Insultes entre Ferry et Cohn-Bendit : la décadence d’une époque…

« Ta gueule. » / « La tienne pauvre crétin. »… Altercation entre deux viragos ?

Non, juste une divergence de vue entre deux personnalités du spectacle politique !

Quand l’incessante dérive du respect dû à autrui s’enfonce chaque jour un peu plus dans l’injure des paroles méprisantes des perpétuels donneur de leçons envers tous ceux qui ne partagent pas leurs vues… quel que soit le sujet, puisqu’il est clair qu’ils ont raison sur tout… cela donne toujours davantage d’échauffourées sur les antennes télés.

Celles-ci permettant à leur tour aux « populos » de se réjouir et divertir face à des « prétendues sommités » (en réalité de vrais connards) incapables de garder leur dignité, et perdant lamentablement leurs nerfs  dans des insultes si possible bien grossières, histoire de rabaisser l’adversaire… quand en fait c’est souvent l’injurieux qui s’avilit en démontrant sa vulgarité.

Sauf qu’à notre triste époque les cons pullulent… au point que l’une de mes maximes préférées, précieuse production du comique Patrick Timsit, est justement celle qui suit, sur ce sujet :

« Y’a de plus en plus de cons chaque année. Mais cette année, j’ai l’impression que les cons de l’année prochaine sont déjà là ».

Quelques secondes de franche rigolade n’entachent pas le sérieux du propos, mais permettent au contraire de décontracter les esprits, avant de sauter dans le grand bain… des insanités journalières dont nous sommes récipiendaires, de la part de ceux qui précisément se croient tellement supérieurs au commun des mortels qu’ils s’autorisent à insulter tous ceux qui leur déplaisent.

Si régulièrement les chaînes de télévision, sans respect pour ceux qui payent la redevance, nous gavent de rediffusions insipides, auxquelles s’ajoutent les « grands bêtisiers », tellement usés qu’ils feraient désormais bien plus pleurer que rire… il est une catégorie qui mériterait d’être largement diffusée et rediffusée, déridant copieusement ceux qui habituellement sont l’objet des sarcasmes péjoratifs des prétendus « grands de ce monde »…

J’ai nommé les clashs divers et variés, parfois entre personnalités politiques, entre gens de partis ou idéologies différents, sauf aux périodes de grandes « unions » afin de combattre ensemble la seule  bête féroce : l’extrême droite !

Et si l’extravagante nomination de Pap N’Diaye à l’Enseignement a déjà fait couler beaucoup d’encre, sauf pour ceux qui ignorent encore quelle pointure indigéniste, wokiste, obsédé par le racisme, comme le décrit Éric Zemmour, se cache derrière les airs doucereux de cette dernière provocation de Macron… Elle n’a pas fini de faire parler d’elle…

 

Et c’est justement à ce propos qu’a eu lieu sur LCI, dimanche, une courte mais savoureuse altercation entre deux anciens personnages politiques, qui normalement ont passé l’âge de faire des « colères d’enfants gâtés », et dont on se passerait bien, nous,  de les voir encore sur nos écrans, surtout quand c’est pour s’envoyer à la tête des insanités dignes de cours de récréation…

 

Sur Twitter, les expressions fusèrent aussitôt pour qualifier les deux belligérants… dont un a la primeur, vu que c’est depuis mai 68 qu’il nous insupporte :

« Deux zinzins »,

« ils me fatiguent les deux vieux du Muppet Show »,

« Cohn-Bendit y a pas à dire c’est une valeur sûre pour les embrouilles télévisuelles »…

Aucun des deux hommes ne me semble sympathique ; Cohn-Bendit parce que je n’oublie jamais que cette ordure n’est qu’un odieux pédophile, dont la vraie place est en prison plutôt que sur les plateaux télé qu’il hante sans vergogne… Luc Ferry parce que ses connaissances en philosophie ne l’ont pas fait briller en politique… à une nuance près, c’est que bien que non zemmourien comme il le précise dans l’interview qui suit, il a l’honnêteté de reconnaître « qu’il ne fait que souligner la lâcheté des politiques (dont il a fait  partie) depuis 30 ans ».

Pour revenir à la violente altercation, c’est tellement énorme, cette colère démesurée de part et d’autre, que l’on se prend à douter d’une possible connivence entre deux faux ennemis, histoire de pimenter leur rendez-vous hebdomadaire sur la chaîne.

D’ailleurs, c’est à peu de choses près la même conclusion que celle de Guy Carlier à la fin de son intervention sur Sud Radio ce dimanche, où je retrouve avec plaisir celui qui dont les chroniques matinales sur France Inter m’enchantaient littéralement… il y a bien des années.

Comment ne pas regretter les présentateurs, speakerines, meneurs de jeu… et même personnalités politiques d’antan, quand on constate jusqu’à quelles extrémités peuvent aller désormais ceux qui font feu de tout bois pour entretenir leur notoriété… sans aucune honte.

