Instrumentalisation des Le Pen, le vieux tour de passe-passe de Macron pour se faire élire

« Macron le Majax »

Tel Gérard Majax, Emmanuel Macron s’est fait réélire grâce à un tour de passe-passe (l’instrumentalisation des Le Pen) inventé par François Mitterrand en 1983.

L’analyse de la présidentielle par Michel Onfray est à lire ici : michelonfray.com/interventions-

Depuis qu’avec Mitterrand et les chiraquiens la France a renoncé à sa souveraineté via le traité de Maastricht en 1992, les élections sont devenues des parodies de consultations démocratiques.

La preuve: comme dans toute bonne tyrannie, on peut annoncer leur résultat avant même qu’elles aient lieu. Ad nauseam, je dis depuis des années que le système européiste est ainsi fait que, quoi qu’il arrive, quelles que soient les péripéties, c’est toujours un candidat de l’État maastrichtien qui se trouve élu au second tour – parfois même: le soir du premier tour…

La jurisprudence Mitterrand qui a fascisé les idées patriotes a une fois de plus fonctionné et produit les effets que l’on sait au soir du second tour de ces élections de 2022.

Personne, surtout pas à gauche, ne trouve à redire à la persistance d’un compagnonnage épistémologique avec cet homme qui fut compagnon de route de la Cagoule, un vrai mouvement d’extrême droite celui-là, à sa participation à des manifestations racistes, antisémites et xénophobes dans les années 30, à son vichysme, à son maréchalisme, à sa dilection pour la Milice, à sa francisque (…), à sa fidélité à ses amis dont Bousquet, préfet de Vichy ayant diligenté la rafle du Vel d’Hiv, au fait qu’il fait fleurir la tombe de Pétain alors qu’il était président de la République, à sa réhabilitation des putschistes d’Alger, à son dernier déjeuner à l’Élysée où il entretint Jean d’Ormesson «de la formidable puissance du lobby juif».

Non, nous dit-on, l’extrême droite et le fascisme ne se trouvent pas chez cet homme ni chez ceux qui le soutiennent, pas plus chez les communistes d’un PCF qui fut franchement collaborationniste le temps du Pacte germano-soviétique en France (soit de 1939 à 1941), une honte qui n’a jamais conduit cette «gauche» à présenter ses excuses ou sa repentance, car le fascisme se trouve partout où une personne défend la Marseillaise et le drapeau tricolore!

Cette élection a été gagnée grâce aux méthodes de ce compagnon de route de la Cagoule, de ce vichyste, de ce maréchaliste, de cet antisémite, de ce xénophobe, de ce raciste que fut Mitterrand dont la doctrine d’instrumentalisation des Le Pen (les pousser le plus haut possible afin de mieux les faire chuter le plus bas…) a été activée une fois de plus pour effacer la France et affirmer la soumission de notre pays à cette Europe qui la dilue dans son mécanisme impérialiste. Et l’extrême droite serait du côté de ceux qui résistent à cette idéologie? On marche sur la tête…

En vertu de cette méthode, fasciser l’adversaire qui résiste et héroïser celui qui collabore, les présidents maastrichtiens se remplacent depuis trois décennies: Mitterrand II, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron I et II. Tous ont été élus grâce à cette stratégie de diabolisation de toute résistance à la soumission. Il n’est pas étonnant que Sarkozy & Hollande aient appelé à voter Macron et que Manuel Valls ait été de la fête sur le champ de Mars (le dieu de la guerre pour mémoire: quelle guerre d’ailleurs et contre qui si ce n’est contre le petit peuple?). Mélenchon, Roussel, Jadot, Pécresse auraient pu s’y trouver aussi car c’est également leur victoire.

La jurisprudence du compagnon de route du cagoulard a été activée par toute la presse, le service public dans sa totalité bien sûr, tout autant que les médias détenus pas des milliardaires aidés par l’argent du contribuable pour déverser leur propagande néo-mitterrandienne.

La prétendue France d’en haut (du panier…) a comme un seul homme emboité le pas aux vieilles méthodes et aux discours du titulaire de la Francisque. Des sportifs, des artistes, des chercheurs présentés par les médias du système ont joué la carte de la servitude idéologique soit par dressage mental soit pour ne pas encourir la mort sociale. Mais ce sont ceux qui rappellent ce compagnonnage brun de l’homme à la rose qui sont considérés comme d’extrême droite et traité de fascistes !

 

Cette élection était donc prévisible. La méthode est bien connue, mais elle marche encore. C’est comme si un prestidigitateur (Gérard Majax par exemple…), avait révélé les dessous du tour qu’il effectue, mais que le troupeau de moutons voulait tout de même croire à la vérité et à la réalité de l’illusion! C’est un coup de bonneteau, on sait que le manipulateur ment, mais on veut quand même croire qu’on sait sous quel gobelet se trouve le dé.

