Hurmic et Jacotot interdisent la Fête de la gastronomie à Bordeaux, pas assez écolo !

Depuis le temps qu’on vous dit que écolo rime avec dingo ! Et avec sado.

Parce que supprimer tout ce qui fait le sel de la vie, tout ce qui fait aimer la vie, tout ce qui fait partie de nos traditions, de nos Madeleines de Proust, tout ce qui nous permet de rire, vivre à la française avec force mets et vins… c’est plus que de la dictature, c’est du sadisme. Un sadisme incroyable.

Sadisme qui s’accompagne, comme dans tous les régimes staliniens de la volonté de ré-éduquer le peuple, de le changer. C’est d’ailleurs, sous une autre étiquette et avec d’autres prétextes, ce que veut Macron. La conférence sur le climat qui s’est ouverte jeudi à Paris n’a-t-elle pas été nommé ChangeNow ? (changez maintenant).

Ils veulent vous changer, vous ré-duquer, et même vous remplacer, c’est dire.

Et évidemment la Mairie prévient les restaurateurs et organisateurs quelques jours avant, alors qu’ils ont tout préparé, fait leurs commandes…  Odieux.

Comment se fait-il que le comité qui organise ces Epicuriales n’ait pas fait appel au niveau de la justice ou du Conseil d’Etat  de cette interdiction abjecte et criminelle ?  En quoi la Mairie peut-elle interdire, au nom de je ne sais quelle écologie, une fête traditionnelle ?

Merci  à Pier qui nous a signalé cette horreur !

Plus de 150 000  visiteurs, 24 restaurants, une ambiance festive célébrant la gastronomie bordelaise, c’était cela « Les Epicuriales », manifestation organisée chaque année au moins de juin par l’association des  commerçants bordelais, « La ronde des quartiers ». Cette année, pas de fête, la mairie écologiste de Bordeaux en a décidé ainsi le 16 mai dernier. La manifestation qui faisait le bonheur des gourmands et animait les allées de Tourny est définitivement supprimée.

En cause? « Pas assez écolo » selon Sandrone Jacotot, élue écologiste et adjointe au commerce de Pierre Hurmic, le sinistre maire qui a déjà supprimé les sapins de Noël. En effet, Madame Jacotot a déclaré à propos de la manifestation qui faisait partie du paysage festif de la capitale girondine depuis une vingtaine d’années: « Nous avons demandé aux organisateurs d’événements bordelais de revoir leurs propositions avec le prisme de l’intérêt écologique. »

Or aucun accord n’a pu être trouvé entre l’association de commerçants et la mairie écologiste. Une fois de plus, le fanatisme idéologique des bobos verts va priver le public d’un moment de fête et de bien-vivre et les restaurateurs d’une fenêtre sur la qualité de leurs produits et de leur travail. Décidément, ces gens-là sont opposés à tout ce qui fait l’art de vivre et le rayonnement de notre belle France. Du burkini dans les piscines au projet d’interdire la chasse, les extrémistes écologistes portent de rudes coups à tout ce qui a fait le ciment et les traditions de notre peuple.

https://www.chassons.com/actus/pas-assez-ecolo-la-mairie-de-bordeaux-supprime-les-epicuriales-grand-messe-de-la-gastronomie-girondine/375636/

 

Hurmic et Jacotot, le couple diabolique voulant empêcher de danser en rond, voulant vous ré-éduquer..

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Bordelais expriment leur colère suite à la décision de la mairie de supprimer la fête des Épicuriales.

Chaque année, au mois de juin, les Épicuriales avaient lieu en plein centre-ville, sur les allées Tourny, pour célébrer l’arrivée des beaux-jours. Il s’agissait d’un rendez-vous incontournable, notamment pour un grand nombre de jeunes. A l’abri des arbres,  plusieurs dizaines de restaurateurs proposaient des mets et vins des différentes régions françaises.

sandrine-jacototL’adjointe de Pierre Hurmic chargée du commerce, Sandrine Jacotot (photo), ne cachait pas son hostilité à l’évènement et reprochait son côté « bar à ciel ouvert ». Celle-ci souhaitait « une fête plus engagée et qualitative » et avait prévenu : « nous avons demandé aux organisateurs d’événements bordelais de revoir leurs propositions avec le prisme de l’intérêt écologique » !

