Aurélie, 31 ans, une vie bouleversée par des problèmes cardiaques sans réponse

⚠Aurélie Rabillard rejoint VERITY France⚠
J’ai 31 ans, je me suis fait vacciner avec Moderna le 07 janvier, j’ai eu mal au bras gauche pendant deux jours sans pouvoir le bouger.
Deux jours après le vaccin : grosse fatigue, chutes de tension, malaises vagaux, cardio chaotique et très élevé, fortes brûlures au bas du ventre, problèmes intestinaux et frissons.
Quelques jours après, j’ai continué à être essoufflée en activité et en repos, grande difficulté à trouver l’air et à respirer, palpitations, rythme cardiaque fort et chaotique.
Quelques jours après, j’ai été transportée en urgence à l’hôpital avec un cardio à 200 battements par minute et une tension à 9. Ne pouvant rester seule, j’ai dû quitter ma région et j’ai été mise sous anxiolytique.
Une nuit, j’ai ressenti une violente douleur au bras gauche comme si on me coupait la peau à vif et engourdissement total du bras.
Le lendemain j’ai trouvé un médecin en urgence, mon cardio était à 115 bpm au repos. Il m’a prescrit des bétabloquants pour freiner le cœur et j’ai dû me rendre dans un autre hôpital pour la pose d’un Holter.
L’interne en cardiologie après analyse du Holter, d’une échographie et d’un électrocardiogramme, m’a annoncée la présence d’un problème cardiaque lié à une des deux oreillettes.
Il m’a prescrit un traitement et m’a conseillée de me rendre au CHU le plus proche afin de consulter un rythmologue afin de mettre en place un traitement adapté et évoquer la possibilité d’une intervention cardiaque.
4 mois après mon injection, je ressens toujours des palpitations et une fatigue extrême, picotements et fourmillements dans les bras, mains, jambes, et de grandes difficultés à marcher. J’ai obtenu un certificat de contre indication permanent à la vaccination Covid. Je suis dans l’attente d’un rendez-vous avec un neurologue [12 mai 2022].

 652 total views,  6 views today

image_pdf

1 Commentaire

  1. La série noire continue et est loin, très loin, d’être terminée.
    On va voir les effets à long terme.
    Malheur à ces pauvres gens qui ont été forcés à se faire injecter.

Les commentaires sont fermés.