Si le « ta gueule » de Cohn-Bendit, qui reconnaît au passage qu’il dit bien des conneries, est « digne » de la bassesse du personnage, le « pauvre crétin » d’un professeur de philosophie » est totalement ahurissant pour tous ceux qui regrettent la grandeur passée de cette France que nous pleurons, car déjà tellement abîmée par ces armées de crétins vaniteux, jamais en peine de tacler les déclarations de ceux qui refusent la langue de bois, et les manières ordurières…

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://ripostelaique.com/insultes-entre-ferry-et-cohn-bendit-la-decadence-dune-epoque.html

 696 total views,  3 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Je ne plaindrai pas Ferry, je dirai même que c’est bien fait pour sa gueule. Je m’explique.
    Partout où il passe, quand il parle de cohn Bendit il l’appelle « Dany », je dirai affectueusement.
    Ferry sait bien quelle ordure est cet individu, qu’on ne doit pas s’en rapprocher ni en faire une sorte « d’ami médiatique ».
    Je ne sais pas pourquoi Ferry fait cela mais je dis que ça sent la merde.
    Alors Ferry, démerde-toi avec les éclaboussures !

  2. Du temps, lointain, où il arrivait qu’on en vînt à se traiter de noms d’oiseaux à l’Assemblée, cela se réglait ensuite « sur le pré ». L’un de nos derniers duels politiques fut celui de Gaston Defferre (je ne sais plus avec qui),qui était, dit-on, un excellent bretteur. Mais ces deux vieillards atrabilaires ne parviendraient sans doute plus à soulever leur colichemarde, et sangloteraient en duo :
    « Oh !Dieu ! Ma force usée en ce besoin me laisse ! »

  3. Bonjour,

    Cohn-Bendit m’apparaissait comme un trublion infernal et je ne pensais pas à le fusiller, comme le père d’Argo.

    Mais en fait c’est bien pire que cela ; dans sa vie allemande, il était le soutien des pires canailles antisémites.

    Car que dire d’un type qui a soutenu les ordures qui ont incendié la synagogue de Berlin,un jour anniversaire de la Nuit de Cristal ?

    Je me permets de rappeler mon article récent :

    https://resistancerepublicaine.com/2022/05/22/aux-sources-de-lunion-dite-europeenne-il-y-a-aussi-les-gauchistes-allemands/

    Et nous sommes obligés de subir des leçons de morale « antiraciste » de ces gens-là, cinquante ans après ?

  4. Pour être honnête, vous ne vous privez pas non plus, dans ce site, de traiter de tous les noms d’oiseaux ceux qui ne vous plaisent pas

    • Tous les noms d’oiseux, vous exagérez, perruche, rossignol (à part la sénatrice de ce nom), moineau… etc. !
      Allez, souriez, un peu d’humour que diable !

  5. POST 2 SUR 2
    – Avec Jules ferry, on n’est pas dans la même cour. Ce type est agrégé de philosophie en 1975, a eu des postes d’enseignement importants, a écrit 192 livres et a réalisé 541 critiques. Quelle que soit l’avis que l’on peut lui porter (et la mienne n’est pas très haute), il faut reconnaître qu’il construit dans ses idées, efficacement et avec une certaine modération, accompagné d’un très gros bagage et productivité.

    • Je me suis trouvée sur un plateau télé avec Ferry, tu temps où on m’invitait encore, ce type était aussi arrogant que ses acolytes islamophiles qui faisaient tout pour me couper la parole et m’empêcher de parler… malgré cela, Giesbert l’animateur a encore coupé la moitié du peu que j’avais à dire au montage !On peut être cultivé et très con.

      • « On peut être cultivé et très con. » C’est plus qu’une évidence. La coronafolie nous l’a prouvé, rien qu’en France, des millions de fois, et encore maintenant avec l’Ukraine.
        Mais ton expérience est bien supérieure à la mienne en politique et merci de m’avoir éclairé sur ce personnage qu’est Jules Ferry.

    • @ cachou , n’oubliez pas que le désagrégé en philosophie de remplissage de poches avait réclamé que l’on tire a balles réelles sur les gilets jaunes ( grande philosophie !) , c’est la même pourriture que con de bandit !

  6. POST 1 SUR 2
    Y a-t-il une politique spectacle préparé d’avance pour ce type de débat ? Connaissant les zigotos qui participent à cela, je ne serais pas surpris.
    L’article renvoie, grosso modo, dos à dos ces deux antagonistes. Je serai globalement d’accord à la nuance suivante cependant :
    – Daniel Cohn-Bendit est un type qui n’a fait aucune étude, qui n’a jamais rien apporté nulle part, qui est un pédophile évident, qui passe sa vie à faire la morale à la terre entière comme tous les ultras gauchistes, et dont l’existence médiatique n’est liée qu’à ses présences sur les plateaux de télévision car il répand la bonne parole du politiquement correct et de la destruction de notre pays ce qui réjouit nos journaleux. Daniel Cohn-Bendit n’est que du vide qu’il essaie de combler en gueulant sur les plateaux.

