Les écoles de France font venir des migrants devant les élèves pour « pour fêter l’UE »

Face aux élèves de CM1 de l’école des Ormeaux, un réfugié afghan dans le cadre d’un projet autour du « vivre ensemble ».

Jadis…

Écoliers à la campagne, nous apportions en classe les drôles de bêtes et de plantes que nous trouvions : tritons, salamandres, reptiles, insectes, champignons, bourgeons,  fougères bizarres  et autres curiosités du milieu.

 

L’instituteur était ravi et valorisait nos trouvailles qui prenaient place dans la classe, dans un aquarium ou sur les murs car il fallait bien entendu identifier, dessiner parfaitement et caractériser l’objet de façon complète.

En 2022, le milieu a apparemment changé puisque les enseignants apportent en classe des objets de curiosité différents : ici un Africain, là un Afghan.

Tout cela est fort passionnant, sur fond de louanges pour notre chère Union européenne qui nous permet de voire au plus près les réalités du Tiers-monde.

Les élèves ont bien de la chance et ces initiatives devraient prendre une place prépondérante dans les moindres villages de France avec la prometteuse nomination du ministre, le Pape de la diversité.

En effet, dans le cadre d’un projet mené depuis le début de l’année scolaire autour du « vivre ensemble », les élèves de la classe de CM1 d’Audrey Morvan ont pu échanger pendant 1h30 avec un réfugié originaire d’Afghanistan.

 

A notre époque, le « vivre-ensemble » était beaucoup plus simple. Il y avait les copains et copines et puis c’est tout.

Le public scolaire a quelque peu changé au fil des décennies. Pour faire exotique et intéresser les élèves, la maîtresse a pensé à un Afghan, peu commun en Afrique. Suggérons à l’enseignante un choix tout aussi judicieux la prochaine fois, pour varier les plaisirs et entretenir intérêt des jeunes : un Blanc ! Les écoliers qui n’en voient jamais, sauf à la télévision et dans les livres, seront enchantés de découvrir que cela existe vraiment. Il faut cependant faire vite car les derniers auront bientôt disparu. Seules quelques archives témoignent de leur passage sur ces terres.

En 2018, petits changements du côté des écoles de Montereau : sur la photo ci-dessous (ville de Montereau), pratiquement toutes les mères sont voilées :

 

https://www.ville-montereau77.fr/news/reussite-educative-nouveaux-clubs-coup-de-pouce-cle/

Ci-dessus, de fiers parents d’élèves, membres de l’association musulmane Avenir et Réussite 

Dans le Dauphiné, c’est un Guinéen que l’on montre aux élèves.

Le Dauphiné

Meylan (38) : Le Guinéen Amadou Diallo témoigne de son parcours de migrant devant des lycéens

Jeudi 19 mai, une conférence s’est tenue dans l’auditorium du Lycée du Grésivaudan de Meylan (LGM) sur le thème des flux migratoires vers l’Union européenne. Cet événement est l’une des activités organisées au mois de mai pour fêter l’UE.

Amadou Diallo et Pierre Berthelet entre témoignage et explication.

Bonne journée, les amis, moi je retourne à mes innocents bestiaires et herbiers  d’enfance.

https://www.salamandre.org/article/les-differents-tritons/

 718 total views,  2 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Les enseignants s’adaptent. A défaut de batraciens en voie de disparition , ils montrent des primates issus de la surpopulation.

  2. Moi aussi,je me souviens des belles planches que mes parents affichaient dans leur classe,et qui nous faisaient rêver, et aussi de la pêche à la salamandre ds le ruisseau,quel bonheur!Ces souvenirs nous aident à tenir le coup

  3. les pédagos en première ligne pour le bourrage de crâne des élèves et la destruction de la nation : les mêmes que ceux qui dénonçaient l’enseignement de leur collège malheureusement assassiné par une chance pour la france, de celle que les pédagos collabos se plaisent à présenter à nos enfants

  4. Très agréablement surpris par la photo de classe avant de lire qu’elle datait de 1981.
    Que de chemin parcouru depuis sous la guide bienveillante européenne et onusienne !!
    Les Français avaient bien compris qu’on les emmenait à l’abattoir quand ils ont voté contre la constitution européenne en 2005.

