Incroyable, les gauchistes s’apprêtent à voter Marine pour dégager Macron !

Incroyable. Les digues pètent. Le front républicain n’est plus. Les gauchistes s’apprêtent à voter Marine pour dégager Macron et il y a de grandes chances que ça réussisse. Par contre c’est chaud pour la suite car je le répète ces mêmes gauchistes n’ont pour l’instant pas l’intention de soutenir Marine aux législatives et les islamo-bobos pourraient en profiter.

Donc les deux mois qui nous séparent de ces échéances vont être cruciaux. Marine et ses soutiens devront se montrer exemplaires pour unir la droite sans effrayer les populos gauchistes comme Lalanne car les voix de la droite patriote pourraient ne pas suffire si le système s’unit contre no

 

Ils seront les arbitres du second tour de l’élection présidentielle : les électeurs de gauche sont déjà au cœur de toutes les attentions dans cette campagne d’entre-deux tours. Pour Emmanuel Macron, qui dispose d’une réserve de voix moins importante à droite que Marine Le Pen, convaincre à gauche est même une nécessité pour pouvoir l’emporter.

Or, selon un sondage réalisé le 10 avril par l’institut Ipsos Sopra Steria, les électeurs de la France Insoumise ne sont plus qu’un tiers à vouloir assurer la réélection du chef de l’État face à Marine Le Pen, contre un sur deux en 2017. Chez Benoît Hamon, ils avaient même été plus de 70 % à voter Macron.

En 2017, j’avais glissé avec beaucoup de colère un bulletin Macron au deuxième tour. Cette fois-ci, cela va être humainement impossible de voter pour lui”, explique à France 24 Félix, 31 ans, designer à Dijon, qui pense voter blanc dans deux semaines.

Thierry, 36 ans, avait également fait le choix “républicain” de « faire barrage à l’extrême droite » il y a cinq ans. « Mais cette année, je n’irai pas voter au deuxième tour car j’estime que c’est la fois de trop. On nous propose juste de choisir entre la peste et le choléra”, ajoute ce sympathisant de la France Insoumise.

Pour ma part, je suis convaincue que Le Pen est bien pire que Macron, mais en même temps je suis en total désaccord avec sa politique. J’ai vraiment l’impression que l’on me tord le bras”, souffle Coraline, 38 ans, rédactrice à Bordeaux, qui se dit confrontée à un véritable « cas de conscience » et hésite à voter blanc le 24 avril prochain.

À fronts renversés

Comme beaucoup d’électeurs de gauche, ils dénoncent un quinquennat « de droite » marqué par “la violence”, « l’absence de dialogue social” avec comme point de non-retour le traitement réservé aux Gilets jaune. Cinq ans d' »autoritarisme” et de « mépris de classe » qui, selon eux, auraient favorisé le renforcement de l’extrême droite. « Cela fait cinq ans que Macron explique que Marine Le Pen est sa seule ennemie. C’est lui qui a voulu instaurer ce clivage progressiste-conservateur et il l’a très bien fait », estime Félix.

L’abstention, qui profiterait potentiellement à Marine Le Pen, « est un risque pesé », assure Thierry. « Si malheureusement elle passe, elle n’aura jamais de majorité à l’Assemblée nationale. Au final, LREM sera quand même au pouvoir ».

Dans ce contexte de défiance vis-à-vis du chef de l’État sortant, le front républicain destiné à faire barrage à l’extrême droite ne semble jamais avoir été aussi fragile. Si la grande majorité des candidats malheureux ont appelé à voter Emmanuel Macron, ou tout du moins à n’accorder aucune voix à Marine Le Pen, “les directives des états-majors nationaux n’ont que peu de poids sur le comportement des électeurs”, rappelle Claude Weill, éditorialiste à Nice Matin, sur l’antenne de France 24.

Selon plusieurs sondages, entre un quart et un tiers des électeurs de Jean-Luc Mélenchon pourraient même voter Marine Le Pen. Consciente du rejet suscité par la personnalité du président-candidat au sein d’une partie de l’électorat de gauche, Marine Le Pen tente de constituer un front anti-Macron dans cette campagne d’entre-deux tours. Lors de son discours, au soir de sa qualification, la candidate du Rassemblement national a notamment invité “tous ceux qui n’ont pas voté” pour Emmanuel Macron à “la rejoindre”.

Personnellement, je ne voterai pas pour Marine Le Pen à cause de l’histoire de son parti qui a prôné le racisme et la xénophobie, mais je comprends que des gens se disent : au moins chez Marine Le Pen, il y a un volet social dans son programme”, affirme Éric, 55 ans, qui s’abstiendra au deuxième tour. “En 2017, j’ai pu croire que Macron était peut-être mieux que Le Pen. Aujourd’hui, je me demande qui est le pire des deux”.