Dans une interview au journal 20 Minutes, Sandrine Jacotot explique qu’un « nouveau rendez-vous » va être mise en place : « on va proposer de nouveaux rendez-vous pour remplacer les Épicuriales, à commencer par le Bordeaux Wine Week lors de ce mois de juin. L’événement va se dérouler du 16 au 26 juin avec en clôture la Fête du vin. Le programme sera à la fois culturel, festif, touristique, œnologique, économique et scientifique ».

Après plus de 20 ans d’existence, les épicuriales prennent donc fin. Comme le regrette Christian Baulme, président de l’association organisatrice (la Ronde des quartiers) : « 150 000 visiteurs en dix-sept jours, 24 restaurants hyper sympas… Qu’y a-t-il d’autre, en ville, pour les jeunes entre 24 et 45 ans ? ».

https://www.infos-bordeaux.fr/2022/actualites/bordeaux-pierre-hurmic-supprime-la-fete-des-epicuriales-12137

 1,010 total views,  2 views today

image_pdf

28 Commentaires

  1. Le but ultime est la suppression des boissons alcolisees.. Pour un remplace ment par les drogue a des finns de controle de la population.
    C est la prochaine etape.

  2. Quand des extrémistes ils deviennent aussi débiles que tous les extrémistes leurs premières religion c’est la connerie devinette quelle différence entre un mort et un con? Il n’y en a pas celui qu’il y est il ne le sais pas .

  3. Cela fait donc 20 ans que cet événement a lieu (gastronomie française = racisme) pour les écolos. Et les mecs se couchent comme des merdes devant ces déviants écolos ! Oui, les français sont des cons qui se laissent maltraiter comme des merdes par des pourritures gauchiasses !

  4. Super!!! tout d’abord je remarque que l’appellation bien francophone « les épicuriales » sera remplacée par un anglicisme « Bordeaux Wine Week », bin voyons ça fait mieux dans une démarche mondialiste. Ensuite je fais le pronostic que cet événement consacrera la bouffe Végan et l’eau minérale pour accompagner la salade et le tofu!! Y aura-t-il des toilettes? Pas sûr vu que ces abrutis d’écolos recommandent de ne chier que 2 fois par semaine… Le monde devient carrément fou et visiblement il y a une majorité de dingos qui les mettent au pouvoir

  5. Bordelais, il vous reste UNE chance de renvoyer ces cons-là à la niche : boycottez leur Bordeaux Wine Week, pas un viticulteur n’y participe, pas un Bordelais ne s’y rend. C’est à la fin du marché qu’on compte les bouses, nous verrons bien si les Bordelais sont soumis ou non. J’ai peu d’espoir…

  6. La majorité des cons de Bordelais ont élu un con pour les représenter, ils l’ont et il les représente. C’est bien fait pour leur gueule ! Idem pour Poitiers, Lyon, Grenoble, etc.

  7. Bordeaux, Rennes, Grenoble vous avez voté pour eux, alors fermez vos gueules ou descendez dans la rue pour leur mettre la misère !

  8. Les Bordelais ont élu un Maire écolo, lés abstentionnistes ont laissé un Maire d’extrême gauche gagné la gestion de la vie des Bordelais, Les Socialistes, Communistes, LFI et NPA ( 3 élus) ont aidé à capturer la ville pour en faire leur laboratoire idéologique. Je ne pleure que les électeurs qui avaient voté RN.

  9. Dites, les Borde-laids, vous l’avez élu ou non, ce mec ? Alors assumez, démerdez-vous et fermez là, en 2026, pensez à être moins cons !

    • Tout a fait il faut arrêter de faire les cons avec la carte d’électeur ! voilà ce qui arrive ensuite …

  10. ces « pisse-froid » n’aiment pas ce qui est beau et bon, c’est bien connu – à eux la laideur des éoliennes et la racine des pissenlits !

  11. Un maire se fait élire pour entrer à la mairie, donc on récolte que ce qu’on seme…

  12. Et si cette fete se déroulait quand meme Que feraient ils?

    • Oui je pense comme vous, on laisse trop de pouvoirs aux élus qui ne sont pas là pour imposer une idéologie et changer une société, ils sont là pour « gérer », qu’ils restent à leur place.

    • Je pense comme vous. Pourquoi céder á ces écolos tarés ? Tous le monde se couche devant un maire totalement givré ? Les restaurateurs ne risquent rien. Quand on voit les multi multi récidivistes en liberté, eux ne vont pas risquer grand chose. Les gens sont trouillards ou il sentent qu’ils sont face à des pervers détraqués prêt à tout pour détruire notre civilisation.

