va réagir si certaines tendances wokistes vont trop loin et si la jeune génération pourrait s’en détacher. Il y a de nombreuses interprétations possibles, mais il est clair que nous assistons à un changement générationnel au sein de l’islamisme européen et nous devons observer attentivement ce que cela implique.

 

 662 total views,  3 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Les musulmans exigent des « espaces protégés » contre tout empêchement d’installer l’islam et ses lois coraniques, en gros, les immigrés et Français d’origine coranique réclament un territoire pour y construire leur pays bien à eux, mais en France…

  2. Bien sûr le wokisme est un tremplin pour l’islamisme, les musulmans ont toujours été adroits et fourbes pour contourner les choses, ils arrivent à leurs fins mais avec le temps et de la patience, pour nous il faut que ce soit une résistance de chaque instant si nous voulons garder notre civilisation.

  3. l’affiche de l’UE annonce clairement le programme que nous pressentions depuis des années, et étions traités alors de « complotistes » : mais combien de citoyens français l’ont vue ?

  4. Pourtant rien de plus antinomique que les islamistes et les wokistes.

  5. Ah ils ont besoin d’espace les saloperies cora »niques », eh ben qu’on envoie toute cette secte merdique dans les bleds poubelles muzz d’afrique, accepter des tarés pareils chez nous, c’est se tirer une balle dans le pied alors qu’elle serait mieux logée dans la gueule de ces vermines…

  6. ============================
    ◘ L’idolâtrie de l’agenda vert mène à un avenir inquiétant d’humanité banalisée
    Par Olivia Murray | 02/06/2022
    🔗 AMERICAN THINKER.com : https://tinyurl.com/56p989sa

Les commentaires sont fermés.