Empoisonnés par Buitoni, Kinder…? Avec Macron, plus de ticket de caisse, donc plus de recours

 

Ah… ça prétend dépoussiérer la « vieille France », supposément rabougrie, obscure, archaïque, détestable en un mot.

Et ça prétend en même temps s’intéresser à la vie quotidienne des gens, parce que quand même, il y a les élections, alors on fait semblant. Les macronistes, les macroniens, les ma-« creux » dispensateurs de pensée complexe et de révolution « en marche ».

Et ça pond n’importe quoi.

Dernière grosse bêtise en date : la suppression du ticket de caisse.

https://www.ouest-france.fr/economie/consommation/fin-du-ticket-de-caisse-pourquoi-des-associations-s-opposent-a-sa-disparition-657abfee-bfdc-11ec-8a9b-dbc446233504

Ah, on n’arrête pas le progrès, en tous cas pour les gens branchés, « hi tech », dernier cri.

Car pour les autres, ça va être violent.

Plus de ticket de caisse papier dès 2023 sous prétexte d’écologie. Comme si la fine feuille de papier de cigarette menaçait réellement la planète.

Inutile pensent certains ? Complètement faux.

Je sais bien que beaucoup de gens le jettent directement à la poubelle, le laissent dans le caddy, en font une boule de papier qu’ils lancent au chat pour qu’il s’amuse.

Pour ma part, non seulement dès le paiement en caisse je vérifie mon ticket pour contester en cas d’erreur (cela arrive parfois).

Mais de plus, je les conserve plusieurs mois pour avoir une preuve de ce que j’ai acheté et où je l’ai acheté afin d’exercer un recours si le produit est défectueux. Cela vaut même, et peut-être plus que pour le reste, pour les produits alimentaires.

Car si vous mangez une pizza Buitoni avec l’e-coli ou un Kinder aux salmonelles, le fabricant est responsable des conséquences sur votre santé et tous les préjudices qui en découlent dans votre vie, à supposer que vous restiez en vie. En cas de décès, il est responsable vis-à-vis de vos proches qu’il devra indemniser (quand on est chargé de famille, ce n’est pas un détail en particulier).

De plus, le vendeur (par exemple un supermarché) sera aussi responsable dans les mêmes termes à votre égard en tant que fournisseur du produit défectueux.

Le ticket de caisse joue donc un rôle essentiel si d’aventure, le camion poubelle est passé par là et a embarqué le carton de la pizza par exemple… vous avez la preuve avec le ticket de caisse que vous avez acheté cette pizza qui a empoisonné plein de gens, dont vous, et vous pouvez avec lui obtenir une indemnisation susceptible d’atteindre des millions d’euros.

Naturellement, les associations de consommateurs montent au créneau pour dénoncer l’absurdité gouvernementale…

Car c’est un terrible recul des droits du consommateur que le passage au ticket électronique dont, de plus, la plus grande efficience énergétique est contestée !

Voilà qui résume toute la « politique » de Macron : futilité, apparence, dédain, du flan pour en mettre plein la vue...

On prétend faire progresser la société et on l’enlise, on l’envoie droit dans le mur avec fierté et arrogance.

Et ce n’est pas terminé car avec le virage écolo réalisé à Marseille ce week-end par l’intéressé, on n’a pas fini de morfler.

 

Suppression du ticket de caisse : des associations s’opposent à sa disparition

  • Vers la fin du ticket de caisse ?
    Vers la fin du ticket de caisse ? Pixabay
Publié le 19/04/2022 à 15:46 , mis à jour à 15:48

l’essentiel La plupart des associations de consommateurs membres du Conseil national de la consommation, notamment l’UFC-Que Choisir ou Familles Rurales, se sont opposées à la suppression par défaut du ticket de caisse prévue à compter de 2023, réclamant que l’impression d’un ticket soit « systématiquement proposée ».

À partir du 1er janvier 2023, la loi anti-gaspillage prévoit la suppression de l’impression automatique du ticket en caisse, afin de réduire son impact sur l’environnement. Des associations demandent son maintien, au nom du droit des consommateurs.