    • LES FRANCAIS SONT DES PEUREUX ET ONT CE QU’ILS MERITENT .NOUS ALLONS A UNE BOSNIE HERZEGOVINE BIS AVEC UNE QUANTITE DIFFERENTE DE PERSONNES .

      CHANGER D’HABITS NE LES GENERA PAS NI CHANGER DE VIE ; HA!HA!HA!

  5. L’honnêteté de ce  » projet…  »
    Primo est-ce dans le programme pédagogique ??
    Secundo. La correction présenter un VRAI RÉFUGIÉ… exemple Ukraine
    Le plus pertinent. : un enfant ou un ado d’Ukraine
    Mais globalement c’est de pa perte de temps… Du débat de la tchache
    … Et les fondamentaux…

  6. en effet je me souviens j’attrapais des tritons mâles et femelles dans une marre chez mes grands parents et je trouvais des salamandres dans les bois. mais existe t’il encore des marres ?

  7. Le traître couronné emploie tout les moyens d’endoctrinnement possible pour détruire la France de l’intérieur, avec l’aide de notre jeunesse dont il essaie de laver le cerveau pour rendres nos enfants anti-Français !
    Et les profs marchent à fond, pour être aussi cons, soit ils sont comme ça d’origine où ils ne peuvent être que des islamo-gauchiasses fiers de détruire la France et d’endoctriner nos enfants !

  8. Je trouve très intéressant cette vidéo de l’expert ( en droit public).
    En effet, (muni de son sac de survivaliste… un privilège blanc que peu de migrants possèdent)chaque Gaulois peu s’informer du parcours possible quand il devra quitter la France. Astuce ; pensez à apprendre les rudiments du Peul et du Wolof, çà peut aider !

  9. Clochard civilisationnel, un bel exemple pour l’enfance en voie de génocide. Et le ravi de la crèche à la mine ébahie qui rame pour avoir en position fixe à l’université, anciennement à la place des enfants, semble très fier de son coup. Rien à dire sur le génocideur. C’est juste un outil et il comprend son intérêt facile.
    Et nous ne sommes pas des privilégiés, gibier de Nuremberg, nous sommes juste les héritiers légitimes de ceux qui ont bâti leur civilisation à la sueur et au sang. as pour que des traîtres le volent pour le refiler à d’autres. Sa cravate n’est pas assez serrée.

  10. ça déconne sec dans cette institution de l’éducation nationale! Avec le nouveau ministre , il svont s’en donner à coeur joie ! Vive l’école privée, pour ceux qui peuve se la payer…

    • Pour les autres, c’est le retour au XIXème siècle, comme le dit Zemmour. Il est certain que la concurrence à leur progéniture ne vient pas d’Afrique mais est constituée par les enfants du bon peuple français. Comment la haute bourgeoisie se débarrasse discrètement des gêneurs..

  11. Zemmour a raison …ce n’est plus l’école mais du bourrage de crane politique et cie

  12. On peut supposer que les talibans, euh, migrants, en rut, s’en prendront aux mômes et la Oumma s’entre-massacrera.

  13. Ah, elle est belle la France. On est descendu bien bas. On va jusqu’à présenter à nos enfants, nos futurs bourreaux, admirez les salopards qui bientôt vous égorgeront, pourquoi, parce que vous n’êtes pas musulmans et pire vous êtes chrétien, alors vous devrez mourir. Elle n’est pas belle la mort, pardon la vie. Putain qu’est ce qu’ils sont cons ces profs.

      • Ca l’est, mais faut pas s’étonner. « On aide en fonction de ses BESOINS », quels qu’ils soient, que ce soit conscient ou non.
        Et l’inverse arrive souvent, quand mamie s’ennuie et héberge un clando « mineur » ou va faire du « bénévolat d’alphabétisation » ou ce genre de conneries pseudo-humanistes…Des fois ça tourne au vinaigre, comme ce pourvoyeur de clandos tué à coups de barre de fer dans son lit.

  14. Bientôt c’est le dernier Français que l’on mettra dans un bestiaire, mais, chut! J’ai mauvaise mentalité…

1 Rétrolien / Ping

  1. Cauchemardesque et scandaleux : des directeurs d’écoles de France font venir des migrants afghans devant les élèves sous le prétexte fallacieux de « fêter l’UE  ! Nos enfants ne sont même plus en sécurité dans nos écoles d

Les commentaires sont fermés.