Emmanuel Macron pris au piège du « en même temps »

Pour tenter de mobiliser à gauche, le candidat-président multiplie les signaux envoyés à l’électorat populaire. Emmanuel Macron a même consenti à « bouger » sur son projet d’âge de départ à la retraite à 65 ans et entrouvert la porte à un âge de départ à 64 ans. Une concession qui pourrait en appeler d’autres dans cet entre-deux tours.

Mais le pari est risqué pour le président sortant. Contraint d’adoucir son programme pour éviter de braquer les électeurs de gauche, Emmanuel Macron doit aussi ménager l’électorat de droite, qui a massivement voté pour lui au premier tour. « Il y aura des choix à faire », résume Jérémie Peltier, directeur des études de la fondation Jean Jaurès. « Est-ce que l’électorat de droite du premier tour peut considérer un reniement comme valant abstention pour le second tour ou est-ce qu’il faut aller chercher les électeurs ayant voté Jean-Luc Mélenchon ? »

« Le vote utile (au premier tour) a amené sur la candidature de Mélenchon des gens qui ne sont pas Mélenchonistes : des socialistes en déshérence ou des écologistes déçus. Dans cette frange là, ce sera plus facile de voter contre Marine Le Pen que pour la fraction vraiment dure de la France Insoumise », analyse de son côté Claude Weill.

 

Cependant, les stratèges de la campagne du chef de l’État savent que des mots ne seront pas suffisants pour convaincre les plus réticents. « S’il renonce à certaines de ces mesures phares comme la retraite à 65 ans ou le conditionnement du RSA, cela pourrait me faire réfléchir« , reconnaît Éric. « Il faudrait des engagements clairs notamment sur l’écologie, mais on en est très loin« , abonde Félix.

Pour d’autres en revanche, la rupture est consommée et le choix définitif. « En ce qui me concerne, je ne changerai jamais d’avis« , explique Thierry. « Je n’ai plus aucune confiance en Emmanuel Macron ».

https://www.france24.com/fr/france/20220413-cette-fois-ci-cela-va-%C3%AAtre-humainement-impossible-de-voter-pour-macron

 1,372 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. méfions nous des gauchistes et de leurs calculs pervers : il souhaite que marine passe pour mieux lui casser sa présidence, car dès qu’elle sera élue ils n’arrêteront pas de rameuter leurs cliques aux 4 coins du pays pour faire échouer ses mesures : il faudra s’accrocher !

  2. https://www.lesobservateurs.ch/2017/05/02/le-chat-patriote-une-seule-raison-pour-voter-marine-le-pen-le-referendum-dinitiative-populaire

    https://blog.lefigaro.fr/suisse/2011/03/15/DSC_0191.JPG

    “Avec le référendum d’initiative citoyenne que je propose, le peuple sera le seul juge de paix. Avec 500 000 signatures de citoyens, vous pourrez déclencher un référendum afin de soumettre au vote de tous la proposition ou l’abrogation d’une loi.”

    https://www.twitter.com/MLP_officiel/status/1514884476429602821

  3. je votais « lepen du temps du père puis 2 fois pour la fille et ne voulais plus voter pour elle la trouvant trop « changée, trop ramollie » mais face à micron tête de fi.. je voterai marine. elle ne sera pas seule et qui sait avec de bons conseillers (pas les mc insey ) peut etre retrouverons nous un peu de « calme et de paix  » en France

  4. Voter blanc, nul ou s’abstenir NE SERT À RIEN. Seuls les suffrages exprimés avec un nom de candidat sont comptabilisés. S’il y a un million d’abstentionnistes-blancs-nuls, 2 pour Macron 1 pour Marine, le salopard est réélu. Même si vous trouvez ça immoral, injuste, dégueulasse….

  5. Il faudrait 75% que LFI votent Marine pour faire perdre macron. C’est beaucoup. Ou 70% + 20% de LR.

    Le problème c’est la fraude. Macron n’a pas été élu en 2017 et encore moins passé le 1er tour en 2022. Ils ont truqué les élections a chaque fois. Ils contrôlent les votes/transmissions électroniques (3 a 4 millions d’électeurs) , le quai d’Orsay qui donne les chiffres qu’il veut et le « conseil fabiustitionnel » qui valide.

    Ceci-dit, quelque chose a échappé aux observateurs en France, a ma connaissance, et c’est un site anglo-saxon qui met le doigt dessus: French 2022 Presidential Elections – Comparisons of the 2017 and 2022 results:
    https://rforresistance.files.wordpress.com/2022/04/french-2022-presidential-elections-comparisons-of-the-2017-and-2022-results-much-of-the-same-but-a-very-different-configuration.pdf

    En 2017, les partis de la caste (PS, LR, verts, EM, communistes) étaient majoritaires (52%). En 2022, les partis antisystème sont majoritaires (RN, LFI, Zemmour, NDA, Lassalle) a 57%. La haine viscérale des gauchistes et autres contre macron peut faire la différence, s’ils ne truquent pas le scrutin.