C’est notamment le cas d’UFC-Que Choisir ou Familles Rurales, qui réclament que l’impression d’un ticket soit « systématiquement proposée ». Douze associations, sur les quinze que compte le Conseil national de la consommation, estiment que supprimer « par défaut » le ticket de caisse « aboutit à priver les consommateurs d’un véritable choix, et par voie de conséquence de leurs droits. »

Suppression des #tickets en #magasin au 01/01/23 : 12 associations, dont l’@UFCquechoisir, appellent le @gouvernement à revoir sa copie et à préserver les droits des consommateurs en leur garantissant le choix d’obtenir ou non un ticket ! https://t.co/DjtF8QVtRw

— UFC-Que Choisir (@UFCquechoisir) April 19, 2022

Les associations, qui soulignent le caractère « louable » de la mesure, pointent un décret « inacceptable » pour plusieurs raisons : « d’abord parce qu’on attendrait que les consommateurs soient systématiquement interrogés sur leur souhait d’obtenir ou non un ticket. Or, un seul affichage générique ne garantit pas le respect de leur choix. En effet, il s’ajoutera aux nombreuses mentions déjà présentes en caisse (promotions, produits au rappel, moyens de paiement acceptés, etc.) et sera d’autant moins visible qu’en l’état, les commerçants qui ne préviendraient pas leurs clients ne s’exposeront pas à des sanctions », peut-on lire dans un communiqué commun.

« Ensuite, car cette mesure ouvre la voie à une dématérialisation à marche forcée du ticket. Elle est donc susceptible de faciliter via des techniques marketing la création de base de données par les commerçants et notamment d’entraîner l’essor de publicités intrusives ou non désirées » poursuivent-elles.

Le consommateur « privé de la possibilité de faire valoir ses droits »

Les associations se questionnent également sur le bénéfice écologique d’une telle mesure, « a fortiori quand on sait que certains spécialistes évaluent que les émissions de gaz à effet de serre du ticket dématérialisé sont supérieures à celles du ticket traditionnel ».

Conclusion : « la suppression par défaut du ticket porte les germes d’une explosion des situations où le consommateur sera privé de la possibilité de faire valoir ses droits ». Notamment le « risque de ne pouvoir apporter la preuve de leur achat. Preuve d’achat indispensable pour se prévaloir des garanties légales ou commerciales, ou encore pour le remboursement en cas de rappel d’un produit alimentaire, ou même procéder à l’échange d’un vêtement que le vendeur avait proposé pour décider le consommateur au moment d’acheter ».

Ces associations appellent « donc le gouvernement à revoir sa copie : le droit pour un consommateur d’obtenir un ticket de caisse ne sera réellement préservé que si le choix lui est systématiquement proposé. »

Au cœur du débat, le décret d’application de la loi anti-gaspillage, qui prévoit « l’interdiction de l’impression automatique des tickets en magasin à compter du 1er janvier 2023 ». Le but : réduire la production de déchets.

Pour une raison que nous ignorons l’article ci-dessus à l’adresse  https://www.ladepeche.fr/actu/vie-pratique-conso/suppression-du-ticket-de-caisse-des-associations-sopposent-a-sa-disparition-10245458.php a disparu entre le moment où nous l’avons copié-collé et celui où nous avons voulu y revenir…

 

 1,508 total views,  3 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Envoyer les tickets par email revient à créer un fichier national où le régime macron pourra savoir ce qu’a acheté chaque français, comme ça ceux qui achètent trop de viande rouge ou trop d’alcool perdront des points sur leur crédit social

  2. Vous n’avez pas compris, le but c’est d’imposer une socite sans cash (cashless). Donc on supprime toutes les traces papiers pour forcer les CONS a payer avec leur carte de credit ou portable.

    Pour mieux vous surveiller bien entendu.

    La France est un pays a fuir, rien d’autre.

  3. Je rajoute à mon commentaire de début d’après-midi aujourdhui courses au super marché promo sur les packs d’eau evian 3 achetés 1 gratuit comment vérifier si la gratuité du 3e a bien été appliquée si pas de ticket ? Donc les dindons de la farce se sera qui ? Nous bien sûr, qui a eu cette idée géniale ?sûrement quelqu’un qui ne fait jamais les courses .

  4. En fait, en supprimant le ticket de caisse – pièce comptable car facture de vos achats – après la dématérialisation de toutes les autres, il saute aux yeux que l’on nous « efface » par ce moyen en ajout à tant d’autres ! c’est notre existence même qui est mise à mal ! Au profit, ici, du papier donc des arbres (mais qui pour le profit de ceux-là, seront rasés, sans merci) aux bénéfices des animaux, mais déjà élevé par des « puissants » en camps concentrationnaires, alors que notre paysannerie raisonnée, meure ! Eviter le gaspillage, la maltraitance est louable, mais à quoi se livre-t-on envers les peuples sinon à une MALTRAITANCE ORGANISEE GENERALISEE ?
    Il faudra demander une impression de facture à la caisse centrale du magasin peut-être ?

  5. INADMISSIBLE plus aucun moyen de contrôle, parfois le prix sur le ticket n’est pas le même qu’en rayon erreur d’étiquetage, ça m’arrive régulièrement, pas de recours en cas de problème d’intoxication, pas de possibilité d’échanger un vêtement, chaussures etc …si cela ne va pas ou si il y a un défaut non vu à l’achat ,c’est n’importe quoi ,ceux qui préconisent ca ne doivent pas faire de courses c’est pas possible ,encore pour nous em….ras le bol .

