Fer dé zétudes, sa serre àkoi ?

Jeu vé fourbir se soir un trai bo limérik !

An franssé mauribon, pressque kadavérique…

Litérère nivo moin vain.

Du gloubiboulga décrivin…

kelques zalaixandrains un peut ésotérikes…

PACO. J’ai mon Bacle !

26/05/2022.

https://www.bvoltaire.fr/lorthographe-et-la-grammaire-en-peril-que-fait-le-gouvernement/?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=bcff0100c6-MAILCHIMP_NL&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-bcff0100c6-30516013&mc_cid=bcff0100c6&mc_eid=75477c177b

 777 total views,  2 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Même les grands écrivains font des fautes quand ils mettent leurs idées sur le papier parce que quand on écrit la concentration est maximale sur la rédaction.Une fois que le texte est sur le papier il faut relire pour les accords, l’orthographe la conjugaison et le sens.A-t-on bien écrit sa pensée.Tout le monde ou au moins le lectorat visé va-t-il comprendre.
    Sur ordinateur quand on ne se relit pas on laisse au minimum des fautes de frappe.Ne parlons pas des suggestions des logiciels de saisie qui dénaturent totalement le sens si on n’y prend pas garde.Des milliers de CV vont directement à la poubelle pour une mauvaise orthographe et pourtant c’est facile de se faire aider.

  2. Tu ne peux pas comprendre, tiers-mondeux hors-sol. Comme un cactus ne peut pas comprendre pourquoi on l’a planté dans une forêt boréale. C’est un concept inventé par les Créateurs d’une autre (je suis poli) civilisation pour leurs descendants, et eux-seuls, pas pour ton QI misérable et tes ambitions minables de parasite. Tu n’as tien à faire sur notre saint continent, gènes de cauchemar. Non mais franchement, vous avez vu vos gueules et vos déguisements ? On se croirait sur la Planète des Singes (version d’origine) , quand les Huamaisn ont été rempalcés par leurs imitations. Et soumis en esclavage.

  3. Faire des études ça sert a être moins con et a ne pas mourir idiot ! mais apprendre un bon métier c’est souvent une excellente solution pour avoir du travail et dix ans de cotisations de retraite en plus comparé aux diplômés qui ne commence pas a travailler pas avant 26/28 ans .

  4. Roman de Queneau : « Zazie dans le métro »…
    J’ai étudié ça à l’école. (C’est triste, non?)
    J’ai aussi jeté le livre dès les examens passés. (SEUL livre de ma vie que j’ai jeté, par ailleurs…!)

    Le Français de ce livre m’avait donné des envies de suicide… bon, ok, j’exagère; mais lire « ça » me stressait tellement, tant l’emploie de notre langue était ahurissante, que ça me donnait bien de sérieuses envies de tout casser. Et ça, ce n’est PAS de l’exagération…! (Pourquoi… POURQUOI l’Ecole Française m’a fait subir ça, sérieux?!)

    Le Français de « Zazie dans le métro », c’est au niveau des jeunes d’aujourd’hui… (Quoique…?)

    (Ok, vous pouvez me critiquer de dire ça! Mais ce livre m’a – presque – rendue FOLLE!! Alors je profite du sujet pour me défouler! …Il faut LIRE pour COMPRENDRE!)

    D’ailleurs, Paco… vos vers me donnent aussi de sérieuses envies de violence. Dieu que c’est dur à comprendre… Ah, ah! Quelle imagination de votre part!
    Non, sérieusement… bon travail. Toujours un plaisir de vous lire!

  5. Bonsoir zemappel Ahmedes, zaive pus a laicole, sa saire a riain parse queue Maquerond i daune du paize à riain fer ai queue zeu fée le gay pourre lai dileurs ai queue zeu gagneu an pusse troua mil heuros parre Mouas avaic ceu boulau. Nautre prauf i en fée maime pa la mouatié. Aile é pa baile la vi?

  6. bin oui quand on sait qu’un gamin de 12 ans, ramasse un billet de 100€ en faisant le guet, pourquoi aller à l’école des mécréants.

  7. Bé koi, l’éducasion en chute libre, cé voulu, plu besoin de boser la gren mère, cé toujour sa de ganié et sa fé enqor plus de ten pour joué au je vidéo. Mééééé les frensé il lon voulu puiske il on reélu encor le dictateur et kil on pa voulu zémour, le seul ki oré mi de lordre den se bordel. Lé frensé y son conten come sa, on rame, on sé plu écrir, on sé plu conté, mé sé pa grav. De toute fasson lé étude sa ser arien. On nou done tou.

Les commentaires sont fermés.