  13. Ah ! , on peut parier que si çà avait été la fête du couscous …, les écolos bobos gauchos auraient trouvé çà très écolo , n’auraient rien interdit , et même sûrement applaudi ! en tant que bons larbins des immigrationistes ! Mais là , la gastronomie française , ils se font un devoir de l’interdire ! , leurs  » chefs  » viscéralement anti français vont apprécier et ces lèches babouches auront sans doute de l’avancement !!

    • Oui tajine, couscous, feuille de baobab, boulettes à la sauces harissa, mouton aux épices du bled, roulé de viande de singe dans feuille de bananier, kebab turc avec musique oriental en fond sonore, voilà ce que veulent les écolos anti blancs et anti France, cela crève les yeux !!

  14. Ils les ont voulu les baltringues écolo macroniens, ils les ont. Ces dégénérés vert pastèque veulent nous expliquer leur vision des choses, et de notre avenir. Bande de pourris incultes qui ont des œillères et qui ne voient rien d’anormal à la méga bouffe des muzzs à la fin de leur ramadan. Chez les écolos avec leur éoliennes de merde et leur bagnoles électrique, comme en macronie c’est la décadence à tous les niveaux, c’est le moyen-age et l’age obscur qui nous guette.

  15. ils ont été élus par les bobos écolos de Bordeaux. Dommage pour eux mais il fallait y penser plus tôt .
    Le comportement odieux des restaurateurs pendant les confinements où ils se sont pliés devant le pouvoir pour toucher des primes ne plaide pas en leurs faveurs.
    Qu’ils ne s’ inquiètent pas, ça va recommencer avec la variole du »singe ».

  16. Buveurs d’eau du robinet, la plus polluée en certains endroits entre parenthèses, végétaliens , amateurs d’éoliennes et de panneaux photovoltaïques, ennemis de la voiture thermique, partisans du chauffage en hiver par le biais de pull-overs, s’habillant dans les friperies de vêtements d’occasion, tels sont les écolos !? Rassurez-vous, c’est uniquement pour le peuple. Les dirigeants écolos mangent du homard à nos frais, se gavent de champagne, roulent en SUV de luxe, se vêtent chez les grands couturiers, prennent des bains de 500 litres d’eau, chauffent à 22 degrés chez eux, mettent la clim à fond en été, et pètent dans la soie!

  17. La décadence, c’est quand on est dirigé par des gens avec cette allure.

  18. Qui les a élus ? Les bordelais ! Alors basta, ils récoltent ce qu’ils ont semé.

    • Dur à dire. Près de chez moi, une ville où il y a un maire qui est là depuis 15 ans alors qu’il est détesté par la majorité… Mais, il y a le clientélisme financier qui est pourtant illégal, car il donne de l’argent de façon éhontée (l’opposition le sait !) avec promesses aussi d’avantages via leur vote en sa faveur.

      Bon, les oppositions ne font pas beaucoup de bruit il est vrai.

  19. Et bien entendu Epicuriales deviennent Wine Week, c’est plus globish.

    Et on râle, au lieu de dire qu’on continue comme avant, malgré la mairie, mais tout le monde doit le faire, effet de masse oblige.

    • Oui je suis d’accord, « effet de masse », les élus ne sont rien face au Peuple quand le peuple a raison (pas l’anarchie bien sûr).

  20. Règlement de comptes cela sent, n’étant pas du coin. Qu’en penses les locaux ? Pas de pétitions ?

  21. C’est bien la preuve que le français gueule et ne fait rien pour faire sauter cette interdiction ! Bordeaux c’est pas la ville d’aly jupette ,ville islamo gaucho ripoux verdâtre ? Ha je comprend mieux la suppression de cette fête des Epicuriales, mais je maintiens que les restaurateurs bordelais sont des couilles molles devant leur mairdeux islamo escrolo verdâtre ! Bien fait pour leurs gueules ,la prochaine fois ils voteront pour un candidat qui respectera les traditions , connards de bordelais!

2 Rétroliens / Pings

  1. DICTATURE MACRONIENNE : Hurmic et Jacotot interdisent la Fête de la gastronomie ! Mais de quoi se mêlent les écolos dingos ? Ces pourris font tout pour effacer l’art de vivre français ! | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la d
  2. Hurmic interdit la fête de la Gastronomie à Bordeaux : pas assez écolo ! – Riposte Laique

Les commentaires sont fermés.