  6. Et supprimer toute la gauchiasserie, ça serait pas bénéfique pour la planète, surtout pour tout ceux qui vivent dessus.

  7. Macron roule pour les grands patrons, pour les multinationales et pour la grande distribution, Macron œuvre pour tuer le petit commerçant du coin afin de faire place nette pour ses copains du CAC 40. Ce n’est pas nouveau, Macron n’a rien a foutre du tissu social et des petites entreprises tenues par les gaulois, dont certaines familiales depuis plusieurs décennies. La France de Macron ce n’est que des supermarchés qui vendront de la merde industrielle sans risquer grand chose pénalement car Macron est en train de faire ce qu’il faut pour réduire à néant les droits des citoyens. Les seules petites entreprises qui subsisteront avec la bénédiction de Macron ce seront les Kebabs et les souks glauques que l’on trouve déjà partout chez nous. Voila la France de Macron!!

  8. si le délire de ces pseudos écolos gauche extrême n’est pas combattu on court à la catastrophe dans notre quotidien qu’ils s’évertuent à rendre insupportable : bientôt il n’y aura plus de papier WC : mauvais pour la planète !!

  9. Pour contrer les fausses informations partisanes favorables à Macron, distribuons des tracts dans les boîtes à lettres ! Voir

    https://resistancerepublicaine.com/2022/04/18/non-et-non-a-macron-informez-vos-voisins-et-les-passants/#comment-610452

    Si chacun distribue 500 tracts, ou même mille avant vendredi soir, cela aura un impact ! (sur les nombreux indécis). Allons nous promener dans les rues avec maisons individuelles, c’est là qu’il y a le moins de gauchistes. Et lorsque les gens sont partis travailler, on est tranquille ! (à part les chiens qui se défoulent ….).

  10. Avec la disparition du ticket de caisse plus moyen de vérifier si ce qu’on a payé correspond avec ce qu’on a dans le chariot. Puisqu’il est impossible de suivre l’affichage de la caisse enregistreuse les magasins vont pouvoir se débarrasser de tout leurs invendus. Dès qu’on s’est éloigné de la caisse plus aucun recours! Les dingues ça ose tout, c’est à ça qu’on reconnait Macron.

  11. Fournir le papier et le crayon et demander à la caissière de copier le nom et les caractéristiques et le code barre de chaque produit … et de le signer.

  12. L’article n’a pas disparu, c’est seulement son adresse qui a changé, voici le bon lien :
    https://www.ladepeche.fr/actu/vie-pratique-conso/suppression-du-ticket-de-caisse-des-associations-de-consommateurs-sopposent-a-sa-disparition-10245458.php
    La différence avec le lien d’origine c’est qu’il a été ajouté « -de-consommateurs » dans le lien désormais valide.
    J’ai retrouvé le bon lien en cherchant « ticket de caisse » sur ladepeche.fr : https://www.ladepeche.fr/recherche?q=ticket+de+caisse
    Ce qui donne l’adresse d’un autre article sur le même sujet le même jour :
    https://www.ladepeche.fr/actu/vie-pratique-conso/fin-du-ticket-de-caisse-les-associations-de-consommateurs-opposees-a-la-suppression-par-defaut-10245467.php

  13. La clique à Jadot préconise la suppression du papier toilette et conseille les chiffons de coton pour s’essuyer le c… Chiffons lavables donc écolos. Ça doit sentir bon dans les toilettes des Verts de terre! Pour les tickets de caisse, je paie tout par CB, je vérifie avec mes extraits de compte chaque mois. S’il n’y en a plus, je noterai les achats sur un calepin. Et je continuerai ma compta. Conserver les emballages est le moyen le plus sûr de contester car il y a une trace informatique sur les caisses de l’établissement.

    • Jadis, les serviettes périodiques pour jeunes femmes étaient en coton lavable. Elles étaient ensuite suspendues dehors sur un fil après lavage. On va y revenir, ça fera un beau décor! Et les jeunes mâles seront ainsi prévenus que la période amoureuse arrive.

      • Même après lavage, il restait des traces! Fallait voir les commentaires entre voisins. « Tiens, Nénesse a fait tintin cette semaine, les Anglais ont débarqué » L’intimité, quoi….Et les mômes qui se posaient des questions! Avec les Verts de terre, la femme va être « libérée » de nouveau. Pourquoi pas la méthode paléolithique, la mousse ou la poignée de graminées, écolo et recyclable en compost.

Les commentaires sont fermés.