    • la fraude existe aussi pour les urnes transmission aux préfets et au ministère de l’intérieur

  6. Voter Mlp, peut-être avec elle un référendum pour ou contre le retour de la peine de mort…

  7. Ne vous dispersez pas et concentrez-vous sur l’objectif premier, vital et prioritaire : virer absolument cette ordure de là où il est. On verra pour la suite en cas de renversement de ce tyran !

  8. Eric…que tu es con !!! BREF, je vote MLP puis bye bye puisque dans tous les cas de figure, le poudré et le fric resteront les maîtres du jeu !

  9. Et incroyable aussi celle-là :
    Zelensky a demandé à l’UE au moins sept milliards de dollars par mois.

    Il ne se sent plus celui-là ! C’est curieux comme ce comportement ressemble à celui de la racaille francèse ; plus tu leur en donnes, plus ils cassent et plus il en veulent ; et plus tu leur en redonnes et plus il cassent… Et au nom de quoi ? de l’égalité des chances ?! ☻ Et l’autre joueur de piano debout …. on deviiine la raison.

    Dans les deux cas il y aurait des raisons on dirait …. Quelles raisons ?!

  10. C’est simple ne pas voter Marine c’est remettre MacRon sur son trône pour cinq de plus !
    Autrement dit « l’ENFER » !!!!
    Pour expulser le poudré c’est simple il faut voter Marine !
    C’est pas compliqué !
    Tout sauf Macron!!!!!

  11. Il existe une autre raison de voter Le Pen qui à mon avis à son importance, si macron reste au pouvoir il deviendra encore plus puissant et donc plus malveillant, il verrouillera encore plus la société pour la rendre plus contraignante, plus liberticide, plus dictatoriale, nous allons très certainement glisser vers le totalitarisme fasciste. Donnons un peu d’air frais à la France en votant marine même s’il ne faut pas s’attendre à de l’exceptionnel.

  12. « Cela fait cinq ans que Macron explique que Marine Le Pen est sa seule ennemie.(…) ». C’est pas faux, les autres caciques LRPS, MoDEM, LFI et autres mouvements islamo-collabo-immigrationnistes bouffent au râtelier macroniste : la preuve est qu’ils appellent clairement soit à voter macron soit « tout sauf le RN ou MLP ».

  13. Je m’étais juré de ne plus jamais voter Marine Le Pen. Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis. Mais comme le dit justement Zemmourien, il faudra assurer derrière. Pour la première fois de ma vie ou je m’engage au côté de quelqu’un, j’ai pas envie de dire « derrière », je le lâcherai pas ! j’en payerai le prix. Je ne lâcherai pas !

  14. Merci Christine d’avoir posté mon commentaire! C’est une belle surprise et je confirme que si Marine est élue il faudra assurer derrière car on ne sait pas si l’opportunité se représentera de sitôt. C’est peut-être notre dernière chance d’inverser la marche à l’abîme que suit notre pays après des décennies d’incurie et de trahisons politiques.

  15. Quand je lis ou entend que beaucoup ne veulent pas voter le Pen, j’ai envie de les claquer……. c’est juste qu’elle s’appelle le Pen !
    Le bordel ambiant, l’immigration sauvage et irréversible ne les dérange pas, ces c…s !

  16. Ce n’est pas de front républicain qu’il s’agit là mais bien de front anti-dictature car on sait ce qui va arriver si le freluquet est réélu. J’espère que les français ne se comporteront pas comme des veaux et qu’ils vont enfin réaliser à quel régime on sera soumis si le zébulon banquier mondialiste est réélu

  17. Si Macron repasse, il y aura une révolution! L’inflation, la misère, plus de chauffage, ça va être explosif! Faudra-t-il guillotiner le roi-telet? Et la reine mère ?

  18. Bien mal inspirés ceux qui font confiance aux paroles de Macron.

    • Bonjour jojo (le plombier) malheureusement il y a encore des cons de franchouillards qui vont gobés tout ce que dégueule foutriquet l’assassin , comme le disait si bien Audiard les cons ça ose tout , c’est à ça qu’on les reconnais !

  19. Tout sauf Macron !
    C’est clair !
    Il faut en finir avec ce président incapable, cupide, intéressé, sans convictions (a part celle de son compte en banque), qui déteste la France et les français sur lesquels il crache en permanence à chacun de ses déplacements a l’étranger, qui vend à bas prix nos entreprises à des groupes étrangers, qui fait diriger le pays par des cabinets conseil étrangers à qui ils verse des centaines de millions d’euros provenant de l’argent de nos impôts, qui trafique ses déclarations de revenus et de patrimoine, qui se glorifie de son bilan sanitaire alors que plus de 140 000 francais sont morts du covid, qui a interdit certains médicaments parfaitement connus et peu chers pour acheter à des groupes étrangers des vaccins peu efficaces, très couteux et aux effets secondaires graves, qui décore sa ministre de la santé pourtant poursuivie devant les tribunaux, etc etc etc

Les commentaires sont fermés.