Bravo à Intermarché pour ses publicités

J’aurais pu suivre l’actualité et vous pondre un article sur Élisabeth Borne, Premier ministre.
Mais mes collègues en ont parlé en large et en travers.
Alors j’ai envie de remercier une enseigne de la grande distribution.
Depuis un an, certaines de leurs publicités télévisuelles m’ont été d’agréables surprises.

Il s’agit de « Intermarché » pour ses spots TV.
Le premier racontait le départ d’un professeur des écoles d’un petit village pour rejoindre la ville.
Et l’ensemble du village organisait un banquet pour fêter son départ.

La chanson « Un endroit pour vivre » suit à merveille.

Cette publicité mettait en avant l’authenticité de la campagne, la sincérité.
D’ailleurs, on aperçoit brièvement l’enseigne. La première fois que j’ai vu cette publicité, j’ai été surpris de voir qu’il s’agissait de « Intermarché ».

Le message est fort et touchant.
Le deuxième spot commence par un père tout divorcé qui vient récupérer son fils.
Et son fils le réconforte après que son père n’a pas réussi à lui faire des spaghettis à la bolognaise.

Une nouvelle fois, c’est touchant !

Le dernier spot passe actuellement où un homme explique qu’il n’a pas trouvé de baguette.
Et sa copine se met à fondre en larmes. On comprend quelques secondes plus tard qu’elle est enceinte.

Le point fort de ces spots, c’est qu’ils révèlent l’humanité des gens, des scènes de la vie courante.
Il n’y a pas de sur-jeu, tout est naturel. La nature des Français est mise en valeur à travers des petites scènes de vie.
On est bien loin des publicités qui nous abreuvent de propagande « woke ».

Difficile de trouver des publicités non « woke » de nos jours. Le spot de la SNCF est dégoulinant de « wokisme ».

 

Ou la dernière publicité pour le Renault Ménage électrique.

 

Alors que le premier spot vantait l’usine de Douai

 

On est passé à des chevaux. Il n’y a que des femmes dans ce monde et il fallait bien un peu de diversité !

Bravo à Intermarché pour vos publicités !

Quentin Journeaux

https://ripostelaique.com/bravo-a-intermarche-pour-ses-publicites.html

 845 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Il a raison de rester au village : Pas de médecin, pas de poste, pas de banque, pas de station service, plus de boulanger ni de boucher, l’épicier vient de fermer. Si tu rates le camion de ravitaillement qui passe une seule fois par semaine, tu bouffes pas pendant 8 jours! Le pied! Bon il y a bien le coq du voisin qui m’emm… mais je vais porter plainte. Ah m.. la gendarmerie a fermé .

    • Concernant le coq : dire au voisin d’installer un grillage à la hauteur de l’animal. Il ne pourra ainsi plus lever la tête pour gueuler.
      Si le voisin ne veut rien entendre > jeter discrètement du raticide dans l’enclos. Ces bêtes-là bouffent tout.

      • Attention, le coq du voisin n’est pas seul, il a ses petites amies avec lui ! Et il n’est pas forcément dans un enclos, il est souvent libre. De plus, il est naturel d’entendre un coq s’époumoner à la campagne. Les gens des villes ne s’adaptent pas tous à la campagne, qu’ils retournent en ville.

        • Exactement , qu’ils retournent en ville ces gens qui ne supportent pas le coq les cloches des vaches et celles de l’église , le plus curieux c’est qu’en ville le bruit des sirènes de pompier et de police ne les dérange pas , le bruit de la circulation et les désagréments de la pollution non plus . J’ai connu un couple qui eux sont repartis en ville car ici il n’y avait aucun bruit la nuit et ça leur donnait des angoisses , ils n’ont pas cherché a adapter la campagne a leur convenance et sont repartis vivre dans le milieu pour lequel ils sont conditionnés . Ca me rappelle ce type qui achète une maison avec grand terrain arboré et pour ne pas avoir la corvée de ramassage de feuilles mortes a tout fait abattre et a goudronné tout le terrain , il a reproduit le milieu d’où il venait….c’était nickel ..y avait plus rien !

      • @ Gloup la grenouille , attention faire joujou avec la mort aux rats peut être très dangereux , a la campagne ils aiment pas trop et je les comprends perso celui qui m’empoisonne un animal il est mal !

    • @ Hoplite , mon frère habite en plein centre ville prochain rendez vous au cardiologue dans 4 mois ( et il est malade ) l’ophtalmo pas avant 1 an , la seule boucherie du coin est halal et le premier supermarché a plusieurs km , alors vous savez….

  2. Ça reste quand même commercial. Mieux attirer le client pour mieux le tondre. Ces enseignes ne sont pas des philanthropes. Elles sont les principales responsables de la faillite de l’agriculture et de l’appauvrissement des consommateurs. Des Poissonnard modernes.

  3. Une sacrée bonne publicité. La vie d’avant. Quelle nostalgie. Ce monde d’avant s’achève.

Les commentaires sont fermés.