  7. Je me suis toujours dit que si un jour je rencontrais cette salope de cohn bendit au détour d’une rue (mais ça ne risque pas d’arriver, je ne quitte jamais ma province), je lui exploserais sa sale gueule pédophilienne…

  8. On en est au troisième suicide de policier en une semaine, et personne n’en parle.
    Ces gens souffrent énormément, ils sont abandonnés par tous. Macron est en train de tout casser.

    • RÉPONSE 1 SUR 2 À CHAT BLEU
      Concernant les policiers, et j’y rajoute la gendarmerie et l’armée, il y a quand même des nuances à apporter.
      Bien sûr il y a un grand nombre de suicides dans la police. Ces dix dernières années, on note 14 suicides pour 100 000 habitants pour l’ensemble de la population, taux qui s’élève en moyenne à 25 pour la gendarmerie nationale et à 29 pour la police nationale.
      Les agriculteurs, eux, pour les statistiques de 2019, c’est plus de deux suicides par jour selon l’échelle de la Mutualité Sociale Agricole : 605 suicides en 2019. Et pourtant, qui s’en soucie ?
      La France a un taux de suicide qui fait partie des plus élevés du monde. Il y a là un très grand malaise en France, entretenue par le peuple français lui-même à y voir les racailles de président qu’il élit tous les cinq ans. Quand on ne demande qu’une société basée sur l’assistanat et la jalousie, il ne faut pas y attendre de bonheur personnel. Je compatis à tout cela.

      • @ cachou , quand on regarde autour de soi il faut avoir une sacrée carapace pour ne pas se foutre en l’air , la connerie de beaucoup de Français est exaspérante et sans parler de l’invasion que nous subissons !

    • RÉPONSE 2 SUR 2 À CHAT BLEU
      Mais il faut savoir que les policiers, gendarmes, et armée, obéissent aveuglement au gouvernement, quel qu’il soit. La sympathie envers ces corps constitués est très limitée en ce qui me concerne.
      S’ils reçoivent l’ordre de te massacrer, ils le feront avec certitude. On me répond souvent : « Mais, pas du tout, ce sont des pères de famille comme toi ». L’histoire, aussi bien très ancienne que très récente, indique que ces corps constitués massacrons la population s’ils en recevaient l’ordre. Tout récemment ils ont obéi aveuglément à Macron pour les histoires de pass sanitaire et beaucoup ont fait du zèle.
      Je ne me sens donc pas trop concerné par le malheur de ces gens-là car ce sont les premiers qui te massacreront ils en recevaient l’ordre.

  9. Cohn bendit abject pédophile non repenti pourquoi n’est il pas interdit de plateau TV ????
    Luc Ferry est décevant car lucide
    Sur l’état du pays mais par lâcheté encense Macron et vilipende Zemmour malgré les vérités révélées

  10. Con-Bandit, qui ne fait que nous culpabiliser. Il n’a aucune idée de la souffrance, et des humiliations que vivent au quotidien, les policiers.
    C’est un déconstructeur, qui veut tout casser. Un grand copain de Macron.
    Avec lui, la France est coupable de tout et pour l’éternité.

  11. Cohn-Bendit, marionnette de la CIA pendant mai 68, aurait dû être expulsé de France et interdit de séjour à vie, ou fusillé. Quant à Luc Ferry, on peut constater que la philosophie ne mène pas toujours à la sagesse comme elle le devrait. Autrefois, les insultés et les insulteurs réglaient leurs comptes par un duel. Avec un peu de chance, les duellistes s’exterminaient mutuellement. J’en viens à regretter cette époque dans le cas de ces deux guignols.

    • Bonjour cher Argo ,
      le pédophile con bandit qui a eu des lien avec Glucksmann et la Fraction armée rouge , à été interdit de territoire par le gouvernement de Pompidou .Il a été autoriser à revenir en France en décembre1978.
      mercredi 20 décembre, M. Daniel Cohn-Bendit est autorisé par décision de M. Christian Bonnet, ministre de l’intérieur, à revenir en France, où il était  » indésirable  » depuis mai 1968. – Je viendrai en France avant le 1er janvier « , nous a déclaré M. Cohn-Bendit,  » mais en visite seulement. Après je ne sais pas ce que je ferai.  » Pour ce qui concerne la décision qui vient d’être prise,  » mieux vaut tard que jamais « , a ajouté M. Cohn-Bendit.  » Je ne considère pas cela comme une faveur. C’est l’interdiction qui était anormale. Je ne fais pas de sa levée un acte extraordinaire, mais j’en suis content.  »
      Le Monde
      Publié le 23 décembre 1978 à 00h00 – Mis à jour le 23 décembre 1978 à 00h00
      https://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2018/04/16/mai-1968-daniel-cohn-bendit-refoule-a-forbach

Les commentaires sont fermés.