 

On arrose donc les fleurs du mal pendant cinq ans avec force engrais : reportages, débats, sujets, documentaires, entretiens, photos, etc. C’est, pendant un quinquennat, l’élément de langage: Marine Le Pen et ses chats. Puis, à proximité des élections, cette gentille dame à matous est soudainement présentée comme une nazie de la meilleure espèce – si ce n’est-elle, c’est donc son père, ou des amis de son père, ou des militants de son parti, ou un type qui, dans un bal où elle va, est le cousin de la tante d’un voisin dont l’arrière-grand-père habitait sur le même palier qu’Hitler.

Il y a cinq ans, la dame aux chats était mise en relation avec la division Das Reich, puis avec Hitler responsable de la Solution finale par Macron qui avait visité Oradour et le mémorial de la Shoah entre les deux tours. Cette fois-ci, le même Macron a joué la même carte: la nazie avait établi les plans d’invasion de l’Ukraine avec Poutine dont elle était un agent pendant que lui, il présidait l’Europe et sauvait les Ukrainiens. Marine Le Pen c’était donc Das Reich + la Shoah + Poutine pendant que Macron c’était Jean Moulin + de Gaulle + Zelenski. Le plus gros est que ça a marché…

https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/macron-le-majax?mode=video

 848 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. on n’arrivera pas par les urnes truquées il ne reste que la révolte du peuple ; si on s’y met les enflures ne tiendront pas ils n’auront d’aide que de étrangers

  2. Les mensonges sur le RN mais aussi les tricheries avec les bulletins et les machines !

  3. C’EST VRAI, C’EST CE QUI EMPECHE MARINE LEPNE DE GAGNER 55% A 45% POUR MACRON D;AILLEURS.

    VOUS AVEZ BIEN LU.,

    MLP A GAGNE, COMME LE MONTRE LES CHIFFRES DE 21H30 SUR FRANCE 2:
    https://twitter.com/Le_petit_sage/status/1518428621316276224

    CERTES DE JUSTESSE (51 A 49) MAIS ELLE A GAGNE (CE QU’ELLE NE VEUT PAS NON PLUS D’AILLEURS).

    DONC ON « REARRANGE » LES CHIFFRES AU MINISTERE ET ONT ORDONNE A FRANCE 2 DE SE TAIRE ET D’INVENTER L’EXCUSE DE L’ERREUR TECHNIQUE…

    IL FAUT ETRE TRES CON POUR Y CROIRE, MAIS ON NE VIT PAS DANS UN PAYS DE GENIES….

    FRAUDE MASSIVE, CETTE FOIS LEPEN AVAIT GAGNE, MALGRE ELLE.

  4. 39 ans après ça marche encore ! alors qu’aucune remarque sur le danger de l’extrême gauche collabo islamisée, antisémite, véritable dictature, qui double son score en 10 ans grâce aux voix de l’immigration musulmane,se pare de toutes les vertus, à laquelle les medias déroulent le tapis rouge sans jamais leur rappeler leurs déclarations anti françaises ou antisémites, leurs défilés avec l’ennemi de l’intérieur etc…

  5. Héritiers des collabos ? c’est nous les racistes, Héritiers des collabos ?
    La vérité par un Juif,Simon Epstein ….. c’est presque toute la gauche qui a collaboré. Les premiers résistants étant nationaliste. Ce sont les communistes qui ont inventé une droite nationale pour effacer leur collaboration. Dans les derniers mois de la guerre les résistants du PC dénonçaient les réseaux gaulliste pour essayer de prendre le pouvoir a la libération . Et le Grand Con a déjà commencé a trahir , en pactisant avec le communisme. Ce n’était que le début des trahisons. Et ça a continué avec la droite courbe qui associé a la gauche a participé a l’invasion du pays pour la deuxième fois
    https://www.les-crises.fr/livres-un-paradoxe-francais-antiracistes-dans-la-collaboration-antisemites-dans-la-resistance-par-simon-epstein/

  6. Finalement, encore arriver à 42% dans cette mélasse, c’est un fameux score et malheureusement, MLP y trouve victoire et réconfort…

  7. L’axe du mal, ça marche toujours. Ces élections sont une parodie. Une partie du peuple se l’ait fait mettre encore une fois. La bêtise et la crédulité se donnant la main.

1 Rétrolien / Ping

  1. Instrumentalisation des Le Pen, le vieux tour de passe-passe de Macron pour se faire élire | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.